Ces matches que vous ne verrez pas : Bordeaux-Paris Saint Germain

Un hors-série signé Claude Pèze.

Ce week-end, Claude Pèze a pu voir dans les boules de cristal de Rico Di Mécouille et vous revient d’entre les morts pour vous raconter le Bordeaux – PSG de mercredi soir.

Chaban Delmas, 17h30 : Les joueurs des deux équipes arrivent en même temps au stade, les clubs sachant bien que c’est vraiment le bordel à cette heure-là pour rouler dans Bordeaux. Robin Leproux veut faire une blague sur Deschamps et son retard au Parc mais Coupet l’arrête.

17h31: Diarra descend du bus du PSG, il est allé voir où est assis Makélélé cette saison pour réserver sa place pour l’an prochain. Ciani est sur le point de demander s’il peut faire pareil avec le bus d’Arsenal.

17h40: Bien que blessé, Makélélé a fait le déplacement avec ses partenaires. Il descend enfin du bus, suivi par sa hanche et une unité de gériatrie. Diarra lui lance une brochure sur les maisons de retraites. Edel, voulant bien faire, s’apprête à plonger pour intercepter la brochure. Coupet dévie la brochure du regard.

17h45: Ben Khalfallah sort de la Calle Ocho avec Michel Pavon qui tente de lui faire signer un autographe sur un papier à en-tête marqué Arles-Avignon. Ben Khalfallah rate sa signature.

17h50: Leproux voit Triaud et lui demande: “Diarra pour 7M€ ça tient toujours?”. Triaud, qui a des scrupules à arnaquer autant le PSG lui répond que 5M€ ça suffira. Les deux se serrent la main, chacun pensant avoir niqué l’autre.

17h55: Bonnissel (responsable du recrutement aux Girondins) arrive fièrement devant Jean-Wii Triaud et lui annonce qu’il a signé Sakho pour 8M€. « Mamadou ? » demande un Triaud étonné. « Non, Lamine » répond Jérôme, pas peu fier de lui. Au même moment à Paris, Nicolas de Tavernost est pris d’incontinence anale.

18h00: début de l’échauffement.

L’échauffement bordelais:

18h01: Pour remettre en confiance les attaquants bordelais, Lilian Laslandes organise un exercice de frappes à 20 mètres.

18h02: Modeste frappe, le ballon part vers la lucarne mais Carrasso l’arrête. Modeste se recroqueville sur lui-même.

18h03: Laslandes demande à Carrasso de plonger sans mettre les mains pour laisser une chance à Modeste et rapproche le ballon au niveau du point de pénalty.

18h04: Modeste frappe, Carrasso se couche pour laisser passer le ballon mais le paquet de Pépitos qu’il avait planqué dans sa manche dévie le ballon sur la transversale. Modeste pleure.

18h05: Laslandes demande à Carrasso de sortir du but et met le ballon sur les 6 mètres.

18h06: Modeste tire, un oiseau passe et prend le ballon en plein vol, l’arrêtant au passage. Anthony se demande si ingérer de la chaux est mortel.

18h07: Laslandes, profitant de l’inattention de Modeste qui réfléchit au suicide (mais qui a peur de le rater), pousse la balle au fond des filets pour faire croire à Anthony qu’il a marqué. Modeste repousse son idée de suicide par la chaux au prochain match.

18h10: A l’hôpital Pellegrin, derrière le stade, une fenêtre se brise. « Trémoulinas travaille ses centres » annonce la secrétaire médicale, rangeant le ballon parmi les centaines qui sont déjà arrivés.

18h12: Ciani regarde un match de Clichy avec Arsenal et se dit que lui aussi peut signer là-bas. Il se prend un petit pont par Jussie qui venait de se matérialiser devant lui.

18h14: A l’annonce de l’échauffement physique, Jussie disparaît de nouveau. « J’en peux plus » répète Carrasso dans son but alors que les attaquants arrosent les tribunes.

18h20: Mathieu Chalmé qui vient de répondre à Foot+, France Football, Tracteur Magasine et Roux attitude, arrive enfin à l’échauffement : « Les gars, l’important ce soir c’est les trois points ».

18h21: Le groupe : « Mathieu, ta gueule ». Bedouet sourit, c’est la première fois qu’il voit le groupe aussi uni cette saison.

18h30: Fin de l’échauffement, les supporters du Virage Sud peuvent enfin entrer dans le stade, le bombardement des tribunes est terminé.

L’échauffement parisien :

18h01: Exercice de frappes, Hoarau frappe, Erding frappe, Nene frappe, Giuly frappe. Coupet les arrête tous. Il arrête même Sammy Traoré qui allait frapper. « Pas envie de retrouver le ballon dans la Garonne ».

18h02: Sakho est rappelé à l’ordre par Kombouaré alors qu’il parlait boucles d’oreilles avec Gouffran.

18h03: Hoarau, Erding, Nene et Giuly frappent en même temps. Coupet arrête la frappe du Brésilien et regarde les autres filer au-dessus.

18h05: Coupet arrête son échauffement.

18h06: Edel a pris 4 buts en 3 frappes.

18h10: Atelier boulettes pour Edel qui relâche tout ce qui passe à portée, même ses sphincters.

18h15: Coupet arrête l’échauffement du PSG. Il ne veut pas dévoiler toutes les faiblesses des joueurs d’un coup.

Les compos :

Bordeaux : Carrasso – Chalmé, Ciani, Planus, Trémoulinas – Fernando, Diarra, Plasil, Jussie, Wendel – Modeste.

Paris : Coupet – Ceara, Sakho, Camara, Armand – Chantôme, Clément, Nene, Giuly – Hoareau, Erding.

Première période :

19h00: Coup d’envoi retardé, Diarra est placé dans le camp parisien. Il retrouve le camp bordelais en traînant les pieds et fait coucou à Clément Chantôme en passant.

19h01: Coup d’envoi.

19h02: Premier ballon pour Diarra qui transmet à Chantôme, pour travailler les automatismes. Ce dernier, surpris, perd la balle au profit de Fernando.

19h03: Fernando tente de partir en dribbles de l’entrée de sa surface. Il est pris par le pressing et tombe. Coup-franc.

19h05: Parpaing de Ciani vers Modeste qui prend le dessus sur Sakho et dévie la balle vers… personne, Wendel étant entrain d’essayer de convaincre Ceara qu’il avait failli être appelé en sélection brésilienne un jour. Le public siffle Modeste.

19h07: Faute de Clément.

19h08: Faute de Diarra qui veut être copain avec Clément l’an prochain. C’est bien d’avoir des passions communes.

19h11: Hoarau seul face au but (Ciani a encore une fois magnifiquement bien joué le hors-jeu), à côté.

19h12: Erding en un-contre-un avec Carrasso, au-dessus.

19h14: Hoarau frappe, à côté du ballon.

19h15: Modeste se sent meilleur. Il a le niveau Ligue 1.

19h20: Ouverture splendide de Plasil, malgré une mèche de cheveux dans les yeux, vers Modeste qui prend le dessus sur Armand, viole techniquement Camara, puis se retrouve seul sur le côté droit, Plasil étant le seul à faire l’effort pour lui apporter du soutien. Modeste finit par perdre la balle. Le public le siffle. Modeste retient ses larmes.

19h22: Centre de Trémoulinas. Le CHU porte plainte pour harcèlement.

19h30: Nene se réveille, pense au titre de meilleur joueur de L1, et envoie une frappe canon des 25 mètres sous la barre d’un Carrasso qui ne peut qu’admirer.

19h31: « A sa place, je l’aurais arrêtée » pense Coupet.

19h32: Encore dans ses songes, Coupet ne voit pas Jussie qui s’est matérialisé à l’entrée de la surface. Ce dernier fait un tour de magie à Camara qui ne voit pas le truc et ajuste Coupet d’un tir de l’aigle. Egalisation bordelaise.

19h33: « Pourvu que Landreau ne regarde pas la télé ce soir » pense Coupet.

19h36: Concours de plongeon entre Nene et Fernando.

19h37: Chalmé met un terme au concours avec un tacle dont il a le secret. Carton jaune.

19h38: Jaloux, Trémoulinas tacle Giuly. Carton jaune.

19h39: Giuly ne comprend pas pourquoi le sosie de Mowgli lui parle en allemand. Trémoulinas, lui, se sent prêt pour Dortmund.

19h40: La police entre sur le terrain et embarque Trémoulinas tel un vulgaire DSK. Les 357 ballons retrouvés au CHU étant des preuves suffisantes pour l’inculper. « Chalmé est aussi responsable que moi ! » hurle-t-il au moment de sortir de la pelouse. Entrée de Florian Marange.

19h42: Frappe de Marange à 30 mètres plein axe. Coupet l’arrête.

19h43: Coupet pense : « Il joue à Bordeaux McFadden ? » et a une pensée pour Landreau.

19h45: L’arbitre siffle la mi-temps. En tribune, Triaud, qui a dormi une partie de la première période, voit que l’arbitre est… Saïd Ennjimi !

La mi-temps:

19h46: Sur Foot+, Triaud, survolté, allume Ennjimi et explique que de toute façon, si Bordeaux n’est pas Européen en fin d’année c’est uniquement la faute de l’arbitrage et surtout celui de Ennjimi.

19h50 : Triaud est soulagé. Deux mois sans parler d’arbitrage, c’est vraiment trop long.

19h51: Laslandes vient de récupérer Alou Diarra qui s’était installé dans le vestiaire parisien.

19h52: Diarra explique que la tactique du PSG est de lui donner tous les ballons en seconde période et qu’il ferait le jeu. Il est très fier d’être déjà aussi intégré dans sa nouvelle équipe.

19h53: Bedouet prend Diarra à part et l’emmène dans la pièce où il garde Henrique au cas où. Diarra entre, Bedouet referme la porte à clé et attend. « Ducasse tu rentres ».

19h55: Les spécialistes des fauves du Zoo de la Palmyre arrivent avec des fléchettes anesthésiantes pour calmer Henrique et récupérer ce qu’il reste de Diarra.

Seconde période:

20h00: Reprise du match.

20h01: Faute de Clément.

20h02: Faute de Chantôme.

20h03: Faute de Planus.

20h04: Faute de Fernando suivi d’une faute de Camara.

20h05: « Le match a repris sur un bon rythme » selon Dugarry qui ajoute « Les Bordelais ont la maîtrise du ballon ».

20h06: Faute de Clément. L’arbitre confond et met un jaune à Chantôme.

20h10: Ceara découpe Wendel. Jaune pour le Parisien. Kombouaré hurle au scandale. Triaud envisage de le recruter pour la saison prochaine.

20h11: Faute de Camara à l’entrée de la surface sur un Jussie qui imite Nene superbement. Jaune pour Camara. Sur son banc, Kombouaré hurle et se fait expulser par Ennjimi. Immédiatement, en tribune, Triaud prend son portable et décide de contacter Kombouaré pour l’an prochain. Un mec qui déteste Ennjimi ne peut être qu’un bon gars.

20h12: Autour du ballon on a Wendel, qui dit qu’il est le meilleur tireur de coup-franc de l’histoire de Bordeaux et Plasil qui ne dit rien mais qui pense que Wendel ferait mieux de fermer sa gueule vue sa saison.

20h13: Wendel frappe au-dessus. Plasil a des envies de meurtre, mais il reste digne.

20h15 – 20h25: 11 frappes parisiennes, 0 cadrées. Kombouaré se dit que sous Pinochet on en fusillait pour moins que ça.

20h25: Sortie de Hoarau et Erding. Entrées de Bahebeck et Makonda.

20h26: Alors qu’il s’imagine sous le maillot d’Arsenal, Ciani ne voit pas qu’il couvre Bahebeck qui part seul au but. Ce dernier arrive face à Carrasso mais tergiverse. « L1 + Carré » lui hurle Sakho de l’autre bout du terrain. Bahebeck s’exécute et lobe Carrasso qui ne stoppe pas sa course pour autant et qui part cartonner Ciani au milieu du terrain.

20h30: Ciani sort sur une civière, Carrasso sous les applaudissements du public. Ulrich Ramé remplace Ciani (numériquement) et prend place dans les buts. Coupet se dit qu’à la place de Ramé, il aurait arrêté sa carrière.

20h34: Sur un débordement de Plasil, Modeste appelle la balle premier poteau et la dévie d’un extérieur du pied. Coupet repousse la balle sur Ducasse qui a suivi et qui frappe de toute ses forces. Malheureusement pour lui, la tête de Camara est sur la trajectoire. Coupet arrête les dents de Zoumana. Le public siffle Modeste.

20h40: 6 minutes sont nécessaires pour retrouver toutes les dents de Camara. Madar, présent en officielle, applaudit.

20h45: L’arbitre annonce 3 minutes de temps additionnel seulement. En tribune présidentielle, des CRS interviennent pour calmer un forcené de 60 ans qui veut pénétrer sur la pelouse.

20h45: Profitant de l’agitation en tribune, Jussie en profite pour marquer un but alors que tout le monde croyait qu’il était sorti.

20h46: Said Ennjimi n’y trouve rien à redire, il n’a même pas vu le but et ne peut donc pas siffler un hypothétique hors-jeu. Les CRS retournent en tribune pour un Kanak surexcité. Pour Triaud, c’est sûr, c’est l’homme qu’il faut à Bordeaux l’an prochain.

20h48: 3ème minute de temps additionnel, Bordeaux 2, PSG 2, un match en mai, ça vous rappelle rien ? Et pourtant tel un Feindouno, Modeste part dans le dos de la défense et glisse la balle entre les jambes de Coupet (« Celle-là, même Bernard Lama l’a pas arrêtée » se dit le gardien parisien). But pour Modeste qui a du mal à y croire. En tribune, Duluc tient son titre : « Modeste, comme un symbole » alors que des journalistes voient Triaud et Kombouaré bras dessous bras dessous, eux qui viennent de fonder le Tout Sauf Ennjimi.

20h49: Le match se termine dans la confusion, Nene étant expulsé pour injures roussistes à l’encontre de Chalmé, qui se serait moqué de son écarteur de narines. Sur le banc bordelais, Laslandes sort les bouteilles et annonce qu’il emmène tout le monde au Macumba pour fêter ça. Ben Khalfallah likes this.

20 thoughts on “Ces matches que vous ne verrez pas : Bordeaux-Paris Saint Germain

  1. Enorme! J’ai adoré tout le texte mais le « « L1 + Carré » lui hurle Sakho de l’autre bout du terrain. » m a acheve! bravo pour l humour c est excellent! Mais bon tout de meme, allez paris! :D

  2. Pourquoi s’emmerder à être bon sur un terrain et gagner des titres (ou des matchs pour commencer) alors qu’on a la meilleure Académie du monde?

  3. pff, le pire c’est qu’effectivement je vois pas trop Paris gagner chez vous… Très bon article sinon.

  4. on devrait arreter la ligue 1 et ne se baser que sur les matches qu’on ne verra jamais c’est bien plus divertissant ! allez Bordeaux !

  5. « 20h34: Sur un débordement de Plasil, Modeste appelle la balle premier poteau et la dévie d’un extérieur du pied. Coupet repousse la balle sur Ducasse qui a suivi et qui frappe de toute ses forces. Malheureusement pour lui, la tête de Camara est sur la trajectoire. Coupet arrête les dents de Zoumana. Le public siffle Modeste.

    20h40: 6 minutes sont nécessaires pour retrouver toutes les dents de Camara. Madar, présent en officielle, applaudit. »

    Priceless, magique : génial quoi…

  6. Finalement on se demande pourquoi les matchs sont joués, ça sert à rien, on les a déjà en mieux.

  7. Un match nul aurait suffi, une victoire c’est extraordinaire. Bravo aux bordelais et merci.

  8. Ah oui au fait, arrêter de donner ces vidéos d’Arsenal au pauvre Ciani. Si vous le gardez, on vous fait un prix sur Chamakh, pas cher, 10M.

  9. Très inspiré des 24h des Cahiers quand même… Rien que la blague « L1+Carré » est directement reprise des 24h du PSG.

  10. Au moins on aura vu euh lu un bon match cette année…
    Par contre j’ai bien peur que tout le passage concernant Alou se vérifie ce soir.
    Et C+ ils devraient aire porter un micro à Chalmé pendant le match, de toutes façons il sert à rien, il pourrait commenter au plus près du jeu, enfin du jeu, du terrain quoi.

  11. @ Pinta : Ouais, ça m’a tout l’air d’être un complot, Pinta, n’oublie pas de pourrir tous les sites sur tous les forums que tu croises.

  12. Claude, ton papier est aussi bon qu’un Saint Emilion. Moké sait que tu sais ce qu’il veut dire.

    @Pinta : les auteurs d’horsjeu.net sont tellement cons qu’ils vont pomper leur partenaire sans penser que ça pourrait se voir.

    Si tu regardes bien, à un moment, Claude utilise le mot « match », il s’est inspiré de maxifoot pour celui là.

  13. ça fait longtemps que j’avais pas rigolé comme ça. En période d’exams c’est précieux, merci :D

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.