Jup’ Academie – Playoffs, Journée 10 et Finale PO2

This is the end, beautiful friend…

Et ouais, c’est la fin, même s’il reste le Tour Final pour savoir qui sera celui qui rejoindra Charleroi au rang de promu (on vous donnera les infos sur notre page boobook). Alors je tiens à le dire, j’ai kiffé d’avoir tenté de rendre intéressant le championnat belge cette saison, je tiens d’ailleurs à remercier mon compagnon d’infortune, Jacques Brol, je veux également remercier le Che Fredac de ne pas avoir supprimée la Jup’ Academie malgré une audience digne d’un programme de chaîne régionale (on est pas chez TF1 ici), mais je veux surtout te remercier toi lecteur, tous autant que vous êtes, c’est-à-dire très peu (voire inexistants). Il est vrai que faire d’un championnat moche à voir (n’en déplaise à William Vainqueur) un divertissement humoristique, relevait du chemin de croix, mais Mélenchon a bien réussi à ressusciter le communisme, alors les miracles…

 

PLAYOFFS 1 POUR DU BEURRE

Anderlecht était champion depuis la 8ème journée suite au nul face au Club Bruggeois 1-1  avec égalisation de Gillet à la 92ème minute (Hipster Anderlecht : winning the championship at the 92nd minute before it was cool) et les places européennes ayant été acquises lors de la 9ème journée, on termine le championnat décontracté du gland en PO1 et on commence cette journée par un bon vieux grassico des familles : Anderlecht-Standard. La rencontre est équilibrée et les Standardmen butent sur un bon Schollen (aligné à la place de Proto, le match lui servant de jubilé), lequel lance une bonne contre-attaque après un coup-franc indirect Rouche, Mbokani marque en deux temps (26ème). Anderlecht joue alors sans stress et domine le jeu. A la 65ème minute de jeu, Suarez et Mbokani font (encore une fois) durcir le zizi de votre serviteur grâce à ce sublime mouvement de jeu où Suarez déboule, s’appuie sur Mbokani pour effacer 4 Liégeois, fait un grand pont au gardien, l’addition merci. Mbokani qui va encore mettre son vis-à-vis dans le vent d’un contrôle orienté pour servir Canessin qui marque (78ème). Voilà, 3-0, rien à dire. A part « Bravo aux champions ».  Pour les Liégeois, ce match est à l’image de leur saison, trop tristounette (pour ne pas dire merdique), qu’ils paient par une non-qualification en Europe.

Derrière, Club Brugge termine aussi bien sa saison face à Courtrai et « fête » le dernier match de son entraîneur, Christoph Daum, dont je parlerai plus tard. Ce match, plutôt agréable pour un match belge, commence par un but de Lestienne, servi par Odjidja (19ème), qui aurait pu doubler la mise sur une contre-attaque si sa frappe n’était pas aussi molle que celle de Robben lors du péno de la finale (et hop, une quenelle). Peu après la pause, Bacca double la mise après une belle combinaison à une-deux touche(s) de balle. Czvitkovics (putain, heureusement qu’il a pas marqué beaucoup celui-là) réduit la marque 10 minutes après, mais Bacca est repassé dans le coin 3 minutes après pour dire que bon, ils sont gentils les Courtraisiens, mais les patrons, c’est les Blauw en Zwart !! Ah oui, Capon a marqué pour Courtrai à la 75ème minute, mais limite on s’en branle, 3-2 pour Brugge.

Enfin, la dernière rencontre opposait La Gantoise à Genk, le grand vainqueur de ces Playoffs puisqu’il est passé de la 5ème place (qui ne conduit à rien) à la 3ème place (qui conduit à pas grand chose). Ce sont les Buffalos qui se procurent la première occasion, mais Mboyo trouve le poteau. Ca jaillit alors de partout devant la défense de Genk, comme un symbole de bukkake et Mboyo profite d’un mauvais dégagement du gardien Bailly pour pousser le ballon dans les filets (10ème). Mais Genk ne réagit pas et reste tout mou, comme un symbole d’après-bukkake, et Gent double la mise par la tête de N’Diaye (21ème). L’addition aurait pu être plus salée avant la pause, mais Bailly reste le seul Genkois à se bouger le cul (à défaut de bien le faire). Coulibaly, joueur de Gent, décide que si Genk n’est pas décidé à marquer, il le fera lui-même (65ème). Sauf que ce même Coulibaly, de nature schizophrène mais surtout pour avoir son chèque à la fin du match, délivre un caviar pour Mboyo qui bat Bailly : 3-1 pour La Gantoise.

Classement

Equipe Points Journée Bp Bc Diff.
1 Anderlecht 52 10 16 8 8
2 FC Brugge 48 10 14 11 3
PLAYOFFS 1 3 Genk 41 10 19 19 0
4 La Gantoise 40 10 16 16 0
5 Standard 35 10 10 17 -7
6 Courtrai 34 10 16 20 -4

 

PLAYOFFS 2, FIERTE GLORIEUSE NATION BELGIQUE

Attention mes loulous car là, c’est du lourd !!! Si vous vous souvenez bien, les PO 2 étaient répartis en 2 groupes de 4, les premiers de chaque groupe se rencontrent en match aller-retour, puis le vainqueur de ces rencontres rencontre alors le 4ème des PO 1 pour une place en Europa League.

Si vous vous souvenez toujours bien, les deux leaders des PO 2 sont Cercle Brugge et Mons. Les deux équipes se sont donc affrontées pour savoir laquelle mettra en image le terme « prendre les matchs les uns après les autres ». Lors de la phase aller, jouée au Stade Tondreau, fief montois, les Dragons de Mons se sont procurés une bonne vingtaine d’occasions, dont la plupart ont été annihilées par Coppens. De l’autre côté, le Cercle débarque tranquillement dans le camp montois, Werner détourne la frappe de Van Eenoo mais Rudy (mais pourquoi j’ai pas fait cette blague avant ?) était à l’affût (61ème) et permet à son équipe de gagner la première manche par 1-0.  Deuxième match. Mons rattrape tôt son retard grâce à Jarju (20ème) et pousse tout au long de la 1ère période, sans succès. Ainsi, Brugge glisse une ‘tite quenelle par Van Eenoo (55ème), cette quenelle deviendra un peu plus grosse grâce à Mertens (75ème) pour devenir une quenelle labellisée Dieudo par Gombami à la 85ème minute, le but de De Belder à la fin de match ne change rien pour une équipe de Mons valeureuse, qui joue bien, mais qui comme d’habitude est trop naïve derrière.

Les Bruggeois ne sont donc toujours pas qualifiés pour l’Europa League car ils dovent affronter La Gantoise, qu’ ils accueillent pour le match aller. A la 14ème minute, le Buffalo Maréval nous colle un sublime coup-franc dans la lulu. 2 minutes plus tard, Coulibaly enfonce le clou. Le Cercle réagit: un centre-tir d’Evens, mal négocié par Padt, termine sur le poteau puis Gombani réduit l’écart à la 39ème d’une frappe croisée. Durant la seconde période, les Gantois dominent largement le jeu grâce à un gros travail de leurs milieux, à l’image de El-Ghanassy qui permet à Gent de creuser l’écart (49ème) et de Jorgensen qui lui s’octroie un doublé (66ème et 83ème). La Gantoise gagne donc la première manche par 5-1.  Elle gardera tranquillement son avance en gagnant 2-1 (Dompig à la 8ème pour le Cercle ; doublé de Mboyo à la 32ème et 75ème pour Gent). C’est donc La Gantoise qui se qualifie pour l’Europa League.

 

LA BELGIQUE ? C’EST RUNGIS !!

Les clubs belges ont bien compris le slogan de François Hollande et ont donc décidé que le changement (d’entraîneur), c’est maintenant ! Ainsi, Ariel Jacobs d’Anderlecht, sans surprise, a annoncé qu’il quittait le club de la capitale, au moins, il l’a fait sur une bonne note. On pensait un temps à Morten Olsen, actuel sélectionneur danois et ancienne gloire mauve dans les années 80, mais la fédé danoise n’aimerait pas les cumulards. Ensuite, si vous êtes mon ami sur boobook (sinon…), vous savez donc que Christoph Daum quitte le Club de Brugge – voir ailleurs en Allemagne si on y est. En tant qu’ amoureux du FC Brugge, je tiens à féliciter cet homme qui a repris l’équipe en novembre à une époque où le club était dans le ventre mou du classement et a réussi à le mettre à la 2ème place, accompagnée d’un bon parcours européen ! Malheureusement, Georges Leekens, notre « bien-aimé » sélectionneur, prend donc les commandes des Blauw & Zwart. Une preuve de plus de la lâcheté et de l’opportunisme de cet homme qui n’ a eu de cesse de clamer son désir d’honorer son contrat malgré la déconfiture aux éliminatoires pour l’Euro afin d’emmener notre sélection au Brésil pour la Coupe du Monde… Pour assurer l’intérim, Marc Wilmots, l’adjoint de l’enfoiré de fils de pute, prend les commandes et serait le mieux placer pour amener nos Diap’ chez les transex’ en 2014, Eric Gerets n’étant pas encore prêt pour prendre en main la sélection (lien ici). Autre petite surprise, l’entraîneur de Liège, Riga, a décidé de rompre son contrat. Là encore, on ne sait pas trop qui va le remplacer. On parlerait de Michel Preud’homme, mais il est actuellement en Arabie Saoudite. Alors le jour où les Rouches auront autant de pognons que les Saoudiens, les Wallons iront bosser…

 

Voilà les gars, c’est ici qu’on se quitte (ooooooh) mais ne vous faîtes pas, avec l’ami Jacques, on va vous préparer un p’tit bilan tout beau tout chaud (aaaaaah). Et en attendant, je vous embrasse analement et affectueusement.

Bart Van den Van Krrr

 Ceci est une révolution. Les Belges ont enfin découvert Facebook, et comme votre serviteur aime être à la point de la technologie (ça plaît aux gonzesses), il a un profil que tu te DOIS d’avoir en ami, sinon c’est la honte.

Sinon, on a aussi une page fan pour la Jup’ Académie, pour avoir des infos sur notre beau championnat de notre beau pays et parce qu’on ne fait pas les choses à moitié en Belgique.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

3 commentaires

  1. Jean est décontenancé par ce système de multi-playoff, mais enfin, chapeau Bart d’avoir rendu cela haletant.
    J’attends impatiemment la saison à venir.

  2. Merci aux deux zigotos qui ont su donner sa vraie place à notre jupiler league, tellement anale par nature.
    Attention, il paraitrait que le plus dur, c’est la saison de la confirmation…

  3. Et ils ont finit le quintuple confrontation directe de celui qui va descendre ?
    Courage, je connais pas les stats de lecture, mais il semblerait que toutes les académies aient plus de lecteur/spectateur que l’émission de Valoch the 1st !
    Donc il y a au moins 4 personnes qui te lisent, et moi aussi, ce qui est déjà pas mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.