La Blaugrana académie note Barcelone-Santander (3-0)

Il n’y a que Hristo qui ne s’en lasse pas.

C’est parti pour la phase retour de cette Liga avec, pour Barcelone, la réception du Racing, future propriété bahreïnienne et triste 14ème. Une équipe sans réel danger, des joueurs peu connus du grand public, mis à part Rosenberg et Kennedy (qui a le même coiffeur que Jallet). Côté Catalan, seuls Alves blessé et/ou faisant la gueule parce qu’on ne lui offre pas ses huit millions d’euros annuels, et Piqué, ménagé, sont absents de l’équipe de départ.

La compo de l’adversaire :

Entraineur : Miguel Angel Portugal

Tono – Henrique – Torrejon – Christian – Francis – Colsa – Adrian – Kennedy (remplacé par Arana à la 60ème) – Lacen – Rosenberg (remplacé par Luque à la 75ème) – Cisma (remplacé par Ariel à la 65ème).

Les buts :

2ème : suite à un corner joué à la rémoise, Messi effectue un une-deux avec Villa dans la surface, puis centre pour PEDRO, qui n’a plus qu’à toucher le ballon pour inscrire son cinquième but en cinq journées. J’entends déjà les commentaires « non mais bon moi j’ai zappé au bout de 3 minutes, y’avait plus d’intérêt, je suis passé sur Angers-Bordeaux ça c’est du football ». Bizarre.

32ème : après une course de 30 mètres, Villa s’engouffre dans la surface et est accroché par Henrique. Merci garçon mais je doute que
ce soit une raison valable pour que Barcelone arrête de te prêter saison après saison. MESSI le transforme. L’éditeur va-t-il nous faire
un focus vidéo sur ce tir au but ?

56ème : Villa, à l’entrée de la surface, sert Pedro au point de penalty, qui décale pour INIESTA sur une bien belle talonnade,
celui-ci frappe pied gauche, et ça rentre comme un curé dans un petit bambin.

Les notes :

VALDES /4 : ahhhhh, si San Iker n’était pas San Iker alors Victor Valdès serait San Victor. Deux parades d’un fort beau gabarit et une
relance au pied de toute beauté. On se demande toujours comment Pinto, après 2 ans de séances d’entrainement passés au club, n’a jamais pu s’en inspirer.

PUYOL /3 (remplacé par PIQUE à la 45ème) : Carlitos aurait dû marquer seul face au gardien mais n’est pas Van Nistelrooy qui veut, ça part comme ça peut on va dire surtout du pied gauche. Toujours aussi gaillard et rassurant dans la défense centrale.

ABIDAL /4 : totalement réhabilité depuis l’épisode de Knysna dans mon esprit et pourtant ce n’était pas gagné d’avance vu la haine que m’avait mis tous ces garçons pendant l’été ; mais Abidal impressionne, c’est la bonne surprise de cette saison, et même dans l’axe où il se ridiculisait avec sa sélection. Un autre de la bande de 2010 garde toujours mes faveurs mais saurez-vous deviner lequel ? (indice : Warren et moi-même partageons cette même admiration pour ce joueur)

MAXWELL /3 : en nette amélioration en comparaison de ses derniers matchs. Preuve en est, le jeu catalan qui d’habitude penche
inévitablement sur le côté droit du latéral bésilien Alvès, tend de plus en plus, avec l’absence de ce dernier, vers la gauche du terrain.
Découvrirait-on enfin un vrai joueur de football ?

ADRIANO /2 : lui aussi a râté un duel immanquable (mais manqué) avec le gardien, mais il est en progression (à 26 ans mieux vaut tard que jamais). Tout ça pour dire qu’un gaucher latéral droit, ça pue un peu des fesses.

BUSQUETS /3 : deux ou trois pertes de balle inhabituelles, mais la pieuvre humaine n’en démort jamais et son moral ne flanche jamais. Le Masch toque à la porte du onze type et le catalan ne l’entend pas de cette oreille.

XAVI /3 (remplacé par KEITA à la 70ème) : peu enclin à vouloir se sortir les doigts du fion, j’espère seulement qu’il imite son compère
argentin en choisissant ses matchs et que son trop plein de compétition ne joue pas trop sur son organisme. Fuentes est en prison,
il n’a plus ses doses d’Actimel.

INIESTA /5 : le « Don » a ébloui une rencontre que je qualifierai de « somnifère ». Il s’est baladé tout le match et a bien supléé le taulier
habituel du jeu blaugrana. L’expression « quand c’est pas l’un c’est l’autre » a alors pris tout son sens. Quand Andrès prend le jeu à son
compte, dur dur d’établir un plan tactique adapté pour l’entraineur adverse, Portugal l’a bien compris dés le début de rencontre.

PEDRO /4 (remplacé par BOJAN à la 80ème) : son but et sa passe décisive confirment qu’il est officiellement un néo-taulier parmi les
tauliers. Il est par contre sorti cramé, des poches tellement grandes sous les yeux qu’il pourra largement faire son plein à Shopi pour la
semaine.

VILLA /2 : quand il se décidera à cadrer ses frappes plus souvent qu’une fois sur cinq, à ce moment là on pourra parler d’efficacité. On
a vraiment l’impression que quand il prend ses frappes, il n’est jamais dans la bonne position, toujours en déséquilibre et forcément
ça part à côté ou au-dessus. Son mode « je fais un match de déglingo mais les deux suivants je me zlatanise » me tape sur le systême. Bien
qu’impliqué sur les 3 buts, j’en attends plus.

MESSI /3 : il pourrait écrire un bouquin « Comment ne pas se fatiguer quand on mène 2-0 ? » ou bien « Comment frustrer les spectateurs parce qu’on ne veut pas se fatiguer quand on mène 2-0 ? ». Mon sentiment est mitigé : oui les grosses échéances approchent mais bordel quand on sait ce qu’il est capable de faire sur un terrain, on a envie de le voir faire des festivals à chaque rencontre.

Remplaçants :

PIQUE /3 (remplace PUYOL à la 45ème) : a pris le relais du Capità avec brio, tout en style et autres coups d’épaules.

KEITA (remplace XAVI à la 70ème) : Doudou est entré sans pression, s’est dégourdi les gambettes et a pour une fois assuré ses
transmissions. A ce rythme là, une passe vers l’avant est envisageable lors de la prochaine rencontre.

BOJAN (remplace PEDRO à la 80ème) : là franchement quand c’est trop c’est Tropico, il n’a plus rien à faire dans cette équipe. Ses
prestations sont lacrimogènes. Autant se débarasser de lui et de son salaire pour faire resigner Alves.

Le job a été fait, rien de plus, rien de moins, aucune blessure et Bojan est toujours aussi mauvais. Qui n’en veut? La défaite à Séville
n’était qu’un accident certainement dû à un manque de motivation compréhensible.Prochaine rencontre mercredi avec la réception
d’Almeria en demi-finale de coupe du Roi.

5 thoughts on “La Blaugrana académie note Barcelone-Santander (3-0)

  1. Il s’est rasé Messi? Non parce que ses 3 poils et demi qui se couraient derrière ça tenait plus de la maison des horreurs que du terrain de football.

  2. Chaque équipe a son époque dit-on souvent mais le Fc Barcelone est l’équipe de tous les temps,pour ça j’en suis fortement persuadé.

    Messi est ce genre de joueur qui donne envie de voir le foot!!!

  3. je ne peut pas louper un match et surtout pas zaper un match du barca… Leur foot est trop magique

  4. Je comprend tout à fait tonton Wenger qui veux Pedro, mais non, hors de question qu’on titularise Bojan à sa place, donc on garde Pedrito.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.