Sochaux – Saint Etienne (0-0), la Lionceaux Académie livre ses notes

« Dépasser le but, ce n’est pas l’atteindre. » Confucius, regardant les diverses occasions du FCSM contre Saint Etienne et rendant un hommage discret et raffiné à Abdoul Camara. C’est la pénurie de buts pour la Lionceaux Académie… 

Match

La frustration :

Equipe v2.2

La vidéo officielle : Un match, aucun but encaissé, Nogueira joue bien, des occasions franches, l’arnaque ? Y’a pas de buts.

Le résumé de Bernard :

Episode précédent, acte 1 : Le FCSM se rendait à Lorient, autre ville bretonne pour jouer face au Génial Génie Christian Gourcuff qui traverse une période mouvementée. Dès que le vent soufflera il partira aurait dit son boss. Mais ce moment n’est pas près d’arriver, car le PDG d’Armor-Lux aurait annoncé que si le Génial Génie était limogé, il arrêterait de sponsoriser le FCL. Comptant ses sous et voulant continuer à porter le bonnet rouge du Commandant Cousteau, le boss du FCL semble revenir sur cet hypothétique licenciement. Au final, bien lui en a pris, car le FCSM a perdu ce match. Depuis quelque temps, les rencontres opposant le FCL au FCSM est qualifié par certains de technico (rencontre intéressante entre 2 équipes proposant du jeu). Pourquoi pas, ça nous change du pseudo classico tout moisi que nous vend Canal +. Notre nouveau coach, le couteau entre les dents, a vu une équipe de PH (Promotion d’Honneur) durant le match. Pour faire plus simple, il a massacré ses joueurs, à juste titre d’ailleurs. La Lionceaux Académie aime de plus en plus cet entraîneur qui n’hésite pas à botter les fesses de ses garçons, un peu comme dans Jeanne et Serge.

Episode précédente, acte 2 : Le FCSM recevait le MHSC en 16ème finale de CDL dans la position du dominé. En face, Jean Fernandez venait à Bonal avec de réelles intentions, car il manque un Coupe dans l’armoire à trophées de Loulou. Certes, le boss du MHSC préfère la Coupe de France, à juste titre d’ailleurs, mais un trophée reste un trophée (demandez au marseillais, sevrés de titres pendant 17 ans). Coach Renard faisait donc tourner son équipe, le championnat restant une priorité. Certes l’équipe présentée fut compétitive, le coach voulait montrer qu’il avait des cojones et que la vie serait dure dorénavant pour les éventuels tire-au-flanc sochaliens. Au final, le FCSM l’emporte 3-2 après prolongations, certains joueurs ont fini la rencontre avec des crampes, humm…la souffrance c’est bon, mais les J&B se rassurent un peu avant le match les opposant face à Sainté.

Episode précédent, acte 3 : le FCSM recevait donc Sainté, équipe surprise en ce moment, qui fait un bon championnat mais s’est fait minablement éliminer par Esbjerg forenede Boldklubber, club danois de son état, au tour préliminaire de Ligue Europa. Surtout, Sainté a montré qu’il avait l’étoffe des plus grands en faisant trembler, telle une pucelle pénétrant une église, le grand PSG. Par conséquent, le FCSM pouvait avoir peur. Il est vrai qu’à Bonal le risque de se faire désosser par l’ennemi intime de l’OL grandissait de jours en jours. Comme un symbole, coach Renard montrait qu’il n’était pas très rassurant. Coup de bluff de la part du nouveau BG de la Ligue 1 ? Personne ne le saura jamais, sauf à part lui….Bref, pour revenir à ce match, on peut dire que cette opposition entre deux historiques de la L1 est alléchante. Certes, ce n’est pas le match le plus joué, la palme étant détenue par l’affiche OM-FCSM (et inversement), mais voir deux anciennes gloires de L1 ça fait zizir. Il n’empêche que Sainté me déçoit. Comment une équipe pareille peut-elle perdre contre un club danois ? Je pense que la réponse se trouve dans l’émotion affichée par les joueurs. A l’image de la toute première fois, sauf pour Brandao sans doute, les stéphanals ont perdu leurs moyens. Après l’éjaculation précoce, nous avons l’élimination précoce. C’est bien, c’est beau, c’est moche…

La première période, domination façon Unreal Tournament mais émotion…

17ème minute : Ohhh Bitch !!! Ruffier sort le grand soir ! Double parade du portier, d’abord suite à une tête de Bakambu, puis sur une frappe de ce dernier ! Le FCSM domine son adversaire de la plus belle des manières mais ne parvient pas à concrétiser !

19èmeminute : Mais What the fucking Fuck !!! Nogueira se met à frapper !!! Le milieu sochalien est dans un grand soir, décroche un missile au 20 mètres, magnifiquement détourner par le chauve de Sainté !

20ème minute : Ahhhhh !!! Lopy !!! Suite à un corner de Guerbert, tête du jeune sochalien sauvé par un stéphanois sur sa ligne !!! Sainté semble écarter délicatement ses fesses, mais pas assez au goût de JC. Votre serviteur est obligé de calmer l’ardeur de son confrère…

27ème minute : Sainté voit rouge ! Tacle de Kurt Zouma, frère de Lionel, sur Guerbert. Le milieu de terrain est évacué sur civière, il souffre d’une fracture du tibia et du péroné ainsi que d’une luxation de la cheville. Verdict : 4 à 6 mois d’arrêt pour notre J&B. Pour en revenir à la faute, nous pensons à la Lionceaux que Zouma n’a pas voulu blesser notre joueur. Sur les images, nous pouvons remarquer qu’il tacle le ballon en premier, mais il emporte Guerbert dans son élan. L’arbitre n’a pas sorti le rouge tout de suite, mais a attendu que le staff médical sochalien face un pronostic pour sanctionner. Zouma mérite-t-il 4 à 6 mois de suspension ? On fait le rapprochement entre ce tacle et celui d’Eysseric envers Clément, alors que la faute n’est pas la même. Pour ma part, je suis partagé entre l’envie de sanctionner lourdement le joueur mais de là à lui donner 4 à 6 mois de suspension, je trouverais cette décision exagérée. Qu’en pense mon cher homologue de la Forez Académie ?

31ème minute : Changement pour le FCSM. Guerbert est remplacé par Roudet.

45ème minute : Bakambu !!! Bien en jambe, notre attaquant faillit battre le « divin chauve » mais ce dernier a réalisé une parade acrobatique pour sauver les siens.

Mi-temps au Stade Auguste Bonal, où les sochaliens dominent les verts. Même avant l’expulsion de Zouma, Sainté se faisait laminer dans le jeu. Comment une équipe qui se met minable contre le PSG propose un semblant de match face au 19ème de L1, la fatigue en moins ? Cette attitude me rappelle mon équipe qui joue bien contre les gros, mais ne glande rien face aux petits. Bref, le FCSM est en supériorité numérique et doit en profiter pour éviter d’avoir des regrets au coup de sifflet final…

La seconde période, en rouge et noir je pleure de désespoir…

51ème minute : Nogueira !!! Coup-franc du petit fantôme, détourné des points par Ruffier. Prcic tente une frappe qui passe à côté du poteau droit de Ruffier. Scheisse !!! (désolé, il m’arrive de m’exprimer en allemand quand je m’emporte)

58ème minute : Deuxième changement pour le FCSM. Lopy sort, remplacé par Butin. Votre serviteur est (encore) obligé de calmer JC, ce dernier adore l’attaquant sochalien, un peu trop même…

71ème minute : Le FCSM voit rouge lui aussi. Deuxième carton jaune pour Boumal suite à un tacle un peu trop engagé sur Corgnet. Rien à redire là-dessus. Le FCSM va évoluer à 10 pendant 20 minutes.

75ème minute : Jaune pour Hamouma. La petite frappe stéphanoise, formé au FCSM mais éjecté à cause de son comportement, se met lui aussi à tacler. L’ASSE propose un jeu basé sur les tacles en cette partie. C’est moche.

76ème minute : Vincent « mon ami Charlie » Nogueira cède sa place à Faussurier.

80ème minute : Tentative de reprise acrobatique de Bakambu, mais c’est bloqué par la défense stéphanoise, dommage.

C’est fini à Bonal !!! Le FCSM a perdu 2 points dans la course au maintien. Malgré une domination sans partage durant ce match, les J&B sont tombé devant un grand Ruffier. Multipliant les arrêts de grande classe, le portier stéphanois a rassuré son monde, mais aussi et surtout son président qui pourra le vendre pour une coquète somme, l’ASSE va être touché de plein fouet par la taxe à 75%. De notre côté le jeu proposé par Renard prend forme, c’est simple mais c’est beau pour les yeux. On espère que cette rencontre fera office de référence pour la suite.

 

 

Joueurs

Les joueurs pendant 90 minutes :

– Simon Pouplin   2/5 : On a souvent ici disserté sur le côté très « L’Oréal parce que je le vaux bien » de la mèche de Pouplin mais force est de constater que si dernièrement, il a toujours un côté l’Oréal, c’est surtout un discernement proche de celui de Lilianne Bettencourt quand il s’agit de faire des choix, surtout dans ses dégagements. De plus, il ne dégage plus vraiment la sérénité qui a fait de lui grâce à Saint Etienne le titulaire dans les cages sochaliennes.

– Sébastien Corchia   3/5 : Une prestation solide, sans éclat certes, mais qui était juste, il a fait son boulot (surtout défensif) et a évité un trop grand nombre de centres adverses, même s’il faut bien reconnaitre qu’il a été aidé par l’absence totale de jeu et de détermination en face. Après un but en Coupe, encore une prestation sereine pour Corchia, je crois que ce serait déjà énorme qu’il reste pendant le mercato hivernal…

– Mathieu Peybernes   3/5 : Bon match, surtout que Peybernes a certainement du composer avec une grande frustration de ne pas pouvoir faire ses fameuses relances, contraint qu’il était par le visage aussi souriant qu’inquiétant d’un Renard voulant un jeu à terre. On a pu remarquer qu’il est donc bien plus habile en tentant de faire une passe qu’un drop, c’est bien.

– Lionel Zouma   3/5 : Bein Sport aime jouer avec le symbolisme (religion affichée de toute chaine dite footballistique) en nous montrant un plan de Lionel étant au marquage sur son frère Kurt, et rien ne ressemble plus à un Zouma à Saint Etienne qu’un autre Zouma à Sochaux, si ce n’est la fougue toujours un peu plus grande dans une fratrie du cadet par rapport à l’ainé. Cadet qui a donc décidé d’appliquer un tacle militaire du pacte de Varsovie sur Guerbert qui a cru découvrir une nouvelle articulation avant de comprendre qu’il n’en avait plus au niveau de la cheville. Pendant ce temps, Lionel est resté serein, bon match.

– Petrus Boumal   2/5 : L’illustration parfaite de la dite « erreur de jeunesse ». Kurt Zouma ayant été expulsé et ayant lui-même un carton jaune, il devait savoir qu’il faudrait faire attention car il est connu qu’après une expulsion, un arbitre peut avoir une tendance plus ou moins consciente à compenser cela en finissant par expulser un joueur de l’autre équipe. Donc avec déjà un jaune et un tacle pas si important mais très mal réalisé, Boumal a gâché un match qui était jusque là plutôt convaincant, surtout dans le domaine défensif.

– Joseph Lopy   3/5 : Bon match, il était bien présent au milieu pour bloquer le jeu adverse et aider à la relance, il a même failli marquer sur une belle tête.  Remplacé à la 58ème minute par Edouard Butin.

– Sanjin Prcic   3/5 : Donc si j’comprends bien, on avait ce joueur disponible peu après le début de la saison ? Un joueur qui sous Hély n’a jamais été titularisé et qui actuellement marque un but en coupe et se montre très intéressant tant au niveau de son activité, sa vision de jeu et son agressivité typique d’un descendant de Gavrilo Princip. Pour résumer, un bon match, intéressant qui laisse entrevoir le potentiel qu’on lui connaissait déjà, mais surtout, on ne peut que s’interroger sur le choix d’Hély de ne pas lui avoir fait vraiment confiance.

– Vincent « Ghostbuster » Nogueira   3/5 : Hervé Renard, peu importe le résultat final de cette saison a réussi quelque chose de grand durant ce match, il a fait jouer Vincent Nogueira ! On l’a vu sur le terrain, on l’a vu tenter, réussir des passes, avoir une vision de jeu et même un brassard de capitaine ! A voir si c’est le sursaut de vie de notre déprimé de service ou réellement le fait qu’il remonte la pente. Remplacé à la 76ème minute par Julien Faussurier.

– Roy Contout   4/5 : Toujours fidèle à lui-même, il ne lâche jamais rien, se donne à fond pendant 90 minutes, il était déjà un joueur précieux avec Hély en début de saison, il l’est encore plus avec Renard vu ses attentes concernant les joueurs.

– Thomas Guerbert   Boys don’t cry/5 : Cette blessure a pour Guerbert un seul et unique point positif : c’est la première fois depuis qu’il est au FCSM que son nom est scandé par le public, c’est triste… Il tente de jouer au football sans succès, et c’est quand il ne peut plus jouer qu’il est ovationné, en même temps, que pouvait-on espérer d’un Bourguignon ? Plus sérieusement, on espère qu’il pourra revenir avant la fin de saison, bon rétablissement. Remplacé à la 31ème minute par Sébastien Roudet.

– Cédric Bakambu   3/5 : Finalement, est-ce une bonne chose qu’il se procure beaucoup d’occasions ? Dans l’absolu, oui évidemment, c’est la preuve que le FCSM développe un jeu et c’est très positif, mais on peut aussi remarquer que plus il a d’occasions, moins il arrive à marquer. Oui je sais, mathématiquement c’est normal, mais Bakambu défie même les statistiques car il arrivait jusqu’à ce match à marquer en n’ayant que 2-3 occasions franches, et là avec un nombre plus important, il n’y arrive pas. Je crois l’avoir déjà noté dans une Académie la saison dernière, il semble ne pas aimer la facilité, il marque plus « facilement » dans une situation complexe que seul face à un but vide. Bref, une grosse activité, un assez bon match au final quand même.

Un vieux et un genou :

– Sébastien Roudet   0/5 : Chaque coup de pied arrêté s’envolant dans les cieux de Bonal résonnaient comme autant d’appels au suicide d’un Roudet qui semble lassé de son existence sur les rives de Bordudoubs. Son entrée en jeu est logique et surtout forcée par la blessure de Guerbert, mais c’est une rentrée par défaut car ses choix, sa technique, tout était défaillant, la vieillesse est un naufrage, et comme disait Desproges : « Vieux, vous tous qui déclinez en parasites, […] sachez vous éteindre sans bruit, comme un réfrigérateur qui cesse de trembloter quand on le débranche, […] c’est une simple question de délicatesse »

– Edouard Butin   NN : Il est entré en jeu, il est tombé, il s’est relevé, en somme, il a pleinement réussi son match en ne se blessant pas dès son retour, maintenant, il faut voir sur la durée ce qu’il pourra apporter à l’équipe en retrouvant je l’espère régulièrement le poste de titulaire.

– Julien Faussurier   NN : RAS.

Renard et le petit Nogueira :

– Hervé Renard   4/5 : C’est alors qu’apparut le Renard.
-Bonjour, dit le Renard…
-Bonjour, répondit poliment le petit Nogueira, qui se retourna mais ne vit rien.
-Je suis là, dit la voix, sur le banc de touche, je porte une chemise blanche et un sourire carnassier.
-Qui es-tu ? dit le petit Nogueira. Tu as l’air bien moins déprimé qu’Hély.
-Je suis un entraineur motivé, une grande gueule, dit le Renard.
Viens entrainer mon club, lui proposa le petit Nogueira. Nous sommes tellement tristes
-Je veux bien mais…, dit le Renard. Je veux des joueurs combatifs, motivés.
-Ah ! pardon, dit le petit Nogueira.
Après réflexion, il ajouta:
-Qu’est ce que signifie « combatif » ?
-Tu es étrange, tu as plutôt l’air de Casper, dit le Renard, que cherches-tu ?
-Je cherche à éviter la relégation, dit le petit Nogueira. Qu’est-ce que signifie « combatif » ?
-La relégation, dit le Renard, il ne faut pas vivre dans sa crainte, il faut se libérer, jouer comme tu es capable de le faire, mais ici, tout le monde a peur, c’est bien gênant ! Mais tu commences à m’ennuyer petit bisounours anémié, tu cherches un tacle de Kurt Zouma ?
-Non, dit le petit Nogueira. Je cherche des amis. Qu’est-ce que signifie « combatif »?
-C’est une chose trop oubliée par ici, dit le Renard. Ça signifie « jouer 90 minutes »
-Jouer 90 minutes ?
-Bien sûr, dit le Renard. Tu n’es encore pour moi qu’un petit joueur démotivé semblable à cent mille autres petits joueurs. Et je n’ ai pas besoin de toi. Et tu n’a pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu’un Renard semblable à cent mille autres entraineurs. Mais, si tu es combatif, que tu joues pendant 90 minutes, nous aurons besoin l’un de l’autre. Tu seras dans le onze de départ. Je serai pour toi ton pire cauchemar si tu rates des passes.

Jean-Claude Persil et Bernard Lionsot vous souhaite une bonne lecture et vous laisse imaginer si Hervé Renard saura braver l’hiver en Bordudoubs en chemise blanche impeccable et un sourire à tout épreuve…

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.