La Blues academy note Stoke-Chelsea (1-1)

Toi qui entre ici…

A match anglais culture anglaise, nous associerons cette analyse avec le Paradis Perdu de John Milton. Le nom fait peur, mais ne vous en faites pas, ce n’est en rien compliqué. Satan a incité une légion d’anges à contester l’autorité de Dieu. S’en est suivi une chute vertigineuse où les anges déchus ont été chassés du Paradis à coups d’éclairs, de lances et de flèches. Il se retrouvent étendus dans un lac de feu dont Satan sort le premier avant de tenter de relever ses compagnons. Si Milton était fortement religieux, sa description de Satan en héros grec est pour le moins ambigüe.

Kenwyne Jones /Zanetti: Il faut parler de Jones et lui attribuer une note à la Zanetti (aka Dieu pour les intimes) car il a déployé une puissance digne de la foudre du Père. Il a détruit Luiz et Terry à lui seul, il les a fait voyager à travers le chaos pour les laisser étendus dans le feu de Enfer.

Cech /4: Deux arrêts fantastiques en 30 secondes (66e) devraient lui assurer un 5 mais il faut bien admettre qu’il n’a pas su faire parler son autorité dans les airs, et ceci probablement parce que personne ne va plus haut que Dieu.

Bosingwa /1: Un robot. Chaque fois qu’il reçoit le ballon, il se lance dans une course folle, s’enlise dans le lac de feu et ne se débarrasse du ballon que pour mettre un coéquipier dans l’embarras à son tour. Un de ces runs ridicule est à l’origine du but de Stoke. Tout bonnement désastreux.

Luiz /1: Il a voulu contester le force de Dieu après ses magnifiques dernières performances, et le prix aura été pour lui une belle déchéance. Sa trop grande suffisance est la cause principale du premier but et de ses nombreuses erreurs de placement. Si sa technique est toujours agréable à voir, elle ne doit pas devenir une excuse pour se permettre de telles errances défensives.

Terry /2: Constamment dominé de la tête, JT n’a pas pesé lourd face aux éclairs de Dieu. Ses mains baladeuses auraient pu lui ramener une paire de cartons jaunes s’il ne s’était pas confessé.

Cole /2: Celui qui d’habitude fond sur les défenses adverses a été moins présent, que ce soit aux avant-postes ou à l’arrière garde. Son match a eu pour moi le goût d’une hostie: du papier mâché, et par un autre avant soi.

Essien /2: Si le bison a donné quelques coups de corne, il n’avait en rien la force de Belzébuth qui l’a rendu célèbre. Sa performance était placée sous le signe de la maladresse.

Ramires /3: Sans doute émoussé par sa bataille de chauffe livrée à Wembley, Ramires a chuté avec ses rebelles de compagnons. Il a tout de même créé quelques opportunités et a bien servi ce diable de Didier qui toucha malheureusement le poteau.

Lampard /3: L’un des principaux fers de lance de l’armée Bleue, il a multiplié les frappes, et si quelques unes ont amené le danger, aucune n’a trouvé la lumière.

Malouda /2: Ses pertes de balle furent légion, et ceci proportionnellement au faible nombre de beaux mouvements dont il est à créditer. S’il n’a pas participé à la bataille, Malouda était de toute les façons déjà déchu avant même qu’elle ne commence.

Anelka /3: Un match correct pour l’éternel rebelle Français. Il a brillamment servi son leader lors du premier but mais n’a pas eu beaucoup plus d’opportunités de faire de l’ombre au soleil.

Drogba /4: Le chef de la rébellion est apparu aussi beau que Satan au sortir du lac du feu. Il a comme ce dernier décidé que régner en Enfer était tout de même digne d’ambition. Au milieu de ses compagnons assommés et bafouillant, il a plongé dans les airs pour faire trembler les filets de Begovic, puis a titillé le poteau avant de fracasser la barre.

Carlo : Ancelotti souhaitait clairement reposer les troupes, avec Ivanovic et Torres sur le banc. Au final, la formation reste classique pour le CFC car le trio Malouda-Anelka-Drogba a déjà coulé des jours heureux en Eden l’année précédente. Vu le peu de chance qu’ont les blues en championnat, on peut comprendre et respecter la manœuvre, mais elle reste douloureuse au vue de la performance de Bosingwa. De plus, les Spurs ne sont pas si loin derrière…

1 thought on “La Blues academy note Stoke-Chelsea (1-1)

  1. Je sais bien que les fans de Chelsea ne sont pas légion ici -moi même je n’en suis pas un- mais je trouve fort dommage que personne n’est félicité Adam Smith pour cette académie diaboliquement bonne.
    Voilà c’est fait donc, je vais vite lire la suivante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.