Le stagiaire live: multilive en retard

Le gamin se lance dans une diatribe contre le multiplex

Ce soir ma mère a regardé le plus grand cabaret du monde sur France 2. Et moi le Multiplex sur Canal. Eh bien croyez-le ou non, c’est pas si différent…

Quoique, le numéro de prestidigitateur diffusé sur la quat’ est drôlement plus impressionnant que celui du gitan à catogan habillé en garçon de café souriant – oxymore – qui découpe à la scie musicale une pétasse en body fluo qui se trouve être sa femme, dans un buffet à tiroirs modulable sur roulettes façon Rubikub que même IKEA aurait jamais pensé à inventer. C’est bien. Mais chez Canal ils font mieux dans l’illusion. Et comme je suis encore qu’un gosse, je me fais toujours prendre : j’ai à chaque fois le même enthousiasme avant les multiplex et la même déception quand ils s’achèvent. Péché de jeunesse… mais on ne m’y reprendra plus.

Le postulat sur lequel repose l’exercice, certes périlleux, du multiplex est déjà contestable : on sacrifie à une conception utilitariste du match, réduit grosso modo à l’évolution de son score, la manière dont les actions de jeu s’enchaînent, le déroulement de la partie, en un mot, le match véritable, qui comme tout amateur de football le sait, est rarement conforme à ce qu’indique le tableau d’affichage. Bien sûr, les commentateurs tentent de nous résumer les « vides », mais c’est fort brièvement et on le devine, simpliste, puisque chaque prise de parole doit être justifiée par une action dangereuse qui entraîne un flot de paroles. Leur analyse du match, d’ordinaire discutable est donc doublement sujette à réserves. Le multiplex est donc de facto limité à quelques matches, mais il ne l’est jamais assez pour nous permettre d’apprécier le vrai rapport de force entre deux équipes, l’atmosphère du match et son évolution.

Malgré les prétentions affichées, ce numéro de jonglage ne nous révèle que très rarement les occasions de buts. On préfère anticiper la possible incidence sur le score d’une action. Lorsqu’elle est avortée et sans conséquence, elle est oubliée. On la « recale » uniquement quand le match offre un soit-disant temps mort. En somme, les seules actions montrées de façon systématique, sont les coups de pieds arrêtés et les corners, qui ne sont en réalité que des occasions d’occasion. Et puis, il faut bien avouer qu’ils se ressemblent tous, peu ou prou… Rien, donc, ne pouvait moins bien refléter la teneur d’un match que ces derniers…

Canal+ prend donc le parti, non pas de satisfaire chaque amateur de football par le football, mais d’informer chaque téléspectateur de la réussite ou non de « son » club, distinguant l’audimat en groupes entretenant des intérêts dans le spectacle en cours, en un mot, en supporters. C’est le choix du plus grand nombre, compréhensible mais privilégiant le résultat au spectacle. La nature du multiplex relève donc plus de l’émission d’information que du « spectacle » football, considéré comme un divertissement. Une refonte de ce multiplex en duplex ou triplex voire en F4 cuisine américaine, assumé cette fois-ci, pourrait cependant avoir un réel intérêt.

Il suffit de voir le résumé de Jour de Foot – déjà réputé non-exhaustif pour toute action de football ne comprenant ni main dans la surface ni fracture tibia-péroné – pour se rendre compte de ce que l’on a raté. On soupçonnerait presque Canal + de garder sous le coude des actions alléchantes… afin de marquer une séparation bien nette entre le multiplex et Jour de Foot, le premier ne pouvant être un Jour de Foot « en temps réel », sans quoi la programmation deviendrait redondante et pourrait nuire à l’audience.

C’est donc un perpétuel « tour des stades » sans contenu que j’ai vécu. A peine mieux qu’à la radio, où l’on fait parfois attention à ce que l’on dit. Ce fut une grande phrase ininterrompue, hurlée, sans syntaxe ni ponctuation, sans cesse relancée par des interventions catastrophistes, pour bien peu de choses comme nous l’avons expliqué. L’hystérie de la chaîne tranche donc avec l’ennui que procure cette soirée. Le multiplex est une entrecôte appétissante dont on ferait un steak haché.

C’est ausi l’heure de gloire pour les seconds couteaux de Canal+, apparaissant en direct sur la chaîne principale. Et force est de constater qu’ils ne sont pas bien pires que les dites stars du commentaire, loin s’en faut. Ces « couples » sont même plus ou moins interchangeables. On pourrait changer de commentateurs à la mi-temps, que les gens ne remarqueraient rien. Mais le multiplex, c’est aussi là qu’on se rend compte que la vraie palette de Canal, c’est sa palette d’accents méridionaux. Y’a tout ce qu’il faut… du montpelliérain, du toulousain, du bordelais, du marseillais… en veux-tu ? en voilà… Bientôt on fera une place à Cyril Lignac et Walter Spanghero non ? C’est un critère de recrutement trop évident pour être passé sous silence.

Et je ne parle pas de leurs voix, ces voix adolescentes, stridentes, dont Dominique Armand et Eric Besnard sont les plus vives illustrations. Sauf exception, ils ont des physiques de radio ces gens-là… De visages ingrats en voix pré-pubères, de grassouillets en binoclards, en dégarnis, en boutonneux, ces grands enfants complexés développent parfois péniblement un bouc, une mince houppette, des favoris, tandis que les cocaïnomanes notoires doublent la dose pour atteindre le débit de paroles d’un vendeur de salades à Rungis lui aussi cocaïné. Il faudrait que j’essaye un jour, il paraît que c’est rigolo. Vendre des salades, pas la drogue voyons…

Et que dire de cette sonnerie Canal, présentée comme une fierté ? On dirait un jingle de supermarché. Quand je me perds au rayon céréales chez G20 et que ma mère m’attend à la caisse 14 un jambon sous le bras. Mon oncle Bertrand-Gilles, ça lui fait penser à une vache suisse épileptique, ou un troupeau de vaches Salers qui traverserait la route sur son capot. Oui, il aime bien plaisanter sur les vaches. Non, je suggère à Canal+ de remplacer le jingle par le cri de Johnny Halliday dans la pub Optic 2000. Déjà, ça fera un sponsor de plus, et en plus ça ferait un drôle d’effet d’annonce, la voix d’un Johnny rugissant. Et puis Woooooptic 2000, l’opticien, pourra peut-être fournir le révélateur le plus précis de l’histoire, auquel aucun hors-jeu n’échapperait. Sans oublier que ça ferait plaisir au Francis d’horsjeu.net, il l’aime bien le Johnny.

Tiens, en parlant de révélateur, que dire de Joel Quiniou ? Mis en scène dans une régie couverte d’écrans et d’outils technologiques clignotant à peine identifiables pour tout français normalement constitué, dignes de la base de lancement de Cap Canaveral. Il est pas près d’envoyer une fusée à trois étages sur Mars, Joël. Surtout qu’on se doute que Papy Brossard ne sait pas envoyer un SMS, hein Joël ? Un message… Joël, un texto. Ah ! Bah tu vois que tu connais…

Et puis, quelle ne fut pas ma stupeur quand j’appris qu’un nouveau projet de multiplex séculaire allait voir le jour : non contents de nous gâcher 10 matches de L1 d’un coup, ils veulent ruiner a posteriori toutes mes chances de revoir les finales de Mondial que j’ai jamais eu l’occasion de voir. Un multiplex étalé sur 70 ans, avec une trame narrative sans doute moins cohérente qu’un dialogue philosophique entre Marcel Desailly et Philippe Lucas.

On s’étonne du remploi de ce format totalement factice dans ce contexte et sans rapport avec le sujet, une finale de coupe du Monde, événement s’il en est qui par son intensité dramatique, ne souffre aucune interruption…

« Et pourquoi pas un multiplex des guerres du 20ème siècle ? Ca serait bien ça, France 3 nous achèterait sûrement le concept. »

« Olala, terribles affrontements à Verdun, Eric… »

« Je vous interromps mon cher Christophe car c’est l’in-va-sion de la Pologne par les Allemands, qui procèdent par blitzkrieg et…. « Tirs de napalm ! Tirs de napalm au Viet-Nam !! Ooh tirs de napalm… Eric, ce sont les américains qui ouvrent les hostilités ici sur les bords du fleuve… » – « Priorité à la Pologne, mon cher Grégoire, priorité à la Deuxième Guerre, on vient vous voir dans quelques instants… à vous David Berger… l’offensive allemande a fait des dégâts, de combien de morts parle-t-on… ? ».

Bref, fort de ces considérations, je ne peux donc commenter les bribes de football que l’on m’a livrées et je m’en vais donc vous faire un best of de ce qu’aurait pu être mon multilive en retard :

Trois stars américaines se sont glissées dans le multiplex :

Florent Balmont est Vick Mackey de The Shield.

Teddy Richert est Robert De Niro.

Nicolas Douchez est Wentworth Miller de Prison Break.

(…)

« Les marseillais attendaient ça depuis tellement longtemps que c’est logique (sic) de les voir récompensés » (Dugarry). Plus d’enjeux, les artistes Cheyrou Koné Ben Arfa sont de retour.

Canal nous offre des images assez hypnotiques des drapeaux inlassablement agités au vent du Nord, les héros marseillais sont un étrange panthéon Tupac Shakhur, Che Guevara, Lucho, Mandanda cotoient bouledogues, drapeau algériens, libanais, jamaïquains, argentins… « C’est une pelouse digne du Camp Nou. » (Margotton) Et Felix Bonnal, c’est du pipi de chat ?

(…)

Vous avez déjà remarqué la speakrine du Stadium Nord ? Insupportable, j’ai envie de la noyer. A la prise d’antenne on l’a entendu dire : « le numéro 30, Stive Mondadaaa ! ». Sans rire. Pour ne rien arranger, la musique à l’entrée des joueurs est sans doute la pire version de la chanson Amazing Grace, jouée à la guitare électrique comme ma grande sœur le ferait sur Guitar Hero, et je vous rappelle que ma grande sœur, il lui manque une phalange depuis l’épisode du piranha (Ajoutez moi sur facebook pour connaître toute l’histoire…  (ici).

Niang reçoit une gerbe de fleurs, des lys et des roses blanches, c’est beau, même si des chrysanthèmes auraient convenu pour l’enterrement de sa vie de loser.

(…)

« Contout devra alimenter de bons ballons pour Jelen » (David Berger).

« Sosa qui reprend cette tête » (Commentateur non-identifiable)

« Le fabuleux destin des montpelliérains » (Thomas Guichard)

(…)

Rennes-Nice : But de Mounier ! Sur un centre de Loïc Rémy, le petit Thierry Henry, Mounier, le tout petit Lionel Messi place une jolie tête. « Ce sont des jeunes joueurs qui sont en devenir » (Dugarry). On nous annonce qu’il y a une grande fête prévue « autour de Mikaël Pagis ». Tout ça sur des images du brave Mika sur le banc… On envisage une entrée en jeu à l’heure de jeu, autant dire que c’est Noël pour Pagis…

(…)

Deux buts CSC coup sur coup. Contrôle manqué surréaliste de Lothiès, à faire pâlir Brandao et Djibril Cissé, qui s’il n’avait pas fini sa course au fond des filets, aurait véritablement été un contrôle de 10m de long.

Armand, invente le tacle brossé et prend Coupet au dépourvu : poteau rentrant. Les deux ex-internationaux affichent des sourires ironiques face à une telle déveine. Armand dans ce maillot très spécial du PSG, c’est le maillot à pois le plus nul depuis Thomas Voekler. Vous savez, l’escroc qui le rafle pendant la première semaine parce qu’il s’est mis en danseuse sur un dos d’âne.

(…)

Le maillot de Toulouse, jaune – mauve ressemble à un malabar bi-goût.

(…)

Gervinho « petit Gervais », fauché par Mandanda, aiguise autant l’appétit des clubs de L1 que celui du Stagiaire…

(…)

La sortie de Chamakh, « joueur des temps modernes et joueur à l’ancienne » (Baup) bouffe bien 2 minutes d’antenne. Un but nancéien vient interrompre les applaudissements des bordelais. Choix étrange de la part de Canal+, que de ne pas montrer le but de Nancy, pourtant une très jolie « madjer »… Si celle que Mikaël Ciani a marquée cette saison avait eu lieu pendant les adieux de Pascal Bérenguer à Marcel-Picot, auraient-ils agi de la même manière ?

18 thoughts on “Le stagiaire live: multilive en retard

  1. Très sévère, moi je trouve que l’ambiance des multiplex permet (pas toujours je suis d’accord) de retrouver une vrai tension entre les différents terains de ligue1. La lutte pour la c1 été très interressante hier.

  2. bien vu le stagiaire!

    En vrac pour ma part:

    je fais des bonds de 4 mètres des que la speakerine de Lille balance les aigus et je ne te parle pas de mon chat qui est devenu sourd…

    Eric Besnard a l’organe vocal d ‘un de tes camarades de classe, le petit Jérémie, tu sais celui qui supporte lUS Vesoul??

    Quant a Duga, le filmer en 3/4 comme ca révèle un peu plus sa calvitie grandissante, une erreur de débutant qu aurait évité n’ importe quel Balbir…

    J’ai aussi beaucoup aimé le buzz autour de Pagis, pour finalement balancer « on verrra tout ca dans jour de foot »..clooneysque..

    Sinon, Philippe Carayon c est tout simplement ma nouvelle idole..

    Et dis moi le ptit Gameiro, il est avec toi en cours??

  3. Non mais je suis en cours avec son frère, Marvin Gameiro. Je vous en parlerai un jour…

  4. Question bête :

    Comment se peut-il que tous les matchs de première ligue nationale aient été programmés à 21h, non seulement en France mais dans d’autres pays européens (exception faite de l’Allemagne, si je ne m’abuse) ? D’autres soirs, c’est mieux réparti, alors késako ?

  5. Si tous les matchs sont joués en même temps c’est pour que personne ne puisse s’arranger en fonction du score de l’autre (enfin, je crois).

  6. Angleterre 17h ce dimanche
    Italie 15H ce dimanche
    Juste l’Espagne a 21h comme la France….

  7. Désolé je me suis scandaleusement fourvoyé.
    Autant pour moi , j’accepterai toutes sortes de chatiments corporel s’il sont effectué par toi Eva.

  8. @Jean Claude Dusse

    Ah oui ? J’y avais pas pensé.

    @La chatte à Mireille

    Je t’inflige avec un immense plaisir tous les châtiments corporels que tu désires… toutefois… ça ne te dérange pas si Moké est là ? Tu sais il est très jaloux.

  9. N’en profitez pas pour déraper vers des sujets de ce genre ! Je vais le dire à Mokay !

  10. Moké voit une Eva de plus en plus volage…distribuant le plaisir à qui n’en veut…je vais être obligé de la faire passer par la case prison avec visite au parloir interdite…ou juste par Moké…

    A part ça petit stagiaire, ton intro m’a mis un doute : as tu été chez tonton footballologue ce week end ? ou alors tu as mûri très vite…

  11. « Niang reçoit une gerbe de fleurs, des lys et des roses blanches, c’est beau, même si des chrysanthèmes auraient convenu pour l’enterrement de sa vie de loser ».

    Sauvage, magnifique !

  12. « Et que dire de cette sonnerie Canal, présentée comme une fierté ? On dirait un jingle de supermarché. Quand je me perds au rayon céréales chez G20 et que ma mère m’attend à la caisse 14 un jambon sous le bras. »
    ***
    Y a pas à dire gamin, ton art de la comparaison n’a d’égal que ton art de la coupe au bol. Attention à ne pas finir comme un vulgaire Macaulay Culkin tout de même. Un monaco panach’ pour toi gamin, c’est ma tournée.

  13. Merci Mamie. Mais j’ai pas encore droit au panaché alors ça sera un diabolo grenadine comme d’hab.

  14. La présence de Moké ne rendra que plus agréable cette punition qui s’annonce… hum hum
    Depuis que je suis accro à ce site l’autorité de Moké m’a toujours donné envie…

  15. Moké filmera histoire d’en sortir un petit pécule..business is business, and business is good.

    Bon live de la tête blonde, mais les sosies sont un peu à l’arrache sur ce coup là…

    Richert c’est pas plutot T-Bag de prison break ?

  16. oui celle là je te l’accorde (en ré), c’est plus la Robert de Niro qui je crois que bon…puis dis donc,respecte le vieux Moké sale môme va ! t’es pas encore à l’école à ce que je vois…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.