Avant propos :

On a encore vécu une sacrée semaine dans l’Artois. On se disait que ça finirait par se voir, effectivement, ça s’est vu : Martel a passé la semaine à causer avec la brigade financière et, toute présomption d’innocence préservée, ça commence à être inquiétant.

Grosso modo, Tracfin, organisme de surveillance des transactions financières, reproche à Martel de s’être fait prêté de l’argent par une entreprise de BTP (ce qui est quand même très suspect) dans l’optique de récupérer le marché de rénovation du Stade. Martel assume, assurant que les documents inhérents au prêt ont été transmis aux services des impôts, en toute transparence.

Là, où ça se complique, c’est que le marché de rénovation de Bollaert n’est pas un marché public, le Stade étant, via un bail emphytéotique, propriété du club. Martel est libre de choisir qui sera en charge des travaux. Comme il ne s’est jamais caché de privilégier les entreprises locales (propos ici), l’abus de bien sociaux n’est pas très loin.

La ligne de défense de Martel est claire, « c’est autorisé par la loi, car ce n’est pas interdit », ça laisse quand même perplexe le tout-venant.

Bref, entre le stade dont on ne peut commencer la rénovation pour l’Euro, faute d’oseille, le CA (actionnaire majoritaire du club) et Martel qui semblent s’entendre comme larrons en foire et se font coups de poignards dans le dos sur coups de putes, on ne sait trop où donner de la tête.

D’ailleurs, élément inquiétant de plus, ça s’anime côté transferts, et ce n’est pas dans l’habitude du club. Après Eduardo, refilé aux Corses du Sud, on a ainsi vu trois ptits djeuns se faire revendre comme de vulgaires autoradios au Marché de Wazemmes :

  • Situ à signé à Swansea, Premier League pour un montant annoncé sous les 500 000€. Encore un grand moment d’intelligence pour notre staff : le mec joue en sélection de jeunes en défense centrale, n’a joué qu’une fois pour nous (lors du 4-0 final à Nancy l’an dernier) mais fait l’affaire pour la Premier League. Même s’il y signe pour être doublure, c’est pas comme si on avait pu le garder… d’autant qu’on cherche… attention suspense… un défenseur central.
  • Omrani va signer à Newcastle, Premier League. Le club du Nord d’Albion étant assez friand des frenchies, je prends le pari qu’il y jouera plus que chez nous… ce qui n’est pas très risqué. On parle d’Omrani comme d’un jeune branleur à problème, incapable de s’épanouir dans un groupe gnagnagnagna… De mémoire, on disait la même chose d’Assou-Ekoto, de Taarabt ou de Kakuta, ça en fera un de plus qu’on n’a pas su gérer et conserver. Faudra peut-être un jour se poser la question du management de nos jeunes joueurs et de l’environnement familialo-paternaliste du Racing. Si on veut faire progresser le club avec les mecs du centre de formation, faudra peut-être revoir notre copie et les mettre dans de meilleures conditions (non pas matérielles, mais) sportives.
  • Rien à voir, mais Cichero retourne au Venezuela. Sa longue suspension doublée d’une peine de prison avec sursis suite à la bagarre de Bastia rendait sa présence en France inutile. Autant qu’il joue un peu là-bas, quitte à revenir en juillet (on n’y croit pas une seconde, mais bon). Belle promo pour la justice sportive quand même, quand on voit que les Corses s’en sortent sans aucun problème, alors qu’ils ont pourri le match (on se rappellera que Sow a été exclu pour avoir pris une tarte dans la gueule…) et que, énième rappel, leurs stadiers sont entrés sur le terrain mettre le coup de poing sur nos joueurs. Je ne sais pas qui a été notre avocat ce coup-là, mais je suggère quand même qu’on lui pende le code des procédures à la peau des couilles histoire de réviser un peu… On attend enfin de savoir qui la Ligue a prévu pour arbitrer le retour, mais il a intérêt à avoir des nerfs…
  • Enfin, Serge Aurier nous quitte également. Il rejoint To Loose pour moins d’un 1,5 M d’€, pas cher payé quoi. Après Bédimo l’an dernier, on perd notre 2e latéral titulaire, alors qu’on avait mis quatre saisons à récupérer deux mecs valables. VDM.

 

Ces trois mecs-là, bradés, me font dire que les comptes du club, qu’on croyait renfloués par les transferts de Varane et Roux à Lille (le Racing récupère la moitié de la somme versée à Brest) sentent le renard d’ici… Au passage, on notera que Mathlouthi risque lui aussi de faire ses valises fissa, ce qui ferait, attention record, le 22e départ du club en moins de 6 mois…

La liste : Raphaël Varane (Real Madrid), Kévin Monnet-Paquet (Lorient), Henri Bedimo (Montpellier), Issam Jemaa (Auxerre), Adil Hermach (Al-Hilal), Serge Aurier (Toulouse), Darnel Situ (Swansea), Eduardo (Ajaccio), Éric Chelle (Istres), Samuel Atrous (Bayonne), Toifilou Maoulida (Bastia), Sébastien Roudet (Sochaux), Dejan Milovanovic (Panionios), Nenad Kovacevic (Etoile Rouge), Kanga Akalé (Lekhwiya), Steven Joseph-Monrose (Courtrai), Grégory Sertic (Bordeaux), Vedran Runje, Gabriel Cichero (Caracas), Geoffrey Doumeng (Chonburi, Thaïlande), Sidi Keita.

Pour justifier tout ça, on a heureusement eu un petit florilège de déclarations à la con, attention, best of :

 

  • Jean-Louis« Bertrand Renard » Garcia, pour justifier le départ d’Aurier, nous parle de la solution de remplacement, Yoyo Démont :

« Actuellement, c’est souvent mon capitaine au poste d’arrière droit, explique le coach. Avec Démont, on a une moyenne de deux points par match, c’est donc plus qu’une alternative. »
Nos Experts « Les chiffres et les Lettres » nous annoncent que Démont a joué quasi tous les matches depuis le début de saison (21) mais qu’on a 27 points…

  • Gervais « Scofield » Martel :

« La montée ? Ça va être compliqué. Nous ne sommes pas dans une position où nous pouvons faire des plans sur la comète. L’écart qu’on a avec le troisième (13e à 9 points du podium, ndlr) nous fait dire que c’est mission impossible, mais je n’ai pas les moyens d’engager Tom Cruise avant le 31 janvier (…). Je suis tellement amoureux de mon club que j’y croirai jusqu’au bout. Au foot, ça peut aller très très vite.»
C’est vrai qu’au foot, ça peut aller très vite. Enfin, tout est relatif, on a quand même Yahia et Queudrue en défense centrale…

  • Jean-Wii « J’assume mon recrutement » Garcia :

« Mathlouthi est peut-être sur le départ. On n’est pas forcément satisfait de son rendement. Pour le poste d’attaquant, avec seulement Julien et David, c’est maigre. On en a conscience et on travaille. »
Pas satisfait d’un mec venu du National ? Sérieusement ??? Au fait, il fait quoi Jean-Eudes Maurice ?

 

Le môtch :

Ce long aparté terminé, il est temps de se pencher sur ce match entre relégués. Si l’affiche entre deux ex-grands clubs permet à Eurosport de diffuser le match, sur le papier, ça reste le 18e qui reçoit le 15e, ce qui est, avouons-le, très moche.

Quid de Monaco me demanderiez-vous (si vous en aviez quelque chose à faire) ?

Eh bé, plein de choses a priori. Ils se sont fait racheter par un Russe qui a mis plein de pognon pour racheter plein de joueurs qui ne veulent pas venir se faire chier en L2 dans un stade vide.
Faute de mieux, on a acheté un peu tout et n’importe quoi. Du coup, à la lecture de l’équipe de Monaco, on a un peu l’impression de commencer une partie de PES 4 avant d’avoir corrigé les noms de joueurs. Je me demande même si y avait un des gars qui était présent à Bollaert à l’aller. (Pour rappel, 2-2)

« Hein ?, quoi ? Giuly avait égalisé à la dernière seconde ? OK, va pour Giuly. »

 

Le Rocher :

La compo monégasque est donc : Sourzac; Marester, Afolabi, Kagelmacher, Kurzawa; Giuly (c), Yatabaré, Coulibaly, Dingome; Salli, Germain

Gros plus pour eux, y a deux mecs qui ont « Gary » pour prénom.

 

Les fauchés :

De notre côté, JLG doit se passer de Bérenguer, suspendu, de Sow, à la CAN avec le Mali, de Ducasse, parti au salon de la rillette et du foie gras, de Touré, toujours blessé et de la ribambelle de mecs partis en en instance de départ.

Néanmoins, l’équipe est sans surprise, avec, faute de milieux dispos, un 4-4-2 des écoles :

Derrière, la paire la moins rapide du monde, Yahia – Queudrue dans l’axe, Yoyo et Bergdich sur les côtés. Ca devrait logiquement prendre les couloirs… et laisser des trous béants dans l’axe.

Au milieu, faute de Bérenguer et de Ducasse, on s’en remet à Geoffrey « c’est déjà mon 5e poste cette saison » Kondogbia et à Ludovic « c’est quoi déjà son vrai poste ? » Baal pour colmater et relancer proprement. Pas de vrais récupérateurs donc, mais un gars qui tricote trop (Kondogbia) et un qui court dans le vide (Baal)

Sur les côtés, Ben Saada et Cuvilier sont censés aller mettre la misère à Eric Marester et Laywin Kurzawa, a.k.a les deux terreurs d’en face.

Devant, ça commence à bien tourner, du coup, on prend les mêmes et on recommence. Pollet jouera les chars d’assaut et Toudic les mitrailleurs. Ca n’a pas l’air comme, mais c’est de loin l’attaque la plus complémentaire qu’on ait vu à Lens depuis un moment. (sic)

Comme moi, vous aurez donc noté qu’on joue sans véritable créateur ni véritable récupérateur… tout ce beau monde donne cette compo :

 

Le môtch :

On s’attendait à un match des plus soporifiques, entre un Monaco nul dans le jeu et un Lens qui ne gagne jamais là-bas, et le début de match fut de cet acabit. Monaco tente de réussir 3 passes d’affilée là où nous préférons jouer le contre. La 1e banderille lensoise confirme l’impression.

7e, Kondogbia s’extraie du pressing monégasque et envoie une longue ouverture dans le dos de la défense vers Pollet. Il prend Afolabi & Kagelmacher de vitesse (LOL) et tente une frappe immettable dans un angle très fermé. Ca passe de peu à côté, mais on a déjà compris que la défense rouge et blanche était plus que prenable.

Lens prend peu à peu la maîtrise du match et se montre dangereux sur des montées de Bergdich ou des combinaisons Pollet – Toudic qui mettent les Monégasques régulièrement aux fraises. Yatabaré et Coulibaly s’en sortent sans carton, on n’est pas fier d’eux.

31e, On n’est pas loin du but sur corner, mais Queudrue, gêné par… Yahia, rate le cadre alors que le but était ouvert.

En face, Monaco ne se procure pas d’occasions, une frappe de Germain non cadrée pour seule tentative, alors on est sympa et on leur en donne quelques unes :

  • Un coup-franc inutile juste sur la ligne de la surface, mal tiré et repoussé par Fabre.
  • Quelques coups-francs bien placés aux abords de la surface, qui ne donneront rien.

Comme Monaco n’y arrive vraiment pas, Ben Saada se dévoue et décide d’aller faire n’importe quoi au point de corner. Il a 34 fois l’occasion de dégager, de mettre en touche, de faire une passe mais non, il préfère attendre le pressing, tenter un improbable petit pont et perdre la balle. Elle revient dans les pieds monégasques, centre au cordeau, défense forcément mal placée, Giuly, 2e poteau, 3m du but… but ? et non, barre !

Fabre était battu mais avertissement sans frais. A noter que c’est quasi la même action qui avait vu Giuly égaliser à l’aller.

En toute fin de période, sur un contre très bien mené, Pollet ouvre le score, croit-on, d’une tête plongeante … mais évite en fait le rouge en ayant marqué de la main. Tout ce beau monde rentre aux vestiaires sur un 0-0 des écoles. Le match est néanmoins bien plus plaisant que les dernières sorties du Racing. A confirmer.

Pour tous les inquiets, et je sais qu’ils sont nombreux à lire la Lens Académie, la reprise permet de nous rassurer sur le fait qu’on ne sait toujours pas débuter nos mi-temps.

1e action à peu près construite pour les hommes de Marco « j’ai le même coiffeur que Godefroy de Montmirail » Simone, et ouverture du score. Valère Germain (sérieusement, Valère Germain ???) est servi dans la surface. Démont monté au pressing, Yahia est pris de vitesse, extérieur du pied, lucarne, 1-0.

Dans la foulée, Lens se rebiffe un peu mais il nous manque toujours la précision dans l’avant dernière passe, celle qui créé le décalage. Preuve en est sur un coup-franc aux 30m pour nous. Mal tiré, il revient sur Kondogbia qui nous fait une relance moisie dans les pieds monégasques. Transversale de 30 m vers Giuly, seul sur le côté. Il accélère et sert dans l’axe Germain, qui laisse passer pour Yatabaré. A noter que sur la feinte de Germain, Yahia a perdu 1 rein. Yatabaré arme une frappe de poussin, Fabre se troue. 2-0.

Sans n’avoir rien fait, Monaco mène 2-0 et on se dit alors qu’on va encore prendre une valise.

Le Racing a néanmoins le mérite de ne pas baisser les bras et de continuer à attaquer. Pollet et Toudic ont chacun une balle de but mais Sourzac fait le boulot.

68e, Ben Saada, transparent ce soir, laisse à place à Hazard. Sur son 1e ballon, échange avec Démont à l’entrée de la surface. Celui-ci met toute la défense rouge et blanche hors du coup sur une passe de l’extérieur du pied (je précise, car on parle quand même de Démont) vers Toudicqui ne se pose aucune question et fusille Sourzac. 2-1.

La suite est une attaque-défense sponsorisée par l’école du réalisme Christophe Dugarry. L’arbitre y joue son rôle en sanctionnant à tour de bras chaque contact aérien. La moitié de l’effectif de Monaco rentrera ainsi à la maison avec sa biscotte.

  • 71e, Toudic, servi par Hazard, rate le ballon à 4 m du but.
  • 75e, frappe de Toudic, à côté.
  • 76e, frappe de Pollet, au-dessus.
  • 77e, Coup-franc de Cuvillier, relâché par Sourzac, qui sauve néanmoins son camp en se jetant sur la ligne des 6m sous les crampons de Yahia et Baal.
  • 83e, ça cafouille en entrée de surface, le ballon ressort sur Hazard qui envoie une mine, juste à côté.

On tente le tout pour le tout et J.E Maurice entre. Pour la déconne, 1e ballon et 1e auto-balayage de l’ex-parisien.

On se dit qu’on n’y arrivera pas, mais Simone, qui n’a pas oublié les offrandes du début de mi-temps décide de nous aider en entrant Petter « Mmbop » Hansson. Deux chandelles balancées plus tard, Marco se fait déjà dessus.

  • 90e, Yahia ( resté aux avant-postes ???) centre au 1e poteau pour Pollet, tête plongeante de ce dernier, Sourzac est battu… au raz du poteau.

Le temps additionnel ne donnera rien et l’arbitre regarde sa montre. Dernier ballon, Démont envoie dans le paquet, Pollet se bat à la chute. Toudic récupère à 30 mètres, Yatabaré laisse faire. Dommage. Toudic envoie une mine sans élan au 1e poteau. 2-2.

On s’arrête donc sur un nul qui laisse le même goût qu’à l’aller. Monaco n’a rien fait mais on n’a pas réussi à les battre. On se satisfera néanmoins d’être revenu de nulle part et d’avoir rendu à Giuly son égalisation de l’aller.

 

Les gôrs :

Fabre : 1. Bien payé car il n’a strictement rien à faire du match mais réussit à en prendre 2. S’il rassure son équipe sur quelques prises de balles, il sort mal sur le 1e et est surtout archi-fautif sur le 2nd. Paraît qu’un bon gardien se troue une fois par an. Bon, ben c’est fait.

Bergdich : 4. Je l’ai trouvé bien à l’aise sur son côté, et l’assurance aidant, bien utile offensivement. Bien plus rapide que ses adversaires directs, il nous a gratifié de quelques débordements très dangereux. Il lui manque juste un poil de précision dans les centres et quelques réglages pour comprendre les (bons) appels de Pollet. A revoir.

Yahia : 1. Lourd, lent et mal placé. Il est complètement pris sur le 1e but et se fait mystifier sur le second par une feinte toute moche. Comme toujours quelques ballons sortis de la tête mais vraiment rien de bien bon défensivement. Devant, il est monté sans trop de succès sur les CPA, mais n’a plus la réussite de début de saison. Un carton inutile en fin de match, histoire d’être suspendu…

Queudrue : 3. Plus à l’aise que son compère, Franckie sort un match sans histoire. Solide dans les airs, il a retrouve peu à peu un jeu long intéressant, bien aidé par les montées des latéraux et le point d’appui qu’est Pollet. Une grosse occasion sur corner à 0-0, mais ratée.

Démont : 3. Yoyo défenseur, c’est l’assurance de voir du spectacle, des montées surprenantes et des boulevards derrière. Ca n’a pas trop raté, avec un match très correct de notre capitaine, bien aidé il est vrai par l’opposition directe. Il a régulièrement pu apporter le surnombre et a pu/su prendre le temps de soigner ses centres. Il offre le 1e but à Toudic et a su régulièrement suppléer un Ben Saada trop peu actif. -1 pour sa montée idiote sur le 1e but. S’il reste là, Yahia n’est pas pris par le décalage et Germain ne récupère jamais le ballon.

Baal : 2. Encore un match insipide de l’ex-Manceau. Il est vrai que ce n’est pas son vrai poste, et qu’il serait plus utile dans un 4-3-3. C’est donc con que Pollet – Toudic tourne bien, vu qu’on joue en 4-4-2 pour eux… Sinon, paraît que Bérenguer revient la semaine prochaine.

Kondogbia : 3. Plus il joue, moins il a un vrai poste. Positionné en sentinelle devant la défense, il devait assurer le pressing et alimenter Ben Saada. Si la 1e tâche a été bien menée, il a eu plus de mal offensivement. Ses remontées de balle sont tranchantes mais il manque de simplicité. Toujours un crochet de trop, un dribble superflu pour gâcher l’action ou la ralentir. Du mieux néanmoins, sauf sur plan capillaire.

Ben Saada. 1. Peu d’appel, un déchet inhabituel sur CPA et sa stupide action de fin de 1e période amenant la barre de Giuly témoignent d’une rude soirée pour le Tunisien. Le reste du temps, on ne l’a pas vu et il n’a servi à rien. Quitte à faire ça, on aurait pu garder Eduardo.

Cuvillier : 3. Prestation un peu étrange de l’ex-Nancéen. Baal n’étant pas dans un grand soir il a surtout compensé les montées de … Bergdich, alors qu’on aurait préféré qu’il les fasse lui-même. Pas très heureux dans ses choix, son activité a toutefois permis à Lens de rester suffisamment haut sur le terrain pour ne pas prendre l’eau à 2-0 et d’offrir des boulevards aux deux attaquants.

Toudic : 5. On va le dire, Julien Toudic n’a vraiment pas l’air très malin. Le genre de gars dont on se demande à l’école ce qu’il va bien pouvoir faire. Coup de bol, il régalait à la récré. Sur un terrain, c’est pareil. Il rate quantité de passes faciles par déconcentration ou par précipitation (Cf le face à face contre Sourzac vendangé par une passe pour l’homme invisible), ou frappe un peu sur tout ce qui bouge. Dans les mauvais cas, ça donne 3 occasions ratées, dans le meilleur, ça donne le 1e doublé pour un lensois depuis… une éternité. Son entente avec Pollet commence à être vraiment intéressante, d’autant que leurs jeux se complètent très bien. Note : La frappe à la dernière seconde vaut 5 à elle seule.

Pollet : 4. Meilleur lensois sur le pré hier, le Belge a réalisé un match plein. La charnière monégasque n’a jamais su le tenir et il leur aura mis le bouillon durant tout le match. Tout y est passé, appel en profondeur, chevauchées balle au pied, frappe de près, de loin. Comme il a tout pris dans les airs et que, surprise, il sait désormais jouer en pivot (contrôle de la poitrine-passe-appel), on n’est pas loin du match référence pour le grand blond. Il lui manque juste un but, qu’il aurait pu caler à la 90e sur une tête à bout portant.

 

Les coupeurs de citron :

Hazard 68e : 4. Il entre à 2-0, on finit à 2-2, il doit bien y être pour quelque chose.

Rémy : 79e : NN. Rentré pour suppléer Queudrue, il sera sans doute titulaire lors du prochain match.

J. E.Maurice : 85e : NN Une chute sur son 1e ballon. On me souffle qu’il n’a joué qu’un ballon. Bon.

 

Bonus :

 

 Le sourire crispé du milliardaire qui a fait un achat foireux, c’est beau.

Bonus 2 : Les images

Si tu aimes l’hiver et les relances dans l’axe, Luissette est sur Facebook. Si tu aimes Horsjeu.net et la Lens Académie, abonne-toi pour soutenir le site ou fais un don. Si tu es originaire du 62, et que tu es donc pauvre, tu peux cliquer sur les pubs rapidement mais aussi en bas de page sur l’insigne +1, pour un meilleur référencement du site. Tu peux aussi envoyer une bonne bouteille à l’Editeur, ce Bel Homme, et offrir une bière à Luissette avant chaque môtch.

4 thoughts on “La Lens Académie note Monaco-Lens (2-2)

  1. Tout est dit, on a plutôt fait un bon match, qu’on doit gagner à la MT, et v’là qu’on se remets a faire de l’anal..
    Heureusement, cette fois on a porté nos couilles et on a su égalisé face à une bien triste équipe monégas(tri)que .

    J’te trouve généreux avec Bergdich quand même, fautif sur le 1° but et ses montées ont souvent été ponctuées d’un centre merdique, donc pas si dangereuses que ça …

  2. « Du coup, à la lecture de l’équipe de Monaco, on a un peu l’impression de commencer une partie de PES 4 avant d’avoir corrigé les noms de joueurs »
    That’s gold, Luissette !

    Sinon la passe déc’ de Yoyo est remarquable. Et la frappe de Toudic (les 2 en fait) aussi.

  3. dans tes ventes, tu parles pas de l’argent qu’on vous file à l’oeil pour Roux parce que notre alcoolique de président est un gitan et respecte donc sa parole ? (même si il faut bien écouter ce qu’il dit…)

  4. un match référence pour nous cette saison ! une belle réaction collective, j’éspére qu’on va avoir une vrai dynamique, et qu’on va enchainer les succés! D »accord avec toi toudic/ pollet ça a de la gueule, avec un bon passeur on pourrait faire mal ( peut être hazard … )
    le seul hic, c’est tout de même la défense qu’on a pas renforcé malgré des lacunes évidentes et le départ d’aurier chichero..
    Je pense qu’il y a du mieux tout de même, il faut croire que le travail de garcia commence a faire effet!
    Pour l’amis brestois, pleur pas pour tes 4 millions, vous avez récupéré super jemaa lol

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.