Le Onze Mondial

Quelle classe. Même sur le banc. Oui vous avez bien lu, Zanetti est sur le banc.

Parce que nous aussi on veut faire dans le commercial et mettre nos plumes en avant, nous créons pour vous,  un face à face unique en son genre, le onze contre onze.

C’est très simple, afin de tirer vers le haut nos académiciens et les footballeurs notés (ils se ruent sur les notes d’horsjeu.net afin de connaitre leur réel niveau ; les connivences avec L’Equipe font que leurs notes ne valent plus rien, et ils le savent),  les gros membres choisissent chaque semaine les meilleurs et les pires performances avec les meilleurs et les pires commentaires de nos académiciens.

Un Onze Mondial en 442 losange. Un axe compétent, un gardien qui claque des clean-shits. Sur les côtés Clichy pour ses capacités, Démont pour faire flipper, Cambiasso en gardien du temple avec devant lui un triangle Nasri-Zanetti-Boateng, que demande le peuple. Quant à l’attaque…  Allez, le Onze Mondial :


Reina 4/5 Liverpool : 100ème cage inviolée en 198 matchs de Premier League! What Else? Il est le gardien le plus rapide de l’histoire de LFC à atteindre cette barre mythique, devançant le légendaire Clemence. En même temps, Clemence c’est 335 clean sheets en 665 matchs! Va falloir bosser longtemps Pepe! Lui aussi il devrait s’en souvenir de cette soirée (encore un…)

Piqué /3 Barcelone : s’est fait chier…

Puyol /3 Barcelone : …pendant toute la rencontre.

Démont : 4/5 Lens. Comme Dame Nature, il lit l’académie. La preuve, après s’être fait démolir mardi dernier, il sort enfin un bon match. Positionné derrière, il a forcément laissé par mal d’espaces derrière lui en montant régulièrement mais sans que cela ne mette trop le bordel dans la défense. Pas mal de prises de risques dans certains choix, relances dans l’axe, dribbles inutiles, mais comme tout est passé, pourquoi pas ? Foufou, il tente même d’arrêter le but Auxerrois tel un Thomas Price. Ou pas.

Clichy : 4/5 Arsenal : Du tout bon. Assez haut en début de première période, il est progressivement redescendu en voyant que les attaquants de Fulham plongeaient dans son dos. Pas trop en vue devant donc, mais il a signé une très bonne deuxième période défensivement.

Zanetti : 100/5 Inter : Sauve sur sa ligne à la 19ème, sauve dans la surface à la 24ème, obtient un coup franc après un long raid dans la foulée… J’arrête là : « Je suis dans la place »

Cambiasso : 4/5 Inter : N’a pu sauver la « Edel » de Castellazzi sur le but du club de Benito, mais a tout endigué. A fini devant dans le dernier quart d’heure. On aurait dit un joueur de Nancy qui débarque au Barça !

Boateng : (5/5) Milan A.C. Aligné dans le rôle de meneur de jeu, il a tout simplement été bluffant. Un véritable bulldozer, il a piétiné les pauvres joueurs de Brescia par sa puissance et sa technique. De plus il a ouvert le score et a souvent été présent dans la zone de vérité. De jolies enchaînements avec Robinho et Ibra. Du lourd ce soir, kasdédi à 2 Pac !

Nasri : 5/5 Arsenal : Son vis-à-vis, le dénommé Briggs, est sorti à la demi-heure de jeu. Officiellement sur blessure, mais vu la gueule qu’il tirait, il semblerait que Mark Hugues en ait eu marre qu’il se fasse pisser dessus par l’ancien Marseillais. Passé en sombrero, en 1 contre 2, en vitesse, le faire sortir, c’était l’aider. Le double buteur du jour a réussi tout le match à se défaire astucieusement du marquage en prenant ses courses vers l’intérieur. Sur ses deux buts, il parvient à se mettre en excellente position grâce à son déplacement sans ballon. Quant aux deux réalisations en question… Je vous laisse apprécier par vous-mêmes. La lucidité des feintes de frappe du premier but est bluffante.

Messi /4 Barcelone : son doublé lui permet d’atteindre la bagatelle de 57 buts depuis le début de l’année, presque autant que Matt Moussilou sur l’ensemble de sa carrière. Un double coup du sombrero cafuiesque dans la défense navarraise m’a fait levé du canap. Puis il en a réussi deux autres et a marqué un penalty.

Ibrahimovic : (5/5) Milan A.C. Mamma mia ! Le fuoriclasse, la beauté du geste. Et le pire, c’est qu’il donne l’impression d’être facile, de survoler le tout d’une manière insolente. Un but et une passe décisive ce soir. A arraché l’hymen de la cage sur le but.

Remplaçants

Alerweireld (3) Ajax : C’est toujours mieux qu’Ooijer.

Mido (4) Ajax : Les années passent, le gras et la technique restent. Bon esprit et déterminé, il est récompensé par un but qui aurait du apporter la victoire.

Song : 4/5 Arsenal : Classique en défense, et cet enchaînement passe décisive magnifique sur le but de Nasri. Encore deux mois et il n’aura plus de cheveux blonds. Il sera de nouveau un grand joueur.

Alderweireld (4) Ajax : Du bon Toby, surtout sa frappe de 20 mètres pour le 2-0. C’est l’effet De Boer, c’est incontestable.

Arhsavin : 5/5 Arsenal :  Ca y est, le climat de la Mère Patrie s’abat sur l’Angleterre, Andrey sort de sa léthargie. Son match référence cette saison. Sans déconner, j’ai jamais écrit autant de commentaires positifs pour un joueur dans un seul match. Je cite : « Provoque balle au pied – Superbe talonnade – Provoque encore – Superbe passe en déviation extérieur – Talonnade géniale – Passe décisive – Oui vas-y Andrey, torture-les ! Ouais, vas-y accélère, fais ressentir à Hangeland à quel point il est lourd ! ».

Lucas 5/5 Liverpool : Enchaine les bonnes passes comme Ronaldo enchaine les rondelles (et pas que de saucisson, hein!). Magnifique passe décisive pour le but de Babel, en louche, par dessus la défense, histoire de dire : « Who the fuck is the FC Barcelona? » Encore une grande perf du petit brésilien, qui est en train de devenir purement et simplement le meilleur joueur de la saison! Si l’on avait dit ça aux scouses en début de saison, voire pire il y a 2 ans, ils auraient rigolé en disant qu’à ce compte-là la fin du monde est bien pour 2012…

Abidal /4 Barcelone : grêve, bus…c’était une journée pour Eric ou je ne m’y connais pas. Il est en pleine bourre, Maxwell et Adriano savent à quoi s’en tenir. Pourvu que Guardiola n’ait pas la mauvaise idée de la replacer dans l’axe.

Zanetti : 5/5  Inter : « Arrière droit ? Ok ! » C’est toi le dragon sur le côté du maillot Javier ! Remplacé à la 54ème par Natalino qui s’est noyé. On prie tous pour que le capitano ne soit pas blessé… (ndlr nous avons jugé bon de reposer une de nos deux Zanetti cette semaine, après tout, ils ont le même age que Robert ‘une mi-temps’ Pirès).

Consultez la formation de l’entraineur adverse pour son Onze Anal.

2 thoughts on “Le Onze Mondial

  1. Alerweireld est de loin le meilleur, puisque il est capable de dédoubler même depuis le banc de touche.

  2. C’est la 1e fois depuis que j’académise qu’un Lensois est dans ce Onze… et c’est Démont, que je dézingue à longueur de compte-rendus.

    Comme pour fêter un ballon de plomb.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.