La LOSC Académie note Lille-Paris (2-1) et Nice-Lille (0-1)

LOSC – PSG, 34ème journée de Ligue 1.
Sakho-mmence à sentir bon.

Pas besoin de vous présenter ce match, les journalistes en ont fait bien assez. Le second contre le troisième, le prétendant contre le champion en titre, à un moment des plus cruciaux : tout est prêt pour un grand match. Si Lille voit ce match comme une opportunité de grignoter légèrement l’écart qui le sépare du club francilien, les Parisiens quant à eux espèrent confirmer leur victoire 6 à 1 contre Sochaux (pauvre équipe qui voulait simplement jouer au football, on en traumatise pour moins que ça), qui elle-même faisait suite à des contre-performances à Nancy et Auxerre.

Qataris contre Ch’tis, c’est parti.

Blessé de dernière minute, Ménez n’est pas aligné en tant que titulaire (c’est bieng), obligeant Carlo à revoir ses plans. Du coup, il se décide à aligner un « vrai » attaquant en la personne de Gameiro, qui va pouvoir courir dans le vide devant Pastore et Nenê. Le milieu est densifié, et fera plaisir à tous les poètes d’horsjeu.net : Sissoko, Motta et Matuidi. 3 joueurs bi-nationaux, comme un symbole de second tour. Tiené est aligné à gauche faute de mieux, Jallet jouera à droite. Entre ces deux hommes (ce n’est pas sale), Alex et Bisevac sont chargés de De Melo et Hazard. Dans les bois, la meilleure recrue parisienne, Salvatore Sirigu bien sûr.

L’homme le plus raffiné du championnat fait son retour au milieu, il m’en tardait. Pour le reste, c’est du classique, mise à part l’absence de Béria, suspendu.

3′ : Affreux tacle de Motta sur Pedretti (d’habitude il est plutôt le coupable), qui prend un carton jaune. Il faut dire que l’italo-brésilien a été totalement dépassé par une récupération magistrale du sieur Balmont.

4′ : Puissant coup franc d’Eden Hazard que Sirigu boxe. Finalement, le ballon est renvoyé dans la surface sur la tête de Tulio, qui loin du but place parfaitement son coup de boule. Manque de chance, Sirigu voit les actions en bullet-time et sort le ballon de sa lucarne. Su-perbe.

5′ : Le petit Paris-Saint-Germain est porté disparu. Prière de rejoindre son papa et à sa maman à la friterie du stade. Sinon il va lui arriver des bricoles.

7′ : Contact Matuidi-Basa, ce dernier est touché au nez. Par chance, il reste en un morceau et peut continuer.

15′ : Chedjou a travaillé sa relance : maintenant le ballon arrive dans les pieds. Au prochain entraînement, Aurélien apprendra à viser les pieds de ses coéquipiers.

27′ : Carton jaune et coup-franc, faute de Debuchy sur Nenê. Fébrile, la défense admire Pastore placer une tête subtile qui échoue sur la barre de Landreau.

29′ : Balmont sert Hazard, qui frappe aux 20 mètres. Sirigu est battu, une fois n’est pas coutume, mais pas son poteau.

"Oh la vache quelqu'un m'a lancé dans la profondeur !"

Mi-temps : Après avoir étouffé les Parisiens lors de l’entame, c’est maintenant le LOSC qui suffoque.

48′ : Attaque parisienne. La défense lilloise recule, Chedjou finit par comprendre qu’il doit sortir sur le porteur, mais trop tard. Gameiro peut centrer, Landreau sort la manchette qu’il faut, et le ballon revient sur Pastore. Il choisit encore l’option crânienne, et place parfaitement sa frappe entre Debuchy et la barre : 0-1.

55′ : Hazard trouve Dieu dans la surface, Dieu centre, un infidèle le contre. Payet récupère, frappe, mais c’est encore contré. Décidément…

63′ : Centre parfait de Debuchy, reprise de Cole : il rate le ballon. Le ballon passe devant Tulio : il rate le ballon. Sur l’action suivante, Gameiro bouge Chedjou au physique (OK) et frappe, Landreau sort une belle parade pour dévier en corner.

69′ : Cole tente de relancer de très loin, près de sa surface, d’une passe de l’extérieur du pied. « Elle va jamais passer », crois-je deviner. C’est sans compter sur l’air-anticipation de Sakho (qui a remplacé un Bisevac blessé) qui, pris par la trajectoire du ballon, ne trouve rien de mieux que d’accrocher Roux dans la surface, qui fait ce qu’il faut pour obtenir la faute. Mamadou gueule sur Nolan, comme un symbole d’une saison difficile. Carton rouge, pénalty.

71′ : 11 contre 10, 1 but, 8 pénos réussis sur 8 possibles pour Eden Hazard, 20 minutes à jouer et 1-1.

72′ : Lugano fait son entrée pour pallier à l’expulsion. On va rire.

79′ : Debuchy s’arrache pour transmettre à Hazard, qui comme il le fait régulièrement, centre en coup du foulard. Toujours très précis dans l’exercice, il est cette fois décisif : Tulio de Melo est à la lutte avec Jallet, et alors que la défense l’a lâché, Roux catapulte le ballon au fond des filets, de la tête. Jubilation, et 2-1.

Et Sirigu, vaincu, s'agenouilla devant Balmont et ses disciples.

86′ : Lugano a pris son jaune.

90’+1 : Roux centre pour De Melo. Ultime occasion du match sur cette tête décroisée que Sirigu détourne à nouveau.

Landreau (3/5) : Décisif sur la frappe de Gameiro en seconde période, il ne peut en revanche rien sur le but de Pastore, où il s’affaire comme il faut sur le centre.

Digne (4/5) : On ne perd rien au change quand Béria est absent. Peut-être l’expérience, mais le gamin a du coffre, et de la volonté.

Debuchy (2/5) : Deux points pour son apport offensif. Pour le reste, en défense c’était pas ça du tout. La profondeur a souvent été recherchée côté parisien de ce côté-là, et la Bûche a pu ainsi voir débouler et Nenê et Tiené. Sale.

Chedjou (2/5) : S’est trouvé, de son propre aveu « nul ». Nul est un bien grand mot : il n’a pas eu son impact habituel, est fautif sur plusieurs actions, dans les duels, dans la relance, mais je connais un bon paquet d’équipes qui aimeraient avoir un Chedjou « nul » dans leur défense axiale.

Basa (5/5) : Impressionnant. Il n’a pas impressionné que le Sergent sur ce match, il a sûrement dû faire peur aux attaquants parisiens. Serein, prudent, c’est lui qui couvrait Debuchy sur ses trous d’air. C’est dire s’il a eu du boulot. Du vrai travail. Il l’a excellemment fait.

Mavuba (5/5) : Je suis plutôt étonné que les observateurs n’aient pas loué sa performance contre Paris. Plein d’à-propos à la récupération et dans les passes, tâche ardue devant le milieu du PSG. Tout simplement fantastique depuis quelques temps.

Pedretti (3/5) : Pas un pet de travers, et de bonnes transmissions. Big up pour la tentative de passe en retourné acrobatique, en pleine surface.

> Cole (3/5) a apporté toute sa conservation de balle et sa qualité de passe, ramenant Sakho sur le banc par un coup de pied magique.

Balmont (Son altesse/5) : L’émir du Qatar n’a aucun pouvoir à côté de Balmont. Il a mis du temps à l’allumage, puis on a retrouvé le Balmont qu’on connaît. Il a pu disputer 90 minutes, c’est une très bonne nouvelle. Motta a été inexistant, preuve de son travail au milieu.

Payet (4/5) : Un de ses meilleurs matches dans le jeu, sans problème. Beaucoup de gestes techniques à se mettre sous la dent, il a réussi tout ce qu’il a tenté. De bonne augure pour la saison prochaine.

> Roux (4/5) s’est illustré en obtenant le pénalty tout d’abord, puis en provoquant des fautes de Lugano, et a enfin scellé le sort de la partie d’une tête rageuse. Retrouve le chemin des filets.

Hazard (4/5) : Non, je ne lui mettrai pas 5. Ok, il a encore délivré une passe décisive et encore marqué son pénalty syndical. Cependant, il a été absent pendant de longs moments dans le match, que ce soit dans la justesse de ses choix ou tout simplement dans sa possession du ballon. En bref, il a très bien commencé et très bien fini. Tant qu’il est décisif, ON PREND.

Tulio (3/5) : Aurait sans doute eu la note maximale sans un Sirigu en état de grâce. Devrait prolonger.

.

INTERMÈDE PLUS MOCHE LA VIE

.

OGCN– LOSC, 35ème journée de Ligue 1.
Cette fois-ci promis, on n’encaissera pas un doublé de Dja Djedje.

Boooon, on a gagné contre Paris, et Montpellier a réussi à faire match nul à domicile contre Evian, au terme d’un match génial question spectacle, mais déplorable au niveau de la mentalité – bien sûr, je parle de la fin de match. Je plains Souleymane Camara (d’habitude, je plains les supporters montpellierains qui, malgré sa réussite cette saison, doivent supporter son gros cul).

Partons d’un principe simple : nous devons gagner tous nos matches pour avoir la meilleure place possible : troisième, seconde voire première si le destin s’en mêle. Le hic étant que dépendant des résultats de nos adversaires, notre réussite actuelle pourrait emmener Paris vers le titre… Et vous savez bien que je ne les aime pas.

"Les bras m'en tombent..."

Bref, Balmont étant de retour (en forme), il est de facto possible de TOUT gagner. Et la première étape des « quatres finales » (dixit Rudi et les joueurs) commence ce soir, par Nice.

Nice, nonobstant ses supporters, est une équipe sympathique. J’ose le dire : il y a du talent dans cette équipe. Le gros problème, c’est qu’il n’y a pas que ça. Premier exemple : Anin n’est pas dispo, car suspendu pour un geste « violent » envers Rudi Mater. Franchement, qui n’aimerait pas provoquer et casser la gueule de Rudi Mater ? Mais je m’égare. A l’aller, on avait quand même pris 4 buts, même si on leur en avait collés 4. Apparemment Marsiglia semble croire que cela a été rendu possible par son système à 5 défenseurs, il en aligne donc le même nombre : Clerc et Monzon sur les côtés, Gomis et Civelli dans l’axe (quelle volupté !) ainsi que Digard dans un rôle plus libre, plus « libéro ». Ce qui implique un milieu composé uniquement de deux éléments, Sablé et Coulibaly. 3 joueurs offensifs complètent le dispositif : Dja Djedje, l’ex-tocard Grandin et le tocard Mouloungui (qui pourtant pourrait être un bon joueur).

Rudi ajuste un peu sa mise en place, et choisit de laisser et Payet et Cole sur le banc. Tulio et Roux sont alignée d’entrée pour la première fois. Hazard aura donc beaucoup de libertés derrière les deux attaquants, même si Roux est censé jouer plus à droite. Mavuba, un temps incertain, est bien là.

0′ : Avant le coup d’envoi du match, Balmont guérit un handicapé. C’est son hobby.

5′ : Basa s’écroule et se tient le genou. Ça faisait longtemps (en fait il va bien).

6′ : Hazard humilie deux fois Gomis, vers l’avant, puis vers l’arrière et centre parfaitement de la gauche pour Tulio De Melo qui n’a pas à sauter pour marquer de la tête : 0-1.

« Vous voulez un soin ? »

 23′ : Action Hazard-Balmont-Debuchy (quelle classe) qui se termine par une frappe du dernier, entre le centre et le tir. Dangereux, mais rien de cadré.

27′ : Béria donne à Hazard, qui décale Roux. La spontanéité est un vice parfois, et Roux est un bourrin. Autrement dit : au-dessus, largement.

28′ : Combinaison parfaite entre De Melo et Roux, qui transperce l’axe niçois avant de se présenter face à Ospina. Si le Colombien laisse bien traîner son pied, ça ressemble vraiment à un gros raté. C’est une vendange. Il a déjà bouffé la feuille à la 28ème minute… Jugez-en vous-même.

38′ : Claquette réflexe de Landreau qui détourne une frappe de Gomis, à la suite d’un corner.

Mi-temps : C’est chouette, on mène, mais on sent bien que Nice a des arguments et peut marquer à tout moment tellement on joue bas.

47′ : Basa reçoit un projectile et s’effondre. Il a l’air sincère. Nous avons devant nous la confirmation qu’il est vraiment fragile : un câble d’iPod lui fait mal. En tout cas, je ne félicite pas l’abruti qui l’a lancé, mais il vise foutrement bien.

53′ : Hazard fait une seconde mi-temps bien individualiste pour le moment.

57′ : Jeu en triangle du côté azuréen, aussi appelé « salade niçoise » (ça c’est placé) : Clerc peut centrer, mais Grandin ne peut s’interposer devant Landreau.

64′ : Roux est remplacé par Payet, et a l’air de s’en vouloir. IL PEUT.

67′ : Le WTF du jour est offert par Chedjou, qui sans pression ni ballon à faire sortir pour s’occuper d’un joueur balance purement et simplement dans les tribunes.

68′ : Contre-attaque menée par Hazard à droite, Tulio est idéalement placé mais rate son contrôle.

74′ : Nouveau contre, toujours Hazard, qui finit par lâcher le ballon à Balmont (trop tard). Le plus bel homme de l’histoire de l’humanité dribble un niçois dans la surface, longe la ligne de but et redonne à Hazard. Ce con ne choisit ni la reprise, ni la passe à Tulio tout seul, mais un contrôle foireux et une frappe non cadrée qui en plus met Flo Balmont hors-jeu.

Un combo que n'aurait pas renié, il y a peu, Hatem Ben Arfa.

82′ : Balmont sert Tulio sur un plateau mais le ballon heurte son talon.

83′ : Carton pour Béria et coup franc pour Nice, c’est évidemment Monzon qui s’en charge. C’est puissant, et juste au-dessus, ça continue de serrer les fesses et jouer les contres.

90’+2 : Payet frappe sur Ospina. Et Duhamel siffle, un peu en avance, la fin d’une mi-temps difficile pour le transit. Mais il a tenu, à l’image de la défense lilloise.

Landreau (3/5) : Peu inquiété, il aura pu compter sur sa défense centrale pour le protéger. Un arrêt décisif à faire, et toujours ce rôle de libéro qui doit bien faire chier les supporters adverses.

Beria (4/5) : Très présent à gauche, et très haut, il aura réalisé une première mi-temps de haute volée, avant de « faire le canard » (©Barthez) et défendre en seconde.

Debuchy (2/5) : Mouais. Encore très présent en attaque, mais quelques fautes connes me rendent sévère à son encontre. Il a encore pris un jaune. C’est pas parce que ta concurrence en bleu est maigre qu’il faut se reposer.

Basa (4/5) : Le défenseur le plus paradoxal de Ligue 1 : fort dans les duels et sécuritaire derrière ; fragile comme un oeuf et menacé par un câble moins épais qu’une blatte.

Chedjou (3/5) : Mieux que contre Paris. C’est tout de suite plus simple quand son job se limite à s’imposer physiquement et faire des passes latérales (quelqu’un a dit « comme l’Equipe de France » ?).

Mavuba (3/5) : Redescendu de son nuage, il s’est tout de même montré solide face à un milieu décimé. Mais le capitaine des Dogues a raté trop de transversales pour prétendre à une prestation accomplie.$

Gueye (3/5) : Il évoluait un cran plus bas que d’habitude et a été très agressif dans la récupération : son carton rouge (immérité) ne l’a pas refroidi, bon état d’esprit.

Balmont (Vital/5) : Florent Balmont est le milieu de la Juve à lui tout seul : la classe de Pirlo, l’influence de Marchisio et la combativité de Vidal. Énorme, notamment sur les contre-attaques foirées par Eden Hazard.

Hazard (2/5) : Un geste de classe, une passe décisive, quelques fulgurances balle au pied en première mi-temps et c’est tout. Sa seconde période a consisté à partir en contre-attaque, faire le mauvais choix, puis recommencer. Il a aussi raté quelques dribbles sans presser ensuite qui m’ont fait jaillir de mon fauteuil.

Roux (1/5) : Pédé.

> Payet (1/5) fut lui aussi un homosexuel.

Tulio (3/5) : Un but, de bonnes remises, et une seconde mi-temps passée à demander le ballon, ne pas l’avoir ; l’avoir et rater ses contrôles.

.

Une bonne opération pour les nordistes, même si Paris a gagné. Tout peut encore arriver, des scénarios les plus convenus (rien ne bouge) aux plus surréalistes (les 3 clubs finissant avec le même nombre de points). Trois points sont en théorie à prendre pour sécuriser la 3ème place, ça devrait le faire tout de même. Lyon, avec son match en retard, par favori pour la 4ème place. Et là on verra si le père Aulas la joue, l’Europa League (Mouko dans les buts contre le PSV et Vandam au milieu, c’était juste pour déconner !).

.

Ne partez pas tout de suite. J’ai des images à vous proposer. Bon, c’est pas des buts de Papiss Cissé, mais au moins il y en a, à Lille contre Paris et à Nice. La bise anale.

Sergent Garcia

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

25 commentaires

  1. Attention, c’est pas parce qu’un joueur est noir qu’il est binational hein. Matuidi il est binational de rien du tout il est né à Toulouse je crois.

    Sinon, tu confonds le plat du pied et la tête de Pastore, faut aller consulter dans ces cas là.

    Permettez moi une remarque d’impie : votre vénération pour Balmont est assez drôle parce que de l’extérieur, Balmont c’est le mec un peu ingrat, que t’essaye de cacher au milieu de tes potes quand tu rentres en boîte, qui te fout la honte avec les nanas mais en plus, c’est aussi une petite frappe qui joue sans cesse au caïd et qui est particulièrement truqueur (tacle méchant, simulation …). Ce qui n’enlève rien à sa qualité (pour finir sur une bonne note)

  2. Cher Sergent Garcia, le carton rouge infligé au défenseur parisien me semble très sévère dès lors que l’on considère qu’il n’est pas le dernier défenseur, partagez-vous cette opinion qui, j’en ai parfaitement conscience, peut paraître un peu folle ?

  3. @Rom1 :
    Faut arrêter de croire que Pierrot le Fou est expert footballistique parce que là ça fausse vraiment votre jugement sur Balmont !
    En lisant ça Cyril Rool se demande pourquoi il a fait tout ça si c’est pour qu’un agneau comme Balmont soit catalogué comme « méchant »…

  4. @Rom1: Le Balmont que tu as vu contre le PSG, il était encore en rodage suite à son retour de blessure, à son zénith c’est la parfaite fusion entre Zanetti et Xavi (le milieu de la Juve marche aussi comme comparaison) !
    Il récupère, presse, décale, dribble, feinte et en plus de ça si on le cherche il ne se laisse pas faire ! (j’ai souvenir d’une échauffourée héroïque contre Zigic)

    @Skeeter: Je vais t’apprendre un truc mon garçon (désolé mais tes propos sont tellement sots que je me dois d’être infantilisant) c’est que la règle du dernier défenseur n’a jamais existé !
    Pour éviter de passer pour un vulgaire fan de Sofoot (ou pire un follower de Pierre Ménès) retiens bien ça: il est dit dans les lois du jeu que l’annihilation d’une occasion de but manifeste entraine une exclusion ! Le caractère « manifeste » de l’occasion de but restant à la discrétion de l’arbitre.
    Ici l’arbitre estime que si Sakho ne retiens pas Roux, ce dernier peut se présenter seul face à Sirigu et qu’il s’agissait donc d’une occasion de but manifeste (même si dans l’absolu avec Roux on est jamais sur de rien) d’où exclusion !

    Voila Skeeter, c’était la minute arbitrale du professeur Kikiniou !

  5. @Rom1 Attention, c’est pas parce qu’un joueur est blanc qu’il est pas binational hein! Motta il est binational italo-brésilien !
    Sissoko + Motta ça fait bien deux binationaux ! CQFD, notre Sergent bi-mensuel avait encore une fois raison !

  6. @Rodriguez59 dit le donneur de leçon :
    Relis bien l’acad : Sissoko, Motta et Matuidi. 3 joueurs bi-nationaux.
    Ils parlent de 3, pas de 2, donc Rom1 a bien raison à propos de Matuidi.

  7. Ne sois pas désolé, Rodriguez59 ! tu peux me traiter de sot, ce n’est pas très grave.

    Je te remercie pour cette leçon et je souhaite un prompt rétablissement.

  8. Mais franchement, il y a rouge ! Sakho est pris à contre pied sur la passe en profondeur, Roux passe devant et va au but ! C’est la règle ! Surtout qu’Alex laisse son associé dans la merde.

  9. Tavuba : J’ai jamais entendu Menes parler de Balmont … Mais je l’écoute pas trop aussi, je googlerais ça à l’occasion. Donc c’est pas lui qui m’influence, c’est simplement ses quelques tacles sur les tibias ou sa vieille réaction de caïd après le pressing de Pastore (!) qui tente de faire le coup de pied sauté de Chun-Li en étant à 4 pattes.

    Rodriguez69 : CF Kitousan :D Dommage

  10. @ Rom1 : Tu rigoles, j’espère ? Les nanas en boite, tant qu’on leur offre une teille de champ voir quatorze, tu peux ressembler à Choco qu’il la déglinguera dans son Q7 toutes options.

    Ensuite, niveau simulation le PSG peut garder ses leçons de moral.

    Enfin, niveau tacle méchant, t’as bien vu le début de match ? C’est sur que vous avez une équipe prude. Motta et Momo

  11. « C’est pas parce que ta concurrence en bleu est maigre qu’il faut se reposer. »
    Haha.

  12. La différence c’est que Motta et Sissoko ont droit à leur biscottes à chaque match. Balmont j’suis étonné de voir qu’il est toujours laissé en roue libre par l’arbitrage, son geste sur Pastore ça méritait un jaune juste pour l’intention.

  13. Shejtan : je peux pas te dire j’ai pas d’argent je peux pas payer de champ’, encore moins de Q7

    Sinon, c’est pas parce qu’on a des bouchers et des simulateurs que j’ai pas le droit de dire ce que je pense de Balmont. Le fait que Nene plonge n’empêche pas que Balmont plonge également.

  14. Bon mon premier message était purement provocateur parce que j’ai qu’une seul sélection dans les onze des lecteurs !
    Après je me suis lourdé comme un merde sur le second (comme un symbole de relance de Chedjou) parce que j’ai pas dormi !

    Bon sinon pour en revenir à Rom1, tu vois un match de Balmont et tu fais des jugements péremptoires ! Tu n’écoutes peut être pas le gros Fierrot en attendant tu juges de la même façon que lui !
    Balmont c’est un nerveux certes mais pas sans raison, si l’autre princesse argentine lui fait pas une balayette il ne se relève pas énervé puisqu’il partait en contre attaque comme il fait si bien !

  15. En fait ce qui me soule, c’est sur l’acad. parisienne de ce match, il n’y a pas un comm. de Lillois.

    Sur ce match à 1-0 pour vous, en étant au stade, je ne voyais pas Lille égaliser et encore moins gagner. Puis nous avons été relancer par votre ancien capitaine à la dérive. Une première mi-temps équilibrée et une seconde mi-temps à votre avantage jusqu’à ce fait de match. Voilà, ainsi va le foot. Le match d’après vous avez un penalty plus-que généreux sauf que là, il y a rouge. La double peine est une règle absurde du foot, mais elle existe.

    Mais petit à petit, le supporter parisien se marseillise. Fût un temps, soit on adorait l’Om soit on détestait. Maintenant c’est vous. Pourtant j’ai toujours aimé le PSG. Mais en vous lisant dans les fofo, et vous écoutant dans les radios. Vous devenez pénible, vous êtes la meilleure équipe du championnat de France sur le papier ( sans aucuns doutes ) et la meilleure de la galaxie avec la bouche. A vous écouter, le monde entier est contre vous. Les arbitres, les journalistes, la france du football. On a entendu les supporters marseillais l’ouvrir non stop même avec pratiquement 2 décennies de disettes. A vous de prendre le relais. Vous serez l’équipe du championnat de France qui pourra nous faire vibrer en coupe d’Europe et tant mieux. Mais pour le moment seul L’Ol et quelques crans en-dessous l’OM nous ont permis d’être vers le haut dans le classement Uefa.
    Mais ne faites pas comme l’ennemi. Restez humble même si pour un parisien c’est très difficile.

    je m’emballe quand on parle de Florent Balmont
    … désolé !

  16. Non mais attends j’ai pas vu qu’un match de Balmont pour dire ça. Vous pratiquez un beau jeu donc je mate souvent vos matchs (et puis parce que j’ai un peu les miquettes pour la 2eme place aussi faut bien l’avouer) ainsi que ceux de l’an dernier où j’étais à fond derrière vous en 2eme partie de saison et je vois ce que Balmont est. Il est agressif et truqueur (d’ailleurs il me semble que dans le sondage de l’Equipe, il avait été cité dans les + truqueurs)

    Mais ça n’enlève rien à sa qualité et ce serait pas volé de le voir dans le 11 type de L1 (ce serait pas non plus un scandale s’il y était pas hein)

  17. un plus qu’énorme Rio Mavuba 24 dimanche dernier en effet, et en plus il organise des soirées caritatives !!!

  18. Shejtan59 : Dans ton commentaire tu soulèves un problème que tu n’analyses pas : « Mais ne faites pas comme l’ennemi ». Nos rangs ont été garni par l’ennemi. Depuis qu’on est du côté de la gagne, on a des tas de nouveaux supporters qui viennent du sud ou de la capitale des Gaules, ça explique peut être ton tout nouveau dégout pour le PSG, que je ressens quand je vois le Parc. Bref tout ça pour dire « généralise pas, ceux qui généralisent c’est tous des cons »

  19. Rom1 : Comme tout ses Lensois qui s’abonnent dans le nouveau stade de Lille. Ca m’énerve ça, putain j’ai écouté lille à la radio en l2 alors que les lensois me soulait en cours ( école Lilloise ). Quand on est supporter d’une équipe, c’est à vie. Pas de CDD dans le foot. Je supporte Lille depuis Vandenbergue et Desmet, j’ai connu que le ventre mou et la l2. Mais depuis 10 ans Lille est une grosse écurie du championnat de France et en plus une grosse écurie avec balmont! Et ca fait plaisir! Mais quand je vois tout ses lensois changer de camps, j’ai envie de me lever et dire « STOP »!

    Ce n’est pas un dégout du club de Paris juste d’une partie de ses supporters ou néo-supporters, car je pense ou j’éspère qu’ils cartonneront en Ldc. ( cartonner pour un club de l1 c’est les demi ).

    « généralise pas, ceux qui généralisent c’est tous des cons »

    Alors en France, il y a déjà 20% de con + tout ses sous-marins.

  20. Tout ça pour dire qu’il faut pas en vouloir aux parisiens si certains d’entre eux deviennent foncièrement agaçant (c’est un voeu pieu, en réalité, si vous nous détestez pas encore, ça viendra).

    Et tout ça pour dire que j’ai le droit de considérer que Balmont (au même titre que Motta) est truqueur sans être traité de supo de Pierre Ménes.

  21. @Rom1 : Je me suis effectivement trompé sur le plat du pied de Pastore, j’ai la mémoire qui flanche. Sur Balmont par contre, l’agressivité c’est plus une légende urbaine qu’autre chose. Pour reprendre un joueur dont je parle, on ne dira pas de Vidal qu’il est agressif. Simplement parce qu’il est plus esthétique non ? Il se bat, voilà tout. Pour Matuidi, il dispose d’un passeport angolais. J’ai dit.

    Sinon, tout le monde s’en branle du match à Nice ?

  22. Non non, les binationalités sont notés sur les fiches joueurs de la LFP et c’est pas le cas de Matuidi. Il fut approché par l’Angola parce qu’il POURRAIT OBTENIR la nationalité étant donné qu’un de ses parents l’a. J’ai dit !

  23. @sergentgarcia: honnêtement, je pense qu’on porte autant de considération au match de Nice que les joueurs eux-mêmes, donc perso ouais moi je m’en branle !
    Bon je peux quand même dire que Hazard m’a fait penser à Gervinho sur ce match, c’est à dire apparemment efficace mais qui rate tout à 10cm !!!

  24. Nice – Lille en mode radio ! Mais les 3 pts de Nice valent les 3 pts de paris :D

    Tout à fait d’accord avec toi, Balmont c’est la légende urbaine. Tu ne peux comparer Motta ou Sissoko à Balmont ! Sans déc. , là tu pars loin. Il est tout petit mais très vif et technique. Par contre, c’est clair, c’est un putain de pitbull. On le croise souvent dans Lille, en train de mordre des candélabres.

    En tout cas, niveau arbitrage, Motta ne doit pas finir tout ses matches à chaque fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.