La Serie A académie 36eme journée

0

Gianluca se rappelle qu’il travaille pour horsjeu.net

Mes amis c’est tout simplement incroyable de vous retrouver. J’étais à nouveau dans les rues de Rome à faire découvrir les chemins de la ville éternelle à quelques ragazze giapponese, quand l’edditore, il m’a téléphoné pour me le dire, la Série A, elle a avancé sans toi Gianluca !  Comment ? Qu’est ce que c’est que cette ineptie !
J’ouvre le Corriere Delle Squadre, et je vois quoi ? Que l’Inter est encore devant ! Que derrière, c’est Livourne, Sienne et l’Atalanta très loin et que Di Natale est Capocanoniere. Sacré farceur cet edditore !
Alors, puisque c’est l’obligation d’écrire sur le sujet, je vais le dire ce qu’il s’est passé.

Le match à suivre évidemment, c’était la Roma qui jouait en premier abord. Depuis que Méxès a pleuré comme le petit garçon qui vient d’aller voir Monsieur le Curé, la Roma, elle se sort les tripes du ventre. A l’extérieur, contre des Parmesans très friables, la Louve s’est tranquillement imposée 2-1 avec le but de Totti et celui de Taddei. Avec les 3 points, hop, la Roma devient en tête de Série A, pour un instant.

J’ai l’idée qui trottine dans la tête mienne, c’est de rebaptiser le surnom du Milan A.C. en « Vecchi Uomini » ou quelque chose comme ça. La victoire contre la Fiorentina (10e) 1-0 sur le pénalty (c’est comme ça que vous dites chez les Transalpins ?) de l’habituel Ronaldinho (son cinquième de la saison), c’était pourtant assez aisé de la signer plus lourdement. C’était vraiment long à regarder. Autant que votre serviteur. A proposito, Leonardo, il aurait les mauvais contacts avec Berlusconi. C’est le scoop !

La lutte est sans merci ni de rien pour la quatrième place entre la Samp’ et Palermo, les équipes aux buteurs rebuts.

Parmi les bien classés de ce championnat palpitant, on attendait de la Sampdoria une victoire aisée face à Livourne. C’a été effectivement tranquille, avec un nouveau but de l’ingérable Cassano et un tout neuf de Ziegler. Ce garçon, Cassano, c’est vraiment bien pour la Squadra qu’il ne vienne pas au Mondial. Ce serait comme intégrer Di Canio au Sankt Pauli. Impossible cette diva. Tant mieux pour les supporters de la Samp’ et tant mieux pour l’Italia.

De la même manière dans ce championnat, qu’il est tout le temps plein de matches superbes et dont le scenario nous échappe sans cesse, Palermo a vaincu Sienna, et à l’extérieur ! Straordianrio, grâce à la botte de ce diable de Miccoli, quel superbe joueur, qui inscrit sa dix-huitième œuvre d’un geste technique parfait. Sinon, la Squadra, pourquoi elle se prive de lui ? C’est stupide, ce garçon il rêve de le porter le maillot bleu, il mériterait vraiment d’en faire partie. Mais pas Amauri. Hors de question. Ni Balotelli. Ciao Marcello.

J’apprends aussi que Jean-Claude Blanc, ce serviteur zélé de la Vieille Dame, il s’en va ? Formidable, tous les Turinois, c’est incroyable, ils n’ont pas cessé d’applaudir le départ du francese. La presse n’a pas été dithyrambique à son égard, et les joueurs non plus. Ni les supporters. Au moins, pour eux, Balotelli reviendra peut-être l’an prochain sous le maillot du Napoli, alors, ils pourront chanter. D’ailleurs ces deux équipes sont en vacances pour la fin de l’année, 6eme et 7eme, avec 7 points d’avance sur le Genoa, premier non qualifié d’Italia. Imaginez un peu l’an prochain les affiches à San Paolo ou au Stadio Delle Alpi. « Napoli-PSG », « Juventus-Montpellier »… Mon cœur ne pourrait que s’enrayer. Je me demande comment réagiraient les supporters parisiens à San Paolo, par contre. Passons, basta. Le Napoli a vaincu le Chievo de Yepes. Yepes, c’est le monsieur aux cheveux longs qui tombait au Parc des Princes ? Et il va à Milan l’année prochaine ? Cazzi. Je disais donc, but de German Denis, qui sera encore une fois de plus proposé à Marseille (remarque, l’argentin est à la mode cette saison) et de Lavezzi que le club veut garder à tous prix. Bonne chance président De Laurentiis.
Les joueurs de la Juve eux, ne doivent pas savoir que Jean-Claude Blanc s’en va, piteuse prestation de l’équipe turinoise à nouveau. Face à la modeste équipe de Catane, les tutti bianchi, cette équipe de fantoches fantômes, n’ont pu faire que match nul, avec l’ouverture du score de Silvestre. Là je me dis, edditore, tu as raison, la Serie A elle a changé. Mais non, c’était un giocatore que j’avais oublié, mes excuses à sa famille et surtout ses proches.

Voilà ce qu’il y avait de réellement intéressant à voir comme match jusque là. Après, tu as les derniers, ils ont perdu, sauf l’Atalanta, 1-1, ma Peluso, il ne voulait pas rester en Serie A, il a marqué contre son camp. Sinon, l’Atalanta ne serait qu’à deux points de l’adversaire du soir, Bologne. Tant pis pour eux.

Quoi d’autre… Les vacanciers de Cagliari ont fait 2-2 à domicile contre Udinese et ont laissé marqué Di Natale parce qu’ils l’aiment bien. Bien vu d’avoir viré Allegri dehors, bravo.

Bari ont mis la fessée 3-0 au Genoa qui ne joue plus rien, pas même ses couleurs. Et voilà.

Ah, le Lazio-Inter, j’avais oublié. Non, mais, c’était pas un vrai match. Sans rire, on ne peut penser que la Lazio allait réellement se battre contre l’Inter. Ils ne sont pas sauvés et sachant qu’ils peuvent mettre la Roma dans le purin, le but il est clair. Les mecs, ils ont pensé qu’ils pouvaient refaire pleurer Totti et Méxès dans la même journée, alors, portes ouvertes. Résultat,  0-2, comme dans du beurre la défense. La Mamma, paix et miséricorde à son âme, elle n’a jamais eu des passoires pareilles. A part le gardien, mais il est Uruguayen, les subtilités doivent lui échapper, le pauvre. Il n’a pas compris le jeu. Les buts sont signés de Samuel le frère de Mirko Bergamasco, et par Motta, la victime de l’horrible, petit et répugnant Busquets. Excusez-moi. Bref, la Lazio a joué contre la Roma contre l’Inter. Chiaro ?

Pour résumer la situation générale, l’Inter a toujours deux points d’avance sur la Roma, le Milan flotte tranquillement à 7 points. La Samp’ est en pôle position pour la quatrième place avec 63 points, devant Palerme, qui en possède deux de retard. Ce sera l’affiche de la prochaine journée par ailleurs, Palerme-Sampdoria, le match de l’année à suivre en Italie, le match décisif pour la quatrième place ligue-des-championnante.

D’autre part, tout est joué ou presque, en bas de tableau : l’Atalanta possède cinq points en moins que Bologne et la Lazio et jouera à Napoli. La Lazio ira affronter Livourne, déjà condamné et condamnable. Par contre Bologne ira jouer le Catane de Mihajlovic.

La Roma, elle, attend Cagliari et leurs maillots de bain, et l’Inter va s’imposer contre le Chievo Vérone sur un doublé de Materazzi. A part un miracle, le Mou’ est en train de réussir à remporter un nouveau Scudetto pour l’Inter. Capable de gagner le triplé, c’est très possible, connaissant le Mister, mais la Roma peut encore faire le doublé coupe-championnat. La Ligue des Champions elle sera italienne, c’est déjà certain, c’est ce qui pourrait freiner l’Internazionale dans son chemin de plantes exotiques vers le titre. Patience donc, plus que deux journées à suivre dans le plus beau championnat du Monde !

Baci,

Gianluca Patucca.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.