La scapulaire académie, Bilan.

Jean-Claude a les moustaches tournées vers l’avenir.

Bonjour à tous, ça y est la fin de saison est arrivée. Enfin pourrait-on dire car la fin fut très douloureuse à suivre pour le supporter que je suis. Les départs de Blanc et Chamakh, bientôt suivis par certains de leurs camarades montrent bien que nous sommes arrivés à la fin d’un cycle. Cette inter saison sera donc capitale pour les girondins car c’est là que nous verrons les réelles ambitions des dirigeants, Can you dig it lecteur ?

Bon pour commencer je vais dédier une chanson aux supporters girondins un peu trop virulents qui commencent déjà à réclamer un changement de président, de propriétaire etc… Bon la deuxième partie de saison est certes bien pourrie mais 6ème de ligue 1 et ¼ de finaliste de la LDC ça va, il y a pire pour une saison ratée ! Ce qui fait le plus suer au fond c’est que ce soit l’OM qui soit champion et que l’on ait perdu contre Lyon en LDC mais bon :

Bon alors que retenir de cette saison ?

Tout d’abord des grands matchs. Les deux doubles confrontations contre la Juve et le Bayern ont été de grands moments avec la blessure de Carasso remplacé par un Ramé héroïque à Turin. Dans le même match la prestation de MASTODONTE d’Alou Diarra face à Diego, Amauri et consorts, le premier but de Marouane en LDC contre Munich… Bref cette phase de poule fut un vrai régal même si au niveau du jeu ce n’était pas flamboyant, la confiance que cette équipe avait en elle était assez jouissive. On retiendra également le bon parcours en Ligue 1 lors de la phase aller même si encore une fois ce fut souvent poussif, en comparaison à l’année dernière nous n’avons pas ou peu vécu de match de championnat exceptionnels de la part de notre équipe. Pas de Monaco-Bordeaux au scénario incroyable, pas de Rennes-Bordeaux miraculeux, trop peu de retournements de situation. Un train de vie de sénateur qui a rendu les joueurs amorphes et incapables de réagir. Ceci couplé à une très mauvaise gestion des remplaçants a provoqué la crise que tout le monde connait. Pour moi les raisons sont plus à chercher ici que dans le cinéma joué par Monsieur Blanc et son futur employeur. Nous retiendrons également l’incapacité du club à retenir nos meilleurs éléments comme en témoigne le départ ô combien important du traitre et ce même si la cellule de recrutement a (pour une fois) réalisé une intersaison parfaite. Plasil s’est révélé être une excellente recrue, Ciani même s’il a craqué en fin de saison reste un très bon défenseur d’avenir et son association avec Planus a fait des merveilles, Carasso a montré qu’il était au moins aussi bon que Ramé et Sané a été une révélation. Et bien sûr le recrutement de Gourcuff qui même s’il a connu une saison difficile, reste un joueur très important du dispositif et garde une valeur marchande très importante. Retenons également les très bons chiffres en termes d’affluence du stade Chaban-Delmas. Espérons que cette tendance continue car Bordeaux mérite un public un peu plus fidèle et engagé pour pouvoir exister médiatiquement.

Après ce petit bilan nous allons maintenant passer à la remise des copies :

–         Plasil : 5/5 rien à dire à 3 millions d’euros c’est la meilleure recrue de Ligue 1 cette saison. Technique, précis, décisif le stratège tchèque a su s’imposer dans l’équipe et dans le cœur des supporters girondins. Pendant la crise il a été un des seuls à tirer son équipe vers le haut devenant un des joueurs les plus influents du vestiaire.

–         Trémoulinas : 4/5 La saison de la confirmation pour le meilleur centreur du championnat. Il a été omniprésent se révélant l’arme offensive la plus efficace dans le jeu. Il n’a pas encore la dimension physique et mentale d’Evra mais il compense par son explosivité et sa filouterie. Il a connu les premières difficultés de sa carrière en avril ce qui lui empêche d’obtenir la note maximale.

–         Sané : 4/5 La surprise du chef ! Recruté comme un joueur d’appoint, pour sa première saison en professionnel Lamine a tout connu, l’espoir d’un titre, la Ligue des Champions puis la déchéance. Et il s’en est globalement bien sorti sachant tirer le maximum de son potentiel physique. Il s’est montré très concentré et mérite tout à fait sa place dans l’effectif.

–         Chamakh : 4/5 Pour sa dernière saison sous le maillot marine et blanc Marouane s’est dépensé sans compter. Pourtant c’était mal parti, des souhaits de départ, une offre d’Arsenal refusée, un joueur au mental autrefois douteux (suite à la non-qualification du Maroc à la coupe de monde 2006, il avait réalisé sa pire saison révélant par la suite que cet évènement l’avait mentalement détruit). Heureusement s’il est peut être mal conseillé (d’un autre coté un joueur qui va à Arsenal est forcément mal conseillé… Je suis encore dégouté qu’il n’ait pas signé à Liverpool où il aurait fait un vrai casse) Marouane est devenu un professionnel exemplaire et il a réalisé sa meilleure saison sous le maillot girondins. Bravo et Merci.

–         Wendel : 3.5/5 11 buts, meilleur buteur du club, 6 passes décisives, il est décisif mais pas assez présent dans la construction du jeu.

–         Sertic (pas noté) Une bonne fin de saison pleine d’envie et de petites interviews bien senties, un peu de trash-talking à Bordeaux c’est réjouissant. A-t-on trouvé le fils spirituel de Francky Jurietti ?

–         Gourcuff 2/5 : Une saison qui serait acceptable pour un joueur lambda mais vu sa saison passée on attendant forcément plus (trop) de notre meneur de jeu. Il a connu une grosse chute en janvier dont il ne s’est jamais vraiment remis.

–         Chalmé 1/5 : LA grosse déception de la saison, une deuxième partie de saison vraiment à chier mais il a fallu attendre 4 mois avant de le voir sur le banc. Il a intérêt à revenir des vacances avec un état d’esprit différent.

Place maintenant aux tant attendus trophées de la saison:

–         Trophée Frank Castle du mec qui prépare sa vengeance et qui va tout défoncer : Fernando Cavanaghi. Comme le « super heros » de Marvel, Fernando menait une vie paisible dans le calme club des Girondins de Bordeaux, finissant 2 fois d’affilée meilleur buteur et devenant l’idole du virage sud. Malheureusement pour lui il a croisé Howard « Laurent Blanc » Saints qui a détruit sa vie en le reléguant sur le banc des remplaçants. Désormais, comme le personnage immortalisé par Thomas Jane dans une des plus grandes bouses du cinéma américain, Fernando n’a plus qu’un but : faire payer le coupable et montrer à la France entière le putain de joueur qu’il est vraiment. Le départ de Chamakh lui offrant le moyen de mettre à exécution son plan, il va mettre tous les moyens qui sont à sa disposition au service de sa mission.

Un petit aperçu de ce qui vous attends l’année prochaine, tremblez païens :

–         Trophée Nico le Tranchant du mec qui n’a pas le physique pour, mais qui s’énerve trop rapidement: Benoit Trémoulinas. Ce trophée vient récompenser le rôle joué par le famélique arrière gauche girondin dans la baston venant clore la série de matchs entre Bordeaux et Lyon. Comme cette connasse de journaliste, Reveillère a déclenché le tacle de trop et Benoit il lui en faut pas plus pour partir au quart de tour et devenir chaud comme un devil’s un soir de défaite. Et comme tout le gang de la old school a suivi, de Honoré Michael Otis Ciani Reading à Al « Marc Planus » Soltany, résultat la moitié de l’équipe prend un match de suspension. DU LOURD ! Pour toi lecteur un petit florilège des pétages du plomb du personnage le plus mythique de la carrière de Julien Courbey :

–         Trophée Richard Nixon du président qui aurait eu besoin de se faire ass-kicker par Black Dynamite, Can you dig it? : Laurent Blanc. Maitre de son club comme le président des states est le maitre du monde, Laurent Blanc n’avait pas ce contre-poids qui a permis à Nixon de se rendre compte que c’était mal de vendre une boisson réductrice de sexe : l’Anaconda Malt Liquor. Même Triaud s’est couché devant l’entraineur et Dieu sait que si on avait eu l’équivalent de Black Dynamite au club-house, rien de tout cela ne serait arrivé. Du coup pas de SHOWTIME MOTHERFUCKER!!!! FUCKIN THINK YOU GOTTA FUCK WITH? ME BLACK DYNAMITE!?!?!? Mais un calme plat même au plus fort de la crise. Par conséquent pour l’année prochaine la première mesure à prendre est de demander à Ciani de se laisser pousser la moustache ainsi qu’une belle coupe afro pour devenir le Michael Jai White de l’Aquitaine. Pour ceux qui ne l’ont pas vu ruez-vous sur cette oeuvre qui est un des films les plus marrants de l’histoire du cinéma américain (à voir en vost si possible).  Encore pour toi lecteur (décidément tu es gâté…) un extrait de cette fight mythique in da white house.

–         Trophée Rap Bordelais du truc qui ne sert à rien : Yohhhhhhhhaaaaannnnnnn Gouffran. Deuxième saison ratée  pour le génie venu de Normandie. Mais plus que cela c’est l’impression qu’il laisse sur le terrain qui est le plus désolant. Il est dans la droite lignée des attaquants maudits à 6 millions d’euros. Après Deivid et Edixon Perea il continue cette tradition bordelaise de se faire enfler une fois tous les deux ans avec un soit disant futur « grand »  attaquant… En attaque et sur le couloir droit il est devenu remplaçant et ses rentrées n’apportent jamais du bon. En fait Gouffran c’est comme le rap bordelais, s’il n’était pas, là personne ne s’en plaindrai, ça serait même un plus pour le niveau général de sa profession. Ecoute lecteur comment on peut détruire une instru mythique et tu comprendras le désolément que je ressens chaque fois que Gouffran foule la pelouse de mon stade préféré… Il n’y a pas que du bon en Gironde.

La déclaration prémonitoire de l’année:

Sertic : « Personnellement, j’ai envie d’aller au Stade de France et d’y battre Marseille. Les Marseillais, on les entend beaucoup parler, et ce sera bien de mettre les choses au clair. »

Pas grave Greg la prochaine fois peut-être.

Bon ben voilà mon bilan de cette année passée, mitigée entre joie et peine, entre amour et haine mais la passion reste intacte et vivement l’année prochaine. D’ailleurs je vais maintenant passer à mes vœux pour l’année prochaine :

–         L’entraineur : Beaucoup de noms ont circulé mais aucun je vous l’avoue ne m’enchante vraiment ? Souvenez-vous, avant de recruter Blanc, Bordeaux s’intéressait à un jeune entraineur, ayant joué pour Bordeaux en tant que joueur, et venant de faire monter Libourne en Ligue 2. Ça ne vous dit rien ? Didier Tholot! Aujourd’hui entraineur à Sion en Suisse (à qui il a fait gagner la coupe de Suisse) celui-ci serait a mon avis ravis de pouvoir tenter sa chance à Bordeaux et ce serait une solution moins couteuse que de prendre un entraineur médiatique et surcoté (Perrin, Courbis qui a laissé le club en ruine après son départ, Le Guen…). Donc je milite pour la venue de Mr DIDIER THOLOT !

–         Le remplaçant de Chamakh : Mon rêve se nommait Gignac mais l’absence de coupe d’Europe risque d’être rédhibitoire. L’erreur serait de prendre un Chamakh-bis qui sera forcément moins bon. Il faut prendre un joueur pour jouer avec Cavenaghi alors je vais peut-être en surprendre certains mais je souhaiterai que l’on recrute Hatem Ben Arfa à ce poste-là. Cavenaghi jouerait en pointe et HBA un peu plus en retrait en 9 et ½. Bon certes ce ne sont pas les joueurs les plus collectifs mais la science des appels et les qualités de finisseur de Cavenagoal s’accordent parfaitement aux qualités de percussion, de provocation et du sens de la passe décisive d’Hatem. Certes c’est un pari mais s’il se révèle payant ça donne un braquage à reprises de volées armées.  Et puis Hatem a tout pour enflammer Chaban comme Denilson par le passé… Souvenirs avec la larme à l’œil de cette époque Denilson-Darcheville-Faubert :

–         Le remplaçant éventuel de Gourcuff même si ça semble bien parti : Personnellement j’aimerai bien Le Tallec du Mans qui est toujours très bon face à nous ! Chaban lui réussit et il faut en tenir compte. En plus il a l’avantage d’être un vrai ailier droit ce qui nous permettra de retrouver le 442 « à la bordelaise » qui est le schéma de jeu historique du club.

–         Le remplaçant de Diarra s’il part même si ça semble aussi bien parti : Rio reviens à la maison ! Ou alors ton clone Matuidi.

–         A part ça le club a juste besoin de recruter un remplaçant à Trémoulinas mais sinon les postes sont doublés, l’effectif est conséquent et expérimenté, pas besoin de le chambouler.

Mon équipe rêvée pour l’année prochaine :

Entraineur D. Tholot

Voilà lecteur j’en ai fini avec ce bilan que, je l’espère, tu auras apprécié et j’espère que nous nous retrouverons l’année prochaine pour d’autres aventures girondines.

16 thoughts on “La scapulaire académie, Bilan.

  1. J’apprécie Jean-Claude, tu ne ressasses pas trop (enfin en apparence), tu vas de l’avant, c’est bien.

  2. Je sais qu’on ne joue pas l’Europe l’an prochain, mais je pense qu’on a gagné assez de thune et que les départs de Alou et Gourcuff en raporteront assez pour viser un peu plus haut… J’aime beaucoup Le Tallec, mais je ne vois pas en Ben Arfa la solution idéale à ce poste… Je serais plus pour « tenter » un gros coup et prendre un Joao Moutinho (si l’idée le tente bien entendu) qui dépotterait un max =)

  3. Je me permet d’ajouter une petite déclaration.

    Laurent Blanc (19/01/10): « Auxerre a réussi la même chose. Je ne veux pas minimiser ce que fait Lille. Ils ont des joueurs de talent, ils ont eu un début de saison un peu chaotique à l’intersaison et en début de saison. On a perdu chez eux, ils méritaient la victoire. Maintenant, ils sont dans le haut du tableau, il va y avoir de la pression. Les matches vont se succéder – ils sont qualifiés en Europa League -. Il faut jouer au plus haut niveau. S’ils continuent comme cela, c’est très bien, mais attendons de voir. Sur la durée on va voir s’ils sont capables de maintenir leur niveau qui est très élevé. A un moment donné on parlait d’Auxerre. Et après, on a vu »

  4. Une équipe d’un fort beau gabarit, si elle n’est pas ironique (?). En revanche, malgré toute l’estime que j’ai pour lui depuis que sa tête a dégonflé, le Tallec à droite…

  5. Lequel de le Tallec? Parce que bon, Anthony, il est un peu court sur ses capacités réelles pour les ambitions du club… Damien lui est trop jeune, même si très prometteur.

    Et Ben Arfa? Hatem « sème la discorde » Ben Arfa? Jean Claude, ce n’est pas sérieux de prendre des substances psychotropes pour écrire ses Académies…

  6. « ce serait une solution moins couteuse »
    C’est le problème à Bordeaux, chercher le moins couteux.

    « Hatem a tout pour enflammer Chaban »
    Après OL, OM, Bordeaux! Restera plus que Paris pour avoir le titre du pourrisseur de saison.

    « Le Tallec du Mans qui est toujours très bon face à nous ! »
    Ça c’est le syndrome Sémak. Un mec t’en plante 2 et tu l’achètes. Après il faut pouvoir le revendre.

    « Le remplaçant de Diarra »
    Y veut encore partir lui ? Après Lyon parce qu’il ne jouait pas assez, Bordeaux car il ne gagne plus…
    Faites gaffe marseillais,! Il arrive chez vous!

  7. Pourrisseur de saison.. Il a quand même gagné le dernier titre de l’OL et le premier de Marseille depuis 17 ans… Ok il n’a pas forcément joué mais j’connais pire comme « pourrisseur de saison »

  8. Tout d’abord bonjour à tous.

    @ Eva: Merci eva mais tu sais je pense que c’est normal d’aller de l’avant au final quand on soutient un club on ne retiens que les bons moments. Si on essaie de le soutenir quand ca va mal c’est quand même rare que ce soit les défaites qui restent dans nos mémoires.

    @iPee: Tu voudrai joao pour le faire jouer ou? Et puis on a déjà plasil dans le m^me registre non? Quand au fait de viser plus haut dans le recrutement je pense que ca va etre dur vu l’absence de coupe d’europe et le fait que Bordeaux est rarement un club qui fait rêver les joueurs. Donc pour moi si on recrute à l’étranger ca va soit être un joueur moyen, soit une ex star cherchant une retraite paisible (genre ). Du coup personellement je pense qu’il est plus réaliste de viser soit des joueurs qui sont en difficulté dans leur club soit des joueurs de club de ligue 1 moins huppés soit des anciens de la maison qu’on essaie de ramener au bercail. C’est comme ca que j’ai construit le recrutement. Après c’est clair j’aurais pu dire faut prendre Joaquin, Grafite et kwadwo Asamoah mais bon ca ne serait pas très realiste!

    @ Radek : Très bonne déclaration aussi mais je t’avoue qu’elle me fait un peu mal au coeur.

    @ mchill: Non l’équipe n’est pas ironique. Concernant Le tallec il me semblait qu’il jouait à droite à l’époque de coutadeur. Cette année il s’est recentré parce qu’il n’y avait plus personne au Mans non?

    @ Torben: Je parle bien sur d’Anthony que je trouve personnellement très bon chaque fois que je le vois jouer. Pour Damien je ne vois pas trop l’intérêt de le recruter, les joueurs « a potentiel » se révèle souvent être des arnaques surtout quand on les recrute assez cher (Gouffran…). Autant prendre un joueur que l’on connait et qui pourra apporter quelque chose de suite. Pour Hatem je savais que ce choix allait faire réagir mais explique moi bien en quoi c’est un semeur de discorde. Pour moi à Lyon c’est Benzema et son ego sur-dimensionné qui l’ont honteusement écarté du groupe et à Marseille Deschamps peut pas le voir depuis qu’il l’a insulté à l’entrainement. Cheyrou aussi a des problèmes avec deschamps pourtant personne ne le traite de fouteur de merde…. Pour moi Ben Arfa est victime de sa réputation et d’un traitement très spécial de la part de la presse (il n’y a qu’à voir ce qui s’est passé avec zahia, une HONTE de la part des journalistes).

    @ Jah : Rechercher le moins couteux a aussi du bon. Par exemple pas de Keita à 18 millions d’euros chez nous. Et on arrive quand même à sortir des putains de joueurs (wendel, fernando, plasil). Je ne vois pas le mal à être prudent. Concernant Hatem c’est une critique gratuite… Pas très digne de parler ainsi d’un joueur que vous avez adulé. On crache certes sur diawara mais jamais tu nous entendra dire qu’il est nul ou qu’il ne faut pas le prendre car la vérité c’est qu’on en a fait un très bon joueur. Semak se révèle être très bon au Rubin Kazan avec qui il a gagné le championnat de russie. Peut être qu’il n’ets pas fait pour jouer en France. Au moins Le Tallec aura pas besoin d’un énorme temps d’adaptation. Que diarra veuille partir c’est triste mais quelque part c’est normal. C’est juste s’il part à Marseille que ca ferait mal. En tous cas chez nous il a été exemplaire, un grand capitaine.

    @Rastatouffe: C’est vrai que sur le coup il y est pas pour grand chose mais stat intéressante quand même. Sacré palmarès. :)

    @ Nick: Didier est de la même promotion que Laurent Blanc pour l’examen du DEPF. Hasard ou signe du destin?

  9. Je crois aussi en HBA, et si on lui donne sa chance en 9 1/2 (son meilleur poste effectivement), il peut faire très mal. On a déjà vu sur ses bouts de matchs à l’OM qu’il sait être décisif.

  10. On a dit à Bernard Fa qu’il était un génie.
    Et, depuis longtemps, Il joue et se comporte comme il pense que le font les génies.
    C’est son gros problème et ce n’est évidemment pas de sa faute.
    « Ancien joueur adulé »
    Tu confonds avec Benz qui a le même caractère mais qui a su se rendre indispensable sur le terrain.
    Hatem a fait quelques belles choses, il a été, surtout très prometteur et ça c’est arrêté là.
    A l’OM aussi je crois.
    On verra comment il se comportera s’il part de Marseille.

  11. Personnellement, Anthony le Tallec… Je l’ai vu joué plusieurs fois cette saison, autant il peut parfois bon, notamment contre les gros, autant je l’ai vu jouer quelques matchs quelconques,pour être gentil, je trouve qu’il a un peu de mal sur la continuité. Bon après, rien ne dit en effet qu’il passera à côté de sa saison s’il vient chez vous, c’est tout le mal qu’on peut vous souhaiter, et lui souhaiter. Mais c’est un gros pari quand même…

    Pour Ben Arfa, son comportement de diva n’a pas posé problème seulement avec Benzema. Il s’était battu avec Squillaci par exemple. A Marseille, il a eu aussi des problèmes en interne. Ce type est un espoir, mais il commence à montrer qu’il n’a pas le mental pour passer de promesse à confirmation au niveau du jeu. Et vu son comportement, ça vient surtout du mental. Après, on peut ergoter sur les méfaits de la starification jeune, ok, mais Ben Arfa me paraît trop cher pour ce qu’il apporte.

  12. Bon, personne a l’air de répondre sur le sujet mais si si Jean Claude les vidéos c’est très bien !

  13. Pour Ben Arfa il faut rester réaliste il est un peu trop cher et surtout il n’a pas envie de venir à Bordeaux. Mais c’est ce profil de joueur qu’il faut quelqu’un qui sait perforer, faire des passes décisives, avec un jeu de tête correct(pas le cas d’Hatem). Le candidat idéal aurait été Briand mais bon sans coupe d’Europe impossible de le voir à Bordeaux…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.