La Gunners academy note Arsenal-Leyton Orient (5-0)

Avec un triplé de Bendtner. Sans rire.

Comme attendu, les vaillants petits gars de Leyton Orient n’ont pas existé à l’Emirates. Arsène n’avait pourtant pas changé sa feuille de route, puisqu’il alignait toujours son équipe B, avec en sus un petit nouveau que ceux qui suivent Arsenal connaissent de la Réserve, Connor Henderson.

Les Gunners ont donc signé une rencontre sérieuse, et appliquée, voire même trop par moments. La consigne était claire : patience et mainmise sur le ballon. Et les occasions sont arrivées toutes seules : Chamakh d’abord sur un excellent travail de Rosicky, puis Bendtner par trois fois, et enfin un but de Gaël Clichy (ça c’était pour le côté « surprise »…).

Rien de fou donc, pas de quoi se relever du choc de dimanche dernier, la plupart des acteurs étant absents de la feuille de match. Plutôt une bonne préparation pour Manchester. Pour moi, le mystère demeure quant aux compos des deux équipes : la Cup est très prestigieuse en Angleterre, et je me demande si Wenger et Ferguson choisiront malgré tout de maintenir leurs seconds couteaux…


Almunia : 2/5 : D’une instabilité chronique. Ses défenseurs ne peuvent absolument pas compter sur lui pour avoir une assise en cas de danger. C’est simple, il ne sort que quand il ne faut pas ; d’ailleurs une de ses chevauchées complètement inutiles aurait pu coûter un but avec une équipe d’un autre niveau. Un bon arrêt en fin de match face à Cox…

Eboué : 1/5 : Jamais à son poste. Lui aussi aurait pu coûter un but aux Gunners en première période, alors qu’il avait oublié de se replacer. Bendtner n’étant pas non plus un travailleur de l’extrême, les rares offensives d’Orient sont passées côté droit. Et devant, n’en parlons pas. Toujours le même dribble, toujours la même course. Dire qu’il fut un temps, j’appréciais ce mec…

Gibbs : 4/5 : Pas grand-chose à se reprocher derrière, il en a profité pour se montrer aux avant-postes. Essentiellement pour envoyer des centres assez pourris, mais l’un d’eux est tombé sur la tête de Bendtner, qui a profité de la trajectoire molle pour caler une tête lobée. Tant mieux pour le score. C’est également le jeune international anglais qui provoque le penalty en second période, en faisant parler vitesse et technique.

Squillaci : 3/5 : Toto moins caca.

Miquel : 4/5 : Il a encore démontré les qualités entrevues au match aller. Même s’il manque toujours un de volume (ce qui se voit dans les duels à l’épaule), sa taille et sa vitesse en font un joueur très intéressant à avoir derrière ; son profil est d’ailleurs assez similaire à celui de Koscielny.

Denilson : 3/5 : Une fois n’est pas coutume, le Brésilien le moins samba du monde n’a pas sorti son panel habituel de mauvais choix et technique douteuse. Bon alors après, on a eu droit à du football très, très limité, uniquement constitué de passes très courtes et latérales. Mais au moins, il n’en a pas (trop) ratées. Sa lenteur à se replier et à venir sur les deuxièmes ballons sont toujours là, mais là, je crois qu’il n’y pas de remède…

Diaby : 2/5 : Loin, très loin de son meilleur niveau. Des ballons gardés beaucoup trop longtemps, des rushes qui se finissent en queue de poisson aux abords de la surface, une absence inhabituelle des phases de construction… Diabou n’est pas encore dans son assiette. Pourtant, on sent que l’ancien Vassiriki est toujours là, comme lors de ce superbe une-feux avec Chamakh, qui se termine par une frappe un poil trop croisées. Peut-être l’année prochaine ?

Rosicky : 3/5 : Encore une bonne prestation du Tchèque, malgré ce que certains pourront dire. Il a pris leu jeu à son compte jusqu’à sa sortie, c’est lui qui s’est chargé des passes risquées à l’orée de la surface, contrastant largement avec les passes latérales du reste de l’équipe. Il est sorti à l’heure de jeu, complètement sonné après un contact.

Henderson : 2/5 : Trop tendre, trop timide. Je suis un peu sévère, car on sent que les capacités techniques sont là (école Arsenal oblige), mais il n’a pas assez participé au jeu. J’espère le revoir pour pouvoir en dire plus.

Chamakh : 2/5 : Le Marocain a retrouvé le chemin des filets certes, mais il n’a pas renoué avec son niveau du début de saison. Trop collé à la défense d’Orient, il n’a pas assez décroché pour avoir la place de se mettre dans le sens du jeu. Il n’a d’ailleurs qu’une seule occasion dans le match. Pour un avant-centre, face à une équipe de League One, c’est bien pauvre. Espérons qu’il retrouve la confiance, car Tonton risque d’avoir besoin de lui en l’absence de RVP.

Bendtner : 5/5 : Note obligatoire pour un type qui met un triplé. Mais merde, c’est quand même incroyable de réaliser un match aussi médiocre et de réussir à planter trois fois (bon deux fois, plus un péno). Car hormis ses trois réalisations, c’est le néant. Passes, contrôles, et dribbles ratés, une mobilité de cul-de-jatte, une lenteur traoresque… Bref un gros match sur un non-match. Sa frappe enroulée au deuxième poteau fait quand même plaisir, il semble aimer la position. Côté gauche. A bon entendeur…


Les substitutes for First Team:

Nasri : Accélérateur de particules.

Wilshere : Rampe de lancement.

Clichy : Tiens, un but.


En face : Disons plutôt dans les tribunes. Car les supporters d’Orient étaient venus en masse pour soutenir leur équipe. Eu égard au bordel que j’ai entendu, je dirais qu’ils étaient plus nombreux que les Gooners. Ou tout simplement plus bourrés. Ils ont copieusement sifflé Bendtner pendant la deuxième partie de la rencontre, parce qu’il les avait chambrés. Enfin je crois. Ca ne peut-être que ça, ou les caricatures de Mahomet, mais là, on va loin quand même…

3 thoughts on “La Gunners academy note Arsenal-Leyton Orient (5-0)

  1. Et ben voilà, c’était peut être Leyton Orient, mais ça c’est un match maîtrisé et ça faisait longtemps.
    Bon j’étais pas hyper attentif sur ce match donc je me permettrais pas de critiquer les notes, mais en fait si, Diaby pour une reprise a pas été si terrible, il a peur d’aller au contact ça se voit, mais il a été quand même assez percutant, même si ça débouche pas forcément sur quelque chose a chaque fois.
    J’ai plutôt eu une bonne impression pour Henderson sachant que c’était la première fois que je le voyais (bon c’est pas Wilshere mais quand même).

  2. Sur la première action de Leyton Orient, le mec il vendange comme un porc mais ça a l’air de lui en toucher une sans bouger l’autre. Fabuleux.

  3. Bon j’suis pas tout à fait de l’avis de Hugog, je les ai trouvés assez poussifs par moments, mais je retiendrai qu’on a rarement été aussi efficaces devant les buts. C’est le match de l’année où Bendtner n’aura pas mis toutes ses occases à côté, c’est bon on peut le remettre sur le banc maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.