La Gunners academy note Everton-Arsenal (1-2)

Le Père Fidalbion y croit vraiment.

Depuis le début de la Premier League, Arsenal a planté 77 buts à Everton, en comptant les deux de ce dimanche. Un record face à un seul et même adversaire. Ça, c’était pour la stat à la con façon TF1. Le match ? Sympa, sans plus. Les Gunners ont montré qu’ils savaient se laisser dominer pour mieux achever leur adversaire. Une leçon à retenir.

Fabianski : 5/5 : Rien à faire pendant les ¾ du match. Il enchaîne deux arrêts de grande classe en toute fin de rencontre sur des frappes de Saha et Beckford. Et en plus il a le cul bordé de nouilles. What else ?

Clichy : 5/5 : Probablement le meilleur défenseur sur le terrain. Juste impassable. S’il a délaissé quelque peu le côté offensif de sa fonction, c’est pour mieux se concentrer sur le reste. Tant mieux, comme je dis toujours, dans « arrière gauche », y’a « arrière » d’abord. Bisoux à Evra, Dani Alves et consorts.

Sagna : 5/5 : For the glory of Mia Frye. In the memory of Taye Taiwo. Second but du Poulpe sous le maillot d’Arsenal sur une frappe de sagouin aux 5m à angle fermé. A un moment où le match s’embourbait, on ne peut que le remercier d’avoir pris l’initiative. Avec Baines et Pienaar en face, il s’est quand même mis le cul par terre tout le match pour ne rien laisser passer. Une débauche d’énergie impressionnante.

Djourou : 3/5 : Face à une équipe qui cherchait essentiellement les têtes de ses attaquants, Djou-djou le petit train a réussi à faire bonne figure. En laissant toutefois apparaître son marquage de merde, et sa démarche de William Gallas.

Squillaci : 1/5 : Une note uniquement motivée par son tacle à la con sur Saha, qui aurait amplement pu lui valoir un rouge, en dernier défenseur (question d’appréciation). Bon, il empêche le but et prend juste un jaune. Un bon point pour Toto, qui sort tout de même un bon match.

Song : 4/5 : Déstabilisé en début de match par son placement une nouvelle fois hasardeux, le Camerounais s’est ressaisi au quart d’heure de jeu pour mettre boîte sur boîte aux amis Tofees. Un volume de jeu monstrueux et un apport offensif qui n’est plus négligeable. Mais tenter une roulette et une virgule avec le bagage technique de Matt Moussilou, c’est indécent.

Wilshere : 3/5 : Moins présent que ses collègues du milieu, le teenager s’est cependant montré très disponible dans la conservation, les montées de balle, et surtout la finition. De bonnes percées balle au pied. Encouragements.

Fabregas : 4/5 : Si les clés du jeu se partagent de plus en plus entre les milieux, Cesc a tout de même été dans tous les bons coups, avec une réalisation à la clé. Et une grande gueule en devenir : bientôt plus personne en PL ne pourra le blairer.

Arshavin : 3/5 : Pourquoi maintenir Arshavin titulaire ? Pour sa lucidité de mettre le ballon en retrait sur le but de Sagna au lieu d’avoiner devant le but. Fatigué, dominé physiquement, le Russe n’a pas vraiment brillé mais a montré qu’il méritait encore son statut.

Nasri : 4/5 : In-dis-pen-sable. Outre sa technique et sa vista habituelle, l’ancien Marseillais a démontré qu’il avait énormément gagné physiquement. Il a beaucoup aidé Sagna dans ses tâches défensives en se repliant. Le régime qui lui a été imposé lui a même fait gagner une vitesse impressionnante.

Chamakh : 1/5 : L’antithèse du match précédent : une occase, reprise devant le but vide tibia jambe gauche. Essai transformé.

Substitutes for love :

Denilson : 3/5 : Dark Mérinos.

Rosicky: 3/5: Pay-tchèque.

Eboué: Un bouc ridicule, une perte balle, tu sors.

En face : Un excellent Phil Jagielka, qui aurait mérité d’être recruté cet été, un Arteta en dessous de tout, et un Heitinga, remplacé à la pause, tellement il était nul, tellement il aurait pris un rouge, tellement il est pas crédible.



10 thoughts on “La Gunners academy note Everton-Arsenal (1-2)

  1. Pas un mot sur notre ami, Pieenar ? il mériterait au moins un 1/5 pour son passement de jambe -fracture-des-lombères. sur song.

  2. @floOw: J’ai hésité à placer un mot sur Pienaar. Mais en fait non. Il a beaucoup tenté quand même, c’est juste qu’autour de lui, bah… ça casse pas des briques.

  3. Pienaar plus en vue quand même que Arteta, je l’aurais mieux noté que Song ou Fabregas pour l’engagement. Ou plutôt j’aurais pas noté aussi haut que le Père, parce que si Everton a pu squatter la moitié de terrain d’Arsenal et embêter Clichy (qui a bien fait comprendre les choses à Arteta en passant), c’est parce qu’ils ont eu le ballon, et s’ils avaient le ballon, c’est parce que j’en connais deux qui ont mal fait leur travail.

    Sinon Arsenal s’en sort plus que bien, Webb est un génie de l’arbitrage, au début du match il laisse passer le tacle de Pienaar sans aucune sanction, pour mieux ne pas expulser Toto en deuxième mi-temps. Quel homme. Nigel te salue.

  4. @JCR: Everton n’a squatté la moitié de terrain que pendant les 15-20 premières minutes du jeu et en fin de rencontre. Pas spécialement parce que le milieu a mal fait son taf, mais parce qu’ils ont certaines qualités de conservation. Il faut savoir faire avec ça, surtout dans les matchs à l’extérieur, sans pour autant se mettre en danger. Ce que les Gunners ont relativement bien fait.

    Après, je te rappelle qu’il y a eu 20 grosse minutes où Everton n’a pas touché une cacahuète.
    Quant à Pienaar, je suis d’accord avec toi, il s’est envoyé et Arteta a été bidon. Mais bon il peut pas faire des résultats tout seul.

  5. i like arsenal combinaison denilson chamack cesc febregas on marque des buts tranquil c’est ca le football « a la barca »

  6. En tant que footix, je sais pas ce que ça vaut, mais j’ai trouvé le but de Sagna somptueux !
    Quant à Fanbianski, sans lui Arsenal aurait perdu.

  7. @ Groupix: J’aime le fait que te revendiques footix! C’est très honnête je trouve :)

    Le but de Sagna est très sympa en effet, peut-être pas somptueux (quoique chacun ses goûts), mais sympa.

    Attention à pas dire que Sagna est somptueux, parce que là je censure^^.

  8. Pour un poulpe, Sagna est somptueux. Sinon son but c’est le même qu’on prend par NGog. Ils vont finir par appeler cette frappe la « french touch ».

  9. J’ai failli évoquer le but de N’gog, mais je savais pas si quelqu’un s’en souviendrait…^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.