L’AJA académie note Ajax-AJA (2-1)

MC Hamel a commencé son analyse hier matin, avec Suzy et Lucette. Il a fini.

AJAX – AJA, ça ravive quelques souvenirs pas désagréables chez les supporters bourguignons (encore mieux que leur première fois avec Emile).

Mais les raisons d’être pessimiste pour cette quatrième édition sont nombreuses : la réussite insolente de l’an dernier semble définitivement perdue en cette saison, une liste de blessés conséquente a vu le jour depuis quelques temps et les néerlandais ont potentiellement une deuxième place en ligne de mire.

C’est donc fort logiquement que l’AJAX a vite ôté tout suspens au match, se contentant de donner quelques frissons à ses supporters grâce à Ooijer (mais bon sang, quel âge a-t-il lui ?) pour la dernière demi-heure.

Jamais Auxerre n’a semblé en mesure d’envisager une autre issue que la défaite, dans une rencontre qui laissera moins de regrets que les matches contre Milan et le Real, tant son déroulement s’est révélé prévisible.

Les notes :

Sorin : 2/5 Met en valeur le missile de De Zeeuw avec un beau plongeon, ne sait plus trop où il habite sur le second but. Semble avoir perdu sa baraka en même temps que ses cheveux.

Dudka : 1/5 Dans une prestation plus conforme à son standing, l’ami Dariusz a livré un match absolument chiatique. Sa qualité de passe ferait de lui le tapin le moins rentable du monde.

Grichting : 2/5 N’a pas toujours semblé savoir quoi faire de son corps, dont il joue parfois un peu trop. A du couvrir les erreurs de Dudka, sans toucher de prime exceptionnelle. N’a pas souri depuis 5 ans.

Coulibaly : 2/5 Deux-trois petites imperfections ont rendu son match moins bon qu’à l’accoutumée.

Hengbart : 3/5 Propre. S’est plutôt bien acquitté de sa mission défensive face à Sulejmani et a parfois tenté d’aller voir là bas si… Contout…. bah non, tant pis.

Ndinga : 2/5 Pour une fois, il a semblé hors du coup et dépassé par les enchaînements amstellodamois. Nous gratifie d’un contrôle « excusez-moi, je sors du coffee shop » sur le premier but.

Pedretti : 3/5 Une belle présence et quelques jolies balles données aux 4 fantastiques de devant.

Chafni : 1/5 A provoqué un reboot sauvage du terminal informatique de MC Hamel.

Contout : 1/5 Petit qui s’agite partout, il est plein de promesses mais, au final, rien ne se passe et tout le monde le déteste. Aurait pu être président de la République.

Birsa : 2/5 Son joli coup-franc ne sauve pas tout. Semble réfléchir, au contraire des ses trois compères de l’attaque. Ne manque plus que l’option vitesse.

Oliech : 1/5 +1 pour avoir provoqué l’expulsion d’Oijer. -1 pour avoir provoqué sa propre expulsion. +1 pour s’être dépensé. 0 pour le reste.

Les entrants :

Bourgeois, Quercia : rien de plus qu’un coup de frime de Jihèf pour montrer la richesse de son effectif…

Bonus :

Mignot : 5/5 Réussit à se faire expulser alors qu’il s’échauffe sur le bord du terrain. Le trash talk bourguignon s’ouvre à l’Europe.

Kitambala : 0/5 La pire décision des dirigeants depuis la dispartion des foxy girls (http://vimeo.com/5017334): ne pas avoir su garder le seul joueur capable de remplacer Jelen, formé au club qui plus est.


En face :

Suarez a montré dans le même match toutes les facettes qu’on pense lui connaître: un peu fourbe, parfois agaçant, mais surtout très talentueux. Joli exter sur le but.

Vertonghen semble être le seul à ne jamais quitter la défense d’un match sur l’autre, ce qui doit vouloir dire quelque chose.

De Zeeuw a un nom pourri mais une belle frappe.

Ooijer a expérimenté la double peine, comme un symbole de sa sympathie pour ses adversaires du soir.

2 thoughts on “L’AJA académie note Ajax-AJA (2-1)

  1. t’es qui pour écrire ça? t’es encore un gras double qui passe son temps devant Fifa je parie!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.