Bordeaux – Bastia (1-0): La Scapulaire Académie livre ses notes

Samedi, 17h, après un repas de famille chez les Pèze (comprenez bien arrosé) :

  • Et si on allait au stade ?

  • Vendu.

Et c’est comme ça que je suis allé voir Bordeaux – Bastia avec Monsieur Pèze Père.

A l’arrivée au stade vers 19h, on se pointe au guichet pour prendre nos places. La nana, presque en pleurs car tellement heureuse de voir des clients, nous tend nos places avec un grand sourire et nous entrons dans le stade. La sécurité se bat pour nous fouiller plusieurs fois histoire de passer un peu le temps. Une fois les contrôles passés, nous nous dirigeons vers une source de nourriture où là aussi on se bat pour nous servir. Faut dire qu’on est 2 devant le comptoir, ils sont 6 derrières. Nos sandwichs pris, nous partons nous installer en tribune où nous sommes… seuls au monde :

photostade

La composition bordelaise :

  • Saint Cédric dans les buts.

  • Mariano à droite, Faubert revenant tout juste de blessure et Chalmé étant en CFA.

  • Poundjé à gauche, avec Orban sur le banc si besoin

  • Sané, de retour de punition, est associé à Henrique, Planus étant suspendu et Bréchet sur le banc.

  • Poko – Plasil à la récupération, soit l’association de la foudre et d’un patient d’un service de gériatrie.

  • Obraniak – Maurice-Belay sur les ailes pour faire sauter le verrou bastiais.

  • Saivet pour mener le jeu (je l’espère mieux que sa prolongation de contrat)
  • Diabaté en pointe pour faire souffrir la charnière Modesto – Squillaci.

Le match :

2ème : Première tentative bordelaise, de loin, par Obraniak, qui permet à Landreau d’achever son échauffement.

12ème : Relais Plasil – Obraniak qui se termine par une tentative de lob/frappe/déchirure du quadriceps foirée du Polonais.

16ème : Pour une fois que les bastiais s’approchent du but de Carrasso, Bruno fait une main qui permet à un mec situé derrière moi en tribune de lancer son one-man-show : « Hé ho, Bruno, tu veux qu’on te rappelle les règles ? On te les a pas apprises ? »

28ème : Long centre de Poundjé dans la surface. Pendant que Modesto et Squillaci s’occupent de Diabaté tant bien que mal, Saivet place sa tête directement dans le Virage Sud.

31ème : La première incursion plein axe de Poko et une roulette bien maitrisée permettent aux Girondins d’obtenir un excellent coup-franc à 20m. Tel <insérez ici le nom de n’importe quel tireur de coup-franc de la planète, on n’est plus à 12 superlatifs près>, Henri Saivet se charge de transformer ce vulgaire coup-franc en une merveille de but, ce qui permet au public de rugir de plaisir et aux Girondins de prendre l’avantage au score, le tout sous les commentaires de mon voisin : « Hé Landreau, tu sais pas plonger ? ».

35ème : Hantz craque son slibard et sort Adama Ba, pourtant pas plus mauvais ou transparent qu’un autre, pour le remplacer par Ilan.

37ème : A 20m, Obraniak colle une grosse praline que Landreau repousse tant bien que mal. Je cherche du regard un éventuel recruteur russe en tribune pour expliquer ce phénomène paranormal qui voit le Polonais jouer au football.

43ème : Carrasso se fait chier et appelle pour commander des pizzas pour la seconde période. Ce sera une calzone, une royale, deux savoyardes et un pot de glace pour faire passer. La quille de rosé est offerte par la maison.

A la mi-temps, Bordeaux mène et plutôt que de me ruer vers la buvette pour boire de la bière sans alcool (la bière sans alcool c’est fait pour les gens qui aiment pisser), je profite du stade et d’un magnifique « Abonnez-vous à Girondins » sur un des panneaux publicitaires du bord de pelouse. Je suis content de voir que le stagiaire autiste de horsjeu.net a retrouvé un poste.

48ème : La seconde période commence fort avec un débordement d’Obraniak qui centre (mal) pour Diabaté. Le ballon revient sur Maurice-Belay qui frappe sans se poser de questions (en même temps, quelle genre de questions aurait-il pu se poser ? « Qui suis-je ? D’où viens-je ? Où vais-je ? Pourquoi Chalmé gagne plus que moi ? »). Malheureusement pour Nico, la tête d’un bastiais qui passait par là dévie la balle au-dessus du but.

52ème : Suicidaire, Palmieri s’en prend à Henrique. Pour ceux qui n’imaginent pas à quel point c’est suicidaire ce serait un peu comme aller voir Hulk et le traiter de petite bite. Monsieur Bien sort le jaune pour les deux joueurs mais y laisse une trace de pneu dans le slip en croisant le regard du bordelais.

57ème : Long coup-franc de Henrique qui surprend tout le monde y compris Maurice-Belay qui n’arrive pas à reprendre correctement le ballon.

66ème : Poko rend hommage à la carrière de Marc Planus en se jetant les deux pieds en avant sur un bastiais qui profite de sa chute pour nous gratifier de tout ce que la langue corse peut compter de jurons et ce alors que Poko ne l’a pas touché.

67ème : Palmieri dépose Mariano et centre au second poteau pour Yatabaré qui assure d’un « plat du pied petit filet » une belle frayeur pour le public. Fallait marquer ? Une autre fois, c’est pas si grave.

68ème : Bruno est remplacé par Keseru. Mon voisin en profite pour placer un « hé il fait quoi le roumain sur le terrain, y’a pas de pare-brise ici » qui aurait parfaitement sa place dans une émission de Ruquier.

75ème : Sur un centre, Palmieri shoote la calzone de Carrasso qui s’énerve contre sa défense qui n’est pas foutue de le laisser bouffer tranquille.

77ème : Plasil sort, remplacé par N’Guémo, tout comme Maurice-Belay qui est remplacé par Faubert. Le stade applaudit non pas la sortie de Plasil mais bien la présence d’esprit de Gillot qui fait enfin ce que tout le monde attend depuis 1 an : sortir le fantôme.

80ème : Diabaté prend un jaune ridicule parce que Cahuzac hurle au complot. Comme un air de déjà-vu.

81ème : Cahuzac sort, remplacé par Khazri côté Bastiais.

86ème : Saivet loupe le coche. Sur un long coup-franc, il se retrouve seul face à Landreau avec tout le loisir de choisir où placer sa tête. Ce sera au-dessus, histoire de faire trembler encore un peu les supporters.

88ème : Yatabaré s’accroche avec l’arbitre de touche. N’obtenant pas le carton jaune espéré, il remet ça avec l’arbitre principal. Il touche au but et obtient son carton jaune.

91ème : Sous les applaudissement plus nourris que Marc Planus du public, Cheick Diabaté laisse sa place à Hadi Sacko.

92ème : Suite à un coup-franc concédé stupidement par Henrique puis un corner sur lequel Landreau est monté, les bordelais partent en contre avec Sacko (alors que Poko ou Saivet se fait complètement descendre sur un tacle assassin). Le jeune bordelais remonte 80m de terrain et sert Poundjé qui marque. Seul bémol, c’est que contrairement aux deux bordelais, l’arbitre de touche connait la règle du hors-jeu jusqu’au bout et annule le but. Alors je propose qu’on offre « Le Hors-Jeu pour les nuls » toute l’équipe histoire que ça ne se reproduise plus.

Heureusement pour les bordelais, l’arbitre met un terme à la rencontre et permet au public (pour ceux qui n’étaient pas déjà partis à la 80ème, j’ai les noms) de rentrer à la maison, satisfait par la 1ère victoire des Girondins cette saison. En attendant d’aller confirmer ça à Saint-Etienne, place aux notes.

Les gars :

Carrasso (3/5) : En voyant son match, Pôle Emploi a failli l’inscrire sur la liste des nouveaux demandeurs d’emploi. Soirée à la cool pour lui.

Mariano (2/5) : Toujours aussi peu aidé lorsqu’il monte (merci le milieu droit absent), il a en plus fait quelques petites conneries qui auraient pu coûter cher à l’équipe avec un véritable attaquant en face. Doit se ressaisir.

Henrique (3/5):Il abuse des longs ballons à destination de Diabaté mais fait le boulot, tout en puissance et en intimidation. Les Bastiais ont bien tenté de le faire disjoncter mais sans réussite, parce qu’il est d’une sérénité à toute épreuve notre Carlos.

Sané (3/5) : De retour de punition il a montré qu’il était le patron de la défense bordelaise, remportant la plupart de ses duels. Une partition quasi parfaite à reproduire face à une équipe qui possède une véritable attaque.

Poundjé (3/5) : Grosse activité défensive et offensive puisque ni Ba ni Yatabaré n’ont pu se mettre en évidence. Dommage pour l’action de la dernière minute où il n’a pas eu l’intelligence de jeu de se tenir en retrait de Sacko.

Poko (4/5) : Malgré une nouvelle fois des pertes de balles scandaleuses à ce niveau de jeu, il a été partout, étouffant le milieu bastiais et récupérant énormément de ballons. Il a aussi apporté offensivement puisque c’est l’une de ses percées plein axe qui a amené le coup-franc victorieux de Saivet.

Plasil (2/5) : Du mieux dans le jeu avec plus d’activité que lors de ses derniers matchs. Par contre, au moindre impact physique il explose et disparaît de la circulation, à croire qu’il pèse 20kg. Remplacé par N’Guémo à la 77ème.

Obraniak (2/5) : A eu un semblant d’activité avant de disparaître à l’heure de jeu. A croire que le recruteur russe était parti.

Maurice-Belay (2/5) : Aurait mérité de marquer mais a beaucoup trop repiqué dans l’axe pour être dangereux. Remplacé par Faubert à la 77ème.

Saivet (4/5) : Marque un splendide coup-franc qui ramène les 3 points et se retrouve impliqué dans la plupart des actions bordelaises mais plonge physiquement à partir de la 70ème comme le reste de l’équipe.

Diabaté (3/5) : C’est pas parce qu’il fait 1m94 qu’il faut lui balancer 200 ballons injouables à la tête par match, on n’est pas Stoke City bordel. En plus les rares fois où Squillaci était pas entrain de lui faire une olive ou de lui filer des coups et qu’il pouvait toucher la balle, y’avait aucun soutien pour récupérer la balle. Remplacé par Sacko à la 91ème.

Les entrants :

N’Guémo (non noté) : Une entrée discrète

Faubert (non noté) : A amené sa hargne et son envie, ça a du faire bizarre à certains bordelais.

Sacko (non noté) : Un joueur intelligent aurait fait la passe bien plus tôt. Ou aurait marqué, au choix.

Les remarques à la con :

  • Seulement 15000 personnes au stade, dans le Virage Nord on pouvait s’entendre péter. Triste.

  • Vu son niveau, Henrique pourrait arrêter une offensive de Pierre Ménès.

  • Landreau a eu le droit à son habituelle bronca de la part du Virage Sud.

  • Les gars de Chez Les Girondins expliquent à leur façon la dernière action bordelaise.

  • Malgré Chalmé, Savic, Ben Khalfallah, Traoré et Jussie, la réserve s’est inclinée face à Villenave sur une boulette d’Olimpa.

  • Bellion a pris deux matchs, voici pourquoi.

  • L’académie est un peu light, le Claude est en mode vacances.

Claude Pèze.

Vous aimez la Scapulaire Académie ? Vous voulez qu’elle continue ? Alors soutenez horsjeu.net en vous abonnant ici. Il y en a pour tous les goûts, de 2€ par mois jusqu’à 16€ par mois pour les riches. Et puis on vous promet de détourner le pognon, on est pas comme les autres qui disent qu’ils vont vraiment l’utiliser.

Ils soutiennent l’activité du Claude : Marine et Blanc Ile-de-FranceGirondins33WebgirondinsChez les GirondinsGirondins AnalyseSupporters Virage Sud Centre HautLa Légende des GirondinsMade in Girondins,Girondins de Bordeaux.netMarines et Blancs Franche-Comté, Handi Fan Club FCGB et CFA Girondins

Pour les suivre, vous avez aussi leur page Facebook, tout comme celle du Claude himself sans oublier celle de Horsjeu.net, de la Scapulaire Académie ainsi que les profils de certains de vos académiciens préférés mais surtout de l’Editeur, ce si bel Homme, si beau et si intelligent (et je ne parle pas de son potentiel attractif mesdames). Le Claude est aussi sur Twitter pour des leçons sur l’alcoolisme, la vie, un peu tout et même sur Google+ même si c’est plus désert que le cerveau à Ribéry.

Claude Pèze

9 commentaires

  1. Superbe acad’ même si elle est un peu courte (CMB). L’histoire de Bellion et de sa moustache c’est pour de vrai ?! J’avoue que j’ai un peu de mal a discener le vrai du faux des fois, mais la enfin WAT ?? Bref en tout cas si c’est vrai j’hésite entre rire et enfoncer ma tête dans un sac rempli d’araignées venimeuse.. j’ai jamais lu un truc aussi débile depuis… ben c’est la premiere fois en fait.

  2. Enorme David Bellion et l’arbitre!

    Poundjé et Sacko doivent en effet revoir les rêgles. Dommage pour le second but qui aurait soigné notre goal average.

    Obraniak était si mauvais que ça? je n’ai pas vu le match mais l’équipe le met dans l’équipe type de la semaine quand même :s

  3. Merci à Princesse Leia Pèze de nous avoir trainer à Lescure et content d’avoir assister à la première victoire de la saison à tes côtés

    J’ai quand même eu peur de deux choses :
    -Quand nous sommes rentrés dans le stade,j’ai cru à un match à huis-clos
    -Que ça se finisse sur un nul avec un but casquette – à la con pour ceux qui n’en porte pas (de casquette)- de Bastia à la 89°

    Effectivement si on m’appelle sur mon portable
    Pèze Père sonne

  4. Surement pour avoir pris la place de Carasso en EDF…
    Tres belle chaussures Claude la classe

  5. Parce qu’il est Vendéen et ancien Canari je suppose, le choc de l’Atlantique

  6. Bonne petite Acad’. T’as raison de profiter de tes vacances, l’équipe mérite à peine qu’on s’intéresse à elle… putain, c’est triste.
    Et encore je parle pas de la fin du mercato avec Carrasso et Saivet qui n’ont pas prolongé et l’Arlésienne en attaque…

    Va falloir que tu sois bon cette année, Claude, ça risque d’être une saison à l’image de la dernière en championnat.

  7. Sinon, Claude, quand monsieur ton père vient chez toi, est ce que monsieur pèze père sonne ??
    Ok je sors

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.