Avant Match :

On ne gagne pas, on est cuit, on resterait pas loin pour autant, mais soyons sérieux.

Après l’élimination face à Auxerre, le président a été pousser sa petite gueulante, c’est normal et c’est mérité. Il s’est même murmuré que Dupont pourrait dégager. Non pas que je sois un fervent supporter de notre entraîneur, mais là, maintenant, trop tard, ça n’apporterait pas grand chose.

On est pas si mal classés même si on ne va pas bien. La chance à une ligue 2 très faible où personne n’arrive à enchaîner.

La chance aussi à un effectif largement suffisant pour s’assurer une montée tranquille malgré quelques blessures. Même si je ne suis pas un grand optimiste et que je crains toujours la place du con, un échec serait forcément une grosse déconvenue. Il manque un facteur X, capable de faire la différence. Et de la constance, du courage. Ne pas reculer à chaque match.

La chance aux chansons. Je sais pas ce que j’ai avec Pascal Sevran en ce moment, je vais finir par estimer que la bite des noirs est responsable de la faim dans le monde. (Alors qu’on sait tous que c’est la faute des juifs et des arabes qui volent le pains des honnêtes citoyens, cf académie précédente)

Là c’est Châteauroux, les mecs sont là par hasard (et par l’incompétence et les mensonges de Jérôme Ducros) y’a que des vieux ou des gamins, on dirait l’équipe de la famille Martin au tournoi de sixte du coin parce qu’ils sont tous chez papy mamie pour les vacances dans leur grande propriété au bord de la rivière. Alors y’a bien Tonton qui à, son heure de gloire a joué dans les années 80, faisait parti de la terrible équipe de Tulle qui a écrasé le championnat de DRH en pratiquant un football bien plus vert que celui de St Étienne. Mais bon, l’alcool et l’opération du genou passant par là, Tonton il galère un peu maintenant sur le terrain malgré ses fulgurances. (là je parle de jérôme leroy si t’as pas compris).

Bref, c’est des buses, on a des bons joueurs, on doit leur mettre une pilée.

Hédoniste versus Stakhanoviste, fais ton choix camarade.

Le Match :

C’était nul.

On les a plié.

On a mis 3 beaux buts. Les 3 dans le jeu. Les trois avec un passeur décisif.

Alexis Thébaux a touché une fois la balle (et a lancé une contre attaque victorieuse de sa parade).

On voyait rien à la télé (j’étais bloqué en pays bigouden, impossible d’aller à Le Blé).

Vu la météo dégueulasse, j’ai bien fait de pas pouvoir prendre la route.

On a pas joué d’équipe plus faible que cette Berrichonne là, si ce n’est l’AS Grâces pour notre entrée en Coupe de France (club qui joue dans la même division que notre équipe C).

50 nuances de gris dans la tronche de ta retransmission (ici le superbe ciseau de Cuvillier)

Les Joueurs :

Je vais quand même pas les noter après une victoire contre une équipe niveau PH…

Thébaux a été inquiété une fois, et a répondu présent.

Traoré et Falette ont du se demander ce qu’ils foutaient là, même si le 1er s’est amusé avec une belle percée et que le 2e a trouvé le poteau sur un 360 tony hawkien à 5m du but.

Moimbé et Bélaud doivent en avoir ras le cul de faire des centres tendus dans les 6m que y’a plus qu’à pousser au fond pour que personne ne les coupe…

Birama Touré s’est offert un très joli but avec récupération de balle, appui et petit piqué, ça n’empêche qu’il a bien foiré 10 passes faciles et fait 5 ou 6 contrôles du tibia.

Perez a assuré, sans en faire trop, alors qu’il devrait être étincelant quand il n’y a pas d’adversaire.

Cuvillier a marqué un très beau but, il a tenu 90minutes, a manqué de spontanéité souvent, de collectif aussi, mais il a pris du temps de jeu et il sera précieux. 1 corner bien tiré sur 5 c’est trop peu.

Pelé, si tu continues à vouloir jouer au football proprement, en faisant des passes dans les pieds, en te rendant disponible, tu vas pas faire long feu dans cette équipe. Bref, c’est très bien. Merci Loïc Féry.

Laborde, c’est toujours la même histoire, dans les idées c’est ça, le problème c’est d’enchaîner à la vitesse d’un hippopotame dans des sables mouvants (attention, parce que sinon un hippo sur terrain sec ça galope, t’aimerait pas te retrouver poursuivi par un hippo.) Une très belle passe pour le but de Touré cela dit.

Samassa, t’as failli nous le foirer le caviar de Pelé mon salaud, très bien redressé du gauche, c’est con, tu dois être l’un des seuls de l’effectif à savoir utiliser ton mauvais pied, après t’es aussi fort que Xavier Dupont de Ligonnès pour disparaître, c’est embêtant.

Après 3 matchs à domicile, il est temps de se rendre en terre du milieu

3 thoughts on “Brest – Châteauroux (3-0) La Penn Ar Bed Académie minimise

  1. C’est beau d’arriver à glisser de l’intérêt pour un match comme ça!
    Bon merci pour color string, bordel, comment j’ai pu vivre sans connaître ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.