Arsenal-Swansea (0-2): La chant du Cygne académie note

Les Wenger Shaggers.

Salut les plus ou moins vivants. C’est Dylan Thomas qui revient vous narrer la belle saison de Swansea.

Semaine spéciale pour moi. J’ai un emploi du temps de ministre en ce moment. Carrément même de ministre du redressement productif. Emplois, hauts fourneaux, tout ça… Alors je vais pondre mon académie en retard, comme d’habitude. Je vais devoir parler de plusieurs matchs, comme d’habitude.         Sauf que là, honnêtement. RIEN A FOUTTRE du match contre Norwich de ce week-end. Les priorités étaient avant, et après. Donc je n’en parlerais que succinctement en fin d’acad’.

Parce que oui, je crois que c’est bon comme dirait Laurent Blanc. Swansea a tapé Arsenal à l’Emirates, et qu’est-ce que c’est cool. Je ne suis pas fan des « gros » en Angleterre, alors quand je peux m’amuser à voir Swansea en laminer un je craque mon caleçon en pur coton.

Alors oui, Swansea a gagné. Cependant, le match ne fut pas une partie de plaisir. Enfin si, mais pour moi..

Arsenal fut assez nul et pas dangereux du tout. A part Wilshere et Cazorla, costauds les gars. Sans un TRES grand Szczesny et un bon Vermaelen, les gunners prenaient une pilule à domicile.

Je me permets au passage de signaler que j’avais annoncé dans mon académie précédente une victoire 1-2. Michu et Dyer comme buteurs. Je n’ai pas été si mauvais dans mon pronostic :

–      Victoire 0-2 des Swans. Doublé de Michu. Passes décisives de Moore et de Dyer.

–      Sagna est blessé, remplacé par Jenkinson. Ma tête de turc du match.

–      Walcott et Podolski sont bien présents. Tant mieux vu leurs prestations.

–      Koscielny absent, c’est Mertesacker et Vermaelen qui ont tenté de contenir les Swans. Surtout le belge d’ailleurs…

–      Pour les Swans, un 4-2-3-1 profond. Michu en 10 derrière Shechter. Hernandez absent sur blessure. Aucune surprise sinon.

Mes notes prises pendant le match étant particulièrement longues. Je ne vais pas trop m’aventurer à écrire 10 pages de conneries avant le résumé détaillé qui suit.

 

L’envolée sauvage en détail :

–      1′ : Vu la défense centrale d’Arsenal. J’espère pour eux qu’ils vont penser à défendre haut pour éviter de laisser nos flèches partir en contre…

–      2′ : Le match débute fort. Arsenal entame une passe à 10 dans le camp de Swansea. Dyer surgit. Part en contre, sert Britton qui loupe son contrôle. Arteta arrive clairement en retard sur le ballon. Assassinat. L’espagnol s’en sort sans aucun avertissement même verbal. Première fois depuis le début de la saison que je remarque Britton balle aux pieds dans le camp adverse…

–      3′ : C’est parti. Débordement de Rangel sur le côté droit. Centre sur le parking du stade.

–      5′ : Première grosse alerte pour Arsenal. Shechter est envoyé en profondeur par Michu. Vermaelen reprend l’attaquant aux 9 mètres d’un tacle parfait. Genre à la Mario Yepes. Le ballon ou le rouge. Ou les deux. Signalons que Michu reçoit le ballon grâce à une belle passe directe d’Arteta. Gros début de match anal pour le gunner.

–      6′ : Verminator est chaud, il démonte Michu d’un tacle appuyé à 35 mètres des buts d’Arsenal. Vu comment il l’a découpé, l’espagnol s’appelle maintenant Quartchu.

–      6′ bis : Sur l’action qui suit le coup-franc. Deux personnes vont toucher le ballon : De Guzman/Tête de Williams dégagée/frappe de De Guzman contrée/frappe de Williams hors cadre. Je précise qu’il y avait facilement 8 joueurs d’Arsenal dans la surface. Gros travail défensif des gunners, ça promet.

–      8′ : Finalement Arsenal se décide à défendre haut. Mais sans effectuer de gros pressing en soutient de leurs attaquants. J’ai hâte de voir les ballons en profondeur de De Guzman pour Dyer.

–      9′ : Arteta manque son contrôle. Pléonasme aujourd’hui. Jenkison tente une frappe du gauche. Le centre de Rangel de la première minute était plus proche du cadre.

–      11′ : Premier ballon « chaud » de Gervinho qui tente de déborder sur le côté droit des Swans. Rangel dégage en corner. Tremmel s’impose dans les airs sur celui-ci.

–      12′ : Michu prend absolument tous les ballons de la tête au milieu du terrain. Facile contre Wilshere, Arteta et Cazorla…

–      13′ : Dyer part dans le dos de la défense des gunners. Hors-jeu bien net. Sur Bein et Canal plus, on demande le révélateur. Seulement 5 mètres d’avance, ça laisse un doute.

–      14′ : Action collective magique de Swansea. Je vais essayer de la décrire sans l’abîmer. Rangel part de ses 35 mètres, il sert Britton au milieu de terrain. Britton trouve Davies qui monte sur le côté gauche. Le jeune gallois passe le milieu de terrain balle au pied. Il trouve un appui en la personne de Routledge dans le rond central. Instantanément, Wayne R. sert Ki qui effectue un une-deux avec Dyer aux 40 mètres. Ki effectue un double-contact sur Arteta (ahah). Il trouve de nouveau Davies qui avait continué sa course. Ce dernier s’infiltre sur le côté de la surface, sert Shechter aux 16 mètres plein axe. L’attaquant ne peut pas tirer alors, dos au but, il sert… Rangel dans le dos de Vermaelen et Gibbs. Mais le latéral droit voit sa frappe repoussée par Szczesny une première fois. Le ballon lui revient dans les pieds mais le gardien d’Arsenal s’interpose une seconde fois et détourne en corner.. Sincèrement magnifique.

–      18′ : Période de possession d’Arsenal. Corner. Walcott le tire. Au niveau du tibia du joueur au premier poteau. Touche.

–      20′ : Passe à 10 des Swans. 0-0 score réel. Mais 78-85 pour le match des enchaînements de 10 passes consécutives, plus ou moins stériles.

–      21′ : 49% de possession de balle pour Arsenal. Donc 51% pour Swansea si vous savez compter. Si vous ne savez pas, c’est la même chose.

–      22′ : Routledge bosse chez Knorr. Il met le bouillon à Gibbs depuis le début du match. Faute du latéral d’Arsenal

–      23′ : Sinon Podolski est sur le terrain il semblerait. J’attends toujours qu’il touche un ballon.

–      24′ : Jenkinson foire, encore, son contrôle. Cazorla dépose un centre dans la boite que Chico dégage de manière autoritaire. Plein axe. Heureusement sans conséquence néfaste car Shechter effectue un gros retour défensif.

–      26′ : Mertesacker se fait presque voler le ballon par Shechter. Presque. L’allemand a presque failli être remplacé par Djourou. Presque.

–      27′ : Premier ballon pour Podolski. Seul au point de péno. Heureusement il est contré. J’ai eu très très peur…

–      28′ : Dans la foulée, une-deux Gervinho Podolski. Intervention parfaite de Chico pour éloigner le danger.

–      29′ : Cazorla est trouvé dans la surface. Complètement seul. Malchance pour Arsenal, c’est sur sa tête. La balle termine donc mollement dans les bras de Tremmel.

–      29′ bis : Pour les statistiques de frappe du match, le réalisateur montre Ki. Lui aussi doit se demander pourquoi le coréen n’a pas encore frappé 167 fois au but.

–      30′ : Michu gagne son duel aérien contre Mertesacker pile au niveau du point d’engagement. Sa tête arrive exactement dans la course de Dyer qui file au but. Vermaelen fait alors un double geste défensif de niveau international : esquive du joueur lancé pour éviter la faute, tacle de retour complètement à l’arrache au moment où le joueur déclenche sa frappe seul face au gardien. Impressionnant.

–      37′ : Dyer s’amuse avec Jenkison. Il sert Michu à 20 mètres. Arteta décide de rajouter une faute à sa panoplie anale. Magnifique ippon. Coup-franc pour Swansea. Médaille d’or pour l’Espagne. De Guzman le dépose sur le filet au dessus de la lucarne.

–      41′ : Possession de balle 50/50. Dur de faire plus équilibré

–      MT. Les deux équipes rentrent au vestiaire sur un score nul et vierge. Swansea aurait pu, (dû?), ouvrir le score. Mais Szczesny a réalisé la double parade qu’il fallait et Vermaelen a couvert tous les autres errements défensifs. Sinon, Arsenal est aussi dangereux qu’un cochon d’Inde dans le coma, c’est dire.

–      46′ : Podolski et Wilshere discutent avant la reprise. L’allemand tente de démontrer plusieurs choses par les gestes. D’abord il mime d’abord un objet balancé par dessus plusieurs autres. Sûrement une explication en image de la vie à Londres en 1942. Puis il mime un slalom avec sa main entre des objets imaginaires. Personne n’a du lui dire qu’en Angleterre, Boxing Day oblige, il n’y a pas de vacances au ski…

–      47′ : TRES mauvaise passe de Williams en retrait, heureusement Wilshere est contré.

–      48′ : Wilshere s’est certainement mangé une soufflante dans le vestiaire. Il est partout depuis le début de la seconde période. Il centre encore en retrait pour Cazorla qui frappe sur Tremmel.

–      49′ : Et encore Wilshere qui lance Arteta dans la surface. L’espagnol réussit une passe correcte pour Gervinho qui en fait n’importe quoi.

–      51′ : Gervinho effectue un une-deux avec Cazorla à l’entrée de la surface. Enfin plutôt un une-une… Car l’ivoirien s’empale dans Chico. Le public gronde et demande une obstruction. L’arbitre s’en fout et laisse le jeu se poursuivre. Le ralenti lui donne raison. C’est bien l’attaquant qui rentre volontairement dans le défenseur.

–      52′ : Gervinho fait tellement de mauvais choix qu’il jouerait sûrement mieux avec un chien d’aveugle.

–      53′ : Pardon, je rectifie. Un chien d’aveugle jouerait mieux que Gervinho.


  

                            Aujourd’hui dans « joue là comme Gervinho » : Jenkinson et Arteta.

 

–      54′ : Jack « je suis partout » Wilshere centre pour Podolski. Chico s’interpose au tout dernier moment c’était chaud.

–      55′ : Shechter arrive à trouver une position de frappe sur le contre. Corner. Qui ne donne rien.

–      56′ : Sur le contre du corner gagné en contre, Arsenal gagne un corner. Euuuh…

–      60′ : Grosse occasion pour Arsenal. Cazorla joue en relais avec Wilshere. L’anglais crée le décalage sur le côté droit de la surface avant de remettre à l’espagnol qui centre instantanément. Podolski est contré quand il frappe, corner. Sur ce dernier Tremmel repousse du poing, mais la balle revient sur Cazorla à 25 mètres plein axe. Grosse frappe au sol, légèrement déviée par Podolski. Qui termine dans les gants du gardien. Heureusement que l’allemand retire sa jambe parce que sinon c’était contre-pied total sur Tremmel..

–      62′ : 64% de possession de balle pour Arsenal en seconde période…

–      63′ : Shechter part dans un numéro de soliste. Il provoque à 25 mètres, enrhume Gibbs puis frappe fort. Szczesny s’envole et repousse en corner. Il fait chier ce plombier polonais à réparer toutes les fuites de défense.

–      64′ : Première intervention du match de Mertesacker. Elle est sur Michu. Et c’est tout…

–      65′ : Les Swans vont mieux. Ils assiègent les londoniens. Sans succès. Un peu comme David Astorga avec Maradona là..

–      66′ : Jenkinson rigole, il vient encore de se faire dribbler sur son côté. Mais Wenger n’ayant personne derrière pour le suppléer, il peut tout se permettre. Pas comme Podolski et Gervinho qui sont remplacés par Giroud et Oxlade-Chamberlain. Moore remplace un bon Shechter pour Swansea.

–      69′ : Mais qu’est-ce que c’est faible Arsenal derrière. L’arrière garde file tous les ballons pourraves à son gardien et ne fait aucun effort pour relancer propre après. Résultat, 2 relances sur 3 en touche…

–      70′ : Plus grosse occasion du match pour Arsenal. Britton, pourtant pas coutumier du fait, sort une passe immonde à Tremmel. Giroud a bien lu la trajectoire. Heureusement Chico s’interpose devant l’attaquant avec un tacle vraiment limite mais valable. Giroud reste au sol en se tenant la cheville. On dirait qu’il va en mourir.

–      71′ : Dans la continuité de l’action, Arsenal récupère la balle et Giroud se relève banal sans boiter. Tocard.

         C’est clair qu’il te touche vachement le défenseur sur ce tacle…

–      73′ : Britton décidément en vue aujourd’hui, relance vers Michu. L’espagnol effectue un nouveau une-deux avec Moore et se retrouve en position de frappe. Nouveau sauvetage de Szczesny..

–      74′ : La défense d’Arsenal ressemble à des U11 (des poussins quoi). A chaque une-deux ils suivent le ballon au lieu du joueur. C’est rigolo.

–      75′ : Changement WTF, Tiendalli remplace De Guzman.

–      76′ : Moore tente sa chance de 20 mètres. Super-Pologne s’envole. Corner.

–      79′ : Sortie de Wilshere, entrée de Rosicky. Je respire un peu mieux.

–      81′ : Arsenal ne touche plus une bille. Dernières 5 minutes : 73% de possession de balle pour les gallois.

–      84′ : Et encore un une-deux Tiendalli/Moore/Tiendalli. Et encore le gardien d’Arsenal qui sauve son équipe. Arsenal sauvé par son gardien tout un match, le monde à l’envers.

–      86′ : Première alerte dans la surface de Swansea depuis au moins 4 heures. En plus c’est Vermaelen qui cadre une tête sur Tremmel. Giroud ? Pas vu, pas pris.

–      86’/88′ : Passe à dix de Swansea. Même plutôt passe à 100. L’action se termine par….. ? Bravo un une-deux. «C’est encore un militaire qui gagne une tringle à rideaux » comme dirait Coluche. Moore pour Michu qui fusille ENFIN Szczesny. 0-1. Mon caleçon rejoue le sketch des Inconnus : « Vous avez la pêche ? Ah non plutôt la banane ».

Il a l’air aussi heureux que moi.

 

–      90+3′ : Jenkinson, mené, se dit qu’il est plutôt bon de prendre le temps de marcher au milieu de terrain balle au pied. Dos au but adverse en plus. Je le comprends. Malheureusement pour lui, Dyer arrive lancé, récupère le ballon et dégomme le défenseur au passage. Michu récupère la balle et s’en va, tranquillement, marquer. Il termine même les 5 derniers mètres en marchant avant de glisser un intérieur sous le gardien. 0-2. Olé.

 

 Les notes des Swans :

Le XI de rêve :

–      Tremmel 5/5 : Quand on ne prend pas de but à l’Emirates. On prend la meilleure note.

–      Rangel 4/5 : Seulement 4 parce qu’il loupe son double face à face. A passé un match tranquille à regarde Gervinho danser devant lui. Con pour l’ivoirien qu’il ait oublié la balle à chaque fois.

–      Davies 3/5 : En difficulté face à Wilshere. Heureusement pour nous que c’était Jenkison qui était sur son côté. Le défenseur étant aussi dangereux qu’une huitre hémiplégique.

–      Williams 4/5 : Aujourd’hui, je note les centraux en séparé. Le captain ayant fait un gros match. Il récolte un 4/5 sérieux.

–      Chico 6/5 : Mérite la note maximale et même mieux. Présent dans les airs, présents dans les pieds, présent sur la cheville de Giroud. Parfait.

–      Britton 4/5 : -1 pour sa passe flippante. Match maitrisé sinon. D’une main de maître en plus.

–      Ki 4/5 : Bon match, aucune frappe (!). Mérite 3 mais obtient 4 grâce à ce double contact devant Arteta. J’en rigole encore.

–      De Guzman 3/5 : Pas transcendant sur ce match. Il a effectué un maximum de travail dans la construction mais il a manqué de tranchant dans les 35 derniers mètres adverses. Dommage.

–      Dyer 5/5 : Une pile électrique. Des récupérations, des tacles, des provocations. Quel tristesse de ne pas avoir vu Mertesacker essayer de lui courir après. Aurait pu dépasser les 5 si Vermaelen n’avait pas été aussi bon..

–      Shechter 4/5 : Aura 5/5 quand il marquera en championnat. En attendant, il gagne un point par rapport à son dernier match. La faute à pas de chance de tomber sur un aussi bon gardien à chaque tentative.

–      Michu Goleador/5 : Je me plaignais de son rendement. Il claque un doublé merveilleux. Jamie Redknapp s’est exprimé sur son cas cette semaine : « Il a de la glace dans les veines ». Plus qu’à trouver un peu de sang de Gascoigne et on aura un bon Scotch on Ice.

  Michu Facts : les Mr Freeze sont en fait du sang de Michu aromatisés.

       Le berger et les super-subs :

–      Laudrup Blagueur/5 : Il fait rentrer Tiendalli alors que Swansea tient le 0-0 à l’Emirates. Le pire c’est que le hollandais a failli marquer.

–      Moore 4/5 : Belle rentrée de l’attaquant des Swans. Une belle activité en attaque et une passe décisive pour le premier but.

–      Tiendalli Non noté/5 : Je me demande encore comment j’aurais réagis si il avait marqué.

Voilà, Arsenal est tombé. Du coup Swansea est à 3 points de la 4e place… Miracle. Malheureusement, une petite déconcentration de rien du tout est venue à bout de Swansea ce week-end. Norwich ne menait QUE 0-3 au Liberty Stadium à la mi-temps. J’étais fou. Au final, bien que tous les spectateurs+moi pensions que l’incroyable allait ce produire, Swansea s’est incliné 3-4 à domicile face aux canaris anglais.

Michu en a profité pour encore marquer un doublé. De Guzman a aussi fait un très bon match, un but et une passe décisive. Cependant Norwich était beaucoup trop réaliste sur ce match et l’addition aurait encore pu être plus salée. 12 frappes, 12 frappées cadrées pour les canaris. Dur de faire mieux.

Swansea recule à la 8e place. A nouveau doublés par Arsenal, les gallois restent tout de même à 3 points d’Everton (4e).

Ce mercredi, match important pour les Swans qui accueillent Middlesbrough en ¼ de finale de la coupe moustache. Actuellement 3e de Championship, Boro est sur une bonne dynamique avant ce match. Swansea n’est qu’à deux matchs d’une finale de coupe. Mieux, à 3 matchs d’une qualification en coupe d’Europe. Que dire de plus.. A part qu’il ne faut surtout pas prendre ce match à la légère, mais ça, Coach Laudrup le sait !

J’annonce une victoire des Swans 3-2. Moore, Dyer et De Guzman seront les buteurs !

En attendant, je vous quitte sur cette citation de José Bové : « Quand on a résisté contre l’armée dans le Larzac c’était génial. Une véritable communauté. Mais le plus dur, c’était d’être coupé de tout. Mon pire souvenir ? Je ne pouvais plus suivre les matchs de Swansea tous les week-ends. Qu’est-ce que je déprimais ».

Merci, au revoir.

 

  Poétiquement vôtre,

     Dylan Thomas.

Ps : N’oubliez pas les abonnements à Hors-jeu, ça aidera l’éditeur bel homme à payer les factures.

Ps 2 : Votre académicien est passé du côté obscur. Il est maintenant sur Twitter, n’hésitez pas à le rejoindre pour raconter des conneries :         https://twitter.com/Donass09

Ps 3 : La Gunners academy a peut-être perdu mais elle n’est pas en retard elle.

 

1 thought on “Arsenal-Swansea (0-2): La chant du Cygne académie note

  1. Michu… En lisant son nom je peux pas m’empêcher de voir le monsieur bizarre tout habillé de bleu (non c’est pas Footix)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.