La Blue Moon Academy note Fulham-Manchester City (2-2)

Nigel a des idées de reconversions pour Dzeko.

Tout… Tout était réuni… Un match tranquille chez Fulham, bon dernier de Premier League, un raide et vil voisin aux prises avec Chelski, un El Kün en forme… Tout était donc là, pour retrouver les Citizens seuls en tête à la fin de cette 5ème journée… Et pourtant…

Roberto semble de plus en plus proche d’avoir trouvé son équipe type, ne permutant que Kolarov et Clichy, suivant la force de l’adversaire… Fulham, bon dernier, 2 points en quatre matchs… Donc Clichy. Pour le reste, Roberto restait donc dans le classique : la défense centrale Kompany-Lescott, donnant de plus en plus de signes de faiblesse, est reconduite. Gareth Barry en vrai milieu défensif, épaulé par Yaya en relayeur, servant à alimenter le « trio magique » : Samir-Silva-El Kün… En pointe, Dzeko reste plus que négligeable.

Les supporters ont eu le droit à deux match en un : A la mi-temps, on se dit que si les Citizens ne concrétisent pas plus, ils pourraient avoir une mauvaise surprise. Mais lorsqu’El Kün double la mise après 11 secondes en 2ème période, mes inquiétudes laissent place à l’ivresse… Malheureusement, cette dernière semble s’être transmise aux Citizens. Après ce deuxième but, ils s’écroulent totalement, et laissent revenir les « Cottagers »… Qui auraient même pu gagner sans un bon Joe Hart.

 

Les buts :

18’ : El Chino, servi par Barry à l’entrée de la surface, élimine toute la défense de Fulham d’une passe décisive magnifique. El Kün contrôle et ajuste Schwarzer avec toute la tranquillité du monde.

46’ : Engagement + passe en retrait + longue balle de Clichy + remise de Dzeko + demi volée d’El Kün dans le petit filet = 11 secondes… Facile le football lorsqu’on joue face à des plots.

56’ : Dempsey sur l’aile droite trouve Bobby Zamora dans l’axe. A 15 mètres des buts Citizens, Zamora a tout son temps (Richards et Lescott sont solidaires : chacun à deux mètres de l’adversaire) pour ajuster et trouver la lucarne de Hart.

75’ : Après un contact sur Dzeko non sifflé (ça t’apprendra, tiens), les Citizens tardent à se replacer, et sur le contre, Zamora sert en retrait « Papy Murphy » dont la frappe contrée par Kompany trompe Joe Hart.

 

Citizens:

Hart (4/5): Pour la première fois de la saison, Joe a été très en vue cet après-midi, surtout lors de la seconde période. Si ce n’est pas forcément bon signe, cela permet aux Citizens, si c’était nécessaire, de se rassurer sur la qualité de leur gardien. Plusieurs interventions de grande classe, il ne peut, de plus, rien sur les deux buts.

Lescott: (2/5): Même s’il est toujours très présent et impressionnant dans les duels, il va tout de même falloir revoir le fond de la chose… Il ne connaît rien au placement d’un défenseur central, jusque-là, nous gagnions… Mais si ça commence à nous faire perdre des points…

Kompany (3/5): « Quand je me regarde, je m’inquiète ; quand je me compare, je me rassure » Cette phrase pourrait résumer le début de saison de Cap’tain Vinz… Il est (très) loin d’être irréprochable, mais semble actuellement le seul défenseur Citizen à inspirer confiance…

Clichy (3/5): Incroyable… Il y a encore une semaine, si on m’avait dit que je donnerais la moyenne à Gaël… Pas de grosse erreur défensive, mais surtout une activité offensive de plus en plus intéressante… Quelques bons centres, ce qui est déjà beaucoup plus qu’espéré, Gaël se permet même un belle frappe cadrée (25’).

Richards (2/5): Ca y est, Micah ne se sent plus pisser… Fort d’une technique achetée cette été, il apporte énormément offensivement, mais en oublie totalement sa tâche première : La défense… Un replacement d’une lenteur « Luchesque » et surtout un placement qui devrait lui permettre de sauter une classe à l’école M’Bia.

Yaya Toto (3/5): A partir du moment où l’on se met dans l’idée que Yaya ne joue pas milieu défensif et se plait à laisser tout le boulot à Gareth, ça passe mieux… En effet, offensivement, Yaya apporte beaucoup grâce à des passes souvent intéressantes. Par contre, il perd toujours énormément de ballons… Et pas des moindres, il ne perd que des ballons qui pourraient être dangereux, le bougre.

Barry (4/5): Toujours propre, Gareth abat un travail énorme. Il récupère un grand nombre de ballons, et en fait, la plupart du temps, quelque chose de pas tout à fait dégueu.

Samir (2/5) : Très inconstant dans son implication. Ses combinaisons avec Silva me procurent généralement une demi-molle… Mais elles sont tellement rares… Enfin, je t’en conjure Samir, même si ça part d’une bonne intention : « arrête de défendre ! ».

Silva (4/5): Une première mi-temps succulente, El Chino s’est quelque peu éteint par la suite. Malgré tout, une passe décisive, et surtout une influence de plus en plus importante (indispensable ?) dans le jeu Citizen.

El Kün (4/5): El Kün devrait commencer à faire gaffe : à force de violer toutes les défenses anglaises comme il le fait, il risque d’avoir des problèmes judiciaires (voire des problèmes physiques, quand ces défenseurs en auront marre). Encore deux buts pour « Sergendre » qui est parti pour se battre avec Wayne pour le titre de meilleur buteur, cette saison.

Dzeko (1/5): Edin fait la plupart du temps les mauvais choix, soit… Le problème est que, de plus, il le fait avec une vitesse et une technique « Brandaesque ». Un point pour sa tête décisive sur le deuxième but.

 

Remplaçants :

Zabaleta (-/5) (69’ pour Silva) : Oui, oui, vous lisez bien… Le Zab pour Silva… Je vous remets dans le contexte : 69ème minute, Fulham pousse, les Citizens ont donc besoin de mettre le pied sur le ballon… Rien de mieux pour ça que de sortir le leader technique… Roberto nous lâche complètement ces derniers temps.

Johnson (-/5) (81’ pour Samir): Le changement, maintenant habituel de Roberto, a apporté ce qu’il apporte en général : Rien.

Carlito (-/5) (83’ pour El Kün) : Encore une fois, rien à signaler du côté de Carlito… A part peut-être le fait que Roberto préfère changer un El Kün flamboyant plutôt qu’un Dzeko… Les adjectifs me manquent…

La Champion’s League a fait mal. Malgré un effectif permettant d’au moins doubler chaque poste, la deuxième mi-temps de ce match a bien prouvé que les Citizens étaient cramés, et de plus pas aidés par des choix tactiques plus que discutables… Une (espérons) erreur qui sera oubliée dès mercredi et le match de coupe de la ligue face à Birmingham City.

Nigel de Jonc.

Nigel sait que vous voulez voir, alors il vous les donne, ces belles images.

7 thoughts on “La Blue Moon Academy note Fulham-Manchester City (2-2)

  1. Fulham est une équipe qui a gagné ses galons grâce à ces 10 années de présence dans l’élite. Malgré un début de championnat généralement poussif, cest un adversaire quil faut toujours prendre au sérieux.

    COYW

  2. Fulham est une équipe qui a gagné ses galons grâce à ces 10 années de présence dans l’élite. Malgré un début de championnat généralement poussif, cest un adversaire quil faut toujours prendre au sérieux.
    COYW

  3. Fulham est une équipe qui a gagné ses galons grâce à ces 10 années de présence dans l’élite. Malgré un début de championnat généralement poussif, cest un adversaire quil faut toujours prendre au sérieux. COYW

  4. Fulham est une équipe qui a gagné ses galons grâce à ces 10 années de présence au plus haut niveau. Malgré un début de championnat généralement poussif, cest un adversaire quil faut toujours prendre au sérieux. COYW

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.