Perfettu Erignacci, en ce 10 Décembre avait aussi droit à son cla-shit-o, un merveilleux Nancy-Ajaccio, duel entre les deux derniers du classement, duel entre la pire attaque et la pire défense. Vous l’aurez compris, pas de Cristiano, de Messi ou de Xavi, plutôt des Bakar, Tibéri et Calvé. On ne s’attendait pas à du spectacle on n’en a pas eu. On n’attendait pas de buts, on en a eu. Les Corses attendaient leur première victoire à l’extérieur, il ne l’ont pas eu, la faute à une volée de Niculae à la 93ème minute.

10ème minute : Bakar, qui a combiné avec Niculae enroule sa frappe. Ochoa est battu 1-0, la défense corse est beaucoup trop passive et attentiste. Le  match est complètement dominé par l’ASNL.

12ème minute : Le Perfettu se rend compte que Nancy est sponsorisé par Sopalin. C’est pas pour autant que les supporters nancéens se paluchent sur le jeu de leur équipe.

21ème minute : Première action ajaccienne, aussi bien construite qu’un abri dans Koh-Lanta.

35ème minute : Sur une longue transversale de Cavalli, André Luiz détourne le ballon de la tête et lob son gardien. Au challenge Franck Queudrue, le Brésilien est très bien placé.

36ème minute : L’A.C.A est devenu fan du groupe « marquer un but sans avoir d’occasions ».

45ème minute : Nancy a dominé les trois-quart de la première période mais n’a pas su se mettre à l’abri. Ajaccio met toujours autant de temps à rentrer dans le match et paye cash ses premières minutes trop timides.

55ème minute : Les Nancéens ont un coup de mou, pas moi. Je sors le sopalin.

73ème minute : Cavalli est servi sur la gauche de la surface. Il s’enfonce, s’excentre et envoie du lourd dans la lucarne. 1-2. Les Nancéens sont menés. Le Perfettu aime bien mener, le sopalin est toujours sur la table.

80ème minute : Mode préjugé du commentateur ON : « Les Corses qui font un braquage, c’est pas si étonnant ». Mode préjugé du commentateur OFF.

85ème minute : Les spectateurs nancéens quittent le stade Marcel Picot quarante minutes après les joueurs de Nancy.

90ème minute : Une petite pensée pour Cascarinho. Pas trop dure la vie en Guinée-Bissau ? Moi ici c’est dur, le sopalin est toujours à côté de moi.

93ème minute : Sur la dernière action du match, Niculae reçoit le ballon dans la surface, sa reprise finit au fond des filets. C’est du beau travail, bizarre pour un Roumain. C’est la Libération dans la Tribune où l’on peut entendre les Echos des spectateurs.

 

A squadra :

 

Annutazioni :

Ochoa 3/5 : Si yo fuera Ochoa, viviría como él, mil cohetes mil amigos, y lo que venga a mil por cien, si yo fuera Ochoa, saldria en mondovision, para gritarie a la FIFA, que ellos son el gran ladron. Ce moment hispanique est gracieusement offert aux nombreux lecteurs mexicains de Horsjeu.net. Un arrêt décisif dès la première minute, puis un autre époustouflant à la 55ème font de lui l’un des meilleurs gardiens de Ligue 1, de France, d’Europe, du Monde, de l’Univers, de la galaxie, de la Voie Lactée, du trou noir, de la Corse, de la Fistinière, de Paris.

Lippini 3/5 : IL N’A PAS PRIS DE CARTON JAUNE EN PREMIERE MI-TEMPS, IL N’A PAS PRIS DE CARTON !!! Bon il en a pris un à la 85ème minute quand même, faut pas trop lui en demander. Encore plus incisif et agressif que Charlie Hebdo.

Poulard 3/5 : Le vétéran a encore toutes ses dents et nous sort toujours des interventions sorties de nul part, en catastrophe. Toujours un As en ce qui concerne la relance de la tête sur les coups de pied arrêtés adverses, il a bien tenu la baraque, jusqu’à ce que Niculae marca.

Medjani 3/5 : 1m84 de puissance, 1m84 de muscles, 1m84 de robustesse, 1m84 de virilité, l’Algérien est La Montagne de la défense ajaccienne, infranchissable. 1m84 de connerie aussi, comme le prouve sa déclaration au journaliste à la mi-temps : « ça va très vite à Nancy ». Va te jeter à la mer.

Diawara 3/5 : Une passe décisive, une belle activité, des efforts pour apporter offensivement, Fousseini convainc et s’impose comme titulaire. Depuis plusieurs matches il envoie du lourd, DiawaRammstein.

Mostefa 2/5 : Aussi effrayant qu’un article du Courrier Picard sur le viol d’une petite fille de 5 ans violée par son grand-père nazi et borgne, aussi inquiétant qu’une éjaculation précoce de Van Bommoul, aussi affolant que de vouloir faire jouer des matches de championnat un 5 Mai, Mostefa reste une énigme.

Pierazzi 2/5 : Travailleur de l’ombre. De l’ombre de Casper.

Cavalli 5/5 : Certains le sous-estiment, le comparent à un pauvre stagiaire du redac-chef du journal de la Fac de Besançon, alors qu’en fait c’est lui le patron, le maître du Monde. Maître à jouer ajaccien, ce samedi soir il n’était pas le canard enchaîné mais un canard déchaîné. Une « passe décisive » et un but sont à mettre à son actif. Indispensable.

André 2/5 : Il nous a gratifié d’un jeu aussi faux qu’une interview de Lily Allen par So Foot, à trop s’énerver il n’a pas pu influer sur le jeu de son équipe. Cependant son p’tit minois sympathique ferait craquer Marianne. Et Dudu.

Tibéri 3/5 : Titulaire depuis deux matchs à la place d’un Sammaritano en nette perte d’influence, l’ex-sedanais fait le job sereinement. Il s’affirme au fur et à mesure et le Perfettu peut déjà vous annoncer qu’il sera l’homme fort de la deuxième partie de saison dantesque des Ajacciens. Le progrès, il connaît.

Ilan 2/5 : Touche deux fois moins de ballons que ses partenaires, perd deux fois plus de ballons qu’il n’en gagne, tire autant de fois au but que Medjani, a la moitié de l’âge de Carlos Bianchi mais n’a pas le quart de son talent. Comme quoi les statistiques ça peut servir des fois.

 

I rimpiazzanti :

Kinkela, 69ème NN : Pantaloni a préféré faire rentrer l’express Kinkela plutôt que le lent Socrier en pointe après la sortie d’Ilan, ça veut tout dire sur le niveau de l’ex-attaquant favori de Mèch Tuyot.

Socrier, 76ème NN : Bon il est quand même rentré mais ce n’est pas pour autant qu’on l’a vu. Le Perfettu a une question essentielle, quel maillot sous le sapin de Noël ? Celui de Socrier ou celui de Lippini ?

Lasne, 88ème NN : Tu veux pas repartir loin ? Genre à Bordeaux ?

 

Autant vous dire que le Perfettu était extrêmement déçu après cette égalisation à la dernière seconde mais ça ne l’a pas empêché de vomir dans le seau à glaçons plus tard dans la soirée. Heureusement que les copains n’aiment pas le gaspillage et ont ingurgité le contenu du dudit seau.

Le Perfettu et tous les amateurs de foot commencent à entendre non pas La voix du nord, mais la voix de la Ligue 2. Va falloir cravacher les gars, impossible n’est pas Corse.

L’A.C.A recevra Rennes dimanche prochain à 17h, en espérant une victoire attendue depuis belle lurette, puis se déplacera au Stade Bonal (non non pas Nicolas Bonnal) le 21 décembre. Le Perfettu compte bien se déplacer à Sochaux pour supporter ses joueurs lors du dernier match de l’année. Des volontaires pour venir braver le froid du Doubs ? (cette demande est sérieuse). Sinon le tirage au sort des 32èmes de finale de la Coupe de France a été plutôt clément pour les Ajacciens qui se déplaceront à Fréjus pour y affronter l’EFC Fréjus-Saint Raphael. Guy Moux dit que ça sent le match piège, moi je dis que ce sera l’occasion pour Richard Socrier de marquer. Et puis de toute façon si Ajaccio perd, le Perfettu coupe les couilles de Michel Panini et les fait bouffer à Marinette Picon-Bière.

Des noms de journaux sont cachés dans cette académie, sauras-tu les retrouver ? Le Perfettu a fait une acad’ de merde et n’est pas fier de lui, l’as tu remarqué ?

Et pour finir, comme toujours, un petit proverbe corse pour briller en société (ou pour replacer dans des articles sur le départ du Tour de France en Corse) :

« Inde u male, ognunu ci stà male, u bè, ognunu u si tene per sè ! » / « Dans le malheur tout le monde est mal, le bonheur, chacun le garde pour soi ! »

«  Aio…Aio…Andemi tutt’o stadiu . A mé…A té. Ché un matchu disputatu a d’a juca A.C.A. Ma l’arbitru qualli sera ?
Gridemi e via l’A.C.A »

A frappocu,

 

Perfettu Erignacci.

Perfettu vous file les images malgré le scénario.

8 thoughts on “L’Aiacciu Académie note Nancy-Ajaccio (2-2)

  1. Guinée Equatoriale, pas Bissau. Il y a trois Guinées en fait, une française (Conakry), une portugaise (Bissau) et une espagnole (l’histoire s’est arrêtée dans les années quarante, pour moi. Décoloquoi ?)
    Sinon, pas content du nul, mais content du but à la 93e minute. Sauvé par Niculae… Si on m’avait dit ça un jour…

  2. Thème : presse écrite, check.

    Bonne académie dans l’ensemble, sur les préjugé on-off et le groupe « marquer un but sans avoir d’occasion » m’ont fait marrer.

    Laisses les burnes de Michel en dehors de tout ça.

  3. @perfettu : pas touche a Calve, mec. ce type pleurera comme henry quand on lui elevera une statue a marcel picot
    @cascarinho : t’es vraiment un sale nazi (et bim, un point godwin a zero)
    @moke : desole pour les accents, degaine pas ta grosse matraque, ces claviers anglais me rendent dingue.

  4. Le Choa a aimé la dédicace implicite. Pour remercier Perfettu, le Choa a fait la pub de son acad’ à toute sa classe.

  5. @Cascarinho: je me suis peut-être trompé de Guinée, mais le principal c’est que je pense à toi.

    @Mèch: je prendrais donc celui de Lippini.

    @Choa: Que c’est gentil, dommage que tu aies fait la propagande de cette acad’, qui est la moins réussie du Perfettu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.