Celtic-Barça (2-1) La Blaugrana académie livre ses notes

Buona Serra,

Ce soir est un bien un triste soir. L’ode au football s’est faite avoir par des bourrins poilus et puants qui portent des robes et qui soufflent dans des trompes. C’est moche, comme l’entraîneur des verts. Et ce soir, c’est bien les catalans qui le sont. Comment peut-on posséder le cuir 82% du temps et se faire avoir comme une pucelle américaine le soir du bal de promo ? Telle est la problématique à laquelle je ne répondrai pas ce soir.

Perdre contre une équipe qui provient d’un pays de football ne me ferait pas de peine, personne ne gagne indéfiniment. Mais surtout pas contre le Celtic, merde. C’est un truc à vouloir avaler un paquet de Xanax, surtout quand on regarde le match avec un supporter des infirmiers. Eux, ils ont réussi à s’en sortir du traquenard allemand. Le BvB. Je me souviens encore de l’époque du meilleur attaquant de l’histoire suisse, Stéphane Chapuisat. Ou encore du roux le plus moche de l’histoire allemande, Matthias Sammer. C’était une équipe de rêve. Ca ne me rajeunit pas tout ça.

Bref. Revenons au cauchemar qui a démarré à 20h45 pour se terminer 1h30 plus tard avec un quart d’heure de pause. Le Barça, loin de ses bases, maîtrise généralement son sujet en ce début de saison. Pas de quoi s’inquiéter, surtout qu’en face, ce n’est que la « terrible » équipe du Celtic. Avec le Maestro, l’artiste peintre et le quadruple Ballon d’or, comme on dit, What could possibly go wrong ?

 

La composition des deux équipes :

 

Le métch © 

Le match débute avec une domination catalane des plus classiques. En face, le niveau de technicité frôle le 0 absolu. Le néant. L’espace intersidéral. Bref, vous l’avez compris, c’est pas la joie. Les écossais sont des experts du contrôle à dix mètres, des passes plus loin feat demerde-toi et va la chercher, sans oublier les frappes dans les tribunes. Spécialité du coin.

Ma peur, c’était les coups de pied arrêtés. L’arme fatale (II) des scottish. Et comme à l’aller, le Celtic marque dans les 20 premières minutes du match. Sur coup de pied arrêté. Le comble. Classiquiche corner du côté droit de Valdes au deuxième poteau, ce dernier nous fait une petite danse le long de sa ligne, un kenyan surgit de derrière, saute plus haut que le nain de jardin de service et fusille Valdes de la tête. 1-0.

Et ça sera la seule occasion de toute la première mi-temps des écossais qui passeront leur temps à défendre et à se fier à leur portier. Au moins, eux, ils ont un gardien.

30ème minute, le Barça arrive enfin à combiner pour trouver Messi qui nous fait un magnifique contrôle du droit, pour se retourner vite et fusiller Forster. Malheureusement, si la réussite était du côté catalan, ça aurait fait un partout. Le ballon légèrement touché par le portier des verts fusille la transversale et s’en va vers d’autres cieux. L’arbitre, lui, donne un six mètres.

36ème minute : Centre cafouillé d’Alves du droit, Alexis s’arrache pour rattraper le ballon, met une tête piquée du côté droit de Forster. Mais cette satanée gonfle préfère mourir sur le poteau droit. Je commence m’énerver.

La première mi-temps se termine par un mélange de malchance et de maladresse catalane.

2ème mi-temps:

Les Bleus et grenats démarrent très fort avec l’idée d’égaliser le plus tôt possible.

51ème minute : Pedro frappe de la tête à la suite d’un centre d’Alves. Ca passe prêt de la lucarne.

56ème minute : Messi avance du côté gauche, repique vers le centre puis enroule une frappe molle dont Forster s’empare sans difficulté. Nostalgie, nostalgie…

60ème minute : Longue passe de la gauche vers Sanchez qui se trouve du côté droit. Le chilien contrôle, avance puis fusille Forster qui parvient à l’arrêter en se couchant vite pa-terre. Ca défie les lois de la physique en Ecosse. Le ballon revient sur Sanchez qui enchaîne un contrôle de la poitrine puis un sombrero, pousse son ballon avec son pied droit et tire. Eh mais Forster est déjà sur lui et bloque sa frappe. Elle fait sa difficile cette balle ce soir.

70ème minute : Une deux entre J(essica) Alba et Messi du côté gauche à l’intérieur de la surface, Messi déclenche un tir croisé, Forster s’arrache et sort cette frappe d’une belle claquette. Décidément.

Entre temps, Jessica s’énerve et écope d’un carton jaune totalement débile. ll va devoir se calmer. Ou bien tu poses tes cojones et tu contestes comme un homme ou tu fermes ta gueule et tu fais comme tout le monde. Entre les deux, tu pénalises ton équipe et l’arbitre te prend pour son souffre-douleur favori.

La pluie s’abat de plus belle et ça glisse comme le soir où ta copine mouille parce que tu lui as montré ton chibre agrandi avec les artifices prévu à cet effet.

84ème minute : Un long dégagement des écossais, le Xavier trouve qu’il faut se permettre des instants poster et tente d’intercepter le cuir avec une aile de pigeon, manque de bol et de sécheresse, le ballon fuse et traverse tout le terrain pour arriver chez Watt (l’unité de l’énergie pour les incultes) quis’en va crucifier Valdes pour le K.O. technique. 2-0

90ème minute : Combinaison de baby foot à l’intérieur de la surface des verts, Pedro tire mais Forster se couche vite et arrête le tir, sauf que Messi suit et le fout au fond. ENFIN.
Non en fait, c’est trop tard.

Le score en restera là. On s’est fait enfler dans les règles.

Les Notes :

Valdes 0/5 : Le Barça joue dorénavant sans gardien de but.

Alves 1/5 : Des centres ratés, des dribbles inutiles, un repli défensif foireux. Il enchaîne en ce moment les bonnes performances.

Masqué 1/5 : Il sauve le Barça d’un 3-0 humiliant et est responsable de la couverture inexistante sur le deuxième but écossais. J’en ai marre de ce joueur. Que le Barça se trouve un vrai défenseur. Cette Masquarade ne peut plus durer.

Bartra 2/5 : Le jeunot a bien joué mais il est responsable sur le premier but.

Jessica 2/5 : Va falloir qu’elle se calme, Jessica. Et retourner défendre aussi.

Song 2/5: Il a failli laisser le reste de l’équipe se démerder à 10. Techniquement en dessous du reste.

Xavier 2/5 : Le Maestro s’est contenté de distribuer le jeu comme à son habitude avec un déchêt dans la passe inhabituel. S’est troué au moment d’intercepter un dégagement anodin. Pas ton genre, Xavier.

Iniesta 2/5: Ses enchaînements chaloupés et ses accélérations sont un régal. Pas ce soir.

Alexis  -1/5 : Un bon mois sur le banc s’avère désormais nécessaire.

Messi 3/5 : Il a tenté et a marqué. Mais le nombre de ballons perdus est anormal.

Pedro 2/5 : Préfère frapper au lieu de glisser la balle à François. C’était la balle de l’égalisation bugs bunny.

 

The substitutes :

François -/5 : Pas trop de temps pour s’exprimer.

Piqué -/5 : Je me demande toujours pourquoi tu le fais rentrer, Mr. François Vilanova.

Villa 1/5 : 25 minutes de néant. Une frappe au dessus à mettre à son actif quand même.

 

l’Homme du match :

Forster 5/5: Sans lui, le Celtic se serait pris une jolie valise. Merci qui ? Merci la génétique !

Fernando Nandrolonas

Tu sais où tu peux te la mettre ta biographie Luke Seafer ?

8 commentaires

  1. Salutafion Don Pep,

    Que dire si ce n’est que cette défaite est finalement largement mérité et franchement pas volé !

    Celle-ci pointait le bout de son nez depuis un moment et les remontadas hebdomadaires ne faisaient que masquer nos lacunes.

    Abordons maintenant ton analyse et la notation.

    Pour ma part, je trouve que le match du Celtic a été beau et surtout parfait. On peut trouver leur jeu peu esthétique mais je suis contre le dénigrement de ce type d’équipe. Il n’y a pas qu’une méthode pour jouer au foot et ce n’est pas nous (supporter) qui pouvons leur jeter la pierre. Le Barça des 80’s c’etait pas non plus la scala (enfin si mais alors tu prends comme référence cette boite de merde qui à aujourd’hui disparue).

    Les roux ont joué avec leurs armes, c’est à dire sueur, serrage de fesses et grand pét’ devant.

    Le Barça est devenu assez prévisible et les scotts (mais non je parle pas des frères gay) ont bien bloqué l’axe, avec une grosse densité et des lignes ultra resserrées. Ils savaient que le jeu et les combinaisons ne se faisaient qu’ici, et MessIniesta se sont englués dans la toile.

    Bref c’est du Inter-like mais au moins eux ils peuvent être fier vu qu’ils ne font pas jouer Saméto latéral…

    Concernant les notes, désolé mais je les trouve hyper-contradictoire. Tu mets en avant les bon points dans le texte et tu sanctionnes sur la note, un peu schizo Don Pep non ?

    Sinon, trop généreux avec un Messi qui a forcé ses actions, et un peu trop dur avec un Jefecito qui ne peut pas être à l’aise avec des golgoths de deux mètres. VV ne peut rien faire alors pourquoi le condamner au feu onze anal ???

    lèchouille anale

  2. Sur le premier but, Valdes couvre mal son 1er poteau, et c’est plutôt Alba que Bartra qui se fait violer.

    Alexis a fait ce qu’il a pu, c’est à dire peu de choses (fixation vs. jeu dans l’espace). Et Piqué est (bien) rentré pour calmer la Mâche, et (surtout) pour porter le ballon vers l’avant : la preuve, il a fini attaquant.

    Enfin, Messi commence un peu à me taper sur le système : je l’ai trouvé trop statique hier soir. Les rares fois où il a mangé la ligne pour repiquer ou décroché pour combiner avec Xavier / André se sont révélées intéressantes voire dangereuses.

    Le Barça jouera contre beaucoup d’Inter/Chelsea/Celtic cette saison. J’espère que Tito et l’équipe ne comptent pas nous servir des perfs de cet acabit tout le long.

  3. @Chulo :

    Merci pour ton feedback, un peu trop anal à mon goût.

    J’essaierai de répondre pour chaque arguments que tu as cité.

    Le match n’a pas été beau et parfait du côté du Celtic, il a été valeureux mais ils ont surtout eu la réussite maximale, condition sinéquanone d’une victoire contre le Barça. D’un autre côté, le Barça a eu réussi à reproduire la malchance d’un certain Barça – Séville au Camp Nou la saison dernière.

    Une belle victoire, c’est Osasuna contre le Barça, c’est le Rubin Kazan, avec leur 10 argentin qui ont réussi l’exploit de faire tomber les catalans au Camp Nou.

    C’est sûr que le Celtic a joué avec ses armes, mais ce genre de football est ce qui me rend malade au point de me dégoûter. C’est beau, quand un petit « poucet » fait bousculer un Golgoth. Je ne dénigre pas la victoire la Celtic, je suis dégoûté que le Barça soit devenu aussi stéréotypé.

    Je ne rentrerai pas dans ce que devrait faire le Barça, je ne suis ni un pur technicien, et j’ai encore moins un diplôme d’entraîneur, sinon, je serai consultant à Canal+ en me faisant un max d’oseille tout en disant de la merde. Bon, ici aussi, mais c’est gratuit, donc c’est cool.

    Pour l’analyse, j’en offre pas une détaillée, mais plutôt un résumé avec les moments forts du match dont les buts. Et je ne sais pas où est-ce que tu vois de contradiction, mais j’ai plutôt été cohérent, à mon sens. Je te rassure, ma copine m’a traité de schizophrène hier, donc t’es pas le seul.

    Généreux avec Messi… Pourtant, j’aurai voulu lui donner moins et il me tape aussi sur le système comme Slimane, mais c’était quasiment le seul à menacer Forster et il a marqué, difficile de le sanctionner plus. C’est compréhensible qu’il puisse irriter avec ses ballons perdus, mais c’est normal quand tu provoques devant une forêt de jambes vertes alors que tes potes sont statiques comme des plots.

    Il a fait des mauvais choix, c’est sûr, mais il aurait pu devenir le héros du match en inscrivant un doublé au minimum.

    Voilà, au plaisir. Chatouillement anal-ytique.

  4. oui l’anal-ité avec l’inter m’est venue aussi, bon quand même qu’est ce qu’ils ont vendangé les nains !

  5. Bonsoir à toi, l’ami.

    « Perdre contre une équipe qui provient d’un pays de football ne me ferait pas de peine, personne ne gagne indéfiniment. Mais surtout pas contre le Celtic, merde.  »

    Croyez-vous que l’Ecosse ne soit pas un pays de football ? C’est que vous n’y avez jamais mis les pieds. La France est un pays de football, peut être ? Pour votre instruction, le Celtic a gagné la Coupe des Champions bien avant le Barça. Par ailleurs, pourquoi vous étonnez-vous de cette défaite ? Regardez le palmarès de Barcelone contre le Celtic, ce n’est pas si brillant que ça. Et pendant 188 minutes de jeu, vous avez mené pendant combien de temps exactement ??? DIX SECONDES !

    Maintenant, considérez les handicaps que supporte le Celtic. Nous, on joue semaine après semaine contre St. Johnstone et Ross County. Vous, Valance, Real Madrid, Athletico etc… Et puis, il y a l’argent…. n’en parlons pas, hein ? Le mec qui a mis le deuxième il nous a coûté 50000 livres. Oui, cinqunte MILLE. Fiers de vous ? Moi, je suis FIER de la prestation de mon club. Semaine après semaine, des petits clubs jouent contre nous comme on a joué contre vous. Si ils gagnent – ça arrive – ON NE GEINT PAS. On les félicite. Vous, vous geignez. Vous pleurnichez. Ils sont trop défensifs, ils sont trop grands, ils jouent pas le jeu ! Ouin ouin ouin ! Ouais, vous avez raison, on devrait tous jouer comme le Rayo.

    Avant ce match, j’étais plutôt pro-Barça – il y a des analogies entre les deux clubs – mais des réactions minables comme la vôtre m’en dégoûtent. Quelle insupportable arrogance, quel dépit de gamin contrarié. Apprenez à perdre avec grâce, Monsieur, c’est la marque des grands, des vrais.

  6. @Bourrin :

    Osasuna a joué au ballon et a gagné.

    Merci d’être passé et bonne soirée bien anale.

  7. Le Watt n’est pas l’unité de l’énergie (qui est le Joule), sauf pour les incultes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.