La Blues academy note Stoke City-Chelsea (0-0)

Il serait temps de montrer sa vraie tête.

La Premier League reprend en temps de guerre. Des scènes de guérilla voient des débutants s’initier au lancé de Molotovs à côté de casseurs aguerris qui viennent faire leurs courses. C’est avec ces images en tête que j’ai visionné ce match de championnat anglais, et inutile de vous dire que si ce n’était pour mener à bien ma mission envers vous, j’aurais surement piqué du nez. Peu de joueurs se sont fait violence ce dimanche, et ma Corona (c) n’était pas fraiche. Autant vous dire que je suis aussi remonté qu’un commerçant Londonien dont la vitrine a explosé. Allez, des notes :

Cech 2/: Aussi volontaire et maladroit qu’un hooligan adolescent. Aucun véritable arrêt à effectuer mais de nombreuses sorties, dont certaines douteuses (1ère, 20e), et plusieurs dégagements manqués (2e, 16e).

Bosingwa 4/: Casseur d’expérience. Il a percuté la défense de Stoke comme un pavé au milieu des forces de police. Il regrettera certainement l’absence de Drogba, qui aurait probablement converti l’un de ses nombreux centres. Il a mis en danger Begovic sur un centre-tir sorti difficilement en corner (8e), et aurait certainement marqué si Benayoun ne s’était pas mis en travers de sa frappe de brute (89e).

Terry 3/: À l’image des forces de police londoniennes, JT a été un peu rudoyé. Il a eu du mal à contenir le petit Walthers mais s’est montré plutôt correct dans l’ensemble, avec quelques bons duels et malgré quelques fautes d’inattention (24e, 34e).

Alex 3/: Si vous avez besoin d’un homme pour déplacer vos écrans plasma volés, parlez-en à Alex. Un vrai déménageur, il a cartonné même si l’on a toujours un peu peur qu’il se manque et qu’il y ait de la casse (Cf son marquage laxiste à la 34e).

Cole 3/: Un agitateur. Il a beaucoup remué, s’est beaucoup donné, mais n’a pas ramené grand chose du champs de bataille. La rumeur dit qu’il aurait pissé dans un violon à son retour à Londres, violon qu’il aurait précédemment percé à coups de carabine.

Mikel 2+1/: John Obi Mikel Obi Obi Mikel, c’est un peu le wannabe truand qui accompagne ses camarades, met un ou deux coups de pied, mais ne fait rien de vraiment concret. On a le sentiment qu’il pourrait être remplacé par n’importe qui. À noter tout de même qu’il a cadré une frappe, en reprise qui plus est; c’est assez rare pour qu’il ait un +1 mais c’était quand même plein centre et peu dangereux. Sachant que son père a été enlevé au Nigeria, voilà de quoi lui offrir un 3 de bon aloi.

Ramires 4/: La fourmi atomique version samba a été hyperactive. De bons mouvements et de bonnes percées (31e, 47e, 50e) rendus un peu ternes par la piètre performance de Kalou et l’isolement de Torres. La confirmation que le nucléaire a de beaux jours devant lui.

Lampard 3/: Lamps aime bien faire des combines, mais avec un truand débutant comme Mikel il ne peut pas faire beaucoup plus que s’énerver et prendre un carton jaune (86e). Il a mieux combiné avec Torres (23e, 29e, 54e), et on a le sentiment qu’il suffirait d’un petit voyou croate pour que le phénix renaisse. Il aurait dû bénéficier d’un pénalty pour une légère faute (54e) alors qu’il arrivait lancé.

Malouda 1/: Quand toute la bande essayait d’attaquer, lui faisait ses plans de son côté. Contrôle, dribble, perte de balle, un schéma répété à outrance symbolique de sa perte d’inventivité.

Kalou 1/: Les connexions ne se sont pas faites dans la tête de Salomon. Il était sur le ter-ter en bon voyou, mais il a été si passif qu’il est passé inaperçu.

Torres 3/: Un blondinet qui boude, on a connu plus impressionnant. Pourtant Fernande s’est bien battu, a bien conservé la balle (3e, 9e, 42e) et a tenté d’allumer un petit incendie avec quelques bons dribbles (46e), une frappe correcte (10e) et un centre superbe pour la reprise de la tête de Kalou (72e). On a le sentiment que mieux entouré, il aurait cassé des briques.

Remplaçants:

Anelka (64e, pour Malouda): Le plus voyou des voyous était plutôt à son aise. Il tente un bon lob que Begovic dévie sur la barre, mais n’a pas trop eu l’opportunité de s’essayer de nouveau au tir.

Drogba (75e, pour Kalou): « Si jé dois allè à la guerre, je prend Didier ». Avec une telle déclaration du Special One, on aurait pensé que Drogba serait à l’aise dans une scène de guérilla urbaine. Pourtant, il n’y a rien a déclaré à part un coup franc plein centre.

Benayoun (85e, pour Torres) : N’a eu que le temps de se prendre une gifle sur la frappe de Bosingwa. RAS

Ancelotti 3/: Du classique pour Carlo, l’habituel 4-3-3 ennuyeux à mourir mais costaud défensivement. On a souligné le besoin de joueurs techniques pour libérer Lamps et Torres, c’est pourquoi on regrette que McEachran n’aie toujours pas l’opportunité de remplacer Mikel et que les 35M£ n’aient toujours pas été sortis pour Modric.

Ce n’était pas Carlo ? Ah…

Ne soyons pas trop mauvaise langue et laissons le temps à AVB. Ce n’est que le première journée et ça reste Stoke, on ne pouvait pas s’attendre à un match délicieux.

John Terry Gilliam

1 thought on “La Blues academy note Stoke City-Chelsea (0-0)

  1. Je te trouve encore une fois sévère avec Mikel, qui a fait un gros boulot à la récupération. Alex a été fantastique avant-hier, taclant tout ce qui bougeait, et même ce qui ne bougeait plus, il aurait mérité un petit point de plus. Et Torres s’est montré, certes, mais pour peu de résultats. En espérant te lire un peu plus souvent cette année, la bise anale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.