Croatie – Écosse (3-1) : la Napapicnic Académie y croit enco…

ooooooooooooooooore on est vivants tant qu’on est forts…

Après la partie de jambes en l’air avortée contre les Anglais (en même temps ils roulent à gauche et votent à droite donc bon…), après l’errance sur la carraïre contre les Tchèques (en même temps leur mascotte est une poupée sanguinaire et ils votent… bref vous avez compris), voici venue l’heure des choix. Gagner contre les Causses (pour rester dans l’ambiance de la transhumance) ou bien rentrer à la maison pour aller manger du fromage de Pag et des montagnes d’ourins à Primosten. C’est pas la saison mais nique sa mère l’écologie, on a fait un Euro dans 11 pays c’est pas pour s’inquiéter du sort d’une bestiole aussi piquante et chiante à manger. Et bien les oursins attendront. Et les ouiches aussi.


BILJESKE



LIVAKOVIC (4/5) : Arrêt sur écran vivant


JURANOVIC (3/5) : Ramène le futur au présent (bon OK celle-là elle est limite).


VIDA (3/5) : Redevient le rebelle et la bête vaincue par l’enfant.


LOVREN (3+/5) : Respire et marche vers l’avant.


GVARDIOL (2/5) : Aliéné, pas même un battement.


BROZOVIC (3/5) : L’espace où il crève devient un autre néant.


MODRIC (4+/5) : L’âme et l’émoi d’un géant.


KOVACIC (2/5) : Faudrait qu’il se lève, respire et marche vers l’avant.


PETKOVIC (2/5) : Seul tout au fond de sa haine.


PERISIC (5/5) : À tout jamais jusqu’à la mort.


VLASIC (4/5) : La rage au ventre.





Poljupi anali (ça ressemble un peu à polype vous avez vu ?)

Mario MandzuOuiche

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.