La rentrée du stagiaire live: France- Biélorussie

22

He’s back dans les bacs ! Et au collège.

Méfiez-vous de la Biélorussie ! nous prévenait lequipe.fr. Bélarus, Biélorussie… Je pense au nombre de journalistes qui ont du vérifier en cachette cette semaine si ces deux noms désignaient un seul et même pays. N’est-ce pas M.Bieldermann ?

Ah, la Biélorussie, je vous citerais bien un biélorusse célèbre, mais j’en connais pas. Et jusqu’à ce soir je pensais que Minsk était une marque de bonbons à la menthe…

Ah, la Biélorussie, ces banlieusards de Tchernobyl, qui arrivent comme une armée monstrueuse avec des mille-pattes en défense, des mecs à trois yeux en attaque, des ex-vainqueurs de l’Eurovision au milieu… le tout nourri au goulache et aux cornichons trans-transgéniques. Attention aux pluies acides de ballons dans le ciel de notre Stade de France : « ils sont pas venus pour nous faire leur danse folklorique les bouffeurs de cailloux », comme dirait mon tonton, enfin pas pour le moment…

Nouvelles directives, Lolo veut que tout le monde chante, il a été entendu : seul l’irréductible Diaby résiste encore et toujours. (Des sanctions à prévoir pour contenter le peuple ?) On a distribué des drapeaux français à l’entrée du Stade ; sur l’accord final de la marseillaise, le réalisateur montre un drapeau français au ralenti tandis que Jeanpierre nous annonce la présence de Nicolas Sarkozy et Roselyne Bachelot. C’est l’instant patriote et mon dîner commence à remonter.

Bon à part ça, l’équipe de Blanc on dirait celle de Riolo et de l’After RMC. Des mecs sans expérience qu’on voit pas souvent jouer donc qu’on considère comme des cadors à leur poste, what else ?

Côté biélorusse, l’incrustation TF1 indique V.Gleb et A.Hleb… Deux frères avec un nom qui s’épèle différemment, c’est un concept.

Mexès se régale avec ses ouvertures… mettre des défenseurs techniques ne facilite pas toujours la construction et la patience dans le jeu… ça s’appelle avoir les défauts de ses qualités. Philippe est un esthète, toujours à la recherche du beau geste. Mais hier il ne l’a pas trouvé, alors il a vite arrêté de nous fatiguer Loïc Rémy. Faut y aller mollo avec lui maintenant.

Wenger trouve à redire sur Hleb qui décale pourtant fort bien son ailier gauche. Il est très fort dans les dribbles mais marque très peu de buts, explique-t-il assez rancunier.

Ménez dédicace sa coiffure horrible à Ben Arfa. Il se fait méchamment crocheter par Hleb à l’entrée de la surface biélorusse et se retrouve les mains par terre en position breakdance, vous avez remarqué ça ?

Les corners sont systématiquement joués à la rémoise. Malgré la présence de Rami, Méxès, Hoarau, Diaby, Rémy. Bien sûr Lolo Blanc a fait travailler les corners cette semaine à Clairefontaine.

Qui est ce Guillaume Waro ?

Franchement, Mvila, il serait là si Raymond n’avait pas ouvert les yeux à la France sur son talent ? En tout cas, gros début de match du Rennais dans son style très Marcos Senna et avec son look très R’n’B français.

Violent tacle de Diaby sur Koulchy 25e qui se relève sans broncher. L’entorse était proche.

Touche déviation d’Hoarau, intouchable dans l’exercice. En revanche, il va falloir qu’il essaye de faire autre chose que des déviations sur des touches parce que c’est un peu léger. Des contrôles réussis par exemple.

Ménez revient dans l’axe comme il fait toujours, envoie une curieuse louche (en fait, une demi-louche) sur la poitrine d’Hoarau, surpris, qui manque son contrôle.

Loic Rémy est à terre. Qui osera faire la blague ? Ah ouf, il se tient le kiki : bon bah, montre-nous si t’es le nouveau Thierry Henry…

Mvila aussi est touché, il a pris un coup, en remettant ses godasses il décide d’enlever ses semelles orthopédiques. Maman est folle devant la téloche. C’est qu’il n’a que 20 ans le gamin.

Le petit frère de Hleb met Méxès au supplice… quand Jeanpierre nous apprend qu’il évolue en Chine, on se sent mal pour Philippe…

Valbuena entre sous l’acclamation du SDF. Le troll face aux lutins du père Noël, la guerre millénaire continue. Le Matthieu est tout de suite dans le bon tempo, on sait qui à l’OM lui a appris cette grinta…

« Pétard » de Malouda. Genre frappe au piment de Cayenne. « Faut manger de la mie de pain, l’erreur c’est de boire de l’eau », souffle-t-on au gardien.

Maloude est très bon sur cette première mi-temps, il a simplifié et verticalisé son jeu à Chelsea, très à l’aise dans l’axe, ses courses et ses dribbles mettent en difficulté le milieu biélorusse.

Valbuena est intenable, il se jette dans les jambes des adversaires comme dans le petit bassin cet été… Le bougre montre une belle technique dans les petits périmètres, rarement vue sur cette pelouse depuis qui vous savez…

Ménez il va la faire à chaque fois sa tentative de dribble ? 1 contre 3, et vas-y que je vais m’empaler… Il a appris ça en Italie, la culture tactique.

C’est la mi-temps, un attaque-défense sans très grosse occase à part sur corner ou frappe lointaine, on espère mais on a un gros déjà-vu…

Occasion française ! Ménez s’avance et frappe, le gardien repousse difficilement, Valbuena se prend pour Beckham et Hoarau pour un mauvais joueur de tête… il devance la sortie du gardien mais le ballon retombe juste derrière la cage.

Mvila on fire, fait une moisson de deuxième ballons. Cette fois il ajoute un slalom et une frappe bien repoussée.

Belle action biélorusse conclue par une frappe moisie de Rodionov… Mexès dit à l’arbitre qu’il est fou avec ce geste caractéristique, il a appris ça en Italie, parler avec les mains.

Touche et déviation d’Hoarau, classique. Malouda se couche pour mettre la tête et prend un bourre-pif. Ca valait pas le coup, y’a pas but.

Relance merdique de Lloris… on se disait, Hugo t’es à côté de tes pompes ?

Rodionov fait un très bel appel dans la diagonale entre un Rami et un Mexès pas bien alignés. Il frappe à côté une nouvelle fois, mais faut resserrer les boulons.

Même si personne ne le sait encore, Valbuena n’est pas mauvais du tout de la tête. Il va volontiers disputer les duels. Cette fois-ci c’est A.Hleb qui se prend l’autobus sur la tronche. « T’es K.O. mec. J’ai compté jusqu’à 10 » lui lance-t-il.

Je sais pas si je suis fou, mais plusieurs fois j’ai cru deviner la silhouette de Raymond dans celle du sélectionneur biélorusse, un homme debout dans sa zone, les cheveux blancs et plutôt svelte dans son costard noir.
Trois joueurs français viennent chahuter le gardien adverse dans les airs, qui sort vainqueur de ce combat déséquilibré. Valbuena tente un joli lob à l’aveugle. Le gardien était revenu.

Encore sonné, Veremko, c’est son nom, manque de se prendre un but à deux sous, trompé par le rebond très haut d’un ballon apparemment anodin. En fait, sans l’appui de son poteau, il serait probablement rentré dans les buts avec le ballon, ou quelque chose de vraiment glauque serait arrivé… En tout cas le stade de France se bidonne…

Wenger : « Hleb frappera pas au but… »

Minute suivante : Frappe du gauche de Hleb… Arsène, vexé, nous assure quand même qu’il est « au bout du rouleau »…

Oh putain, Louis Saha a quelque chose, il regarde vers le banc avec des yeux limite révulsés… il est défoncé ? Voir Saha blessé sur un tacle aussi bénin… un classique mais qui fait toujours froid dans le dos. Est-ce bien sérieux de continuer à sélectionner un joueur aussi fragile ?

Valbuena a un apport tout autre que Ménez…

On se tire une balle dans le pied avec ces suspensions ? L’image est importante mais le public ne retiendra que la prestation.

BUT BIELORUSSE !! « Numéro des frangins Hleb », jongleurs ou contorsionnistes au choix, dans la surface française, qui font passer Clichy, l’homme-tronc, pour un débutant des arts du cirque. Aussi peu d’agressivité pour un arrière-gauche, ça mérite une bonne destitution de nationalité tout ça…

« Douche froide ! » « Il reste pas lourd. » Les commentateurs se relâchent.

La France ne reviendra pas, en effet.

L’équipe est trop légère physiquement, avec des qualités techniques mais qui vont à l’encontre de l’intelligence tactique. En d’autres termes : ça tricotte, et quand on sait que la Biélorussie vient nous proposer ce que beaucoup d’équipes européennes peuvent proposer : un bloc de joueurs volontaires, avec un peu plus de qualité technique que la moyenne, grâce aux frères Hleb, cela suffit de nos jours pour faire un hold-up au Stade de France.

« Le problème c’est que bon » :  l’analyse à chaud de votre Stagiaire Live

Malouda s’exprime : « quand on n’est pas capables de marquer, il faut savoir garder notre cage inviolée… ». L’expérience parle, et c’est un hommage bien involontaire à l’héritage de Raymond et au bon vieux 0-0 à la maison. (N’oublions pas non plus que les défaites à la maison, il en a aussi connu, et ça ne l’a pas empêché de se qualifier). Mais les éliminatoires sont devenus presque par essence un combat à l’arraché, fait de longs déplacements, d’oppositions méconnues et farouches, pour toute équipe n’ayant pas un vécu ni un talent extraordinaires. Ce n’est pas plus mal, ils rendent plus méritoire encore la place qualificative pour l’Euro.

A la fédération, va-t-on regretter d’avoir suspendu des joueurs majeurs et en quelque sorte, « plombé » toute une campagne de qualifications ? Est-il sérieux de penser que la reconquête du public français se fera en négatif, par un jeu de punitions assez grotesque, et non par de nouvelles victoires ? Les sifflets semblent montrer que non : l’image de l’Equipe de France est certes importante mais la Fédération a surtout besoin de victoires pour mettre fin à cette série très embarrassante. Les belles dispositions affichées par Valbuena et Malouda, deux rescapés du Mondial, montrent également le poids de quelques sélections dans la balance.

Blanc, qui avait choisi de ne pas sélectionner pour le match en Norvège les 23 du Mondial, semble être victime d’un conflit entre les décisions politiques de sa fédération, et les choix sportifs qu’il aimerait faire. Pourtant, la réalité est tout autre. Blanc épouse parfaitement la ligne de conduite de sa Fédé, concernant la « restauration » de l’image des Bleus, par des mesures plus ou moins sérieuses.

Il le sait : l’expérience montre que le choix de la jeunesse n’est pas le bon pour l’exercice périlleux des éliminatoires. La jeunesse est un argument politique, rarement sportif. Mais le « Président » s’est positionné, par courtoisie ou par modestie peut-être, sur le terrain politique en se rangeant aux côtés de sa fédération ;  il ne peut plus s’opposer à une FFF qui entend bien retrouver de son autorité après avoir, été des années durant, tenue à l’écart par Raymond… A l’inverse, il ne peut pas non plus se contenter de ce qu’il avait ce soir, c’est pour ça que l’espoir est permis… et qu’il transpire dans son discours.

Alors que je commence à m’assoupir devant la télé, une image interrompt mes pensées : Louis Saha rentre au vestiaire et se passe la main dans les cheveux… « Mon Dieu, faites qu’il ne se blesse pas… ».

Pour revoir le but en vous tordant les tétons et dire « oh oui! c’est bon ! » cliquez ici

Pour lire l’analyse de la rédac panenka.fr en remuant la tête sur une bonne prod de RZA et le flow mythique d’ODB et consorts, cliquez

Pour simplement voir ce qu’il s’est passé dans le reste de l’Europe, cliquez ici

22 thoughts on “La rentrée du stagiaire live: France- Biélorussie

  1. Ta voix a baisé d’une octave, on dirait. Tu mues, tu te rases maintenant ? T’écris plus comme avant, on dirait bien que t’as grandi, petit.

  2. Tigana disait : « j’ai récupéré une équipe qui psychologiquement est encore sous le choc des mauvais résultats de la saison passée. ».

    Blanc pourrait en dire autant, ce n’est pas ma faute, ce sont les autres.

  3. Et ou sont tes fameuses comparaisons-sosie-mélange ? Ca manque.
    Avais tu remarqué que CJP avait également rippé à la fin du match en se croyant toujours en comagnie d’Arsène et Jean Michel ?

  4. Eva : j’ai pris 2 cm mais je suis toujours le même.

    Vlad : Je vais t’en donner du sosie, me colle pas une interro surprise le jour de la rentrée !!

    Ah je vous ai trop gâtés, je vous jure…

  5. Une question me taraude depuis que j’ai vu menez et Ben arfa contre la Norvège : la génération 87, c’est une génération de camel meriem, une génération d’otaries jongleuses ou les 2 ?

  6. Heureux de retrouver le stagiaire de retour de colo, mais comme Eva, je te reconnais à peine ! (en même temps avec ma gueule de bois c’est peut-être pas complètement de ta faute)…

    Pour l’instant on a les vestiges de l’EdF de Raymond avec la grinta du Bordeaux 2010… je vais peut-être me mettre aux paris en ligne en fait…

  7. « Je sais pas si je suis fou, mais plusieurs fois j’ai cru deviner la silhouette de Raymond dans celle du sélectionneur biélorusse, un homme debout dans sa zone, les cheveux blancs et plutôt svelte dans son costard noir. »

    Tu n’est pas fou, ou alors moi aussi car j’ai eu la même impression.

    Sinon chapeau une nouvelle fois au stade de France qui encourage les joueurs avant le match, les siffles quand ils sortent pour applaudir leur remplaçants pour siffler celui la même a la fin du match.
    De nos jours le passion ne dure plus très longtemps…

  8. La génération 87 c’est des gamins qui aimaient beaucoup frimer en dribblant tout le monde et en allant marquer les buts, mais aujourd’hui, ils jouent contre des adultes. Et ça devient effectivement un problème.

  9. Je vais faire un peu le rabat-joie mais je te préférais plus insouciant et foufou gamin. Pas que ça soit mauvais, loin de là, mais ça fait un peu trop studieux pour un garnement comme toi. J’espère que c’est l’effet rentrée.

  10. Rabat-joie ! Deux paragraphes sans vanne et ça chouine !!! Et si je faisais trop de vannes et pas assez d’analyses on me dira que je ne trouverais jamais de stage !
    Vous en aurez bien assez de l’insouciance et de la foufouterie cette année !

  11. @Omario

    la défense « c’est pas ma faute, c’est celle des autres » est copyrightée Gerard Houillier

  12. Sacré gamin, on le complimente il réagit pas, on le titille il est de suite aux aguets. En fait ça doit être les équations sosies et autres méchancetés sur le physique qui me manquent. Je suis un grand sadique.

  13. Eva a peut-être raison Radek (sacré joueur au passage, mon premier amour avec le foot, c’était la Rep. Tchèque de l’euro 96, suit devenu gardien à cause des parades de Kouba…no comment), le stagiaire découvre peut-être les joies de l’acné et du coup fait moins le malin niveau apparence physique…

  14. Il est revenu le merdeux, tu nous avais manqué…bon je suis bourré comme un membre du comité mais je partage l’avis de radek, je sais plus ce qu’il a dit mais j’e l’aime bien radej alors je suis d’accord avec lui.Content de te relire stagiaire ;)

  15. Et puis niveau sosie, le selectionneur de la biélorussie, je suis le seul à l’avoir considéré comme sosie du trappatoni ?

  16. De retour du Stade de France (depuis 2 jours en fait) j’ai passé une petite soirée sympa dans un beau stade avec plein de drapeaux, juste dommage qu’ils aient oublié de programmer un match vendredi soir.
    Sinon sur l’ambiance et les drapeaux on vous ment, on vus manipule. Seuls les rangs du bas (ceux qu’on voit à la tv) ont le droit aux drapeaux. En plus pour les encouragements ils ont trouvé une parade avec un super animateur made in Fun Radio (Max) pour chauffer tout ça, sauf qu’à la fin il a dû démissionner et du coup retour aux sifflets, jusqu’à la 80ème je me suis demandé si j’étais bien à St Denis.
    Sinon quelqu’un peut dire à Blanc que Waro il a rien à voir avec Chamack? Ce joueur est une insulte pour tous les mecs recalés des centres de formation

  17. Je suis étonné que presque personne n’ait relevé l’ange qui est passé lorsque le monsieur de TF1 au bord de la pelouse (c’était pas David Astorga, je me souviens plus de son nom) a dit: « si ca peut vous rassurer, le dernier sélectionneur à avoir commencé par 2 défaites c’était Gérard Houiller, et il a enchaîné par 6 victoires… ». Sic transit gloria.

    Sinon, c’est appliqué mais il est vrai que ca sent encore un peu l’odeur de papier clairefontaine tout neuf et le stylo plume sans tâches. Ca va devenir plus spontané au fur et à mesure de l’année scolaire, soyons-en sûrs; mais pour fairé écho à Eva, tu vas bientôt avoir 12 ans, et il est vrai que tu risque alors de commencer à être tourmenté par des évolutions naturelles dont on espère qu’elles n’auront pas d’effet sur ta joie légendaire ;)

  18. De toute façon le meilleur sosie c’est Rudy Garcia en Daniel Guichard.

    Oui il a grandi le petiot,c’est l’effet collège ça, il va apprendre l’Egypte, l’anglais et va commencer à tripoter son petit bout et viendra ensuite voir Tonton Moké et Rhinit pour des photos sales.

    Autre hypothèse, peut être que le gosse a été en vacances chez le barbu…A coup sur le vieux lui a parlé d’Olmeta.

  19. Des O.G.M mal footus !
    J’sais pas ce qu’y a…J suis raplapla…Ra pla pla
    Je suis tout pataud…Tout ramolo !
    C’est fait nous l’avons bue, la tasse et pour mieux noyer le nouveau né nous nous sommes nous-mêmes noyés avec l’eau du robinet.
    Minou ! Minou ! Où est passé le gros minet ?
    Le trou blanc… pour la French team
    Elle a raté le tram … le transsibérien !
    En pleine convalescence… arrêtons de se foutre de la gueule du monde
    A peine née, elle est déjà morte. Tant pis pour nous, après avoir dénoncé la déliquescence de nos mauvaises plantes, on se retrouve avec des O.G.M. indigestes à souhait.
    Qui pourrait dire le contraire, nous avons assisté à la prestation de quelques organismes génétiquement modifiés qui n’avaient absolument rien dans les souliers…Quelques ongles incarnés, quelques chevilles gonflées… mais des pieds sophistiqués qui ne savent pas encore s’orienter sans GPS au poignet !
    Disons-le sans détours, il nous faudrait… des tueurs-nés et non des O.G.M. qui fredonnent la marseillaise pour ne pas être sifflés.

    http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20Lizarazu

  20. @tueursnet, arrête tout de suite d’écouter Brigitte Fontaine, Jacques H et toute la famille Higelin, ça ne te réussit pas du tout.

  21. Officieux mais quasi certain : la 3F négocie actuellement de nouveaux contrats de sponsoring pour l’EdF. Il semblerait, mais selon la source c’est bien avancé, que Phildar, Bergère de France et Lainage des Pyrénées tiennent la corde. Le contrat serait juteux et novateur. En effet, il est prévu de réaliser un tifo géant en pure laine vierge, ce qui rend Ribéry non sélectionnable d’office. Là où c’est du tonnerre c’est que ce tifo sera tricoté par les joueurs de l’EdF, principalement par ceux de la génération 87, en match officiel. Quitte à les réunir, autant que ce soit spectaculaire et productif. Enfin du changement dans la politique de la FFF !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.