La Scapulaire Académie vous présente le Bordeaux 2011-2012

C’est comme l’an dernier, mais sans Diarra-Fernando et Tigana. Donc pareil en fait.

Je m’étais promis de faire un papier régulier sur les transferts bordelais cet été. Mais tout comme la cellule de recrutement bordelaise j’ai préféré aller me pignoler au bord de la piscine en prétextant un manque d’argent/temps/envie. Mais, à quelques jours de la reprise, entre deux margaritas (le cocktail pas la cougar), je me suis dis : « Tiens, si je faisais une présentation de l’effectif ? » et donc par une après-midi de merde au boulot je me suis mis au travail pour vous livrer cette présentation d’un effectif… que en fait c’est presque le même que l’an dernier à part quelques nouvelles têtes : retours de prêts, deux transferts à 0€ et surtout un coach qui ne se plaint pas de l’héritage laissé par son prédécesseur dès le départ. Faut dire que l’héritage de Tigana est pas plus épais que le sens moral d’un homme politique. Passons aux présentations :
Le coach :

La recrue majeure de cet été est Francis Gillot, qui a décidé de quitter le Doubs et un Sochaux européen pour venir à Bordeaux dans une équipe à la rue depuis un petit moment. Mais pourquoi est-il venu ? La réponse est simple, comparez le Doubs et la Gironde, vous comprendrez bien pourquoi il en est parti. Donc le Francis est venu, tout content, séduit par le beau discours de Triaud qui avait sûrement dû lui promettre la venue de Martin sans lui dire qu’il parlait de Mallaury Martin et pas de Marvin. Pas con (en tout cas moins que Tigana pour le coup), le Francis est venu avec ses deux adjoints pour éviter de se retrouver avec un Pavon dans les pattes et a bien vu rapidement qu’il y avait pas d’argent au club, surtout quand Triaud lui a dit que s’il voulait des touillettes à mâchouiller pendant le match il avait qu’à se les acheter lui même. Il s’est adapté et tente depuis de ré-apprendre le football à l’effectif bordelais sauf Plasil qui a la classe et Carrasso qui a dit : « J’en peux plus » en voyant arriver Ciani au premier entraînement.
Son objectif : Faire jouer au football des mecs comme Ben Khalfallah
Le grand moment de sa saison : Bordeaux qui mène 4-0 à Sochaux au bout de 35 min.

Les gardiens :

Cédric Carrasso : L’un des rares bordelais au niveau l’an dernier, il a débuté sa saison par un match de préparation « communsymbole » de la saison dernière puisque perdu 3-1 face à l’Udinese avec une défense aux abois. Après avoir menacé de se mettre en dépression, il a été rassuré (un peu) par les matchs suivants où l’équipe n’a encaissé qu’un seul but, et encore sur pénalty et de toute façon, ce n’était pas lui au goal. Il sera donc encore une fois cette saison l’ultime rempart de la défense bordelaise et prions pour qu’il ne se blesse pas au vu de la prestation digne d’un Gaëtan Huard des grands soir de Olimpa face à Toulouse (explication ici : http://youtu.be/WeFhxZVd980)
Son objectif : Etre moins sollicité que la saison dernière en étant tout aussi efficace.
Le grand moment de sa saison : Après un match, il déclare en interview : « Avec un mec comme Ciani devant moi je suis serein et détendu »

Kévin Olimpa, Abdoulaye Keita, Azbe Jug : Feront banquette ou CFA cette saison et prierons pour que Carrasso se blesse pour tenter de lui piquer sa place. Ils seront les seuls à prier pour ça.
Leurs objectifs : Travailler le jeu au pied pour Olimpa, apprendre à être reconnu pour Keita, apprendre le français pour Jug
Le grand moment de leur saison : Mi-Août, Carrasso se blesse gravement, Gillot décide de signer Valverde plutôt que de prendre un risque.

 

Les défenseurs :
Mathieu Chalmé : Le seul latéral droit de métier de l’effectif compte sur cette saison pour prendre les matchs les uns après les autres, en insistant sur l’esprit d’équipe et que « l’important c’est les 3 points ». Surtout on compte sur lui pour retrouver le niveau qui lui avait permis « d’être aux portes de l’équipe de France » il y a deux ans et surtout qu’il arrête son marquage à la con et ses tacles de gros débile (si si les tacles les deux pieds en avant).
Son objectif : Qu’un journaliste lui repose une question sur l’équipe de France un jour.
Le grand moment de sa saison : Laurent Blanc l’appelle en équipe de France en février pour un match amical après les forfaits de Sagna, Réveillère, Debuchy, Corchia, Jallet et Zébina.

Michaël Ciani : Après une saison anale digne d’un Michalis Kapsis et après avoir été désigné tête de turc de l’année (première dauphine derrière Anthony Modeste en réalité), Micka voit cette saison arriver comme celle de la rédemption. Atteint par la limite d’âge pour signer à Arsenal, il garde néanmoins l’idée de jouer en Angleterre un jour sans pour autant jouer à WBA ou QPR (flemme d’écrire les noms complets). A lui de prouver qu’il peut être un bon défenseur.
Son objectif : Etre moins souvent impliqué dans des buts contre Bordeaux.
Le grand moment de sa saison : Après un match d’anthologie face au PSG où Gameiro est sorti en pleurs du terrain par sa faute, Jean-Michel Larqué déclare sur RMC : « Ciani ? Ouais il est pas trop mauvais »

Carlos Henrique : Après une saison vierge comme un gros membre, le boucher de Rio a récupéré l’intégralité de ses moyens physiques, surtout au niveau des coudes comme peut le témoigner un des attaquants de l’Udinese qui n’avait pas compris ce à quoi il s’attaquait. N’ayant aucune valeur marchande et étant donc intransférable, Carlos a pour seul objectif cette saison de gratter une place de titulaire dans la défense au gré des méformes (qui a dit Planus ?) ou des mauvaises prestations (j’ai entendu Sané ?).
Son objectif : Prendre la place de Heinze en tant que défenseur le plus rugueux de L1.
Le grand moment de sa saison : 31 Janvier 2012, il accueille un nouveau joueur en slip à l’infirmerie

Florian Marange : Tout l’été il a espéré lire que Marseille, Dortmund, le PSG ou même Bolton avait fait une offre pour son concurrent côté gauche. Confiant, il avait même prolongé à Bordeaux, décidant d’humilier Ben Khalfallah à l’entraînement plutôt que d’aller se faire humilier par toute la Liga en signant à Osasuna. Il entamera donc une nouvelle saison en tant que doublure, en essayant de pousser le titulaire sur le banc. Un joueur qui a un bon esprit.
Son objectif : Foutre Trémoulinas sur le banc ou à Dortmund.
Le grand moment de sa saison : Spielberg décide de faire un remake du Livre de la Jungle et prend Trémoulinas pour jouer le rôle de Mowgli.

Marc Planus : L’homme de verre de la saison dernière sait bien que s’il ne retrouve pas la forme il vivra cette saison du banc de touche ou même en CFA. S’il retrouve la forme physique, il faudra aussi qu’il s’impose en véritable patron de l’axe bordelais, peu importe le partenaire qui lui est associé.
Son objectif : Retrouver la forme
Le grand moment de sa saison : 3 Janvier 2012, première pesée post-fêtes, il n’a pris que 6 kilos, son meilleur score depuis 4 ans.

Vujadin Savic : Après une première saison compliquée, le Serbe sent bien qu’il doit s’imposer cette saison dans la hiérarchie des défenseurs centraux sous peine de retourner en Serbie plus rapidement que prévu, ou pire, signer à Châteauroux. Et puis qu’il apprenne le français aussi.
Son objectif : Apprendre le français
Le grand moment de sa saison : Gillot le teste côté droit pour dépanner face à Marseille, il découpe Valbuena et entre au panthéon « Didier Sénac » dans le cœur des supporters bordelais.

Benoît Trémoulinas : Après une saison 2010-2011 de merde (oui je dénonce, je suis comme ça moi), Benoît a tenté de faire croire à tout le monde qu’un « gros » club allait s’intéresser à lui et le faire signer. C’est raté. Heureusement, le Francis, en fin psychologue, lui a expliqué que s’il voulait aller plus haut comme Tina Arena (Gillot utilise des exemples qu’un footballeur peut comprendre) il valait mieux pour lui qu’il joue mieux que ça. Benoît l’a bien compris et semble avoir trouvé un nouveau copain pour faire des dédoublements avec Maurice-Bailey’s, son ancien jouet Wendel semblant tout pourri désormais.
Son objectif : Franchir les portes de l’Equipe de France depuis le temps qu’il est devant à attendre.
Le grand moment de sa saison : Un grand club soumet une offre à deux chiffres pour lui.

Lamine Sané : J’ai failli l’oublier lui. Volontairement. Il a déclaré récemment qu’il ne voulait plus jouer à droite, ça tombe bien nous non plus on ne veut plus le voir jouer à droite. Ni dans l’axe d’ailleurs, à moins qu’il se mette sérieusement au travail.
Son objectif : Réaliser qu’il faut quand même un minimum de cerveau pour faire une bonne carrière.
Le grand moment de sa saison : Excédé par son comportement, Gillot l’envoie en prêt à Nancy avec son frère. Nancy descend au terme de la saison. Grand moment.

 

Les milieux :

Landry N’Guémo : Son arrivée pour 0€ en provenance de Nancy a fait parcourir un frisson dans le dos de tout amateur de football qui s’attendait à voir débarquer un mec aux qualités de relance dignes de Puygrenier et faisant autant de fautes qu’un Joel Sami. Erreur ! En fait si N’Guémo était souvent remplaçant à Nancy et peu apprécié de Correa c’est surtout parce qu’il sait jouer au football. Hargneux dans le bon sens du terme, le Camerounais est capable de relancer proprement à plus de 10 mètres de lui et servira de base de lancement aux attaques bordelaises cette saison, évitant ainsi à Plasil de revenir chercher le ballon trop bas sur le terrain.
Son objectif : Faire oublier Diarra et Fernando à lui tout seul
Le grand moment de sa saison : Les bordelix arrêtent d’insulter Diarra et commencent à acheter son maillot.

Grzegorz Krychowiak : De retour à Bordeaux après deux prêts consécutifs à Reims, le Polonais a bien l’intention de s’imposer dans son club formateur. Doté d’un gabarit imposant, il va découvrir les joies du combat physique en L1 (à moins que le club ne décide de le prêter à nouveau) en étant la doublure de N’Guémo, Gillot privilégiant une formation avec un seul milieu défensif..
Son objectif : Prouver au club qu’il sait former des bons joueurs et accumuler de l’expérience.
Le grand moment de sa saison : Fin mai 2012, il est élu joueur de l’année de Reims pour la troisième saison consécutive alors qu’il n’y a pas mis les pieds de l’année.

Jaroslav Plasil : Le meilleur bordelais de la saison dernière avait des envies de départ mais le discours de Gillot l’a non seulement rassuré mais l’a aussi poussé à signer une prolongation de contrat provoquant de nombreuses taches dans les caleçons bordelais. Il sera le leader du jeu bordelais une nouvelle fois cette saison, reste juste à espérer que ses partenaires se mettent au diapason.
Son objectif : Continuer à avoir la classe malgré sa coupe de cheveux douteuse.
Le grand moment de sa saison : Brassard au bras il soulève l’Hexagoal (le truc moche de la Ligue qui sert de trophée de champion) après une saison d’anthologie de sa part.

Grégory Sertic : Après une saison compliquée à Lens, Greg est revenu affûté à Bordeaux, en ayant bien compris que s’il voulait éviter une nouvelle saison galère dans un club où joue un mec comme Démont il fallait qu’il se montre à son avantage. Chose faite en amical ou sa relation technique avec Plasil a fait plaisir à voir et s’est montrée pleine de promesses. A lui de confirmer en L1.
Son objectif : Eviter de retourner à Lens et de recroiser Luissette.
Le grand moment de sa saison : Bordeaux – Lens en Coupe de France, il humilie Démont tout le match et en colle une à Boloni présent en tribune.

Fahid Ben Khalfallah : Passé du statut de “Remplaçant de Gourcuff” à “Remplaçant de Sertic/Saivet/Traoré”, le Tunisien est au plus bas dans les cœurs des supporters bordelais. Le point positif c’est qu’il ne peut pas aller plus bas. Blessé, il va louper le début de saison, ce qui ne dérange apparemment personne. Espérons pour lui qu’il retrouvera un niveau acceptable. En tout cas il est sympa.
Son objectif : Jouer au football pour commencer
Le grand moment de sa saison : Une interview au Milo’s avec Funky Francky, les gars de CLG et des Long Islands.

Wendel : Un mec qui prend 100 000€ net par mois, qui mets pas un pied devant l’autre depuis presque 2 ans, qui refuse de prolonger si on l’augmente pas et qui pourrait être capable de refuser un transfert s’il a pas le salaire qu’il souhaite (140 000€ nets), j’appelle ça un pauvre con. Alors Géraldo t’es sympa, tu nous as fait rêver avec tes buts et tout ça mais là t’es gentil, tu fais tes valises, t’embarques ton anorexie et tu te casses.
Son objectif : 140 000€ par mois
Le grand moment de sa saison : La signature d’un contrat à 140 000€ par mois et une grosse prime.

Nicolas Maurice-Bailey’s : Deuxième recrue à 0€ de l’ère Gillot, tout le monde s’est empressé de railler ses statistiques faméliques pour un joueur de L1, les Bordelix en tête. Quelques bons matchs amicaux plus tard, les Bordelix ont retourné leur veste et l’annoncent comme étant la clé de la future grande saison bordelaise (oui oui je l’ai lu). A défaut d’un génie du football, on a recruté un joueur de qualité pour bien figurer en L1.
Son objectif : 4 buts de L1 en plus de 100 matchs… Pourquoi pas plus de 4 en une saison ?
Le grand moment de sa saison : Pierre Ménès qui le met dans la liste des joueurs « aux portes de l’Equipe de France » lors du CFC.

Henri Saivet : La perle bordelaise de Football Manager est enfin de retour. Après un prêt plus que concluant à Angers, Henri est de retour à Bordeaux et compte bien s’y imposer. Surtout que la concurrence côté droit ne lui fait pas peur. Il pourrait bien être la révélation bordelaise de la saison. Et si Gillot ne l’estime pas encore tout à fait prêt pour la L1, il y a toujours Lens qui lui fait les yeux doux pour un prêt. Ça donne quoi d’ailleurs Luissette qui fait les yeux (sain)doux ?
Son objectif : Achever les espoirs de Ben Khalfallah
Le grand moment de sa saison : Oscar UNFP du meilleur espoir de la saison devant le melon des deux frères Ayew.

Abdou Traoré, Floyd Ayité : Au mieux il seront prêtés (Nice pour le premier, Lens pour le second en leur faisant croire qu’il est aussi bon que Saivet), au pire ils feront CFA ou banquette pour Traoré qui a tout de même montré quelques belles choses pendant les matchs amicaux (il paraît).
Leurs objectifs : Jouer une saison complète, à Bordeaux ou ailleurs
Le grand moment de leur saison : Le départ de Ben Khalfallah au mercato d’hiver.

 

Les attaquants :

Anthony Modeste : Auteur d’une bonne pré-saison quoi qu’en disent les Bordelix (qui n’ont retenu de lui que ses poteaux face à Udinese), Anthony est prêt à être le fer de lance de l’attaque bordelaise, lui qui a désormais un partenaire à ses côtés (Gouffran, Diabaté, Gérard Majax). Espérons pour lui qu’il confirme ses bonnes dispositions et qu’il fasse taire ses détracteurs.
Son objectif : Plus de 10 buts et moins de 10 critiques par match à son encontre
Le grand moment de sa saison : Des Bordelix viennent s’excuser auprès de lui pour l’avoir critiqué de manière injustifiée.

Cheick Diabaté : Le sosie Malien de Peter Crouch (pour son style de jeu de tête) a pour objectif de prendre la place de Modeste à la pointe de l’attaque bordelaise et aussi provoquer le plus de penaltys possibles vu sa capacité à tomber dans la surface. Son entente avec Modeste paraissant improbable au vu du style de jeu prôné par Gillot, il risque d’être utilisé comme joker, surtout si son concurrent flambe.
Son objectif : Obtenir un penalty, chose qu’il n’a pas réussie en amical
Le grand moment de sa saison : Après une bonne CAN qu’il remporte avec le Mali, il se prend pour Samuel Eto’o et se met à parler de lui à la troisième personne.

Yoan Gouffran : Il a vécu la fin de saison dernière avec une jambe dans le plâtre et c’est donc plein d’envie qu’il a fait cette préparation. Enfin positionné à son « poste de prédilection », on espère enfin qu’il va justifier son transfert qui commence à dater.
Son objectif : Justifier son transfert, enfin. Et sortir du terrain sous l’ovation du public sans être sur une civière.
Le grand moment de sa saison : L’ovation du public lorsqu’il annonce à la fin d’un Bordeaux-Caen qu’il quitte le club pour retourner en Normandie.

Jussie : On l’appelle Gérard Majax pour sa capacité à disparaître en plein match ou Christophe Rocancourt pour sa capacité à arnaquer Bordeaux depuis plusieurs saison. De ce joueur je ne sais pas quoi attendre tellement il m’exaspère par son inconstance. Gillot croit en lui apparemment, plus moi.
Son objectif : Obtenir une prolongation de contrat avec un salaire confortable à la clé en faisant 3 bons matchs dans la saison.
Le grand moment de sa saison : Un but d’anthologie face à Lille/Marseille/Lyon/Paris qui laisse croire aux supporters qu’il va enfin faire une bonne saison.

David Bellion : Ah ? Il est toujours au club ? Il est toujours footballeur ?
Son objectif : Continuer à prendre 80 000€ par mois pour squatter l’infirmerie. Après tout Henrique l’a fait l’an dernier.
Le grand moment de sa saison : L’arrêt de sa carrière ?

 

Conclusion :

Malgré un effectif qui est loin de faire bander sur le papier, je crois en Gillot pour peu qu’on lui laisse le temps de travailler. Et au pire, j’ai encore une liste de cocktails capables de faire passer n’importe quel match pour un agréable moment. Place au terrain avec la réception de Sainté dimanche.

Ils soutiennent l’activité du Claude : webgirondins.com , chezlesgirondins.com, girondinsanalyse.com, svsch.b3dgs.com. Pour les suivre, vous avez aussi leur page facebook, tout comme celle du Claude himself sans oublier celle de Horsjeu.net, de la Scapulaire Académie ainsi que les profils de certains de vos académiciens préférés mais surtout de l’Editeur, ce si bel Homme, si beau et si intelligent (et je ne parle pas de son potentiel attractif mesdames).

Il y a des nouveaux venus qui soutiennent l’activité du Claude : girondins4ever et lalegendedesgirondins.com à qui je souhaite la bienvenue en ouvrant une bière.

51 thoughts on “La Scapulaire Académie vous présente le Bordeaux 2011-2012

  1. « Mais pourquoi est-il venu ? La réponse est simple, comparez le Doubs et la Gironde, vous comprendrez bien pourquoi il en est parti… »
    Tu connais le Doubs pour parler de la sorte ? Parles pas si tu connais pas

  2. Les amateurs du Doubs apprécierons le mépris…

    Oups j’avais perdu mon sens de l’humour n’est ce pas mon cher Morbier !

  3. FCSM25 c’ets un billet d’humeur .. si cela te plait pas , tu ne lis pas … tout simplement et tu retournes sur le site du FC sochaux …

  4. mais j’ai rit, mais j’ai rit… l’été s’ra chaud, l’été s’ra show, dans les tee-shirt, dans les gillots!

    merci Claude, ça me donne envie de repartir une année de plus avec les Girondins. Et oui Modeste va en claquer plus de 10 et oui les Bordelix viendront lui le lécher le Bip!…

  5. En fait le Doubs c’est super joli. Et puis quelle langue chatoyante et étrange. Je me souviens être arrivé à Saint Gorgon Main et d’avoir marché, marché, marché… jusqu’au moment où je me suis rendu compte que non seulement j’étais paumé mais qu’il allait être difficile de me faire comprendre. On a tous le même pays mais on n’a pas tous le même accent.

  6. Je connais le Doubs,j’ai ete a bordeaux eh ben FCSM25 y’a pas Photo bordeaux est 100 fois mieux ,quand tu vois montbé avec l’usine ,le centre ville et que tu vois bordeaux he ben tu te dis c’est pas le meme monde

  7. Alors que la discussion sur le Doubs bat son plein, le Haillan prend l’eau, comme un symbole d’une charnière Ciani-Planus…

  8. Je me suis gaussé ! j ai tant ri que j ai dû éprouver le même rire nerveux que Jussie et Wendel lorsqu ils reçoivent leur relevé de compte en banque

  9. Etant supporteur monégasque, et oui messieurs il en reste (surement plus que de sochaliens d’ailleurs….sic.), je ne sais pas trop pourquoi je me suis retrouvé là…Et bien félicitations messieurs pour votre auto-dérision. Dans 90% des clubs de L1, le corps de l’auteur d’un tel article serait deja en train de pourrir sur la place de l’hotel de ville…..J’aime l’esprit bon enfant des supporteurs girondins, un peu comme les lensois ou stéphanois…..Bref je m’en retourne sur mes terres monégasque, gouter aux affres d’une ligue II mortelle…..

  10. jolie prose stiou tu devrais passer plus souvent! ceci dit le claude ne résidant pas a bordeaux et que mine de rien le pas de calais c’est loin et moche, y a peu de chance qu’il finisse pendu place pey berland

  11. Surtout qu’il y a rien qui permettrait une pendaison en place Pey-Berland. A la limite sous l’arche de la Victoire

  12. Montbé ok c’est Peugeot donc c’est les usines mais le vrais 2-5, ou on respire l’air pur, ou on bouffe bien, vous ne le connaissez pas. Alors la ferme… Et footballistiquement parlant, on est un cran au dessus de vous…0-4 ça vous rappelle quelque chose ???

  13. Tu sais ce qu’on dit normalement FCSM25: « dans le Doubs abstient toi »

    C’est ce que tu aurais du faire !
    (Moké j’ai piqué ta blague désolé mais la mienne est mieux quand même… de blague)

  14. Le Doubs c’est un peu comme le Nord, sauf qu’ils couchent pas entre frères et sœurs. Du coup, aucun intérêt.
    Les filles sont plutôt moches, ont les cheveux gras et transpirent à grosses gouttes leur cancoillotte à l’ail.
    Les mecs se noient dans l’alcool parce qu’ils n’ont pas les couilles de se noyer dans le Doubs devant leur vi(ll)e si triste.

  15. Alors ça c’est du bon, du très bon boulot Mister Claude.

    La conclusion est exactement la même que moi. Je pense qu’on est vraiment sur la même onde footballistiquement et alcooliquement.

    @FCSM25 : Si tu n’as pas d’humour, pas de capacité de dérision, pas d’ami et que tu n’as rien d’autre à foutre que de lire les présentations des Girondins de Bordeaux un mardi à 18h, tu n’as qu’à te faire l’intégral de topito plutôt que de nous les broyer menues.

  16. FSCM25 tu as aucun humour !
    J’habite dans le Doubs et moi je trouve ça drôle et réaliste.

  17. FCSM25: C’est quoi cette petite crise? Tu vas me soigner cette vilaine prose et tu reviendras quand tu seras mieux disposé.

    Sinon le Claude, faut que tu partages les recettes de cocktail parce que si ça aide à supporter Bordeaux, ça doit marcher également avec l’OL…

  18. Merci le Claude pour cette magnifique présentation qui a eu le mérite de me faire rire au travail.

    Quant au débat sur le Doubs, je dois dire que je n’y ai jamais mis les pieds, c’est donc qu’il y a des raisons.

  19. A l’aise Pèze !

    Pareil Gaha, si on y va pas, c’est que c’est mieux chez nous !

  20. @Rafael: ou alors c’est que t’es trop pauvre pour te payer un déplacement dans le Doubs et là c’est vraiment la honte (mais tu le justifie comme tu veux)…

  21. Ben quand on habite a Montpellier, n’importe quoi peux justifer le non-déplacement dans le Doubs, ou bien la Moselle, des trucs comme ça quoi.
    Mais ça va, mon vrai job me paye pas niveau au RSA, il est plus généreux.

  22. A pisser de rire ! Mais je crois plus aux bons cocktails qu’à la divine rédemption d’un effectif valant au plus la 6ème place…

    Merci pour ce bon moment
    Davtou33

  23. en tout cas, je vous invite de bons coeur dans ma belle région qu’est la Franche comté et je vous garantie qu’on vous couche tous un par un, girondins, marseillais, montpellierains…. pas un ne résistera à notre coté festif et vous repartirez en ayant avalé une boite d’efferalgan. Et en plus, si vous venez pour voir un match de votre equipe, vous repartiez avec une valise aussi

  24. Erf, encore une « région » qui m’a l’air fortement touchée par l’alcoolisme…

  25. Venir passer une soirée à Montbéliard pour bouffer une boîte d’Efferalgan, franchement, ça me tente moyennement… Mais pourquoi pas, hein?! Je respecte.

  26. « on vous couche tous un par un, girondins, marseillais, montpellierains… »
    Et les lyonnais bordel? C’est quoi cette injustice? Nous aussi on veut que vous nous couchiez dans des valises avec de l’Efferalgan tout ça, comme ça on aura des nouvelles palettes dans notre bagage.

  27. David Bellion va faire une grande saison!!Je parie mon foi la-dessus!Par contre je trouve pas terrible l’attitude de Triaud vis-àvis de Wendel!Moi je l’aime bien ce mec malgrès sa dernière saison pourrie!

  28. Le Doubiste ne mentionne pas le Breton ni le Nordiste. Comme un regain de lucidité alcoolique.

  29. je ne les mentionne pas car c’est difficile de les coucher. On va dire que c’est la même façon de s’amuser ;-)

  30. Bon Claude, va falloir qu’on parle. T’es drôle et tout, je te l’ai déjà dit, mais notre histoire d’amour va bientôt finir si tu continues : après tes attaques incessantes contre le jeu chatoyant de Nancy, voilà que tu t’attaques au Stade Rémois, mon deuxième club de coeur, comme disent les journalistes. Alors d’accord, je ne supporte que des équipes incongrues, mais est-ce vraiment la peine d’être si méchant et de taper sur des ambulances innocentes qui ne t’ont rien fait et qui de plus lisent fidèlement ta prose (enfin moi en tout cas) ? Ne peux-tu juste te réjouir du bonheur de supporter une équipe, certes déclinante, mais qui a gagné un championnat dans les 50 dernières années ?
    Sans compter le Doubs où je te trouve un peu dur.
    Bises.

  31. Très bon article et plaisants commentaires, j’ai, comme d’habitude, passé un chouette moment…
    Et je me demande si cette année, je ne vais pas préférer le débat au film !?!?!
    Mais, après une saison où ils ont vécu dans le dur, souhaitons à nos Girondins de vivre cette année dans le Doubs…
    So show Borfeaux !
    Cordy allemand.

  32. Très bon article et plaisants commentaires, j’ai, comme d’habitude, passé un chouette moment…
    Et je me demande si cette année, je ne vais pas préférer le débat au film !?!?!
    Mais, après une saison où ils ont vécu dans le dur, souhaitons à nos Girondins de vivre cette année dans le Doubs…
    So show Bordeaux !
    Cordy allemand.

  33. Très bon article et plaisants commentaires, j’ai, comme d’habitude, passé un chouette moment…
    Et je me demande si cette année, je ne vais pas préférer le débat au film !?!?!
    Mais, après une saison où ils ont vécu dans le dur, souhaitons à nos Girondins de vivre cette année dans le Doubs…
    So show Bordeaux !
    Cordy allemand.

  34. @ FCSM25
    Pas sur que tu sois vraiment passé voire tse cousins méridionnaux pour dire ça :)

  35. Une nouvelle saison avec Claude et le club au scapulaire commence !!
    Espérons que les prestations de nos bordelais soient à la hauteur du tenancier de la scapulaire académie !!

  36. j’ai un pote qui fait ses études a Aix, on est allé avec les copains du Doubs, on les a tué…

  37. Faudrait un championnat de l’alcoolisme pour que Sochaux soit champion de France .
    Très bon Claude qui a bien réussi ses matches de préparation , vivement lundi pour la prochaine scapulaire académie ( et accessoirement dimanche soir )!

  38. Sochaux a fini 5ème avec de tout petits moyens. Les girondins sont a la ramasse comparé à eux

  39. Marrant comme toujours, un petit bémol sur Traoré que je vois bien percer cette saison… Toujours plus qu’un BKF. Mais bon je suis le peut-être le seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.