La Breizhou académie suit aussi la Ligue 2 (vaguement)

Roazh Takouer a bu plus que de raison hier…

Aux rares qui me lisent, c’est à dire maman, Soizig, Erwann et Loïc, je vous présente toutes mes excuses, je me suis complètement gourré dans mes calculs. En fait, il restait 7 journées, soit 21 points et non pas 18 comme je le prétendais la semaine dernière. Et dire que Papa a cru que je pouvais faire une math spé après mon 15 en 5e… Heureusement que le comité pense pas à visiter souvent le site de horsjeu.net, sinon j’étais bon pour paraître aux « rectificatifs du jour » comme un vulgaire stagiaire de lequipe.fr.

Ni vu ni connu, je me consacre uniquement au derby sur cette 32e journée, comme ça quand je reprends vraiment la ligue 2, il ne restera effectivement que 18 points à prendre. Et ouais, je suis peut-être pas rentré en math sup, mais j’ai appris à tricher au collège comme tout le monde.

Le match à retenir : Vannes-Brest

Il fut un temps où les derbys entre Finistériens et Morbihannais ressemblaient à une opposition de style très marquée : jeu rapide, léché et ambitieux chez les seconds; gros engagement, combativité et véritable solidarité chez le premier. Sauf qu’à l’époque, les Morbihannais, c’était les Merlus et pas le VOC. Aujourd’hui, la différence de style est toujours saisissante, mais elle s’est inversée. Daniel Riolo vous le dirait : « le vrai football est à Brest »!

Pas d’emballement pour autant, ce n’est qu’une confirmation de l’apport énorme d’Alex Dupont du côté de la cité du Ponant. En poste depuis moins d’un an, « Sir Alex » (à moins que ce ne soit « Soeur Alex », j’ai comme un doute), a su d’abord redonner confiance à un groupe qui en manquait grandement pour ne décrocher ne serait-ce que le maintien. Il a par la suite recruté de véritables pièces maîtresses et mis en place un jeu aussi ambitieux qu’efficace, à l’origine des excellents résultats obtenus par les Rouges et Blancs. Si l’empreinte de Stéphane Le Mignan à Vannes est encore plus marquante, le tacticien breton n’a pas les mêmes ambitions de jeu. Petit budget, le VOC s’est monté une petite équipe sympatoche de gars du cru, de gars qui n’ont pas le niveau L1, et de gars qui n’ont pas eu leur chance à l’échelon supérieur. Sympatoche pour l’amateur de L2, moins pour l’adversaire.

Ce 4e match entre Vannes-Brest de la L2 (et non pas de l’histoire contrairement à ce que j’ai lu je ne sais pas où mais dans un truc qui n’a pas dû suivre la CFA fin des années 90/début des années 2000) confirme cette étrange loi qui s’est dégagé des 3 rencontres précédentes : c’est les visiteurs qui gagnent. Les Ti zefs ont donc à la fois pris leur revanche du match aller (4/3 pour Vannes au cours d’une rencontre engagée et épique) et rappelé que le Golfe ou la Rabine, donc « ici, c’est Brest » aussi !

L’an dernier, les Finistériens s’y étaient imposés 3/0, victoire qui s’avéra capitale dans la quête du maintien et qui rendit vert de rage Luis Fernandez, soupçonnant les hommes de Michel Jestin, président du VOC et actionnaire minoritaire du stade brestois, de ne pas avoir joué le jeu. On ne sait pas si Luisse a cette année encore envoyé des émissaires à la Rabbine. Peut-être que si, vu le nom du stade. Et il a peut-être même cru que Ben Vegnu était sélectionnable. Pas de bol, le gardien vannetais s’était blessé vendredi dernier. Autre absent de marque : Sammaritano. Le « Valbuena de la Rabbine » (parce qu’il est petit et trappu, pas parce qu’il montre son slip) était certes moins en vue cette saison, mais il aurait pu hier dynamiser un peu une attaque transparente avec la blessure de Gimbert peu avant la mi-temps et alors que le score était vierge. Brest était de son côté toujours privé de Lesoimier côté gauche, mais aussi de Laurenti, Brou-Apanga et Oscar « Pascal ? » Ewolo. En revanche, Nolan Roux était de retour après avoir purgé sa suspension.

À l’image de leurs supporters, les Brestois sont sympas mais pas gentlemen pour un sous. Plutôt que de rendre un service au petit voisin et lui laisser grapiller un ou trois points pour éviter la zone rouge, ils ont préféré assurer leur place sur le podium et enfoncer leurs adversaires du soir, que les victoires hier d’Istres et de Bastia vont un peu plus inquiéter. À la vue de la composition des équipes, on espérait pourtant que le résultat était déjà arrangé : Socrier et Leroy en titulaires surprises, Grougi du coup sur le banc… Pas si grave, le match aller avait de toutes façons montré que les Vannetais n’étaient pas gentlemen non plus et que leur président ne donne pas dans la bidoche par hasard.

Les 27 acteurs

Les gars du VOC

Gnanhouan 3/5 : Il est sympa gégé, mais comme il est typé « Guingamp », les Brestois avaient pas envie de lui faire de cadeaux. Non seulement, ils lui collent deux buts imparables mais en plus, il a l’air ridicule sur le deuxième (il tombe sur le cul). Sinon, il avait bien fait son job.

Martot 2/5 : Plus utile pour une fois dans le jeu offensif, il a eu pas mal de difficultés entre Leroy et Roux. Mais les Brestois ont surtout joué côté droit pour ne pas enfoncer le clou. Quand Autret est entré, il encore plus souffert le martyre.

Faivre 1/5 : Libérez Erwann Quintin ! Apparemment, Faivre ne défend même plus mieux que lui.

Guillon 1/5 : Quand il ne se troue pas comme à la 11e, il dégage le ballon le plus loin possible. Et quand c’était plus Gimbert en pointe, ça revenait très vite.

Leugueun 2/5 : Convaincant d’entrée, trouvant la barre dès la 3e, il semble ensuite prendre la pleine mesure du Roux. Le temps d’une mi-temps. Après, c’était trop crevant, alors il a préféré se faire expulser. Les gars de MCS l’appelle Le Guen. Moi, je lis Le Gun.

Hervé 3/5 : Excellent capitaine de substitution après l’expulsion, il s’arrache défensivement et est audacieux dans le jeu long. Le salut du VOC passe par ce genre de joueurs.

Kamissoko 1/5 : Une remise de la tête pour Gimbert en début de match qui manque le cadre de peu. Il avait gâché un bon contre juste avant et a tout raté ensuite. Sorti à la mi-temps.

Mézague 2/5 : Il a retrouvé de l’envie, c’est sûr et a du coup regagné sa place dans le 11 type. S’il pouvait maintenant retrouver son jeu, ce serait bien.

Camara 1/5 : Sérieux dans le repli défensif et dans le pressing au début, mais n’a pas été très utile devant malheureusement. C’est même lui qui perd bêtement le ballon sur le premier but brestois.

Dja Djédjé 2/5 : Aura encore moins marqué cette rencontre que le stade brestois lors de son court passage. Sorti à la 79e.

Gimbert 3/5 : Sa blessure est la plus mauvaise nouvelle de la soirée pour Stéphane Le Mignan. Il se bat, centre (tête de Leugueun à la 3e), fait le bon appel (26e), rate de peu le cadre (5e). Sort dans les arrêts de jeu de la première mi-temps.

Diguini 1/5 (45+2) : Je l’ai pas vu. A peine entré, le score change. Soirée très pénible.

Liabeuf 2/5 (45) : Mouais.

Macquet 3/5 (79) : Il a apporté un peu plus de danger par sa qualité de centre.

Les Ti zefs.

Elana 4/5 : Après deux alertes où il est impuissant, il a pris les choses en main. Sort vite (26e), et se montre très bon sur sa ligne en deuxième période. L’année prochaine, en L1, il sera très souvent comparé à Bernard Lama.

Daf 4/5 : Sérieux et impliqué, il a largement pris le meilleur sur Dja-djédjé et a facilement trouvé Poyet devant. Le contraste avec les défenseurs latéraux vannetais était assez saisissant.

Fabien 2/5 : N’a pas fait un mauvais match, mais il se prend un carton jaune assez sévère, ce qui me donne envie de l’accabler un peu plus et de lui donner la plus mauvaise note de l’équipe. De toutes façons, je préfère Daf à gauche, et Bourgis à droite.

Bouard 4/5 : Spécial dédicace à mon poto Toto qui m’assure depuis près de deux ans qu’il serait très bon en libéro. Titularisé en défense centrale, il a allié bonne lecture du jeu et qualité de relance. Un régal. Se prend un carton jaune pour avoir dit « mais merdeeeuuuu » après un coup de sifflet.

Kantari 3/5 : Parfait dans le rôle de la brute du couple défensif. Surtout face à Diguyni et ses 50 kilos ou face à Dja djéjé et son djadjédjisme. Face à Gimbert, c’était quand même plus compliqué. Un vrai duel d’hommes qui tenait toutes ses promesses.

Ferradj 3/5 : Correct. Impressionnant par son impact dans les duels. Le genre de mec qu’on peut pas battre à l’épaule contre épaule. Aussi parce que son épaule arrive aux côtes de l’opposant. Mais il me paraît quand même moins utile qu’Oscar Ewolo que les mecs de ma chaine sport prénomment Pascal. Il faut reconnaître qu’en véritable homme de foi, le Congolais n’est pas une simple fourmi, mais aussi un grand frère.

Bigné 3/5 : L’ancien chouchou de la Route de Lorient n’a pas changé. Il court partout et joue juste. Il a même failli marquer (7e). Son retour en ligue 1 fait particulièrement plaisir à la Breizhou académie qui l’adule depuis son but contre Metz à Rennes en 2000 qui sauve le club de la relégation.

Poyet 5/5 : Deux passes décisives saluent sa prestation du soir. Intenable ou presque et précieux dans le jeu aérien. Quelle belle trouvaille de Sir Alex de l’avoir placé milieu droit quand on se souvient du buteur inefficace et au bord de la dépression l’an dernier.

Leroy 3/5 : On s’étonnait de sa titularisation, mais Dupont ne fait pas les choses par hasard. On a peu joué de son côté, mais est parvenu à se mettre en valeur lorsqu’il avait la balle au pied. Sorti à la 75e.

Roux 4/5 : Il n’a pas retrouvé le chemin des filets et a même complètement raté une de ses deux seules frappes du match. Il a compensé par une activité permanente qui a tué à petits feux la défense adverse. Il a tellement d’énergie à revendre qu’il sprinte une dernière fois pour quitter la pelouse lors de son remplacement à la 90e.

Socrier 4/5 : Limite désespérant la semaine dernière à Caen, il reprend vie dans un 4/4/2 au côté de Nolan Roux. Il signe un doublé hier, et aurait même pu réaliser un triplé mais n’avait plus trop envie de courir non plus.

Autret 4/5 (75e) : Excellente entrée. En 1/4h, il a réalisé trois débordements qui auraient pu s’avérer décisifs. Pour l’avenir, je crois bien plus en lui qu’en Iwan B.

Grougi non noté (90e) : Est rentré sur la pelouse en courant moins vite que Roux pour sortir.

D’autres trucs à retenir :

Y’avait d’autres matchs hier.

Stéphane Le Mignan est inquiet et passablement énervé par son équipe.

Dupont est fier mais prudent.

Joueur que j’avais complètement oublié, Olivier Quint est maintenant consultant pour ma chaîne sport.

4 thoughts on “La Breizhou académie suit aussi la Ligue 2 (vaguement)

  1. Très sympa de parler du foot Breton messieurs ;)

    Bravo pour votre site que je lis quotidiennement ;)

    Maxime, un Morbihannais supporter de l’EAG

  2. Merci pour tes compliments et pour ta correction Maxime, mais en l’occurrence, c’était une tentative de jeux de mots avec la sélection de Luisse.
    Rabbine Jacob si tu préfères.
    Mais j’aurais peut-être dû garder l’orthographe original et rendre hommage à Yitzhak.

    Bonne chance pour ce soir. Je serai moi-même plus que jamais supporter de l’EAG.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.