ARSENAL – MIDDLESBROUGH (2-0) : LA GUNNERS ACADEMY LIVRE SES NOTES

Voyage dans le quartier du milieu.

Oui, on était pas là pour les deux derniers matchs. En même temps, on a trouvé le moyen d’aller perdre à Tottenham (et ce jour-là, vos deux académiciens sont allés remporter une coupe de perdants lors d’un tournoi de foot à 5 trop cher et trop sponsorisé) et derrière on a gagné notre purge contre Leicester. Alors même qu’on alignait Cazorla, Özil et Rosicky. Mais forcément, quand tu leur mets l’autre pignouf de Sanchez en pointe, continuellement en train de dézoner, ça laisse pas beaucoup de solutions. Moi qui me faisait une joie de les voir enfin tous les trois, il a fallu que l’autre gogole vienne mettre son grain de sable. Enfin bref, passons.

Le-match

Retour à la Cup, qu’on l’aime bien parce qu’on peut la gagner. Contrairement à pas mal d’autres choses, oui c’est vrai. Mais ATTATION. Gros danger en vue, Middlesbrough, leader de Championship, tombeur de City lors du match précédent. Boum, 2-0, et ric et rac, on remballe. Je vais vous la faire courte, z’ont jamais vraiment existé les hommes d’Aitor Karanka (qu’essé que ce nom ? Ah l’influence wisigothe sur l’Espagne, y a pas que des trucs chouettes). Si, à la fin, y a eu quelques remous. Une frappe à côté, un poteau à la 93e. Bon, on va pas non plus en faire des caisses : l’affaire a été réglée assez rapidement, et le score aurait pu être bien plus lourd si 1) les piqués de Welbeck n’étaient pas si aléatoires 2) Walcott arrêtait de faire n’importe quoi avec les offrandes de Rosicky 3) si le dénommé Mejias avait été moins réactif.

Bon manque de pot, on tombe sur MU à Old Trafford au prochain tour. Va falloir se sortir les doigts. Elle va pas nous tomber tout cru dans le slip cette Cup. L’année dernière, il avait quand même fallu effacer Liverpool. En plus bon, vu le niveau affiché actuellement chez Msieur van Gaal, on peut jouer crânement notre chance.

Les-notes

SZCZESNY : 3/5
C’est pas avec un match comme ça que tu reviendras sur le first spot mon con. Smoke under water.

GIBBS : 4/5
Incisif devant, plutôt appliqué derrière. Une passe décisive. Ouais. C’est bien hein, mais il va en falloir plus pour faire jouer la concurrence.

CHAMBERS : 4/5
Nickel, tout neuf du magasin. La preuve qu’il faut le ménager un peu, sinon il devient débile. Précis dans les transmissions et utile dans la circulation. Moins percutant que Gibbs dans les derniers 15m, mais très bon match quand même.

KOSCIELNY : 3/5
Maillot rangé dans la pile propre.

GABRIEL : 3/5
Un peu hésitant mais bon, le type parle même pas la langue. Forcément qu’il hésite. Mais je peux vous donner une info déjà : en fait le Paulista a rien à foutre dans son nom. Son vrai patronyme c’est Gabriel (enfin Gabriel Armando de Abreu). Et puis à un moment, il a joué avec un autre mec qui s’appelait Gabriel. Alors pour faire la différence, il lui ont collé le « Paulista » à côté. Vu qu’il venait de Sao Paulo. Mais vous votre prénom, c’est Françoisk, c’est juste ?

FLAMINI : 3/5
Râle beaucoup trop par rapport à ce qu’il joue. A tenté deux frappes (pas cadrées bien entendu). A pris des mecs de vitesse. C’est vous dire.

CAZORLA : 5/5
A joué 8 tranquillou en donnant des tutos de passe et de dribbles à droite à gauche. A enlevé ses crottes de nez aussi.

ÖZIL : 5/5
A ce niveau, c’est un poil trop haut pour le leader de Championship. Tout en coupé décalé, tout en feintes de corps et en amours de passes. Oui, Mesut vas-y continue, t’es injouable là, et tu commences à me faire kiffer.

ALEXIS : 3/5
Fait n’importe quoi la moitié du temps, réussit à être décisif l’autre moitié. Faites-en ce que vous voulez, faites-lui porter la flamme olympique, ou transporter des messages à pied, mettez-le dans une roue pour votre électricité locale, mais moi il me fatigue.

WELBECK : 3/5
Les encouragements du conseil de classe. « Sois plus killer, tape dans la balle au lieu de tergiverser ».

GIROUD : 5/5
Kiss-kiss, bang-bang. Plus qu’un pion et il aura atteint les 50 buts sous le maillot d’Arsenal. Les critiques sont beaucoup moins sonores depuis quelques temps…

Substitutes

ROSICKY (pour Alexis à la 71e minute) : Communsymbole, remplacement du laborieux par le gracieux, l’élégant. Histoire de s’entretenir et de voir Walcott gâcher encore un truc scandaleux.

WALCOTT (pour Welbeck à la 71e minute) : Nique-toi. Mais bien.

AKPOM (pour Giroud à la 82e minute) : Non Olivier, tu n’auras pas ton triplé.

Sinon

Nous sommes en 2015 et Jonathan Woodgate fait toujours du foot à haut niveau. Le même qui avait signé pour 15/16 millions d’euros au Real en 2004. Un niveau de LOL sans commune mesure.

Attation quand même, nous sommes les prochains.

Facebook-300x300La Gunners Atwittercademy fait dans le social. Tu peux venir nous lire sur la page de l’Acad’ sur Facebook et tu peux nous suivre sur Twitter aussi. On ta mis des gros boutons, pour que tu puisses cliquer facilement, on sait bien que c’est pas toujours évident.

2 thoughts on “ARSENAL – MIDDLESBROUGH (2-0) : LA GUNNERS ACADEMY LIVRE SES NOTES

  1. Ton prénom de famille s’il te plaît ? Sanchez… Ton nom de jeune fille ? Sanchez. Sanchez Sanchez donc…

    Sinon, ça va être cool le prochain tour. Dommage qu’Howard Webb et Ferguson soient à la retraite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.