« Alors que tu chasses un tigre par la porte de devant, un loup peut entrer par celle de derrière. » – Southampton nous l’a bien mis profonde.

Pour cette rencontre, on met les grands moyens. 2 attaquants en pointes, 4 milieux et le crème défensive. Enfin, la nôtre. On n’a pas non plus une association Boli/Desailly dans l’axe, et ce n’est pas une question de couleur.
Non ! On a Mc Auley/Olsson et nous en sommes fiers. Des hipsters comme on n’en fait plus en Premier League, le vrai visage du football anglais, même si l’un est irlandais, et l’autre suédois.

En face aussi ils ont mis du lourd. Lamberts, Jay Rodriguez et Gaston, pour ne citer qu’eux.
Va falloir être costaud. Southampton est une équipe sous-estimée selon moi et bon, nous allons en subir les conséquences.

Côté apéro, Mémé aussi a sorti le grand jeu. Elle a récupéré le restant d’alcool qu’on n’avait pas terminé à Noël, des fonds de cuves gardés au chaud, un peu trop au chaud d’ailleurs.

Le Phrase de Mémé : « Est-ce qu’on peut gagner sans marquer de but ? »

 

LA TEAM

image

 

LE GAME ET LE GOAL

 

7’ : C’est le début des emmerdes. Soton attaque d’entrée comme un jeune puceau en soirée qui a décidé que ce soir, était le grand soir. Schnederlein donne un bon ballon à Lallana mais le tir de ce dernier est trop mou pour inquiéter Foster.

9’ : Southampton semble rentrer facilement dans notre défense. Un hommage à l’adolescence de Mémé. Ils combinent bien les cons, mais n’arrivent pas encore à concrétiser.

43’ : Nous approchons déjà de la mi-temps, oui, on n’aura servi à rien jusque-là. Nouveau ballon offensif pour les locaux mais la reprise de volée audacieuse de Lamberts passe assez largement au-dessus.

LA HALF-TIME, POUR SE WAKE-UP UN PEU !

image (1)

51’ : Alors qu’on maîtrise le ballon (enfin !), Analka transmet à Mulumbu mais ce dernier apprécie mal le ballon. Le contre est fulgurant mais la frappe puissante de Jay Rodriguez passe un bon mètre à côté.

Nous approchons de l’heure de jeu et nous n’avons toujours pas mis en difficulté l’équipe de Southampton. Mémé s’ennuie à mourir. (Enfin, le plus tard possible, comme disait l’autre.)

66’ : Le ballon part à gauche, le ballon par à droite. Le ballon repart à gauche, le ballon revient à droite. Déviation sublime et hop ! Lallana est seul dans l’axe – Coucou Olsson – et réussit son face-à-face avec Foster. Rien à dire, c’est mérité. GOAL 1/0 !

image (3)

89’ : Oui, parce qu’à avoir des regrets, autant les avoir à la dernière minute. On arrive enfin à combiner une bonne action. Analka décale parfaitement Ridgewell, centre pour Long, seul aux six mètres, mais Boruc sort le grand jeu et empêche ce qui aurait pu être un braquage.

90’ : Dans la foulée, Soton contre une nouvelle fois, mais Gaston, en face à face avec Mc Auley est un peu gourmand et son tir est capté sans souci par Foster.

image (2)

« Voilà, c’est fini, on a tant ressassé les mêmes théories, on a tellement tiré chacun de notre côté … que voilà, c’est fini. » – Louis La Brocante (abonné au Hawthorns depuis 1971)

 

LES NOTES :

Foster (3/5) : C’est pas un mur non plus.

Reid (2+/5) : Meilleur que Jones, c’est indéniable. Un peu vieux, dommage.

Olsson (2-/5) : A la sieste sur le but !

Mc Auley (2/5) : On l’a vu nettement meilleur. Remplacé par Gera (non noté) à la 81ème minute.

Ridgewell (3/5) : A donné un caviar à Long en fin de match. Il l’a gâché.

Mulumbu (1/5) : Complètement dépassé par le milieu adverse.

Morrsion (2/5) : C’est bien beau d’essayer. Mais c’est mieux d’y arriver.

Brunt (3-/5) : Classique. Percutant et incisif.

Amalfitanal (2/5) : Un peu mou. A l’image de la fin 2013. Remplacé par Vydra (non noté) à la 86ème minute.

Long (2—/5) : Il vendange l’égalisation en fin de match. SALAUD !

Analka (2+/5) : Vaillant mais des déchets de pigeons dans son jeu. Remplacé par Berahino (non noté) à la 77ème minute.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.