La Porte de Saint Cloud Académie note PSG vs Sainté (2-0)

Ça pouvait pas se passer autrement. Aujourd’hui, tout le monde dormait en cours. Et les profs eux-mêmes n’étaient pas à la fête. Franchement, enchaîner deux semaines de vacances, et caler un jour férié juste après la reprise, y’a vraiment que l’Education Nationale pour compiler un truc ça comme. Ceci dit, comme on est mercredi, le calvaire n’a duré qu’une matinée. En plus, je la sentais moyennement la journée. J’étais tranquille dans le trom en train de lire L’Art de la Guerre, de Sun Tzu (oui, je sais, culture, confiture, étalage, tout ça…) en allant au bahut, et là en sortant à ma station, sur qui je tombe pas ? Des ‘leurs ! Tout juste ! Bon, j’étais en règle, c’est pas le souci. C’est juste que comme la meuf prenait une plombe, j’ai voulu esquiver. Forcément elle me prend direct pour un délinquant-fraudeur-récidiviste. Avec ma casquette de vers-tra, je dois certainement être d’apparence « resquilleur de RATP ». Je lui dis qu’elle me saoule, et elle me répond : « on vous saoule quand on bosse pas, et quand on bosse ça vous va pas non plus ». Du coup je lui rétorque que c’est parce qu’on a pas l’habitude, et je me barre avec ma carte Imagine R. J’étais à deux doigts de lui sortir ma phrase fétiche dans ce genre de situation : « fallait s’y attendre: à scolarité bidon, boulot pourri ! » (copyright Jamel dans cette scène mythique), mais j’étais pressé. Ce sera pour la prochaine fois.

En attendant, ce soir, c’est soir de match. Mais avant toute chose, je m’étais promis de ne pas parler de Bodmer. Ce que je vais quand même faire. Et, exceptionnellement, en bien ! Hé oui, tout arrive. Tous les joueurs n’étant pas des partisans de l’échangisme (en mode Ribéry), ni des receleurs de montre (dédicace à Boghossian), ou des artificiers amateurs (Balotelli style), rendons ici hommage à l’âme charitable et éclairée de Mathieu, qui a été « honoré par la Fondation du Football ». C’est bieng. Comme ça m’arrache quand même un peu la gueule de faire des lignes sur lui, je vous laisse lire ici les raisons de cette distinction.

Après cette parenthèse inutile, place à Paname. Trois jours après notre revers en banlieue consanguine, voilà une bonne occasion de se racheter. Cela dit, notre match n’a pas été si dégueu’ que ça. C’est juste Mamad’ qui a tout bousillé. Vu le classement, ça tombait très mal. Sauf que le nul de Montpellier hier est susceptible de relancer (un peu) le suspense, si tant est qu’on soit foutu de battre Sainté. Ch’uis pas fan des stats, mais faisons une exception: d’un côté, les Verts restent sur 3 victoires d’affilée; d’un autre côté, ils n’ont gagné que 2 fois au Parc en 30 matchs, et ont connu 3 revers lors de leurs 3 dernières venues. Quoiqu’il en soit, Carlo a l’air plutôt confiant. C’est visiblement moins le cas quand les joueurs sont interrogés. Bref, s’ils sont pas motivés ce soir, c’est vraiment grave! Sur la pelouse, on devrait retrouver Ménez qui en a fini avec son bobo à la cheville, avec Nenê et Javier; puis le trio habituel au milieu (donc on ne devrait pas voir Bodm… ok, j’arrête); et derrière à côté d’Alex, ce sera soit Lugano (aïe aïe aïe), soit Camara. Maxwell devrait aussi débuter. On aura également l’avantage de connaître le résultat de Lille avant notre coup d’envoi. En espérant que ça ne paralyse pas nos troupes…

 

De retour du Parc :

Tout faux sur le 11 de départ, le P’tit-Louis ! Alors, certes, Zoumana était bien présent, mais Carlo nous a sorti quelques surprises auxquelles on s’attendait moins. Voire pas du tout. Maxwell a en fait joué au milieu, laissant sa place à Armand, et le coach a titularisé Bodmer au détriment de Sissoko et Matuidi. On a donc eu droit à une défense Kombouaréienne (à un Alex près), retour aux fondamentaux. Merci Mister.

Une première mi-temps qui se finit avec un avantage parisien grâce à un péno transformé par Nenê. J’ai revu les images en rentrant, effectivement y’avait rien. Mais comme Enjimi en avait oublié un juste avant sur Ménez (un vrai cette fois), disons que ça rééquilibre la balance. A part ça, cette moitié de rencontre est plutôt équilibrée, Jérémy court partout et semble bien en jambe, nos vieux revenants (Zoum et Sylvain) sont bien en place, et Ancelotti commence à péter un câble contre l’arbitre qui, une fois de plus, se prend pour un shérif. On appréciera le jaune sorti dès la 4° minute pour une (soi-disant) simulation de Ménez à 25 mètres des buts. Ou comment perdre toute crédibilité quand on veut jouer au cowboy…

La seconde moitié démarre et ce sont les visiteurs qui se montrent le plus entreprenants. On se demande combien de temps nos joueurs arriveront à tenir, d’autant qu’on est incapable de se procurer des occasions franches. Devant, ça ne bouge pas. Notre trio offensif est sur la même ligne, impossible pour les autres de les trouver correctement. Du coup on joue à la passe à 10. On sent que ça a été travaillé à l’entraînement cette semaine. Sauf que les gars y vont parfois à la légère et on fait de l’apnée à chaque pressing des Verts. A force de jouer avec le feu, c’est Motta qui se brûle. Personne ne lui parle, il perd le ballon et se venge immédiatement. Jaune direct (NB : pour la même faute sur Maxwell, fauché par derrière, le Stéphanois n’a rien eu). C’est l’heure du coaching. En face, ils font rentrer des joueurs offensifs. Ça nous permet de jouer en contre. De notre côté, alors qu’Hoarau va rentrer, on se demande si c’est Ménez (qui a l’air crevé) ou Pastore (absent) qui va sortir. C’est en fait Nenê qui laisse sa place sous les applaudissements nourris du Parc. On peut éventuellement comprendre ça par le fait que : pression adverse à ce moment du match + bronca pour Gravier = pas bon pour la confiance de ceux qui restent sur le gazon. La suite donne raison à Don Carlo, puisque sur un énième débordement de Jaja, c’est l’Argentin qui surgit pour enfin nous libérer.

Dans l’ensemble, c’était vraiment pas palpitant ; on s’est même souvent ennuyé. On retiendra qu’on a enfin fini avec une « clean sheet », que nos vieux ont encore leur utilité, que le système sans pointe est bizarrement efficace, et que le championnat est encore loin d’être terminé.

 

Prochaine sortie à Valenciennes.

PS : pour l’anecdote, la « golden barre » a été remportée. Bravo au vainqueur.

PS bis : Chantôôôôme, où es-tu ?

 

Sirigu (3/5) il n’a pas eu grand-chose à faire. Attendez que j’me souvienne… Nan, franchement, je vois pas. Ah si, peut-être sur un corner, y’a eu une situation chaude, mais avec un ballon facile à capter. C’est tout. Et puis des dégagements au pied pas terribles quand même.

Jallet (4/5) mine de rien, il fait son petit bonhomme de chemin, le Jaja ! Toujours fidèle au poste, toujours collé à sa ligne, toujours chauve, toujours à centrer. A mon avis, il carbure à la boisson énergétique qui lui donne des aiiiiiiiiiles.

Alex (3/5) autant il a un peu galéré en première période, trop de lenteur et de lourdeur, autant il a laissé la charrue au vestiaire à la pause, et s’est montré sous un jour meilleur ensuite en repoussant le danger régulièrement.

Camara (3/5) je suis bien content de son retour. Le tout était de savoir s’il n’avait pas perdu ses repères, et s’il n’allait pas nous faire une cagade à la Mamad’. Mais non, tout est sous contrôle. Tranchant dans ses interventions, et visiblement au point dans sa relation avec Alex. On verra ce qu’en a pensé Carlo.

Armand (3/5) cf commentaire sur Zoumana. Oui, je suis flemmard. Remplacez toutefois « Alex » par « Maxwell ».

Bodmer (3/5) là, vous z’êtes contents ? Pfff, j’vous jure… Disons que y’a un point pour vous faire plaisir, un autre pour son side-kick Chuck Norrissien, et un autre parce qu’il est sorti sous les clap-clap d’un Parc qui a du voir un truc qui m’a échappé, j’ai pas d’autres explications.

Maxwell (2/5) pas très convaincant à ce poste, il manque un peu de patate et de percussion. Pour sa défense, il n’a pas ses habitudes dans cette partie de terrain. Et il a vite semblé hors de forme.

Thiago Motta (2/5) on reste très partagé sur ses récentes performances. On le sent parfois sûr de son sujet, confiant, faisant montre de toute son expérience, et parfois il est juste violent, trop facile dans son jeu de passes, et faisant des fautes bêtes (mais utiles).

Ménez (4/5) « tu me fais tourner la têêêê-teu, mon manège à moi c’est toiiii… ». Sacré Jérémy. On a vu que lui hier soir ! Il a cassé les reins des Verts, et il nous a cassé la tête aussi parfois à vouloir trop dribbler pour rentrer dans le but avec le ballon. Mais bon, on lui pardonne. De son banc, Carlo a visiblement apprécié. J’en veux pour preuve ses applaudissements à son égard.

Pastore (2/5) mais quel escroc ce type ! Encore une fois il nous fait le coup de « je fous rien du match mais je plante quand même pour vous faire fermer vos bouches ! » Sans son but, son match aurait été vraiment lamentable. Et quand il daigne défendre, il se fait balader. Le point d’orgue aura été ce contre à la 50° minute, où il chibre complètement son centre, d’où des sifflets dans les gradins, suivi par un geste mi-de dépit, mi-d’énervement (en gros, on le voit faire comme s’il jetait un truc par-dessus son épaule, genre « allez vous faire foutre »). Il finit par se mettre le Parc dans la poche en embrassant le logo du club après son but… Bah tiens…

Nenê (3/5) un péno transformé, une tradition respectée. Et du tricot aussi, en masse. Une bonne pelote pour passer le mois de mai au chaud, vu les conditions climatiques actuelles.

 

Les remplaçants :

Sissoko (3/5) une bonne rentrée, rassurante.

Matuidi (non noté) bon, ben, c’est Blaise, hein. On connaît la chanson. Précieux, utile, et jouant très haut, pour une fois.

Hoarau (non noté) s’est signalé par une frappe d’une mollesse confondante.

 

Les adversaires : pas la meilleure équipe que j’ai vue au Parc cette saison. Pas la pire non plus.

L’arbitre, M.Enjimi : y’aurait beaucoup à dire mais je résumerai ainsi : « vous n’en avez pas marre d’avoir le corps arbitral le plus bête du monde ? »

 

Petit-Louis Fernandel

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

18 commentaires

  1. Mais si on a vu que lui hier soir, pourquoi tu mets pas 5 à Ménez ? C’est la coupe c’est ça ? Roooh on aura encore pas de parisien dans le 11 mondial. Sadique !

    Sinon, Hoarau s’est aussi signalé par le controle dos au but, retournement, passe pour Jallet sur le 2eme but.

  2. La petite chose qui fait que bodmer est applaudi, c’est certainemment sa capacité a fluidifier le jeu et a passer la gonfle au lieu de faire mumuse a petit ponter tout ce qui arrive.

    J’suis d’ailleurs étonné que tu n’es toujours pas remarqué que c’est quand Bodmer est absent qu’on réalise nos pires prestations,en parlant de jeu pas forcément de résultat. ( Oui moi aussi j’suis de l’école barcelonaise )

    De plus ta haine est vraiment gratuite sachant qu’en soit il nous coute jamais de but, en met quelques un et que c’est un des rares a sacrément aimer le psg ( chose qui a mon sens est bien plus important que de savoir tricoter comme ses comperes argentins, brésiliens et mammifères ).

    Quitte a avoir sa tete de turc, autant saqué tiéné. ( Ami de la blague et de la charade, bonsoir )

  3. Faut dire merci à Galtier pour notre performance d’hier les gars. Même si c’est un Marseillais, il vient de vous relancer dans la course au titre.

  4. @Motif
    Autant j’étais assez proche de PLF à propos de Bodmer, autant ton commentaire me fait ouvrir les yeux!

  5. T’as bien fait d’aller au Parc petit ! Dans le même temps le batave a mis minable le mangeur de goulash … il s’en souviendra longtemps surtout qu’il va avoir prochainement plein de temps libre …

  6. Le soucis de Bodmer c’est qu’il pourrait etre génial si il se sortait les doigts de l’endroit préféré du comité mais monsieur aime marché sur le terrain faire pas mal de passes vers l’arriere au final il est mi fist mi règlé.

    Bonne prestation de ménez qui a pêcher dans le dernier geste comme d’hab

    Gravier a quand meme quelques fois redescendu faire une ou deux fautes sur l’adversaire qui lui a piquer la balle et il met une ramos au dessus du cadre finit par marquer comme dit plf pour nous fermer nos gueule au final 12 buts prend çà gignac!

  7. Ciel, un anonymous montpelliérain veut plomber la porte de St-Cloud acad’ !

    Vade retro satanas !

  8. « Bonne prestation de ménez qui a pêcher dans le dernier geste comme d’hab »

    Les stéphanois ont-ils mordu à l’hameçon ?

  9. Comme d’hab la 1ère partie sur la vie de PLF me fait sacrément rire.
    Et je suis bien content du retour de Jallet & Armand qui tiennent le coup malgré les 12 recrues, on parle rarement de Jallet car il est plutot sobre (sauf quand on l’attaque sur son salaire) mais c’est un sacré joueur

  10. Ton « Mais quel escroc ce type » sur Pastore m’a fait bien marrer. Je plussoie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.