La Meufs Académie note France – Brésil 2-2

La Marinette est heureuse de vous retrouver pour cette double confrontation amicale de footchiball face aux Brésiliennes, 4es mondiales chez Coca-Cola.

La Marinette a, depuis notre dernière entrevue horsjeusienne, connu un heureux événement, et est presque au top pour vous narrer ce 152e match nul d’affilée en autant de rencontres.

alien-stomach-o

La véritable bonne nouvelle horsjeusienne de cet événement est que, après des mois de torture à lire les académie alcoolisées de Sieur Claude Pèze, je peux enfin, mois aussi, écrire en étant enivrée, bourrée, pleine comme une barrique, ronde comme une queue de pelle.

Pas sûr que vous, amis lecteurs, y gagnez au change, mais bon.

 

Tiens sinon pour la journée de la femme y a l’autre-là qui sait plus quoi faire pour faire parler de lui qui a trouvé une idée super hype et transgressive trop contre-courant d’insulter l’équipe de France féminine.

equipe_menes

 

Eh ben attention les yeux, faites gaffe, préparez-vous psychologiquement, moi aussi je peux être trop tip top punk underground à contre-courant :
… roulement de tambour…
« bite! » « couille! » « nichon! »

Voila.
C’est fait.
Passons au match.

Enfin pour dire vrai on fait ce qu’on peut à ce sujet puisque le match n’est pas diffusé sur D8 pour ne pas embêter les garçons qui font trop bien du foot en Champions League (#voussavezouvouspouvezvouslacollervotrejourneedelafemme,mesdames).

C’est donc grâce (ou, à cause, je ne sais plus) d’une connexion saccadée sur le site de la FeuFeuFeu  via Dailymotion (Dailymotion ? Sérieux ? Ils veulent absolument acheter français à la FeuFeuFeu ?) que Marinette et 6 200 autres aficionados suivent ce match. Enfin « suit », c’est beaucoup dire, puisque mon mec a alors voulu améliorer ma connexion :

 

fff noir

Merci Chéri, les commentaires avec un écran noir je n’aurais pas pu le faire toute seule…

 

 

Le match à 8,5 images par secondes
(personnellement, ça me donne un peu mal au cœur… j’ai le droit de vomir à la mi-temps ?)

18e. Arrêt-couchette de Sarah Bouhaddi sur une frappe en pivot de Giovania

19e. Commentaire consensuel de notre duo de choc du jour Ludovic Bruneau et Guy Ferrier : « coup de coude de Franco qui atteint le visage de son adversaire » also known as « pain dans la gueule », mais en version filles.

22e. « Petite main de Marie-Laure Delie dans la surface ».

26e. Après avoir été « un petit peu en retard », Marie-Laure est « un petit peu en avance ». Hors-jeu.

27e. Oh la la ! Sarah fait une bonne sortie aérienne (wouhou !), relance vite et loin vers Thomis (oh putain ! l’hallu !) qui part en contre et… foire lamentablement son contrôle pour se remettre dans le sens de la marche alors qu’un 2 contre 2 était à jouer.

28e. Coup-franc brésilien. Au commentaire : « Attention au premier poteau, là où est Soubeyrand, c’est le danger ». CQFD. (Comment ça « je détourne leur propos » ??)

32e. Sarah est lobbée par une tête de Giovania. 0-1.

35e. Coup franc tiré par Soub’. Le ballon passe devant trois Françaises au regard hagard. Laura Georges se dit que ce serait bien de tenter un truc et se glisse entre deux Brésiliennes (caliente) mais sa tête piquée est captée.

40e. Marie-Laure exécute un superbe « entrechat avec ballon » dans la surface. Mais ça se saurait si ce genre de truc donnait des buts… Balle au Brésil.

41e. Bonne combinaison : Thiney pour Delie pour Abily puis glissade.

42e. Le fléau du coup-franc en 32 temps frappe encore.

43e. Frappe stratosphérique d’Abily. Et sinon ? Viser le but ? Non ?

44e. Abily joue dans la profondeur pour la femme invisible. Qui n’en fait rien. Quelle pouf cette femme invisible…

45e. Bon coup-franc de Soubeyrand qui prend la direction de la lucarne (brésilienne, hein, essayez de suivre un peu quand même). La gardienne s’arrache et détourne boxement.

Mi-temps.10 200 spectateurs.

La FeuFeuFeu fait de la pub pour la mise en ligne de la nouvelle version de son site internet pour le 12 mars (je frémis d’avance de découvrir le courage graphique dont la Fédé aura fait preuve…).

Pendant le quart d’heure de pause, on nous gratifie d’un superbe reportage (à ne regarder que par ceux qui ont le cœur bien accroché et une certaine capacité à supporter les niaiseries et lieux communs en tous genres) : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=rEGfCxmTClg (après la pub pour le moniteur de contraception…) suivi d’un récapitulatif des dernières rencontres des Bleues sur une musique chelou avec une pochette ô combien poétique d’un flingue avec silencieux entre les jambes dénudées d’une jeune nymphette… sic.

45e. Changements : Le Sommer entre pour Necib. Thiney glisse au centre et Eugénie pécho le couloir gauche. Camille Catala pique le poste de Camille-passiloin-Abily.

49e. Tacle glissé voire couillu de Laure Boulleau.

52e. Frappe d’Eugénie !!! Mais détournée par la goale adverse…

56e . BUT !! Sur un centre de Thomis, Eugénie colle une frappe puissante sous la transversale, laissant la gardienne brésilienne totalement coite (je ne viens pas d’écrire « coïte », merci.). Le Sommer, 1-1.

61e. Coup-franc joué par Soubeyrand. Eugénie, qui se sent en veine, en profite pour faire la démonstration grandiose  du retourné-foiré. Merci Eugénie. Va falloir se détendre maintenant…

65e. Instant commentaire : « Match difficile et compliqué pour notre attaquante, Marie-Laure, qui s’en sort bien ». Ah bon ? Qu’est-ce que ça doit être quand elle ne s’en sort pas…

72e. Franco et Catala, au taquet dans le couloir droit, entre tacles glissés-cisaillés et gestechniques de ouf, s’amusent comme des petites fofolles.

75e. Eugénie tente la petite frappe lobbée après un bon appel mais un petit saut de cabri sauve le Brésil.

76e. Touche suspectement accordée aux Brésiliennes. 11 772 spectateurs.

78e. Sarah et sa lecture du jeu, parties en balade hors de la surface, croisent Giovania gentiment escortée par deux françaises. But. 1-2.

79e. Frisson. Quand on dépend de la lecture du jeu de Sarah pour éviter de s’en prendre un 3e.

80e. Thiney ne fait rien.

82e. CONNEXION PERDUE.

84e. Votre serviteuse et 3 121 autres spectateurs retrouvent le direct de la FeuFeuFeu pour découvrir qu’on a obtenu un penalty. Paix à ton âme, Replay qui aurait pu nous donner à savoir sur quelle faute…

85e. Thiney transforme le penalty. 2-2.

86e. Instant commentaire qui résume le match « C’est un peu tiré par les cheveux, mais bon. » Merci. A vous Cognac-Jay.

87e. Sortie de Thiney, entrée de Houara.

88e. Thomis réussit la « mine dans l’angle fermé foirée ».

90e. Le public s’enflamme mais Marie-Laure est hors-jeu. Running gag.

92e. Belle intervention de Sarah  pour conserver le score. Score nul donc. 7 433 spectateurs.

 

 

Les notes, presque en temps réel à 24h près

equipe

Sarah Bouhaddi : 3/5. La FeuFeuFeu ose nous exposer l’origine du drame : le spécifique gardienne.

Corine Franco : 4/5. Même si je trouve sa technique hyper chelou, elle occupe bien son couloir. Mais, d’après le théorème de Thiney qui stipule que « Le talent est inversement proportionnel au degré de médiatisation », l’efficacité de son apport offensif devrait disparaître dans 10 semaines, 4 jours, 3 heures et 32 minutes. Pourquoi cette crainte ? Parce qu’elle souffre déjà de Photoshopite …

 newmaillotFranco frappée de Photoshopite aigue

Laura Georges et Sabrina Delannoy : 4/5. Une bonne doublette centrale en l’absence de Renard sur le terrain. Ophélie Meilleroux vient de dire définitivement adieu à son capitanat.

Laure Boulleau : 3/5. Laure assure en défense mais elle ne monte pas assez ! Gaëtane cherche des dédoublements que jamais elle ne trouva et dans ces conditions même David Vincent ne peut rien faire ! Du coup, la France, perd tout le côté gauche de son attaque…

Sandrine Soubeyrand : 3/5. Des coups de pied arrêtés bien joués, c’est déjà ça. Mais qui est-ce qui va avoir ce taf quand elle sera à la retraite ? Si elle pouvait s’entraîner à son « Professorat de sport » (merci pour la combine, Tatane) en formant sa remplaçante, ce serait gentil…

Camille Abily (puis Camille Catala, 46e) : 3/5.Toujours impeccable en milieu récup’. On lui a sans doute demandé d’apporter plus offensivement. Elle a tenté. C’est pas ça qui la fera se rapprocher du 5/5 moi j’dis.

Elodie Thomis : 3/5. Rapidité, technicité, centre, sortie de but. +1 pour sa passé décisive à Gégène ©AlexDelp’.

Louisa Necib (puis Eugénie Le Sommer, 46e) : 2/5. Les ballons sont beaucoup passés par elle pendant la première mi-temps. Et elle a été sortie à la mi-temps.

Gaëtane Thiney (puis Jessica Houara, 88e): 2/5 (dont +1 pour la transformation). A gauche ça ne marche pas. Sa relation avec Laure est à améliorer (non, pas comme ça, bande de coquinous). Remarque, quand elle est passée au centre, suite à la sortie de Louisa, on ne peut pas dire que ça y ait mieux fonctionné… Gaëtane poserait-elle problème au sein de ce collectif ? Je ne sais pas. Mais la question est posée.

Marie-Laure Delie : 3/5. Admettons qu’à défaut d’attaquer, elle occupe deux défenseuses adverses… Quelqu’un a une idée de jeu de société sympa pour jouer à trois ?

 

Les nanas d’en face qui viennent « du pays du footchiball et de la samba » semble-t-il :

Ben y’avait Giovania. Et puis après j’ai vu Giovania. Et à la fin, y’a Giovania qu’a marqué deux fois.

Allez, zou ! On se retrouve pour l’instant promotionnel Nique « Paume 80 ou 120 euros en une leçon en achetant le nouveau maillot extérieur des Bleus » lors de son inauguration par les Meufs le 9 mars face au Brésil (aka clin d’œil à la Journée de la Femme ©BrunoBiniFleurBleuserie)

 

Marinette Picon-Bière

 

 

 

***Les images et autres comptes-rendus textuels***

Le résumé du match :

http://www.fff.fr/mediatheque/feminine_a/545553_le-resume-du-match

Le CR sur lemeilleursitetoutça.fr

http://www.lequipe.fr/Football/match/290098

 

 

***BONUS JOURNEE DE LA FEMME***

SRFC

Le Stade Rennais au taquet.

Moi je dis Why not ?… tant qu’il n’y a pas Ermining… AAAAAAAAAAAAAAAAahhhhhhhhhhhhhhhhhhhh  Kouign-Amann Style d’Erminig et les Erminettes ARgh !!!!!!!

Et sinon le site d’actualités footdelles.com ne manque pas de nous tenir informés des évolutions du foot féminin (qui, parfois, semble partir en ‘cahouète) :

La version Gangnam norvégien

La version Harlem Shake

 

Merci à mes sources d’information : Foot d’Elles / Une-deux.net / Planet’FootAuFéminin / En Avant les Filles.

En sinon, faut pas oublier de soutenir mon boss sans qui rien de tout cela ne serait possible, en filant de la thune  ou en étant un fidèle ici.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

9 commentaires

  1. et le 5/5 d’Eugénie ?

    Merci pour ce match, tu sembles pas avoir eut la même vision du match que l’ami Charles cela dit, notamment en ce qui concerne Abily.

  2. Toutes mes félicitations anales. D’ailleurs de la merde tu n’as pas fini d’en torcher.

    Bises analisées de circonstance. J’espère que tu as pondu une future vraie gardienne ou alors le futur Zidane, à la rigueur.

  3. Ah, et je ne te félicite pas Marinette, parce que se mettre sur le dos et se faire emmancher, je trouve que ça n’a rien d’extraordinaire. Ca m’arrive d’ailleurs plus souvent qu’à mon tour.

  4. « mon mec a alors voulu améliorer ma connexion »
    ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah

  5. Je comprend pas comment on peut supporter un parasite dans son corps pendant 9 mois… Moi quand j’ai une tique, j’attends pas qu’elle soit grosse comme un oeuf pour me la faire enlever.

    Ceci dit, j’ai connu un mec du showbiz qui a vécu 20 ans avec son ténia. Parait que ça vaut tous les régimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.