La Merlus académie note Lens-Lorient (2-3)

Des histoires d’ascenseurs, de bastons et de foot.

Lens-Lorient, c’est un peu « A la croisée des chemins ». Lors de la saison 2001-2002, Lens était à la lutte pour le titre, Lorient pour le maintien. Lens était venu battre 2-3 les merlus au moustoir à la dixième journée (c’est le moment de caser le « comme un symbole, un mois et deux jour après le 9/11 » pour marquer l’évènement de ce lundi 2 mai), et Lorient était descendu à la fin de la saison.

Mais déjà les Lens-Lorient étaient néfastes pour les gars du nord : après un 1-1 au retour, Lyon se rapprochait à trois points, annonçant le relâchement final des lensois. En 2005-2006, alors que Lorient montre à la différence de but en Ligue 1, Lens est européen également grâce à la différence de buts. Lors de la saison suivante la logique du classement est respectée pour l’époque avec un Lens 5eme et Lorient qui se maintient pour la première fois de son histoire en première division, à la 14e place. Mais à partir de l’année suivante, plus rien ne sera pareil. Lens descend, Lorient finit pour la première fois en première partie de tableau. Les merlus se sont depuis stabilisés au plus haut niveau et pratiquent un jeu apprécié par beaucoup. Lens, malgré une remontée immédiate et un maintien bien acquis l’année dernière, se retrouvent à nouveau au fond du trou.

Bon j’ai parlé de « chemins » et de « fond du trou », mais je réalise que c’est pas raccord avec l’image toute convenue que je souhaite utiliser pour ce match en particulier : celle de l’ascenseur.

Lolo et Lenlen étaient encore sur le même palier Liguain, ce week-end, avec une dizaine d’autres colocs, et un ascenseur. Le premier hésitait à monter rejoindre le Club’rope, et avec d’autres prétendants, se faisaient tout plein de politesse pour voir qui avait le cran d’aller voir. Le second résistait à la pression de Momo, Nini ou encore Kankan, qui voulaient absolument qu’il prenne tout de suite l’ascenseur avec ce comique d’AaAa, pour descendre les poubelles (la corvée, ça prend du temps). Mais Lenlen n’aimait pas quitter l’appart du Liguain, et trouvait le moyen de retarder le moment où il irait dans la cabine. Bref, la situation était bloquée.

C’est alors que Lolo décida qu’il était sur une bonne dynamique en ce moment et qu’il décida d’aller essayer de voir ce qui se passait plus haut. Le problème c’est qu’avec un ascenseur (les escaliers c’est super relou), Lolo était toujours bloqué au Liguain, car pour le moment on cherchait qui voulait descendre avec AaaA . C’est ainsi que Lolo et Lenlen se retrouvèrent face à face, que la tension monta car Lolo voulait monter pour monter, et Lenlen ne pas monter pour ne pas descendre (OK ?), ce qui amena la baston suivante :

« Balayette « Gameiro » de Lolo pour prendre le dessus, mais Lenlen dans sa chute réussit à placer son pied gauche « Démont » dans les parties de Lolo, qui déstabilisé par cette attaque soudaine, ne voit pas venir le coup de tête « Eduardo » dans le thorax que lui assène Lenlen juste après. Lenlen croit avoir fait le plus dur, il laisse Lolo se fatiguer en stoppant les molles attaques de celui-ci, mais n’arrive pas à répliquer par un coup fatal. C’est alors que Lolo profite du relâchement de Lenlen pour cette fois-ci lui montrer son coup de boule « Gameiro ». Déboussolé, Lenlen stoppe irrégulièrement Lolo par une défense « Eduardo », ce qui est une terrible erreur. Lolo n’a plus qu’à faire un high-kick « Amalfitano » pour propulser Lenlen dans l’ascenseur, impuissant sur ce coup. »

Lolo prend ainsi un avantage pour monter au Club’rope au retour de l’ascenseur, et reçoit les remerciements de ceux qui voulaient que Lenlen prenne le dit ascenseur. Mais bon, le problème c’est qu’il reste une place dans la cabine et que l’on ne peut pas descendre les poubelles à deux (même si ce rigolo d’aaAA a réussi à en mettre partout sur lui). Et qui les accompagne, ça c’est pas les oignons de Lolo qui veut juste que l’on règle vite cette affaire, car il sent que Soso, Bobo, Sainté et même Monmon voudraient bien aussi finalement monter au Club’rope.

Pour en revenir à la croisée des chemins (et ainsi rendre cette académie aussi confuse que la ligue 1), Lorient grâce à cette victoire 3-2 est en passe de devenir européen par le championnat pour la première fois de son histoire, alors que Lens s’apprête à reconnaître les affres de la ligue 2.

 

Les notes :

Audard (2/5) : Pas impérial sur les deux buts. Et quand c’est deux buts en deux minutes, c’est pas cool pour l’équipe. Même si le reste du match passe.

Baca (3/5) : Battu par Eduardo sur le deuxième but. Sinon ça va, plus de ballons récupérés que perdus.

Bourillon (3/5) : Excellent retour dans son rôle de Bourillon.

Ecuele-Manga (4/5) : -1 pour sa défense sur le deuxième but, +1 pour son intervention puis passe dans la profondeur sur l’égalisation. Sinon du BEM.

Morel (2/5) : Les buts viennent de son côté sans qu’on sache trop où il est… (Bon comme un con, j’ai raté les deux buts lensois)

Romao (2/5) : Pas top, les lensois ont eu quand même des contres où il manquait de présence. Une passe dé à son compte.

M’vuemba (2/5) : Propre globalement, comme toujours, mais avec des hauts et des bas.

Coquelin (1/5) : Toujours pas convaincant sur le côté, même s’il a du talent.

Monnet-Paquet (2/5) : Pas transcendant pour son retour à Bollaert. Mais toujours utile pour fatiguer une défense.

Amalfitano (4/5) : Beaucoup de pertes de balles comme d’hab’. Mais il fait peur aux défenses, et ne tremble pas au moment de transformer son penalty.

Gameiro (5/5) : Les voilà les vingt buts ! Toujours plus fort, toujours plus décisif. Deux buts marqués dans une victoire 2-3, c’est super bieng.

 

Les remplaçants :

Sunu pour Coquelin (69e et 5/5) : Le départ, la course, le drible, la passe décisive. A quitte ou double, il a coulé les lensois.

Diarra pour Monnet-Paquet (73e et N.N)

Jouffre par M’vuemba (81e et Lorient/5) : Peut remplir les quotas bretons du club. Et un une-deux avec Gameiro pour obtenir le penalty. Sympa de le revoir.

4 thoughts on “La Merlus académie note Lens-Lorient (2-3)

  1. @ Buman: différence de perspectives. je pense que sa présence a énormément gêné les attaques lensoises et il a fait plusieurs bonnes interventions. Bon c’est vrai que si le match s’était arrêté à la 80e,sa note n’aurait pas été la même. Merci le coaching de Böloni.

  2. Je pense que Coquelin doit s’acclimater sur le coté, c’est un joueur axial de formation, il est encore jeune et n’a plus que 2-3 matchs à jouer avec le maillot des Merlus avec un retour chez Tonton Arsène…
    Gameiro qui surpasse Gronaldo, c’est beau et ça fait plein de records pour lui avec Lorient (buts en L1, buts sur une saison, international…)

  3. Au passage, merci aux Cahiers du Foot pour toujours remarquer ce qui est sympa dans le monde du foot (voir le coin fraîcheur):
    http://www.cahiersdufootball.net/article.php?id=4072

    Et aussi (je pèse mes mots) à Cheriff Ghemmour qui, malgré tous lés défauts que l’on y trouvera, a écrit un article construit et un minimum développé sur le Fc Lorient, ce qui est assez rare tout de même:
    http://www.eurosport.fr/cherif-ghemmour_blog165/lorient-revolution-tranquille._post1650169/blogpostfull.shtml

    Voilà, c’était le petit moment « Mettons en avant le FCL! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.