La Blues Academy note Chelsea-Norwich City (3-1)

Le retour des Blues, ça fait plaisir de vous revoir les gars.

« Norwich City ? Qu’ils aillent se faire enculer avec leur système de merde ». Voilà ce qu’a dû penser Anelka depuis sa position privilégiée de remplaçant. Les promus arrivent avec 3 défenseurs axiaux, tout ce qu’il faut pour ennuyer une attaque en manque d’inspiration. Pourtant, après 5 minutes, Bosingwa claquait une frappe qui laissait présager un match serein pour le CFC. Il n’en fut rien. Le match est resté tendu jusqu’à la fin des prolongations (11 minutes d’arrêts de jeu pour la mort de Didier). Heureusement, Roman est Raëlien et s’est pointé avec son armée de clones.

 

Les notes :

Hilario /3 : Un vrai clone de Petr avec une bonne concentration et des arrêts décisifs (27e, 28e) jusqu’à la 62e et sa transformation en Calamity James.

Terry /3 : JT n’est le clone que de JT. Same old que l’année passée, de très belles interventions sur des situations dangereuses qu’il a lui même générées. 3+1-1+1-1+1-1…+1-1.

Ivanovic /2+1-1 : Clone de Pape Diakhité en défense avec des interventions salvatrices (78e, 93e) à côté de gros oublis (16e, 28e), clone d’Hoarau en attaque avec un raté made in Foot en folie © (89e).

Cole /3 : Clone de Roberto Carlos. Insatiable en attaque, bien absent en défense avec notamment un abandon de poste qui aurait pu couter un but (27e).

Bosingwa /4 : Clone de Dani Alves. Il a dribblé, accéléré, tranché et frappé comme une mule lors de l’ouverture du score (5e). Il se rapproche de son niveau passé et au vu des absences d’Ivanovic cette saison, c’est plutôt rassurant.

Mikel /3 : Clone de Karembeu. Toujours pareil, des bonnes récupérations mais une qualité de relance toujours aussi douteuse. On me chuchote que s’il a le même jeu, il n’a pas eu la même femme, mais cela ne nous regarde pas.

Ramires /4 : Clone de Flash Gordon. La fourmi sambatomique est partout : à la récupération (10e), aux 30m adverses pour une bonne frappe (2e), à la pointe de l’attaque pour obtenir un pénalty (79e). Son hyper-activité me donne envie d’oublier sa technique douteuse.

Malouda /3 : Le clone de Duff a perdu un certain nombre de ballons, mais il a bien percuté et était le plus tranchant en 1ère période avant de s’éteindre tranquillement en début de deuxième période. Comme on aime bien France Ô on lui met +1.

Lampard /4 : Le clone de Rui Costa était appliqué à la distribution et faisait un match correct avant de prendre une dimension supérieure avec l’entrée de Mata (voir plus bas) et d’augmenter encore plus ses stats aux pénaltys (79e).

Feu Didier Drogba (1978 – 2011) /3 : Le clone de Vieri était assez actif mais a tenté en vain de combiner avec Torres. Il s’est essayé à l’une de ses spécialités avec un coup franc totalement loupé (23e) et un mieux tiré (40e). Il a quand même soulagé sa défense sur coup de pied arrêté (26e). Cela dit, il s’est fait assassiné, alors on est gentil avec lui. Après un gros contact avec Ruddy, il est resté 7 minutes immobile sur le terrain avant de sortir, toujours inconscient.

Torres /3 : Le clone de Gronaldo post-blessure, on sait qu’il peut faire quelque chose, on l’attend, mais quand ça vient on est plutôt déçus (27e, 38e, 76e).

 

Remplaçants :

Anelka (pour Feu Drogba, 67e) : Le clone d’Anakin a fait une bonne rentrée. Il est venu avec la Force, et a changé le cours du jeu avec notamment cette passe lumineuse pour Ramires (79e).

Mata (pour Malouda, 67e) : Clone de Recoba à ses débuts avec l’Inter. Il nous a toujours semblé que Lampard avait besoin d’un binôme à la création, et Mata a prouvé que c’était vrai. Les deux ont bien combiné et Lampard semblait même retrouver ses jambes, allant jusqu’à dédoubler côté gauche. Mata est aussi tranchant que le couteau d’Omar Raddad que c’est peut-être pas lui après tout et puis on en sait rien et puis on a pas vu le film et puis laissez nous tranquille. Il s’est montré plein d’opportunisme et de sang froid pour ouvrir son compteur (100e). Il nous redonne espoir.

Lukaku (pour Torres, 82e) : Le raccourci est facile mais évident, le Belge est un clone de Drogba avec 15 ans de moins. Rapide, technique, puissant, il est plein de promesses, en témoigne ses combinaisons avec Anelka et Mata (83e, 94e, 96e).

 

AVB 4/ : André a bien compris qu’il fallait du soutien à Superfrank pour qu’il redevienne dangereux, et il a eu la brillante idée de faire venir Mata. On sent qu’il essaie de changer le visage du CFC et on aime ça même si ce n’est pas encore d’une efficacité évidente. Aller, encore un effort pour Modric et on pourra redescendre Ramires en 6, sortir Mikel et Malouda de l’équipe et tenter de suivre le rythme des deux Manchester.

 

 

John Terry Gilliam.

John Terry Gilliam est un riche généreux, pas comme les autres fourbes, là, et vous fait l’aumône des images du match.

5 thoughts on “La Blues Academy note Chelsea-Norwich City (3-1)

  1. Vous faites chier à nous avoir pris Mata, maintenant on s’en prend 8 par Man U, j’espère que vous êtes fiers tiens :-/.

  2. c’est quoi cette hype sur Lukaku: ce mec a une conduite de balle abominable, une frappe éclatée et une tête de monstre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.