City – Manchester United (4-1) : La Raide et Vile Academy livre ses notes dans un tourbillon de haine et de corbeaux

Luke ne fermera pas sa gueule.

avantmatch

 

L’orage. L’orage sans cesse, la pluie s’écrase sur les carreaux teintés de sang du manoir. Pas un bruit, si ce n’est au loin, quelques notes virtuoses du concerto pour piano numéro 3 de Rachmaninov joué par une vieille platine. Aucun cri en provenance des oubliettes, pas même un soupir ou des larmes de supplication, rien. Wayne Boulet est, comme votre fidèle serviteur enfoncé dans un vieux fauteuil en velours de l’un des salons. Et les deux, verres de vin rouge à la main, nourrissent de bien sombres pensées.

Encore un derby. Le second en trois journées. Malheur au vaincu. Les départs des deux Manchester ont été timorés, malgré une première journée en trompe l’œil riches en buts. Deux nouveaux entraîneurs placés bien vite face à des responsabilités : Pour l’un il s’agit de maintenir son club comme étant le plus grand du Royaume, pour l’autre de faire de son club, un truc respectable. Diable que ce calendrier est cruel en provoquant ce duel si tôt dans la saison, permettant à l’issue du match de laisser n’importe quel « expert » vous prophétiser la saison. Si Moyes perd ce sera la crise pouvait-on lire à droite. Si Pellegrini ne gagne pas, il pourrait bien se voir placer en situation très inconfortable lisait-on à gauche.

Bon sang que les enjeux de ce derby sont exagérés. Au fond les choses sont simples, il s’agit de pouvoir casser la gueule à son voisin et faire le mariole jusqu’au prochain affrontement, ni plus ni moins. « Au feu les calculs et les angoisses », me dis-je en allumant d’un geste nonchalant, l’écran qui nous faisait face. Nous n’avons pas le droit d’avoir peur d’une équipe qui compte sur Samir Nasri.

 

composition

 

Robin ? Robiiiin ? Robin ? Ro…Bin ? Naaaaaaan. Pourquoi ? Pourquoi ??? Oui, c’est le drame, la confiance chute comme une mémé dans les escaliers à la découverte de la composition. Le Néerlandais serait blessé. Sanction immédiate, Danny est chargé de le remplacer. Et comme si cela ne suffisait pas, on découvre qu’Ashley Young est à nouveau titulaire. Ô rage, Ô desespoir, Ô douleur dans le rectum. Le reste est sans surprise, Marouane Fellaini convaincant face à Leverkusen a gagné le droit de revenir dans le 11 de départ, même si Marcel Desailly ne comprend pas son recrutement.

Sinon bien sûr, Shinji a préparé son bento pour patienter sur le banc. Tout comme Chicharito dont le sourire charmeur masquera sans doute le désespoir de voir Danny louper le cadre à de multiples reprises.

 

Photo non contractuelle, toute ressemblance avec des noms de joueurs de foot serait purement fortuite et totalement involontaire.
Photo non contractuelle, toute ressemblance avec des noms de joueurs de foot serait purement fortuite et totalement involontaire.

Le banc : Amos, Evans, Hernandez, Nani, Cleverley, Kagawa & Buttner.

 

livedirect

 

3′ : Parfaitement trouvé entre les défenseurs par Rooney, Welbeck s’auto-dribble et s’auto-fauche. Mon verre de rouge vole contre le portrait de papa accroché au-dessus de la télé. Pardon père.

5′ : Mauvais renvoi de Vidic qui rend le ballon à Navas dont la frappe arrive directement dans les bras de sa mère placée en tribune derrière De Gea

6′ : Jaune pour Nastasic, parti manger Smalling dans les airs plutôt que de jouer le ballon. Ca démarre fort.

10′ : Vidic rattrape sa bêtise en coupant net une belle séquence à une touche côté City qui aurait pu piquer un peu.

15′ : City s’est installé dans le camp de United. On est en quarantaine tellement on sort pas.

16′ :  Et ben voila. Nasri décale Kolarov qui déboule seul et centre pour Agüero dont la reprise ne laisse aucune chance à De Gea. Joli travail défensif de Valencia qui a laissé au centreur le temps de bien ajuster. 1-0

19′ : Sur un centre de Navas dégagé de la tête par Smalling, Nasri tente la reprise qui file juste au-dessus. Je repose délicatement ma bouteille de vin.

30′ : Jaune pour Rooney pour sa 37e faute sur Kompany. En même temps il met un peu de coeur à l’ouvrage. Sinon, Manchester est absolument amorphe.

32′ : Superbe passe à 10 de United à 50 mètres des buts de City. Bouh, ça fait peur.

39′ : Negredo à 30 mètres, c’est à côté.

42′ : OUAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS OUAIIIIIIIIIIIIIIIIIIS OUAIIIIIIIIIIIIIIIIIS on a frappé. Valencia n’a malheureusement pas attrapé le cadre.

45+1′ : Corner pour City dévié par Negredo et Touré, comme le premier Inzaghi venu double la mise de la cuisse. Cette fois la bouteille de Nuits Saint-Georges, attéri sur le buste en marbre de Tata Médusa posé sur la cheminée.

Mi-temps : Nuls. A part Rooney qui court partout, c’est une catastrophe, on dirait une équipe de Subbuteo.

47′ : Gros démarrage de United qui encaisse un but quasi copie conforme du premier. Nasri lance Negredo dans le couloir gauche pour un centre à destination d’Agüero qui la fout au fond. 3-0. Wayne Boulet attrappe son esclave par les cheveux et quitte la pièce.

50′ : Mais allons-y, c’est journée porte ouverte. Navas s’envole sur son aile et centre pour Nasri, seul qui abbat De Gea : 4-0. Un cri effroyable arrive du couloir, la tête du souffre douleur de Wayne roule à mes pieds.

51′ : Et Cleverley qui remplace Young. Plus aucun respect. Plus aucune audace.

55′ Et Rooney qui seul au point de penalty tire au-dessus. Allez hop cul sec à l’eau de détergent.

60′ : Nastasic tente de rendre service à Welbeck en détournant une frappe molle dans son but mais Hart veille.

62′ : « Que faites vous de Fellaini quand van Persie revient ? » Stéphane Guy a perdu tout repère. Partant du principe qu’il en ait eu un jour.

66′ : De dépit et pourtant bien placé, Welbeck préfère abattre deux trois supporters de City derrière le but de Hart que de cadrer.

68′ : Fellaini cadre une frappe OUAAAAIIIIIIIIIS. Bon Hart détourne, mais d’ici la 115e minute on devrait planter.

72′ : City passe près du cinquième sur une frappe lointaine, mais je suis tellement au fond du trou que je n’entend pas qui en est l’auteur, ma vision est troublée, je suis perdu. Perdu.

78′ : Dzeko qui avait fait tant de mal lors du match dont on ne doit rappeler l’existence préfère foutre en l’air un super contre en tirant de loin, plutôt qu’en jouant collectif.

80′ : Corner de Rooney, Evra de la tête éclate le poteau.

87′ : Coup franc à 20 mètres de Rooney. Wayne nettoie la lucarne de Hart sans procès. 4-1

88′ : Du coup, Wayne retente de loin dans la foulée, mais c’est à côté.

90+3′ : Sur une nouvelle boulette de Valencia, Dzeko n’est pas loin de coller le cinquième à nouveau mais c’est juste à côté.

Fin du match : Un coup de hache dans l’écran, ça détend.

Et vous pouvez crever pour les images du matchs, hors de question que je revoie ça.

 

diables

 

De Gea (2/5) : On aurait quand même bien aimé un arrêt miracle pour nous regonfler le moral. Mais bon sinon, il est plus une victime collatérale qu’autre chose.

La défense (0/5) : Des boulevards sur les côtés, les mecs n’ayant pas compris le concept du dédoublement, des brèches inhabituelles dans l’axe, pas de mordant, pas de violence, pas de révolte. Dramatique.

Le milieu (0/5) : Carrick et Fellaini ont ressemblé à des quilles face à Yaya Touré. Young ne connaît pas la marche arrière et Valencia fait ce qu’il lui plait en dézonant dans l’axe, laissant Smalling et sa célèbre vista gérer seul le côté droit : Nuls.

Rooney (4/5) : Comme le disait Wayne Boulet, j’espère que les autres avaient honte de leur match comparé au sien. C’est un guerrier, voilà tout.

Welbeck (0/5) : J’ai cru que Dan Akroyd et Bill Murray allaient surgir sur la pelouse pour l’aspirer.

Le suppôt de Satan :

Cleverley pour Young, 51e (NN) : Il est rentré avec de l’envie, il a essayé de percuter au moins. On ne peut pas lui retirer ça.

D’habitude, vous le savez, les gros matchs offrent une double notation, mais quand j’ai tendu le clavier à Wayne, il est a préféré se coincer les mains dans un étau.

 

 

bonus

 

L’Homme Mystérieux ne vaut pas mieux que Sergio Ramos. Voila le genre de quolibets que ce royaliste chrétien s’amuse à m’envoyer pendant le match.

hmsms

 

Et puis le bonus de la Musique, particulièrement de circonstance.
Inferanal kisses,

Luke Seafer

Si tu veux que Horsjeu.net survive, que tes académiciens préférés puissent être fournis régulièrement en jeunes vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien.Clique ici

Sinon, Luke Seafer est aussi sur Facebook  et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir. Et si tu veux faire encore plus, tu peux aussi devenir fan de la Raide et Vile Academy. Quant à Wayne Boulet, il craque carrément son slip et te file son identité secrète. Comme ça. Tu peux aussi lui faire coucou. 

Et tiens, Luke est aussi sur Twitter  et il trouve que c’est une invention de Satan un truc aussi addictif, donc n’hésite pas à lui faire coucou. Tiens et Wayne Boulet vient de s’y mettre aussi.

15 thoughts on “City – Manchester United (4-1) : La Raide et Vile Academy livre ses notes dans un tourbillon de haine et de corbeaux

  1. Je suis très loin d’être spécialiste, mais vu que la vue de Welbeck vous fout des urticaires à toi et Wayne, avoir Kagawa en 10 et Rooney en pointe est-elle une option plausible ? Vous avez tout le temps qu’il vous faut pour vous moquer de moi.

    P.S : Leave La Touffe alone !

  2. En attendant, tout est mieux que le trio Young-Wellbeck-Valencia qui ne vaut rien. Aucun des 3 n’est capable de marquer.

  3. Moi je crois juste que Ferguson a senti qu’après toutes ces années de grosse chatasse c’était fini il avait épuisé le karma de tous ces ancêtres écossais depuis Guillaume 1er et que donc Moyes hérite juste de la vraie équipe de MU avec les performances qu’elle devrait avoir depuis de longues années. Enfin c’est juste mon avis d’astrologue.

  4. C’est clair, c’est comme ça qu’il aurait fallut joué, ou au pire à la mi-temps, rooney en 9, kagawa en 10, welbeck à gauche car il sait défends mieux, élimine mieux, joue plus collectif que young donc en milieux on voit moins son inefficacité chronique.

    Perso, j’aurais kiffé aussi nani à droite avec valencia en arrière droit car vu la 1ère mi-temps, smalling seul sur son côté face aux petits gabarits, bah voilà quoi, il fallait remonter 3 buts quoi, fallait tenter.

    En Cup cette semaine contre liverpool, si jones et rafael ne reviennent pas, faudra mettre evans à la place de rio (car il a plus de jambes, j’me sens désolé pour lui), nani (là c’est la chance sa vie vu le niveau de young ou valencia), januzaj zaha, kagawa et/ou hernandez.

  5. Pourquoi Kagawa et Chicharito sur le banc? Déjà que devoir jouer avec Evra et Smalling sur les côtés c’était un peu limite…enfin, quand je dis « un peu limite » c’est avant le match, après le match je parlerais plutôt de confirmation totale. Tous les buts viennent des côtés, y compris le corner.

  6. @Bart : Figure-toi qu’on a pensé à cette solution, nous aussi. Ou à décaler Welbeck sur l’aile, pour faire de la place à Chicharito. Donc, je suis d’accord avec Luke, on ne risque pas de se moquer.

    @Micka : Mouais, encore que, si on n’est champion, ce n’est pas que de la grosse teu-cha vazy tavu. C’est aussi que nos concurrents ne font pas mieux que nous.

    @Hugog : Non, mais il se sent probablement comme un petit enfant.

    @Rooney-Sama : Au point où on en est, on peut tout essayer. Enfin, Valencia en arrière-droit, c’est quand même pas une super assurance. Et Welbeck plus collectif ? Dans l’esprit, je veux bien, mais vu qu’il met trois ans avant de lâcher la balle, pour finalement faire le mauvais choix, ça revient au même.

    @Géranal : Mais purée de bon Satan de merde ! Por qué? Por qué? Yo no entiendo tampoco.

  7. kagawa a manchester qu’elle beau gachi !
    il est pas fait pour jouer ailier et en 9/demi ya deja rooney! et je pense pas que manchester change son system un jour !
    pour les resumer je vais souvent sur le site de canalplus ya les 3-4 + gros match du week end en hdmamie !! …. bon apres c des resumer vite fait(4-5 min) ya surtout les buts quoi !

  8. @Luke&Wayne: Comme on se posait la question dans une acad’ précédente, quel était le placement de Fellaini par rapport à Carrick et Cleverley à l’entrée de ce dernier? Est-ce que Moyes l’a utilisé un cran plus haut comme l’année dernière à Everton?

    @Luke: Tu as évoqué, dans « l’émission qui n’a pas de nom », le 4-3-1-2 comme solution au problème des ailiers. L’idée est très bonne mais reste, j’en ai peur, une chimère (comme elle l’est pour les supporters lyonnais depuis plusieurs années). En effet, c’est une tactique rare en Premier League (uniquement quelquefois Mancini ou Ferguson de mémoire), jamais utilisée par Moyes qui me semble pas être quelqu’un qui change ses plans. Mais peut-être me trompe-je (eh ouai..)?

  9. @LSD : Le problème, déjà sur son premier match, mais surtout sur le derby, a été que Fellaini a encore énormément de mal à se situer. On a pu remarquer avec Luke que le Belge a connu pas mal de difficultés à déterminer sa zone de marquage, par exemple. De la même façon, il se projetait bien trop haut sur les phases offensives. Il m’est donc difficile de te répondre par quelque chose de définitif quant au rôle de Fellaini. On préfère se dire qu’avec le temps et quelques matches dans les jambes, ça ira mieux. Sache qu’il était tout de même prévu qu’il joue un peu plus haut que Carrick, plus que ce qu’à l’habitude de faire Cleverley. D’ailleurs, pour te répondre par rapport à l’entrée de ce dernier, à ce moment-là de la rencontre, c’était un joyeux boxon, et on perdait déjà largement. Fellaini a donc pris un rôle hybride entre 8, 10, et 9 et demi. Partout et nulle part à la fois.

    Je peux aussi te parler du 4-3-1-2, vu que je le réclame depuis des lustres et que c’est un de nos sujets de « fantasy-débats » favoris avec Luke. La solution semble pour nous évidente. Clairement, rien que le fait que les ailiers ne sont pas au niveau devrait conduire l’entraîneur à changer ses plans. Ceci dit, et comme tu l’as mentionné, Moyes n’est que peu familier de ce système, et ne l’a même pas testé lors de la pré-saison. (Crois-moi, je sais de quoi je parle !)
    Il est cependant plus flexible qu’il n’y paraît, son équipe de United ne s’articulant pas vraiment comme celle qu’il menait à Everton. Si, dans quelques matches, les résultats sont moyens, et que le jeu est toujours aussi peu efficace (je parle même pas d’un côté attrayant), une approche différente pourrait, je l’espère, être envisagée.

  10. OK merci pour la réponse Wayne.
    Ah oui c’est vrai belle perf’ pour la pré-saison, bravo!
    Sinon vous avez vu les problèmes autour de Januzaj? Ce serait dommage de refaire une Pogba même si c’est un peu différent.

  11. Nan mais là c’est de la rumeur de canival du Daily MirrorMailGraph, le gamin va avoir du temps de jeu et en plus, il a sans doute moins de chances de s’imposer à Turin, que chez nous actuellement…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.