La Feria-Pont académie note Bordeaux-Arles Avignon (0-0)

Qui se cache derrière ce masque de Slipknot ?

« L’ennui, c’est que nous négligeons le football au profit de l’éducation. »
Groucho Marx.

L’Arlaten Masochiste Football Club était en déplacement en Gironde avec la ferme intention de rééditer la magnifique performance de la semaine passée face à Monaco. Dominé comme il aime, l’AMFC a pourtant été surclassé par une équipe encore plus cintrée qu’elle. Faut croire que ça existe. Y a même des gens pour aller les voir ‘jouer’. A l’arrivée, cela donna le match le plus pérave de la 30ème journée, le seul où les filets ne tremblèrent pas. Une partie sponsorisée par Canada Dry.

Pour l’anecdote, j’ai maté cette rencontre au sommet de l’ennui avec des collègues, en même temps que la 2ème mi-temps de Real Madrid/Athletic Bilbao et que la 1ère de Barça/Almeria. A un moment, un de mes acolytes a changé d’écran trop vite et s’est claqué les yeux. Pas beau à voir, que c’était.

Bon, c’est pas tout ça, faisons comme Amélie: notons!

Planté (3/5): « quand tu n’as que des bons amis, tu crains degun, tu crains degun » chantent Moussu T et les Jovents. Devrait se méfier de Laurenti, auteur de la meilleure frappe bordelaise du match. Ce sauvetage in extremis fut sa seule sueur froide de la partie. Aurait pu avoir 4 mais j’avais prévenu pour le maillot gris et mauve la semaine dernière.

Laurenti (2/5): a joué un match Eric Besson (ou Bernard Kouchner): il a débuté à gauche avant de finir à droite. Au match aller, il avait été expulsé pour une main sur la ligne alors qu’Arles menait 1-0. Cette fois-ci, il a failli inscrire le but de l’année et ainsi rejoindre le panthéon Franck Queudrue.

Baldé/Pavon (3/5): match correct pour la charnière acéiste, pas franchement embarrassée par André et Modeste.

Abenzoar (5/5): après avoir été déboîté par à peu près tout ce que la L1 compte d’ailiers, il s’est déboîté l’épaule en début de match après un contact avec Modeste. Peut-être bien son meilleur match. Remplacé à la 15ème minute par Nanou Corrèze (3/5): l’homme aux 5 montées a remplacé Abenzoar avec aplomb dans une position à laquelle il est fort peu habitué.

Rocchi/Ayasse (3/5): notés ensemble parce qu’ils font la paire. Présents à la récup’ sans crever l’écran pour autant. A la 51ème, le second nommé a été remplacé par Aït Ben Idir. Pas vu la diff’. 3/5 pour lui aussi donc.

Meriem (4/5): s’il avait planté le coup franc obtenu à la 4ème minute, il aurait eu 6. Face à son ex, il a distribué de bonnes galettes à ses avants, N’Diaye (4′) et Dja Djédjé (88′) qui auraient mérité d’entrer dans la colonne passe déc’.

N’diaye (4/5): jaloux de Lorenzi, Carrasso a également eu envie de faire jouer son équipe à 10 tout le match. Le Sénégalais a été découpé comme il se doit par Cédric et son maillot jaune fluo. Pas suffisant pour que le Bordelais soit expulsé. Auteur d’une frappe non cadrée en 1ère mi-temps et finalement sorti par Dja DJ à la 55ème minute. Jah DJ (1/5): à la balle de match au bout de la godasse mais préfère tirer sur Carrasso plutôt que de centrer pour Kermorgant seul au 2ème poteau. A manqué une bonne occasion de foutre de la tronche des Bordelais qui les traitaient de charlots. Merci patron!

Ghilas (2/5): du mieux par rapport à la semaine dernière mais encore trop insuffisant. Aurait dû être remplacé par Dja Djé au carré mais Faruk Apsegic n’aime pas les attaquants dangereux.

Kermorgant (3/5): serait meilleur si l’équipe avait plus d’ambition. Aurait marqué si DDD avait centré au lieu de manger la feuille de match. Par principe, il est au-dessus de la moyenne.

Breaking news: l’inénarrable Président Salerno a nommé Laurent Paganelli  comme conseiller. En un seul mot apparemment. De ce que j’ai compris, le renard blanc des Alpilles admire sa connaissance du milieu (dans les deux sens du terme) ainsi que son carnet d’adresse. Un mec qui met des chaussures à semelles compensées et qui parle de l’AC Avignon au lieu de l’AC Arles, pensez bien que je l’adore. On n’a pas fini de rire même en L2. De quoi encore bien développer mon auto-dérision.

Choa d’Arelate

6 thoughts on “La Feria-Pont académie note Bordeaux-Arles Avignon (0-0)

  1. Pas mal c’te ptite acad’, la Féria Pont Académie fait dans le succint mais plaisant, j’adhère ! En plus on l’aura 1 jour + tôt la saison prochaine !

    @Moké : Paga peut se cacher tout entier derrière un gros botin, ce qui n’est a priori pas le cas de la matraque du policier ….

  2. Pour Paga, j’ai ri (beaucoup) et pleuré (beaucoup aussi). Je vous avouerais que, pour avoir vécu de près l’inter-saison dernière, ça ne me surprend que moyennement. Quand tu as vu l’agent de Charisteas et Basinas, tu peux survivre à tout…
    Paga est con-seiller municipal à Avignon et l’année dernière, il avait déclaré à propos d’un élu PS un peu trop taquin, que s’il avait un appareil reproducteur que ledit homme de gauche, ce n’était pas de sa faute et qu’à l’occasion il pourrait bien l’exhiber. On est intellectuel ou on ne l’est pas hein!

    @Souley: j’ai succin en partie parce que l’ami Claude Pèze avait écrit un très bon résumé du match. A quoi bon être en dessous? L’autre partie, c’est un barbecue-pastis qui a duré et que ce matin, j’ai dû me grouiller. La semaine prochaine, je rentre dans mon pays natal pour assister à la descente contre VA.
    J’aimerais faire plus long mais c’est difficile de développer sur un tel match.

  3. D’ailleurs, j’y pense, y a toujours pas eu une intervention de Jean-Louis Triaud pour l’arbitrage clairement en défaveur de Bordeaux? C’était juste pour savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.