La Merlus Académie note Lorient-Valenciennes (2-0)

Pour la picole, qui c’est qui s’y colle ?

Ah ! Quel plaisir de s’installer dans les hauteurs de la Ligue 1. Autant vous le dire tout de suite, je n’ai pas vu le match. Mais vu que tous les médias que j’ai regardés disent qu’il faut « compter avec Lorient », je publie quand même cette académie pour me gargariser un peu. Puis il n’y a même pas d’académicien Valenciennois pour me contredire alors… Appel aux volontaires, ça sert toujours, une petite académie (Luissette qui est au chômage dû à la Ligue 2 est particulièrement ciblé, ndcr).

Sur le palier de la Ligain

Lorient, s’éloignant de Lille avec qui il avait eu une fin de conversation traîtresse pour le nordiste, tombe sur Valenciennes, l’autre colocataire ch’ti, un peu dépressif depuis le début de la saison mais qui va un peu mieux. On peut même dire que Lorient et Valenciennes ont un profil similaire par le fait qu’ils se sont installés sur le Ligain en même temps, et qu’ils viennent de deux villes moyennes de provinces. Pourtant c’est Lorient qui semble le plus ambitieux désormais, grâce à la stabilité de son mentor notamment, le génial Christian Gourcuff. De son côté, Valenciennes en est à son troisième coach en 6 ans, et doit donc encore modifier son profil. Bref, Lorient lance un regard noir à son vis-à-vis, qui baisse les yeux, tend la joue : une paire de baffes au milieu d’une quinzaine de coups de pression (dignes de ceux de Petit-Louis Fernandel sur le footix lyonnais à la récré) histoire de faire comprendre qu’ils n’ont plus tout à fait les mêmes objectifs désormais et c’est réglé. Lorient brille et expose sa confiance sur le palier.

La chose footballistique (ou presque)

Lorient a un maillot orange, une pelouse synthétique dans un stade aux tribunes désynchronisées, un président trader, un coach qui s’y connaît presque un peu trop, Lorient n’est même plus une surprise du championnat, Lorient pratique un football qui peut être très agréable, Lorient est malin, Lorient grimpe. Les Merlus sont sixièmes pour le moment, commenceront le derby en prime-time en étant mieux classé que Rennes, alors tout cela n’a rien de définitif et n’est gage de rien pour l’avenir (départ quasi-identique il y a deux saison, Lorient avait fini septième) mais pour le moment cela fait très plaisir.

Les notes :

Audard (5/5) : La parade qu’il faut quand il faut, et des montants heureux.

Baca (5/5) : Cadeau. Vous l’aurez compris, ne pas avoir vu le match m’a enlevé le peu d’objectivité qu’il reste à tout académicien. Mouais.

Bourillon (5/5) : Allez, sans déconner, mettez dans le onze mondial ! Au moins une fois, juste pour l’encourager ! Il a fait un super match, obligé ! Comment ça il n’a touché que 21 ballons ?

Ecuele-Manga (5/5) : BEM trop puissant.

Mareque (5/5) : Une honorable tentative de mettre Mr Kalt KO. Effet inverse mais ce n’est pas grave.

Romao (5/5) : Un match de professionnel lors d’une victoire. BIM !

Coutadeur (5/5) : Un match propre lors d’une victoire. BOUM !

Jouffre (5/5) : Trop fort pour toi, Valenciennois (et pour les autres aussi d’ailleurs)! BAM !

Monnet-Paquet (5/5) : Aurait réussi une deuxième bonne performance d’affilée. Je n’en crois pas mes oreilles, et pourtant mes yeux l’approuvent.

Campbell (5/5) : Le recrutement de Paris ? De la gnognotte par rapport au notre ! Le Tristan va se renseigner sur l’alcool local du Costa Rica, le Guaro, pour voir s’il peut en mettre plein son cidre ! Première titularisation, premier but !

Aliadière (5/5) : Qui l’eut crût ? Aliadière est toujours un joueur de foot. Et on le sait grâce à… Merci qui ? Merci qui ?

Les remplaçants :

Le Lan (5/5) : Et oui ! Ses stats laissent imaginer une bonne rentrée !

Pedrinho (5/5) : Le résumé vidéo le montre impliqué sur le deuxième but.

Sunu (5/5) : Il ne sait toujours pas ce que c’est que d’être titularisé. Un jour, son Christian viendra et lui annoncera une sacrée nouvelle…

Le Christian (5/5) : Je ne pouvais pas l’oublier.

Le lien du match.

Tristan Bourrepif.

1 thought on “La Merlus Académie note Lorient-Valenciennes (2-0)

  1. Euuuh, j’aime bien la chose footballistique (ou presque).

    Après le danger pour Lorient est de perdre son image de « petit » club surprise, les gens ne sont pas au courant que le budget a considérablement augmenté et que Lorient ne fais plus des miracles avec un tout petit budget mais joue simplement à sa place (ou un tout petit peu plus haut, par la grace du père de.) Surtout qu’avec le président trader qui la ramène un peu trop parfois au même titre que le père de qui a une tendance à se la péter, y’a un gros potentiel tête à claques.

    Sinon j’aime bien voir Lorient jouer, j’aime pas le synthétique ça laisse des petits granulés dans les chaussures, un jour peut-être Lorient aura le public qu’il mérite en tribunes, un jour…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.