La Scapulaire académie note Toulouse-Bordeaux (2-0)

Claude Pèze nous prépare les vacances comme il se doigte.

Born to lose, I’ve lived my life in vain
Every dream has only brought me pain
All my life I’ve always been so blue
Born to lose and now I’m losing you.

Au contraire des trajets du Claude, l’académie est toujours allégée cette semaine.

Officiellement maintenus après leur victoire face au PSG, les joueurs bordelais sont désormais en vacances et sont partis arroser ça à la Calle Ocho vendredi soir. Heureusement, sur le coup de 9h ou 10h du matin (vous savez ce que c’est, on boit, on voit pas le temps passer), alors que les joueurs étaient en after Quai de Paludate (où tout le monde a pu admirer le jeu de jambe d’André sur la piste de danse), Lilian Laslandes s’est souvenu d’un truc. Entre deux mètres de tequila paf avec Ben Khalfallah il s’est souvenu que la L1 n’était pas réellement finie et qu’il fallait aller le soir même jouer à Toulouse.

C’est donc avec un groupe amputé de Trémoulinas, Salif Sané et André, officiellement blessés mais qui en réalité ont préféré rester à l’after, que Bedouet emmène les restants à Toulouse, embarquant en plus le jeune Elissade « pour lui montrer le monde pro » dixit Lilian entre deux tournées. Le jeune Rémi eut donc l’occasion de voir les « pros » à l’œuvre au moment de monter dans le bus. Le rendez-vous était pris à midi, heure à laquelle Carrasso et Plasil arrivèrent, costume au couleur du club, frais et dispos. Le dernier à arriver fut Alou Diarra, vers 14h30, short, claquettes, lunettes de soleil et doliprane à la main. Professionnel jusqu’au bout le capitaine.

Le bus arriva à Toulouse vers 17h30 car le chauffeur fut obligé de s’arrêter régulièrement pour permettre à Ben Khalfallah d’aller vomir, lui qui avait raté les chiottes à sa première tentative. Sentant bien ses joueurs peu concernés, Bedouet se résigna à aligner une équipe quelconque. Dans les buts, Carrasso, bien qu’ayant mangé un cassoulet à 19h30, est titulaire, à droite on retrouve le rouquin Chalmé, qui hésite entre l’Irlande et l’Ecosse pour ses vacances, Marange à gauche, lui qui espère toujours une prolongation de contrat alors que dans l’axe Bedouet décide d’aligner Planus et Sané, bien que l’un soit hors de forme et que l’autre soit hors sujet cette saison. Au milieu, Bedouet fait souffler Fernando et le remplace par Ducasse, soit pour qu’il se montre et qu’un club le signe soit pour convaincre les dirigeants bordelais de le prolonger. Il l’associe à Diarra qui estime avoir réussi sa saison depuis mercredi et son match face à Paris, Diarra qui jouera en tong d’ailleurs. Pour faire le jeu on retrouve Plasil, le seul mec qui a moins de 0,5 g/L d’alcool dans le sang côté bordelais. A droite on a Ben Khalfallah qui s’est tapé un bon Kebab post-cuite, même s’il était un peu trop chargé en harissa à son goût alors qu’à gauche on a Wendel qui a vomi après avoir reniflé une bière. En pointe, pour se coltiner la charnière Fofana – Cetto, Bedouet décide de relancer Modeste après avoir réussi à lui ôter le peu de confiance qui lui restait.

En face on retrouve une équipe qui a besoin de 3 points pour assurer son maintien et qui misera tout sur le physique pour s’en sortir, mais aussi sur un coup de bol, parce que jouer en pointe avec Braaten, pour marquer c’est pas facile.

Pour le match ben en gros on se fait chier 25 minutes, ça met du bois, ça joue physique côté Toulousain et ça manque d’envie et de motivation côté Bordelais. Le commentateur se permet des interventions magiques : « Sissoko va plus vite que Marange » (running gag pendant la première période apparemment) et « Je n’ai pas vu un seul match de Bordeaux cette saison » qui fait toujours plaisir à entendre. A la 27ème, Sané fait une faute de con, Carrasso est obligé de s’avancer pour gueuler sur son mur qui est pas foutu de se placer et se fait surprendre par la frappe de Tabanou. Il repousse dans les pieds de Cetto qui ne se fait pas prier pour le crucifier, ce qui lui va bien vu sa gueule de Judas. C’est tout pour la première période qui est bien chiante. En seconde période, sur une faute d’un Planus dépassé, Didot dépose la balle sur la tête de Capoue qui lui dit « Thank you » et marque le but du 2-0 pour Toulouse. Se faire baiser par Toulouse sur des combinaisons sur coup-franc, une habitude pour Bordeaux. A ce moment-là « les carottes sont mortes » comme le dirait Yoann Lachor. Et en effet le match se termine sur ce score. En même temps vue l’envie des joueurs fallait pas s’attendre à mieux. Place à l’analyse.

Les gars :

Carrasso (3/5) : Son mauvais placement coûte le premier but certes. Mais il n’est pas responsable de la faute stupide de Sané, ni du placement ridicule de son mur. Et il serait très mal venu de jeter la pierre au mec qui nous a sauvé plus d’une fois cette saison. A la classe d’offrir sa place à Ramé pour le dernier match de la saison. Ce mec est génial.

Chalmé (2/5) : Face à un Tabanou plein d’envie, le rouquin a souffert et n’a pu apporter que très peu offensivement. En même temps c’était Ben Khalfallah qui devait l’aider. Probablement déjà en vacances dans sa tête. Sa destination ? Ecosse ou Irlande, où il passera inaperçu.

Marange (2/5) : Voir Chalmé, les cheveux roux en moins. Sera probablement prolongé dans les semaines à venir avant de partir en vacances pas trop loin, du genre Lacanau, de peur qu’un mec lui pique sa place pendant son absence et qu’il se retrouve à Nancy.

Sané (2/5) : Commet une faute d’une stupidité extrême sur le premier but. Le reste du match il a été bien mais pas top. Partira en vacances avec Djibril Cissé pour parler bagnoles et musique et reviendra soit avec un tatouage moche soit avec une bagnole moche. Mieux vaut pour lui que ce soit la bagnole.

Planus (Desireless/5) : Voyage voyage pour Marco en effet, à Merano pour une cure d’amaigrissement.

Diarra (Vacances/5) : Mercredi soir il recevait un mail avec ce contenu en provenance d’Alain Roche. Visiblement la réponse est oui.

Ducasse (On va finir par le regretter/5) : Laissé bien seul par un Diarra qui s’imaginait déjà à Paris, Pierre a d’abord paru dépassé puis a fini par prendre ses responsabilités, livrant ainsi une prestation encourageante. Remplacé à la 88ème par le jeune Elissade.

Ben Khalfallah (1,68 g/L /5) : Heureusement qu’il a été plusieurs fois en position de hors-jeu sinon on l’aurait pas vu. Sa destination pour les vacances : Nîmes du 8 au 13 juin, Pampelune du 5 au 13 juillet, Mont-de-Marsan 15 au 19, Bayonne du 27 au 31, de nouveau Bayonne du 4 au 8 août puis Dax du 11 ou 16 pour finir. Comment ça ça correspond aux férias du Sud-Ouest ? Coïncidence. Remplacé à la 58ème par Diabaté.

Wendel (Jussie/5) : Pas vu, pas pris, pas noté. Remplacé à la 58ème par Ayité.

Plasil (Plasil/5) : Le seul qui ne pense pas encore à ses vacances. Le seul qui se bat sur le terrain. Le seul qui réussit à être dangereux. La classe.

Modeste (3/5) : Espérons pour lui qu’il aura des joueurs pour le soutenir devant l’an prochain parce que là ça devient lourd pour le pauvre Anthony. Une bonne préparation cet été et du travail face au but lui rendra confiance.

Les entrants :

Ayité (non noté) : Il avait envie… de dribbler.

Diabaté (non noté) : N’a pas réussi à prendre le dessus sur la charnière centrale adverse. Pas plus que Modeste.

Elissade (non noté) : Première apparition en pro pour lui. Félicitations.

Les mecs en face :

Tabanou est lexicalement proche de Ribéry mais intéressant à voir jouer, Sissoko choisit ses match, Cetto est roux et moche, comme Chalmé, mais lui marque et défend correctement, Didot est une plaque tournante, comme le quartier du Mirail et Ahamada n’a pas pris de but, bien qu’essayant tout pour le faire.

Les remarques à la con :

· Les Ultras arrêtés au péage à l’entrée de Toulouse, fouillés, refouillés, gazés une première fois tout ça pour finir gazés de nouveau à la mi-temps lorsqu’une bataille de bombes à eau a fini sur un stadier, ça donne envie d’être Ultra. Merci Frédéric Thiriez.

· Toujours aussi fringuant le public toulousain. Il y avait surement plus de monde place Saint-Pierre à la même heure.

· Plus qu’un match. Ouf.

 

Ils soutiennent l’activité du Claude : webgirondins , chezlesgirondins.com, girondinsanalyse.com, b3dgs.com. Pour les suivre, vous avez aussi leur page facebook, tout comme celle du Claude himself sans oublier celle de Horsjeu.net ,de la Scapulaire Académie ainsi que les profils de certains de vos académiciens préférés mais surtout de l’Editeur, ce si bel Homme, si beau et si intelligent (et je ne parle pas de son potentiel attractif mesdames).

10 thoughts on “La Scapulaire académie note Toulouse-Bordeaux (2-0)

  1. C’est vrai que l’an dernier j’étais allé voir TFC – Bordeaux en visiteur, on entendais jamais un toulousain chanter. Quelle belle ambiance de merde.

    Sinon pour le match… RIEN.

    Merci l’ami Claude :)

  2. Diarra il te tacle quand même la passe en retrait aux 6m de Tabanou pour Sissoko, notre plus belle occaz’ hors CPA.

    Sinon je te trouve dur avec Carasso, il le repousse quand même le coup-franc, derrière c’est sa défense qui doit faire le taf’ plutôt que de laisser 1 m d’avance à Cetto.

  3. Moi j’etais a St Pierre en tout cas, fidele au poste chez l’Oncle!
    Putain un an que j’avais pas remis les pieds en France, quel echec…

  4. Plus qu’un match! Seule bonne nouvelle c’est clair! Faisons jouer la CFA, ça nous fera du nouveau un peu…

  5. @SanctionAdministrative

    Tu oublies que la CFA (2…) joue sa remonté ces prochains jours… Bon, on fera jouer le gardien de la CFA2, notre brave ulrich…

  6. J’ai à chaque fois un frisson de plaisir dans les omoplates quand je vois que Bordeaux a perdu, parce que je sais que Claude va être en forme… C’est cruel, mais tu donnes envie que ton équipe perde…

  7. Et bien chez nous on s’est maté le multiplex tous angoissés, avec en hommage à la TFC accadémie un Bordelais dans le tas.

    Inutile de préciser que ce fût un défilé de quequettes agitées sous son nez que nous lui avons offert toute la soirée. Attention ceci n’est pas de la fiction.

    Quand vous venez vers la fin c’est signe de maintien ou de qualif’ en coupe d’europe. Vous serez donc toujours bienvenus chez nous. Mais quel soulagement finalement cette victoire vu les résultats incroyables de la soirée, sinon le déplacement à Brest aurait bien senti la descente.

    Merci à vous bordelais de ne pas avoir envie de jouer ! Mais encore, grand Dieu, quels résultats étranges, j’aurais pas gagné grand chose si j’avais joué au loto sportif…

  8. @Plasil Power

    Effectivement, faute.
    J’avoue, autant j’ai oublié le 2 après CFA alors que je le savais, mais je n’avais pas regardé le classement… merci pour l’info.
    Juste envie de voir des joueurs « rafraîchissants ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.