La Féria pont académie note Brest- ACA (0-0)

C’est la méga teuf.

Arles- Avignon à la mode luxembourgeoise (défense d’entrer et se mettre seins nus)

Le cirque de l’Etrange s’est posé là où il pleut tout le temps et était plein d’espoir après la sérieuse victoire en amical contre Nimes, prouvant que notre équipe a réellement un bon niveau Ligue 2.
J’ai souhaité qu’Arles-Avignon rentre dans l’Histoire de la Ligue 1 en battant le record de Grenoble mais pour faire son intéressante, Clara la trapéziste a promis de faire son numéro seulement avec le short d’Anthony Guise si Brest perdait ce soir.
A l’arrivée au stade, on a vite compris, Arles Avignon allait jouer à la luxembourgeoise, en 7/1/2 avec défense d’entrer sur le territoire

Merville (4/5) : A bénéficié de la jurisprudence Planté qui veut qu’au bout d’un moment, l’ancien Caennais cède sa place au titulaire de la saison précédente. Il ne s’est pas manqué grâce à beaucoup de chance et un peu de talent (deux barres sur la  tête de Poyet qu’il détourne et sur une frappe puissante d’Ewolo à la 85ème)

Laurenti
(3/5) : Il a été sérieux, ne dépassant pas le milieu de terrain. Mérite une place en équipe nationale luxembourgeoise.

Germany (3/5) : Brouillon en début de match, a montré une pointe de vitesse intéressante. M’a fait penser au Clichy de Cannes (à l’époque, le Cirque de l’Etrange allait souvent à Cannes. Pour les Hot d’Or)

Soro (3/5) : Dégage quand il faut dégager. Et c’est tout.

Pavon (3/5) : Dans le cirque de l’étrange, on a un trompettiste qui joue toujours la même note. Quand il essaie de changer, ça fait rire les enfants, moins les mélomanes et beaucoup moins le patron. On a retrouvé le Pavon madrilène, celui qui arrivait à couper les attaques adverses et à être un peu autoritaire.

Piocelle (3/5) : Fidèle à lui même, récupère et distribue avec calme.

Aït Ben Idir (3/5) : Très actif, a été partout sur le terrain, grattant énormément le ballon et profitant pour montrer à Basinas quoi faire sur un terrain. Le Président Salerno a du avoir une remontée d’acide.

Ayasse (3/5) : a couru, frappé des coup-francs, couru, récupéré, couru. Efficace dans ce 7/1/2

Meriem
(3/5) : Habituel. Technique, précis mais cela ne doit pas être évident de jouer avec un plot devant lui (remplacé par Psaume à la 79ème)

Dja Djédjé (3/5) : Très courageux. Mérite un 3 car il a joué avec sa technique (c’est à dire pas grand chose si ce n’est du courage) et à la place du plot (donc 2+1). A été suppléé par Bouazza à la 69ème

Charisteas aka le plot (0/5) : Euh… Dja Djédjé a pris sa note et sa place. Kaba Diawara aussi à la 83ème. Ça a fait plaisir aux supporters de voir Kaba Diawara rentrer en jeu. Je sors quelques instants pour pleurer…

Un entraîneur qui a vécu longtemps en France mais qui trouve classe de garder son accent et Grenoble qui reste legendary. Soirée mitigée puisqu’en face Brest a eu une peur bizarre de perdre et Clara finalement sera habillée pour le numéro de ce soir.

2 thoughts on “La Féria pont académie note Brest- ACA (0-0)

  1. Et oui toujours dans la légende! D’ailleurs le GF38 poursuit son oeuvre en confortant sa place de prime accédant au National avec un superbe 0-3 ce week end!
    Pour Arles vous avez toujours le record du plus faible nombre de points en fin de saison qui est accessible, on y a pas touché à celui-là.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.