La Blues académie note Chelsea-Birmigham (3-1)

John Terry Gilliam sur la voie de la divinisation. Vinisation ?

Qui aurait cru qu’Adam Smith était le descendant direct de Nostradamus? Oui, la nouvelle est tombée hier soir. Il semblerait même que Science et Vie Junior préparerait sa Une sur le sujet dans le secret de ses bureaux Parisiens . Alors que Nostradamus avait soi-disant annoncé la mort d’Henri II dans un quatrain noyé par les métaphores, Adam Smith a lui annoncé clairement la résurrection de Florent Malouda, et résurrection de Florent Malouda il y a eu. L’élève a dépassé le maitre.

Vous l’aurez compris, le thème d’aujourd’hui est double : la divination et le divin.

Les notes

Cech 3/5 : Le portier casqué n’a quasiment rien eu à faire si ce n’est de tenter de récupérer les offrandes que Luiz a faites en pensant changer l’avenir, avec succès à la 19e sur le contre de Jerome, sans succès sur le pénalty de Larsson. Il aurait pu passer le reste du match à jouer aux cartes et améliorer ses compétences de cartomancien.

JT 4 /5: Même s’il a parfois pêché (4e), il a su revenir à chaque fois avec un beau tacle ou un coup d’épaule des plus pieux. Et puis, quelle ouverture pour Ferreira sur le premier but ! Jamais depuis l’ouverture du Parc Astérix n’avions nous vu pareil travail d’orfèvre, parole de Prolix.

Luiz 1/5 : Le clone de Tahiti Bob est aussi brouillon que le vrai. S’il est capable de matchs immenses comme contre Man City, il est aussi capable de performances dont même Sami Traore n’oserait se vanter. Commettant des mauvais placements à foison, il a également offert des ballons à l’adversaire comme on donne des PEZ à un enfant mal élevé : en cascade et sans honte (19e, 33e, 40e…). Il provoque un penalty parfaitement similaire à celui de son premier match. Comme quoi, et contrairement à ce que Paco Rabanne aurait déclaré, il lui faudra quand même un peu plus de temps.

Ferreira 3/5 : Très présent en attaque, il jouait quasiment ailier droit. Comprenez quelques bons centres (dont un qui amène le premier but) mais absent en défense. Nous serions reconnaissant à tout devin qui, moyennant compensation, serait prêt à prédire la fin de carrière du portugais (voir “ des ” portugais avec son copain Bosingwa).

Cole 2/5 : Il commence vraiment à se fatiguer le sniper, presque autant que son pseudonyme. Actif mais inutile, avoir Ashley dans son équipe a un effet similaire à celui d’avaler deux pilules de Ginseng quand on est au bord d’une crise cardiaque.

Mikel 2/5 : Peu sollicité – inutile = Match moyen – moyen = Match. Conclusion : Mikel a pointé à 20h45, mais c’est à peu près tout. Nul site footballistique ne prédit pour autant le transfert prochain d’Obiwan Mikelobi. Ce n’est pas très grave au fond, puisque nous restons persuadés que Mikel deviendra grand.

Essien 3/5 : S’il n’a pas été décisif, il a tenté et tenté et tenté, probablement à l’image de tout bon devin qui se respecte.

Lampard 3/5 : S’il est toujours à peu près inutile en attaque (une frappe à la 12e et c’est tout), il a défendu avec hargne, cisaillant comme un employé communal lors des cinq premières minutes de sa journée. Il n’est pas nécessaire d’éventrer un porc pour voir que la fin de Super Frank arrive à grands pas. Nous attendons tout de même le sursaut d’orgueil.

Malouda Jésus/5 : Si l’on offrait un PEZ à Malouda, il passerait à coup sûr à travers la paume de sa main car ce n’est plus Malouda mais Jésus que nous avons devant nous. La résurrection annoncée par Adam prend la couleur d’un beau bleu, et Malouda, non content d’être omniprésent dans le jeu, marque deux buts. A noter qu’il est maintenant certain que la crête des Dom-Tom fait de son dynamisme capillaire un objet de campagne pour le recrutement de Neymar en été, avec le soutien de Kalou et Bertrand.

Kalou 4/5 : Le disciple de Drogba continue de jouer son rôle de second couteau à merveille. Même Hermann Maier ne slalomait pas aussi bien que l’ivoirien l’a fait sur le premier but, et la courbe prise par sa frappe nous ferait même soupçonner un talent de vaudou chez le militant Neymariste. S’il avait plus de charisme que les acteurs de Plus Belle La Vie, nul doute qu’il secouerait un peu plus l’ordre des attaquants.

Drogba 5/5 : Le président, vice-président, conseiller du président et ambassadeur de la Côte d’Ivoire continue de se révolter contre le prix exorbitant que l’on offre pour Torres quand le Fener ne propose que 12M pour ses services. Partout sur le terrain, en dessous de chaque centre (il fait la déviation pour le premier but de Malouda) et dans toutes les combinaisons (il donne le ballon à Bertrand pour sa passe décisive et à Kalou pour son but), il s’est également montré spontané et opportuniste avec des frappes à distance certainement plus efficaces que celles de l’OTAN et qui auraient pu faire mouche en taon de grâce.

Carlo 4/5 : On apprécie le fait qu’il mette Torres sur le banc en attendant que celui-ci suive le chemin christique ouvert par Malouda. Ceci pourrait néanmoins prendre du temps puisque s’il refuse déjà de se salir les mains, ce n’est certainement pas pour se les faire clouer. L’entrée de Bertrand a eu de belles conséquences mais la rumeur dit qu’elle était plus forcée que souhaitée. L’entrée d’Anelka et de Torres fût sans effet aucun.

 

Pour finir, si vous souhaitez faire un petit exercice de divination, voici de quoi les groupies de Nostradamus sont parties pour prédire la mort d’Henri II:

Le lyon ieune le vieux surmontera,
En champ bellique par singulier duelle,
Dans cage d’or les yeux luy creuera,
Deux classes vne, puis mourir, mort cruelle.

A votre tour.

John Terry Gilliam

1 thought on “La Blues académie note Chelsea-Birmigham (3-1)

  1. J’ai longtemps cogité pour devinerqui était Bertrand, a court d’idée, je me suis rendu sur un compte rendu du match pour voir c’est un vrai joueur, comme un symbole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.