Arsenal-Liverpool (2-2): La Gunners Academy note

C’est parti, ce soir on démarre une longue série de matches qui devraient nous faire grimper au cul de la locomotive de tête. Et pour ça, rien de mieux que de se taper direct un ancien gros en quête d’un revival qui n’aboutit pas depuis des années. Alors que nos amis les Reds courraient derrière leur prestige perdu, nous, on se faisait tranquillou la ligue des champions, certes pas pour grand chose puisque incapables de passer les quarts, mais c’est l’intention qui compte. Et les biftons qui vont avec aussi.

Voilà un match bien bandant qui s’annonce, pas question ici de jouer une équipe en mode muraille, Liverpool a tout intérêt à prendre les trois points, ces derniers temps ils ont rarement été aussi proches des places qualificatives pour la grande Europe (en comparaison à la petite Europe, celle qu’ils ont appris à connaître avec des adversaires aussi captivants que les Young Boys de Berne ou l’Anzhi Mariacallas).

Evidemment, les deux équipes ne peuvent gagner, et c’est là que le slip Gunners s’étire plus que les autres. Dans un premier temps, on les a déjà pris cette année à Anfield, Pepe Reina, comme à son habitude, a quasiment offert la victoire à Arsenal à lui tout seul, même si sur un des deux buts, il y est presque pour pas grand chose. Reste que sans être au top de leur forme, Podolski et Cazorla ont commencé à donner espoir en cette nouvelle équipe des Gunners dépouillé de deux de ses éléments les plus importants, le camerounais Song et le hollandais van Persie, qui, on le sait aujourd’hui, préfèrent un salaire intéressant à un challenge sportif et à la construction d’une belle équipe. Quoique un salaire intéressant en Russie aurait représenté un beau challenge.

Dans un deuxième temps, le rodage de l’équipe continue, Giroud rate moins; il fait même le spectacle; Cazorla et Podolski se montrent capables de sortir d’énormes matches, et Arsène arrive presque à solidifier son milieu. Reste le mystère de la défense, un Mertesacker qui peut faire de bons matches mais dont la performance moyenne n’est largement pas suffisante, Koscielny jamais à l’abris d’une bêtise, et un Vermaelen qui a n’a pas toujours été à son meilleur niveau. Tout ceci étant dit, dans l’ensemble Arsenal a moins à craindre qu’une équipe de Liverpool qui a aussi été livrée à ses propres problèmes et qui n’a pas su forcément s’en sortir.

Le match nul, lui, serait la mauvaise opération des deux côtés. Le niveau du championnat est plus relevé que d’habitude, non pas seulement grâce aux milliardaires qui jouent le titre, mais aussi parce que les équipes de milieux de tableau ont recruté intelligemment et ont amélioré leur niveau de jeu, du coup ils risquent pas de lâcher le train facilement. C’est donc ici et maintenant que commence le sprint pour la 4ème place qualificative, avec cette rencontre entre deux adversaires directs, et où Liverpool risque bien de rater une saison supplémentaire en cas de défaite.

 

compos

 

compoliverpool

 

 

 

match

1′-15′  Arsenal a du mal à poser son jeu face à un Liverpool venu pour en découdre et qui n’hésite pas à jouer dur et à presser le porteur du ballon. Les premières offensives sont pour les Reds. L’incapacité des Gunners à jouer correctement débouche presque comme une évidence sur une boulette collective en défense, avec un tir raté de Suarez dévié par Mertesacker et qui finit au fond, 0-1. Ce coup sur la tête a le mérite de réveiller les Gunners qui se lancent à l’attaque et obtiennent leur première occasion, un tir de Walcott brillamment repoussé par Reina. De l’autre côté, Szczesny s’amuse devant Sturridge et n’est pas loin d’offrir la massue aux Reds. Podolski et Giroud ont aussi droit à leur première action, mais la reprise dévissée de Giroud part en sortie de but.

16′-30′  Sans être extraordinaires, les Reds ont la possession du ballon, les Gunners mettent à profit leurs quelques récupérations pour aborder la surface sans pour autant réussir à percer le mur. Walcott décoche toutefois un tir enroulé du droit repoussé par Reina. C’est au tour des Reds de légèrement paniquer et se mettre à dégager de façon aléatoire. Ça serait le moment idéal pour revenir au score. Malheureusement l’attaque reste stérile et c’est Cazorla qui prend un jaune sur un contre adverse. Sur un corner des Reds, la catastrophe est évitée par un sauvetage de Podolski sur la ligne. On se fait dans le pantalon, pourtant les statistiques sont équilibrées avec cinq tentatives de chaque côté.

31′-45’+  Arsenal tient aussi vaillamment que possible. Sur une action défensive, Gibbs a l’air de s’être claqué, on se dit que l’entrée de Santos va tuer le match. Ça se confirme. Le match est définitivement perdu, non seulement parce que d’un coup la défense est plus fébrile, mais parce que les possibilités offensives des combinaisons GIbbs-Podolski viennent de s’envoler. Les fautes au milieu de terrain se multiplient et les Gunners ont tendance à s’énerver contre l’ami Friend, ce qui n’est pas forcément une bonne nouvelle. C’est la mi-temps, les deux équipes se battent sur chaque ballon comme si leur vie en dépendait, mais Liverpool est nettement plus présent dans l’entrejeu et met les Gunners en difficulté. On se met à croire qu’une bonne fin de match pourrait encore sauver ce qui est sauvable.

Sur les autres terrains, Everton mène 2-0 face à WBA et Tottenham perd à Norwich. Au moins une bonne nouvelle, Il s’agit maintenant d’aller se poser à un point derrière ce beau monde. Il y aura du boulot.

46′-60′   Santos a l’air de savoir défendre sur les premiers ballons. Vivement que ça se confirme. Main dans la surface de Vermaelen, l’arbitre de touche consultait son drapeau, on s’en sort bien. Si Arsène (ou Groover :-p) dit quelque chose à propos de l’arbitrage…de l’autre côté, Podolski est victime d’une obstruction dans la surface, l’arbitre ne dit rien. En tant que Gunner on va dire qu’on est quittes. Carragher se prend une kartoffeln et sort du terrain pour prendre l’air, on se dit « c’est bien fait pour ta gueule, t’avais qu’à laisser passer la balle ». La suite? Un contre, Henderson passe gentiment entre Santos et Vermaelen, prend deux contres favorables qui mettent Szczesny dans le vent, puis marque le deuxième dans la cage vide. Dégoût total.

61′-75′  Podolski pas content, Podolski kartoffeln, pas encore dedans. Arsenal ne lâche pas, et sur un coup franc de Wilshere, Giroud place bien sa tête. On revient, allez on y croit! Le constat est dur malgré tout, Liverpool défend super bien et on a vraiment du mal à passer. OOOH BUUUUUUT!! Cazorla la met dans la surface, Giroud dévie pour Walcott qui frappe comme il faut, rien à faire pour Reina, 2-2! PUTAIN ON VA LE FAIRE! Le côté gauche, qui semble mieux protégé avec Johnson, est pourtant le point faible des Reds sur les deux buts. Réaction de Rodgers qui fait entrer José Enrique, on se dit que ça va se réorganiser derrière, c’est pas très bon. Gérard se prend un jaune en passant pour un tacle en retard sur Mertesacker qui aurait pu faire très mal.

76′-90’+  Santos démontre une fois de plus que c’est une bouse, incapable de donner correctement ses ballons. Arsenal maintient son pressing et Liverpool déjoue. Une fois de plus, il faudrait profiter de la situation pour essayer de les enquiller. Les Reds ont de plus en plus de mal à se dégager. Excellente occase pour les Gunners, qui confirme une tendance, cette saison on est meilleurs en contre que dans la construction. Mais Cazorla choisit le tir croisé alors que Giroud se présentait seul devant Reina. On pousse, ça finira par passer. En essayant de jouer technique, Giroud perd le ballon et tente un plongeon digne de Suarez, et prend un jaune pour simulation. Derrière, il rate la balle de match sur un centre de Podolski. Merde. Il reste trois minutes et les arrêts de jeu. C’est Liverpool qui pousse pour la fin du match, obtenant deux corners consécutifs. Les Gunners se dégagent comme ils peuvent. Fin du match, demi-catastrophe, le point du nul qui n’arrangeait personne. On dira que c’est mieux que rien.

Ailleurs, Tottenham a obtenu le nul à Norwich, et Everton prend trois points contre WBA. Arsenal est donc à trois points d’Everton et à quatre de Tottenham. On prend les mêmes et on recommence.

 

buts

5′ Glissade de Sagna, Dégagement raté de Vermaelen, Tir de Suarez dévié par Mertesacker qui prend Szczesny à contre-pied, boutade collective et 0-1.

60′ Henderson s’infiltre entre Santos et Vermaelen, le ballon est contré par Mertesacker dans un sens puis par Vermaelen dans l’autre, Szczesny était sorti dans les pieds de Mertesacker et se retrouve dans les fraises, Henderson n’a plus qu’à pousser le ballon au fond, 0-2.

64′ Walcott est fauché à droite de la surface, Wilshere met le coup franc dans la surface, Agger se troue et Giroud marque de la tête, 1-2.

67′ Cazorla met le ballon dans la surface, Giroud la remet devant Walcott face au but, une patate bien placée et c’est 2-2.

 

notes

Szczesny [3]  Gagne un point pour son arrêt à la dernière minute, mais par pitié, qu’il arrête avec ses dribbles foireux et ses sorties approximatives.

Sagna [2]  Pas la grande forme pour Poulpy en ce moment.

Vermaelen [2]  Impliqué dans les deux buts et un match plutôt moyen.

Mertesacker [2]  Quand ton capitaine te dit de couvrir, tu t’arrêtes pas de courir pour regarder le ballon, tu suis le joueur dans ton dos, c’est pas compliqué. Faut te le dire en schleu ou bien?

Gibbs [n/n]  Tu fais chier.

Santos [2]  Toi tu fous carrément la diarrhée. A failli coûter le match dans les arrêts de jeu.

Ramsey [3]  Pas grand chose à lui reprocher, si ce n’est d’avoir été moins bon que ceux d’en face, alors qu’il y a quelque temps, il pouvait se les prendre un par un sans souci.

Wilshere [4]  Sans aucun doute le meilleur sur le terrain. Dans ce genre de combat, il y a que le gamin qui sort du lot malheureusement.

Cazorla [3]  Dans la guerre, mieux vaut avoir un combattant qu’un technicien radio. Mais il faut aussi reconnaître son utilité.

Walcott [3]  C’est bien, tu commences à comprendre. Tu peux aussi marquer même quand tu passes tes ballons. Tes coéquipiers, eux, n’hésitent pas à t’en offrir.

Giroud [3]  Un but, un assist. Et une balle de match ratée. Travaille un peu ta chance, il en faut aussi.

Podolski [3]  A tout donné comme d’habitude, aurait mérité mieux.

 

Pascal-Edern Suppute

 

Si toi aussi tu préfères le championnat espagnol parce que le championnat anglais est un peu faiblard, au vu des résultats des prétendants à la ligue des champions qui n’arrivent pas à se détacher clairement, viens rigoler sur http://ourpremierleague.com/ un site plein d’équipes anglaises qui essayent de gagner des matches, ce qui est un peu embêtant pour les clubs qui veulent finir devant.   

L'ancien

18 Comments

  1. mouais faut quand même que je me relise, j’arrive à utiliser le mot « surface » quatre fois en quatre lignes

  2. Je tiens à présenter toutes mes excuses envers notre capitaine. En revoyant les images du Service Vid’ je me suis rendu compte que sur le deuxième but, il n’était pas directement impliqué puisqu’il glandait joyeusement en dehors de la surface.

    C’est donc entre Santos et Mertesacker que Henderson se faufile, le ballon est ensuite contré par Ramsey puis Mertesacker. Tout ceci étant rectifié, je n’augmenterai pas la note du belge, parce qu’on peut légitimement se demander pourquoi il n’était pas là.

  3. c’est la grande bradwurst qui se fait manger par henderson sur le deuxième but. Il a du rigoler un peu le henderson en voyant arrivé merdesaker et santos…

  4. Oui c’est corrigé, mais mes commentaires restent toujours en attente de modération plus longtemps que ceux des autres :-)

  5. faut quand même qu’ils arrêtent les concours de « qui c’est qu’est la meilleure trompette en défense »…le premier but benny hill en aurait fait un sketch !

  6. Challenge transfert : trouve un arrière gauche meilleur que santos pour la venue du bayern à l’Emirates. ou alors lahm, Robben, Muller et Kroos vont passer une bonne soirée.

  7. @Nikolai: le vrai challenge serait de trouver un latéral gauche plus mauvais que Santos

  8. Selon le replay russe du service vidéo, c’est Poulpy qui dévie le tir de Suarez.

  9. Le match était pas mal dans l’ensemble.

    Mais Wilshere, il est vif et rapide et technique, mais je le trouve un peu trop précipité et solo.

  10. @Ripoux: il y a les deux sur la trajectoire, avec un autre angle de caméra en live j’ai plutôt vu le pied de Per au moment où il saute. Dans le doute je le lui accorde, mais bon, l’un ou l’autre, le but est au fond, j’en ai pas tenu compte dans la note, leur perf globale était tout aussi pourrie l’une que l’autre.

    ATTENTION ATTENTION AMIS GUNNERS, EXCELLENTE NOUVELLE DE DERNIERE MINUTE, ARSENAL RECRUTERAIT UN JOUEUR, QUI PASSERAIT CE SOIR MEME SA VISITE MEDICALE.

    Ce n’est pas un attaquant comme beaucoup l’aimeraient, mais, attention, un latéral gauche! Enfin on ne verra plus Santos en équipe première. Les miracles existent.

    Il s’agit de Nacho Monreal, latéral gauche de Malaga qui compte quelques sélections avec l’Espagne. Espérons tous ensemble que ceci ne soit pas une simple rumeur.

  11. PES : esssaye un peu Filippos Darlas pour voir.

    j’aime beaucoup le formatage de cette académie. c’est beau et facile à lire.

  12. Merci Mèch, j’essaye d’améliorer au fur et à mesure l’ordre des informations et la présentation globale. Reste que selon les matches j’écris un peu trop…un Arsenal-Liverpool méritait d’être bien couvert.

  13. On s’en fout des attaquants, tant qu’Olivier et ce petit con de Walcott continuent à marquer… Non, ce qu’il faudrait, c’est un véritable 6. Mais ne plus voir Santos, c’est très bien aussi, débouchons le champagne!

  14. Moreal, pas qualifiable en champion’s. ça laisse une chance de voir un duel andré santos – robben ça

  15. Vermaelen sera aligné latéral gauche contre le Bayern, ça fait pas un plis.

    Super acad’ camarade. Et effectivement, l’arbitrage de nous a pas desservi (c’est là qu’on reconnaît les arbitres qui nous aiment bien : il nous font pas de cadeau, mais au moins ils ne nous plantent pas. Un arbitrage normal quoi. Dommage que ça s’applique qu’à une seule équipe du championnat)

    Le 1er tir est dévié par la Merte,, le coup de billard sur le second est provoqué par Ramsey qui revient défendre. Liverpool à un max de réussite sur ce plan, tandis que nous, on est encore et toujours poissards (sur la dernière occas de Giroud, la balle est touchée juste ce qu’il faut par le défenseur et elle passe au dessus du pied d’Olivier).

    J’aurai mis plus à Ramsey, homme du match côté Arsenal pour moi. Il a juste été énorme en sentinelle. Mais Wishere est évidemment au top comme d’hab.
    Pas trop d’accord avec la note de Sagna. A part sa glissade à la con, il a tout explosé sur le match. D’ailleurs, plus personne n’est passé de son côté après

  16. Salut Groover.

    Merci de confirmer pour la déviation, le doute plane encore un peu partout. Ce qu’il me semble s’être passé sur le tir tout mou de Suarez, c’est que le ballon partait quand même à 20 cm du sol, puis il a touché la semelle de Mertesacker qui sautait et a rebondit sur le terrain et repris de la hauteur. Le temps que le ballon met entre la semelle de Mertesacker et le sol peut faire croire que c’est le pied de Poulpy qui le déviait alors qu’au moment où il fait le changement de trajectoire, personne le touche réellement, c’est juste un rebond. C’est ce que j’en ai déduit, parce que c’était vraiment bizarre comme trajectoire, la caméra du point de vue du gardien ne permet pas de voir grand chose.

    En revanche j’avais pas vue qu’un défenseur avait touché le ballon avant Giroud. Je m’excuse de l’avoir traité de bouffon. Quoique son plongeon était ridicule.

    Pour la note de Sagna, c’était pour essayer de souder la défense. Je les force à être solidaires, j’aurais pu mettre 1 à Mertesacker et à Santos aussi, mais j’estime que quand l’un se plante, un autre devrait être capable de rattraper ses erreurs. Poulpy l’a très bien démontré par le passé, quand Koscielny devait compenser seul la blessure de Vermaelen en étant aligné avec Squillaci ou Djourou. C’est souvent Poulpy qui venait à la rescousse de la Kosc. Niveau solidité défensive, il était à des années-lumière au-dessus de ce qu’il montre actuellement, même s’il fait d’excellents matches depuis son retour de blessure.

  17. Toi z’aussi z’inscrit-toi au camp d’entraînement pour défenseurs d’Arsenal, et apprend:

    – le patinage artistique avec Bacary « Bonaly » Sagna

    – le air-dégagement avec Thomas « l’entarteur » Vermaelen

    – l’art du repos et du footing avec Per « Droopy » Mertesacker et André « Pouf le cascadeur » Santos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.