La Raide et Vile Academy est contente que ce soit fini et note Bilbao – Man U (2-1)

13

Contient un bonus nos académiciens ont du talent

Avant(non)-Match :

Bonjour Sir Alex, votre mission si vous l’acceptez ce soir, qualifier Manchester United pour les quarts de finale de l’Europa League. Pour ce faire vous devrez vous rendre à San Mamés, le genre de stade plus bouillant qu’un rock endiablé, et y défier l’Athletic Bilbao entraîné par le sans pitié mais romantique, El Loco Bielsa. Evidemment vous partirez avec le désavantage d’une défaite concédée à domicile à l’aller, un bon gros 2-3, histoire de bien vous emmerder avec les buts marqué à l’extérieur et rendre quasi obligatoire la victoire par deux buts d’écart. L’équipe d’en face disposera de sacrés pointures pour ne rien gâcher. Llorente qui a démembré votre défense centrale il y a une semaine, Herrera qui a foutu la merde avec ses passes lasers ou encore Iker Muniain qui non content de dribbler avec classe a souillé Old Trafford d’une célébration de but en pas de danses ridicules. Et j’en passe.

 La (dé)Composition infernale :

De votre côté Sir Alex, vous serez toujours privé de Vidic, le seul qui vous paraît capable de vraiment tenir les attaques adverses ou bien encore de Valencia, le dynamiteur en chef de l’équipe en 2012. Vous pourrez par contre compter sur le retour de Tom Cleverley qui devrait sûrement se blesser au bout de 30 minutes de jeu. Votre équipe ne jouera qu’avec une seule pointe afin de densifier votre milieu de terrain, secteur ou vous avez particulièrement pris la purée lors de la première rencontre. Ça donnera un 4-5-1 si vous suivez bien.

Photo non-contractuelle. Toute ressemblance avec des footballeurs professionnels serait involontaire et purement fortuite

Evidemment, si vous et votre équipe venait à se faire ridiculiser une fois encore par Bilbao et éliminer comme un vulgaire club tchèque, nous nierions tout supportérisme de notre part et connaissance de votre équipe.
Ce message s’autodétruit maintenant.

Le Banc : Ben Amos / Smalling / Fabio / Pogba / Scholes / Welbeck / Hernandez

La fessage à coup de pelle du jeudi soir au club Domina :

1′ : Park Ji-Sung récupère la balle au milieu de terrain. Le Coréen lance Rooney en profondeur dans le dos de la défense, qui choisi de centrer dans la surface, sauf qu’il n’y a personne. Non Wayne, Danny et Chicharito sont sur le banc. Et les titulaires cueillent des pâquerettes.

3′ : Carrick fauche Herrera à 22 mètres des buts. Le coup-franc de Susaeta est dévié par le mur et file juste à côté. La série de corners ne donne rien.

7′ : Man U souffre déjà, mais parvient à passer le rond central parfois. Sur une bonne contre-attaque, Park trouve Young derrière lui, dont le centre dans la boîte n’est pas coupé et trouve les gants d’Iraizoz.

9′ : Jolie remontée de ballon de Cleverley en une deux avec Rooney. Il trouve Young dans la surface dont le un contre un avec Iraizoz et avorté par un bon retour d’Amorebieta. Supporters de Man U, vous pouvez vous rendormir.

12′ : Martinez met la défense de Man U en slip pour une passe sur Muniain complètement oublié dans la surface. Le petit Espagnol parvient miraculeusement à tirer sur le poteau. Llorente, me semble-t-il parvient ensuite à tirer au-dessus alors que De Gea était à terre. Je suis total serein.

23′ : Sublime ouverture d’Amorebieta pour Llorente. Rio Ferdinand ne juge pas utile d’intervenir et laisse la gonfle parvenir au buteur qui enchaîne une reprise de volée parfaite. De Gea ne peut rien faire. 1-0

27′ : Centre parfait de Young qui trouve Giggs esseulé dans le coin des 6 mètres. La tête du vétéran passe au-dessus. Putain. Pourtant avec l’âge on sait qu’il faut aller régulièrement chez l’ophtalmo…

30′ : Attention, Man U se dit qu’il faudrait peut-être pousser, donc ça centre et ça squatte devant la surface de Bilbao. Cleverley se prend un joli coup sur le tibia et tombe. L’arbitre ne bronche pas… Pourtant… AAAAH sors de corps Pièrre Menès.

35′ : Encore une promenade collective de Bilbao à l’entrée de la surface mancunienne… De Marcos se la pète légèrement un peu trop en tentant une frappe super excentrée, qui part au-dessus.

40′ : S’approcher de la surface de Bilbao, ça ok, les gars y arrivent. Mais alors quand il s’agit de trouver quelqu’un pour finir le travail, soit il n’y a personne de bien placé, soit la passe cruciale est mal exécutée. Dépression.

40′ bis : Sinon Toquero remplace Llorente histoire de se foutre de notre gueule. Genre on a fait le boulot merci au revoir les anglais. Enfin Bilbao prétexte une blessure de l’attaquant, mais on a bien compris qu’ils se foutaient de nous.

41′ : Et Rafael tombe, se blesse tout seul et à l’air complètement ridicule. Evra cherche la taupe dans la pelouse.

44′ : Ah ben tiens, un joli contre amorcé par Cleverley. Un 4 contre 3 joué n’importe comme et qui finit en corner. Corner qui ne donne rien.

Mi-temps : Bon, la sortie de Llorente est le seul et maigre espoir qui permet de se dire que peut-être, sur un malentendu… Sinon Bilbao comme à l’aller fait la leçon à Manchester. Marquage, jeu collectif, mobilité, tout est parfaitement réglé et en face, c’est franchement vilain.

46′ : Alors la séance de sèche-cheveux écossais, bien ?

48′ : Susaeta casse Carrick en deux sur un crochet en enchaîne avec une mine à 20 mètres, c’est dehors.

50′ : Man U n’a pas encore passé le milieu de terrain depuis la reprise. C’est désespérant.

52′ : Offensive de Bilbao à 5 contre 3, heureusement Toquero est un rigolo et ne parvient pas à centrer.

54′ : Nouvelle promenade en surnombre pour Bilbao qui fait voler la défense de Man U en éclat, permettant au passage à Carrick d’obtenir un titre de champion du monde de air-tacle. Iraola fait un festival et se retrouve seul avec le ballon à l’entrée des 6 mètres mais réussit l’exploit de tirer à côté. J’ai même pas envie d’en rire.

56′ : Toquero, lui aussi oublié en retrait arrive à tirer au-dessus. En fait, ils se foutent de notre gueule, purement et simplement.

64′ : Alors que Man U joue au sous-marin tellement l’équipe a la tête sous l’eau, Ferguson décide de faire rentrer Smalling et Pogba pour Ferdinand et Carrick, histoire de bien faire comprendre que l’équipe rend les armes puisque Pogba ne rentre que lorsque le match est plié.

66′ : Vexé de voir que Ferguson fait des blagues, Bilbao décide de foutre le deuxième : Centre pour Toquero, Smalling au duel dégage de la tête, mais De Marcos trainait par là et comme personne ne l’a suivi il ne se fait pas prier pour envoyer la balle au fond. 2-0

68′ : Welbeck remplace Giggs. Ouais, c’est ce qu’il nous fallait ça, un vrai tueur, un mec qui marque dès qu’il touche la balle.

71′: Pogba prend un jaune pour une belle faute sur Herrera. Visiblement il est le seul un peu concerné par le match côté Man U, le seul à vouloir se bouger.

74′ : 712eme ballade basque dans la surface adverse mais Toquero fout sa tête au-dessus. Heureusement que lui pour le coup est vraiment nul.

75′ : Et Toquero qui tente le lob de plus de 30 mètres. Mais ça ne va jamais s’arrêter ces conneries ? Bon évidemment il a tiré à côté.

77′ : Ah tiens y’a un mec de Bilbao qui s’est retrouvé tout seul dans la surface, mais qui a perdu son duel face à De Gea.

80′ : Pour l’honneur, Rooney a décidé que ça suffisait de laisser ses coéquipiers faire n’importe quoi. Wayne efface son vis à vis et enroule a l’entrée de la surface pour nettoyer la lucarne d’Iraizoz. 2-1

82′ : Plotrice Evra laisse un joueur dans son dos lui chipper la balle et centrer. De Marcos qui est passé devant Pogba tire à côté.

Et puis ça a continué encore 10 minutes, United continuant son florilège de Air Football, Bilbao rigolant et jouant diablement bien. Mais votre serviteur n’avait plus goût à vous raconter la fessée géante du soir. Les Rouges Diablotins se sont fait bouffer dans tous les secteurs de jeu par une équipe parfaitement en place et surexcitante footballistiquement parlant. Allez le seul truc un peu chiant c’est qu’ils tombent facilement. Mais j’espère pour eux qu’ils iront au bout, sincèrement.

Les Diables du carnaval :

De Gea (3/5) : Ces enfoirés d’en face ont tellement peu cadré qu’ils l’ont empêché de briller comme à l’aller. Ne peut pas grand chose sur les deux buts. Sort une ou deux parades. Je refuse de blâmer ce mec, surtout qu’il a joué sans défense, au propre comme au figuré.

Evra (0/5) : Marrant ça, il a un brassard fluorescent, comme un symbole de rambarde d’autoroute qu’était son couloir.

Ferdinand (0/5) : Sorti par Ferguson sûrement pour le reposer avant le match de dimanche. Se REPOSER DE QUOI ?

Evans (0/5) : Toute sa vie, on lui a dit de prendre Ferdinand comme exemple. Du coup.

Rafael (0/5) : A sûrement supplié son frère de prendre discrètement sa place à la mi-temps.

Carrick (0/5) : Aussi utile qu’une bouteille d’Evian à un rassemblement des Académiciens d’Horsjeu.net.

Park Ji-Sung (0/5) : Sorte de Brian Joubert du football. Les figures spectaculaires en moins.

Cleverley (1/5) : Coucou, tu reviens de blessure ? Allez on te fout en première ligne. C’était pas sa guerre.

Giggs (Immunité/5) : Trop vieux pour ces conneries.

Young (0/5) : A fait illusion 30 minutes, comme un symbole de spectacle de Sylvain Mirouf.

Rooney (2/5) : Avec un +1 pour le but. bien sûr Pour le reste… Soit il était par terre, soit il ratait ses passes, soit personne ne voulait de son ballon.

Les Suppôts de Satan en culotte courte :

Pogba, pour Carrick, 64e (non noté) : Le seul à s’être battu avec Rooney sur la fin du match. Mais avec la prestation du reste de l’équipe ce soir, son contrat pour Turin a jailli hors de la corbeille à papier. C’est con, vu la gueule de ses concurrents, on se doute qu’il a la place pour s’imposer ici.

Smalling, pour Ferdinand, 64e (non noté) : Rentre pour qu’on en prenne un deuxième. Mission accomplie.

Welbeck, pour Giggs, 78e (non noté) : Jean-Michel Marquepasdebut.

Bonus Glory Wall :

Parce qu’ils ont tout donné pendant 90 minutes (et même plus malheureusement), parce qu’ils m’ont fait rire pendant cette punition, je ne peux que rendre hommage aux académiciens qui se sont éclatés sur mon mur Facebook durant le match, avec un florilège des plus de 350 commentaires laissés. Bande d’enfoirés, je vous aime.

Juste Wide : Ils sont compressés à combien de bars dans les tribunes ?
Fernando Nandrolonas : Bonne question. S’il y en a un qui éternue tout le monde meurt.

Young tombe dans la surface adverse :
Fernando Nandrolonas : La dernière fois que j’ai vu un mec tomber comme ça c’était Bojan
Juste Wide : Suarez serait tombé.
Fernando Nandrolonas : Messi aurait dribblé sa chute.
Tristan Bourrepif : Brandao l’aurait mis du dos en tombant.

Juste Wide : Visiblement, c’est l’heure de l’apéro
Tristan Bourrepif (facile) : Pour Manchester, c’est plutôt la piquette

Tristan Bourrepif : Je crois que j’ai vu seulement quatre joueurs de la compo annoncé par Luke depuis que j’ai allumé (on est en seconde période ndlr)

Fernando Nandrolonas : Carrick il joue sans slip depuis la 3ème minute

Hristo Mario : Iraola en basque ça veut dire « enculeur d’enfant »

Mèch Tuyot : Enfin ça pourrait être pire, je pourrais être un des plus grand club du monde et me faire dominer comme dans un vulgaire upper floor par une formation remplie de pseudo-breton ou du moins qui rêveraient de l’être

Hristo Mario : si Luke avait une boite cacadémique, Hristo lui demanderait si la jeune génération qui arrive n’est pas la pire que Ferguson ait connue.
Réponse : Non. Laissez leur un peu de temps pitié. Tu feras moins le mariol quand Xavi sera plus là.

Hristo Mario : L’allergie exponentielle de Ferguson envers les indépendantistes espagnols ne va pas arranger sa couperose

Tristan Bourrepif : Putain, je suis presque gêné pour ManU là…

Didier Feco : Les valeurs se perdent quand même, tous ces Basques dans un stade et aucune bombe…

Didier Feco : Z’avez remarqué qu’ils font « Olé » dans leur surface les Basques ?
Juste Wide : Solskjaer est sur le point d’entrer.

Didier Feco : Dire qu’avec un peu plus d’ambition militaire, et Bilbao et Barcelone seraient en France.

Mèch Tuyot : Dire que je peux même pas me cuiter pour honorer la mémoire de Luke, de son Zizi et de la dignité du Chevalier…

Claude Pèze : J’ai pas regardé le match, je suis juste passé chambrer…

L’homme Mystérieux : Je reviens d’une chasse à courre à Fontainebleau et voilà qu’il me faut lire 200 commentaires pour comprendre ce qu’il se passe et au final je me rends compte que tout ça ne mène nulle part en réalité.

Voilà on va s’arrêter là, tu peux retrouver la conversation en intégralité et la lire (enfin là, ça veut dire que tu es autiste) si tu m’ajoutes sur Facebook (voir plus bas).

Bon enfin bref, on se revoit peut-être dimanche. Peut-être ? Oui parce que samedi je vais beaucoup boire pour oublier.

Inferanal Kisses,

Les images sont ici.

Luke Seafer

Luke Seafer peut désormais te faire la morale, puisqu’il est passé de l’autre côté : Si tu veux que Horsjeu.net survive, que ton académicien préféré puisse être fourni régulièrement en jeune vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien. Clique ici.

Sinon Luke Seafer est aussi sur Facebook et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir.

Et tiens, petite nouveauté de 2012, il est aussi sur Twitter et depuis que l’on parle de son zizi, son nombre de followers ne cesse d’augmenter, mais il en veut plus, toujours plus.

13 thoughts on “La Raide et Vile Academy est contente que ce soit fini et note Bilbao – Man U (2-1)

  1. J’aime la référence aux QOTSA. J’aime la victoire des Basques. J’aime chambrer.

    La bise anale Luke, on se boira une bière sous peu histoire de se raconter à quel point nos défenses respectives sont nulles.

  2. Sylvain Mirouf? Jcroyais que c’était exclusivement des références de films pour adultes aux mains à tendance parkinsonienne ici.

    Si on est obligé de faire des recherches google pour comprendre les vannes ca va devenir compliqué.

  3. @Claude la défense de Bordeaux n’est pas nulle, elle est juste … différente :-(
    Mais on s’écarte du sujet, comme un symbole de l’arrière (rémi) garde mancunienne

  4. Patrice Evra capitaine de la pire équipe mancunienne de l’histoire, c’est beau comme un rêve de Moké avec Lucy Taï

  5. Je répète mes félicitations. Ainsi que toutes mes moqueries envers Manchester.

    Sinon dommage que tu n’ais pas mis ton propre commentaire: « OUI BIELSA FESSE MOI AVEC UNE PELLE! »

  6. En fait, je suis sûr que Ferguson fait exprès de dire à ses défenseurs de laisser De Gea se démerder pour qu’il acquiert de la confiance.

    Bon le problème c’est qu’il peut pas tout faire tout seul…

  7. 54? : Nouvelle promenade en surnombre pour Bilbao qui fait voler la défense de Man U en éclat, permettant au passage à Carrick d’obtenir un titre de champion du monde de air-tacle. Iraola fait un festival et se retrouve seul avec le ballon à l’entrée des 6 mètres mais réussit l’exploit de tirer à côté. J’ai même pas envie d’en rire.

    Il était pas loin d’inscrire l’un des plus beaux buts de l’année : )

  8. du pur viol à l’état brut ce match.
    2-3 et 2-1, c’est deja une victoire pour MU, tellement ils vous ont fisté.
    L’action d’Iraola, c’etait indécent autant de pornographie à une heure de grande ecoute comme ca.

  9. Le problème c’est Evra, on le sait depuis toujours. Je comprends pas qu’un club aussi prestigieux puisse avoir pour capitaine une personne aussi suffisante.

    J’espère qu’il partira vite, je pourrai de nouveau regarder des matches de ManU.

  10. Aucune contestation possible,c’est même miraculeux de ne perdre que de 2 buts sur les deux matchs….

    Bravo à bilbao qui joue sacrément bien mais j’aimerais quand même tester leurs gourdes^^

    Bref, j’éspère que dimanche ce sera pas la même!

  11. bilbao chie un peu dans la finition sur dotre match sa peu couter cher

    le pogba noir est rentrée il est pas mal il a meme fait un drible a la jay jay okocha

    quand thiery roland a dit vou pouvez mettre en vo je l’ai fait direct
    c’etait bien mieux; meme si je comprenai que 40 %
    les briton avait l’ar choquer par la puissance basque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.