Stade Rennais FC- Angers SCO (2-1) : La Breizhou Académie livre ses notes

Après deux victoires de rang, les Bretons accueillaient leurs voisins angevins, restés sur deux défaites. Un moyen délicat, mais hypothétiquement très plaisant, de finir la semaine.

 

La composition :

On prend – presque – les mêmes et on recommence. Juju Stéph’ laisse Camavinga au repos et Niang retrouve la pointe.

Mendy – Maouassa, Morel, Da Silva, Traoré – Del Castillo, Léa-Siliki, Bourigeaud, Raphinha – Hunou, Niang

 

Le match :

La partie démarre tambour battant, mais pour une seule des deux équipes. Sauras-tu deviner laquelle ? Dès la 3e minute, Fulgini trouve le poteau de Mendy, tandis que les Rennais ont un mal fou à sortir du pressing adverse, à imaginer qu’ils en aient vraiment envie. Niang réveille les siens avec un beau mouvement en pivot, mais il ne trouve pas le cadre (11e). Les Angevins ont clairement envie de prendre des points et mettent une intensité à laquelle les Rouge et Noir n’arrivent pas à répondre. Il faut des exploits individuels pour déclencher des offensives. Pourtant, comme ça en devient une habitude, nous allons ouvrir le score contre le cours du jeu. Un ballon est dégagé loin devant par la défense, sur la tête de Niang, qui dévie pour Raphinha sur l’aile gauche ? Le Brésilien, très en jambes, atteint la surface et donne le ballon en retrait à Niang, qui a suivi et marque tranquillement. Rennes 1-0 Angers (24e).

Ce but a le mérite de couper les pattes des visiteurs, et le jeu s’équilibre, sans être fantastique. A la pause, Nyamsi remplace Maouassa, vicitime d’une « KTC-Sarr », sans que la faute et encore moins un carton ne soient donnés. Morel glisse à gauche. Raphinha continue son festival, tandis qu’Hunou est proche de mettre un nouveau but renardesque (50e). Peu après l’heure de jeu, Camavinga remplace Del Castillo, c’est Bourigeaud qui prend l’aile. Les joueurs de Stéphan appliquent la recette qui leur sourit depuis quelques rencontres : on laisse le ballon à l’adversaire, on défend bien et on exploite les contres. Ca tombe bien, puisque Angers, comme Metz, ne sait absolument pas quoi faire du cuir et n’inquiète pas Mendy. Et à dix minutes du terme, les Rennais tuent le match avec une nouvelle chevauchée de Raphinha côté droit, qui sert Niang au sol, plat du pied sécurité. Rennes 2-0 Angers (80e).

Evidemment, ça aurait été trop facile de passer une fin de match enfin peinarde : dans les arrêts de jeu, Alioui réduit le score sur la seule frappe cadrée de son équipe. Encore un modèle de corner défensif côté Breton. Rennes 2-1 Angers (90+3e). Heureusement, le score en restera là.

Troisième victoire d’affilée, une 4e place au coup de sifflet final, que demander de plus ? Certes, on n’a encore pas assisté à un grand match, mais après les semaines difficiles et l’enchaînement des matchs, on ne va pas bouder notre plaisir de gagner ce genre de rencontres compliquées. Et les motifs de satisfaction sont là : encore une performance défensive solide si l’on excepte le relâchement final, un Niang des grands soirs et un Raphinha qui monte sacrément en puissance. D’ailleurs, la relation Raphiniang (copyright) et plus généralement l’animation offensive est de plus en plus intéressante.

 

Les joueurs :

Mendy : 3/5. Endormi en début de match mais sauvé par son poteau. Solide ensuite.

Maouassa : 3/5. Volontaire, jusqu’à sa sortie sur blessure. Remplacé par Nyamsi (46e, 3/5), qui mériterait sa titularisation. Gnagnon a du boulot.

Morel : 3-/5. Arrivé comme préretraité, Jérémy se retrouve à gérer deux postes dans le même match. Quelle vie.

Da Silva : 4/5. Gros boulot, avec de belles interventions et une application à la relance.

Traoré : 3/5. Finira-t-il enfin par marquer ? Il en a autant envie que les supporters.

Del Castillo : 3/5. Pas décisif cette fois, mais il confirme sa bonne forme. Remplacé par Camavinga (64e), sérieux.

Léa-Siliki : 2+/5. Transparent en première période, largement mieux quand il s’est lâché ensuite.

Bourigeaud : 3-/5. Ses renversements de jeu sont précieux. Content de l’avoir revu sur un côté.

Raphinha : 4+/5. Deux passes décisives pour Niang, le Brésilien monte en puissance de façon impressionnante.

Hunou : 2/5. On le sait, quand il ne marque pas, il est aussi utile dans le jeu qu’un dictionnaire dans une compagnie de CRS. Némanmoins : J-23. Remplacé par Tait (79e), qui n’a pas fait d’étincelles face à son ancien club.

Niang : 5/5. Apparemment, le tour sur la banc face à Metz lui a fait du bien.

Le marathon de décembre se poursuit : un match pour du beurre jeudi prochain face à la Lazio, puis deux déplacements à Lyon et Amiens avant la réception de Bordeaux. On se reposera après.

 

Tu as envie d’aider horsjeu.net ou d’y participer ? Clique sur les boutons en dessous. Tu te demandes ce que tu fous sur Twitter ? Moi aussi.

 

ALLEZ RENNES

 

Marco Grossi

Marco Grossi

4 commentaires

    • Ils ont manqué d’efficacité en début de match, franchement en 2e période – hormis le but bien sûr – je n’ai jamais senti Rennes en danger.

  1. Même si je suis pas très objectif, c’est plutôt très bien payé de repartir avec les 3 points.
    Mais bon, faudrait qu’on pense à défendre parfois …

    • Stéphan a eu raison : on a été très efficaces et pragmatiques. Un match nul n’aurait pas été scandaleux. Mais j’ai surtout été surpris par le fait que vous vous soyez arrêtés après le premier but. En début de match vous nous posiez énormément de problèmes, et en 2e on a été globalement tranquilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.