La Lionceaux Académie garde espoir, comme Aragorn, après FCSM Bastia (1-1)

Deux acads pour le prix de zéro.

Jean Claude s’excuse il ne participera pas aux académies.

Il faut dire qu’entre son devoir de rédacteur et l’épisode spécial de Doctor Who sans oublier Marc Dorcel, son côté lubrique a choisi.

C’est donc Bernard Lionsot, auto-proclamé meilleur rédacteur d’Horsjeu.net, qui va se charger d’écrire l’académie.

Pour vous, lectrices de la Lionceaux, votre serviteur donne deux académies pour le prix d’une car il est très généreux, à l’image de Pascal Praud.

 

 

Le résumé du match OM-FCSM (2-1) en mode express

 

L’avant match

 

Acte 1, épisode 1 : Le grand jour est arrivé. Le véritable classico entre deux vieilles équipes de L1. FCSM-OM est un classique de notre championnat, pour la simple est unique bonne raison : c’est la rencontre la plus jouée depuis la création du championnat de France en 1932. En ce magnifique dimanche 10 novembre, allait se jouer la 111ème rencontre entre ces deux clubs aux parcours bien différents.

 

Acte 1, épisode 2 : Si le FCSM fut le premier club à inaugurer un centre de formation dès 1949, appelé la phalange des lionceaux, l’OM est à ce jour le seul club français à avoir remporté une LDC. Si l’OM a attendu 17 ans pour remporter un titre, le FCSM a attendu 70 ans pour remporter une Coupe de France face à l’OM aux tirs aux buts (votre serviteur y était, que de souvenirs)

 

 

Le match en entier…..ou presque

 

4ème minute : But pour l’OM. Centre de Mendy, repris victorieusement de la tête par Thauvin. Au passage, nous pouvons noter le marquage de Faussurier sur l’attaquant olympien. C’est beau, du grand air defense. 1-0 pour l’OM, ça commence bieng.

21ème minute : Pouplin !!!!! Arrêt réflexe de notre gardien à la mèche rebelle sur un tir à bout portant de J. Ayew. Encore une fois, la défense sochalienne fait des siennes.

24ème minute : Pouplin !!!!!! Encore un sauvetage de portier sur un tir de Thauvin.

31ème minute : commentaire de Beinsport, « Hervé Renard enfile une écharpe et une veste ». La journaliste de la chaîne officielle du PSG est dans tous ses états, ce qui rend votre serviteur jaloux.

37ème minute : gros plan sur Gignac qui est triste. En effet le staff lui a donné une bouteille d’eau.

45ème minute : premier changement pour le FCSM. Faussurier sort, remplacé par Kanté. Changement logique tant l’ancien troyen fut dépassé. C’est Peybernes qui bascule à droite.

59ème minute : GOAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! But sensationnel de Mayuka !!!! Sur une relance de Pouplin, la défense olympienne se troue, Mayuka en profite et d’une magnifique frappe du gauche, nettoie la lucarne de Mandanda. LE but de la journée. 1-1, le FCSM revient au score et c’est mérité !!!!

80ème minute : Penalty !!!!!! NOOOOOOOON !! Mayuka est touché par Romao dans la surface de réparation marseillaise. Le juge de touche ne le signale pas, ce qui permet à l’OM d’avoir un contre et d’obtenir…..UN PENALTY, sur une faute de main peu évidente de Peybernes. Les supporters sochaliens développent des pulsions meurtrières à l’égard du corps arbitral et on les comprend.

82ème minute : But de l’OM, d’André Pierre Big Mac. 2-1 pour les sardines, ça sent le viol sauvage organisé.

 

Fin du match à Marseille, où le FCSM perd 3 points. Nous ne tomberons pas dans l’excès de violence verbale envers le corps arbitral, mais force est de constater qu’il s’est troué. Certes, le FCSM a pu bénéficier dans le passé de circonstances en sa faveur. Mais, quand on te refuse un pénalty flagrant et deux minutes plus tard l’adversaire en obtient un dans des circonstances douteuse, on est en droit de se poser des questions. Mais bon, c’est comme ça, c’est un fait de jeu, on verra à la fin de la saison s’il nous aura porté préjudice.

 

 

 

Résumé du match FCSM-Bastia

 

L’avant match

 

Acte 1, épisode 1 : Deux semaines de trêve internationale qui auront vu les Bleus se qualifier pour le Mondial au Brésil, le FCSM recevait Bastia, dans son stade Auguste Bonal, dans le froid qui caractérise si bien la Pays de Montbéliard. A l’image du « Général Hiver » qui aida les soviétiques contre les allemands, on espère que les températures hivernales de Bonal allaient elles aussi aider les J&B.

 

Acte 1, épisode 2 : l’événement majeur c’est bien évidemment le retour de BDZ à Sochaux, sous ses nouvelles couleurs. Critiqué par un président sans ambitions lorsqu’il a opté pour le club corse, BDZ réalise un début de saison honorable, il faut l’avouer. Etant donné qu’il va jouer contre son club formateur, il va marquer tradition oblige. Si c’est le cas, votre serviteur ne manquera pas de vous faire parvenir une photo de Jean Claude en costume.

 

 

 

La composition par Jean Claude, French ConneXion

 

Pouplin

Corchia, Peybernes, Carlao, Boumal

Dias, Prcic

Contout, Bakumby, Nogueira

Mayuka

 

 

La première période, Allons-y ?

 

20ème minute : Frappe de Mayuka bien captée par Landreau

25ème minute : Bon centre de Boumal, mal repris par Bakambu

31ème minute : But pour Bastia, de BDZ. A l’origine, la ballon était sorti en touche, mais visiblement le juge de touche, pourtant à 20 cm de l’action, a jugé que la balle n’était pas sortie. Krasic poursuit donc l’action, adresse un centre qui perturbe la défense sochalienne. BDZ bien seul adresse un simple plat du pied, but pour les Corses. 0-1, ça commence bien, les supporters ont déjà les nerfs, grâce (encore) une fois à l’arbitrage. Votre serviteur estime que le juge de touche craint pour sa résidence secondaire.

37ème minute : Jaune pour les Corses. Cahuzac, qui n’a aucun lien de parenté avec l’ex-ministre (encore que j’ai des doutes), tacle Corchia.

39ème minute : deuxième jaune pour les Corses. C’est Bruno, qui n’a rien à voir avec le journaliste autrichien et homosexuel, qui ceinture Corchia.

Les J&B rentrent au vestiaire avec le sentiment de se faire violer, tout en douceur, par le corps arbitral. En face, même si les Corses se défendent assez bien, il n’y a pas grand-chose. J’espère que coach Renard trouvera les mots pour remobiliser son équipe car il y a la place pour ramener au minimum 1 point.

 

La seconde période, Geronimo !

45ème minute : BUUUUUUUUUUUUUUUUT !!!!!! NON !!!! L’arbitre ne le valide pas !!!! Centre de Corchia, repris victorieusement au second poteau par Bakambu. Mais, au ralenti, nous pouvons remarquer que l’attaquant fait une légère faute sur Diakité. Ok, pourquoi pas après tout…

53ème minute : BUUUUUUUUUUUUUUUUUT !!!!!! NON !!!!! Encore une fois l’arbitre ne valide pas le but !!! à l’origine dégagement de Landreau alors qu’au même moment Corchia était au sol. Contre bastiai qui part aux 6 mètres. C’est joué rapidement par les sochaliens, qui lancent une contre-offensive digne des plus grands batailles. Bakambu remarque que le but est vide, Landreau a choisis le bon moment pour aller voir Corchia, tire et marque. Malheureusement, l’arbitre M. Bien en décide autrement, expliquant plus tard que ça aurait été un scandale s’il l’avait accepté. Ce qui est un scandale, cher monsieur, c’est le fait de vous voir sur un terrain de L1.

60ème minute : double changement pour les J&B. Prcic et Dias sortent, remplacés par Roudet et Doubaï.

68ème minute : BDZ sort sous les sifflets de Bonal, remplacé par un ancien sochalien ; Ilan.

73ème minute : GOAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAL !!!!!!!!!!!!!!!!!!! Cette fois ci le but est validé !!!!! Centre de Boumal, flottement dans la défense bastiaise, Mayuka en profite et marque !!!!! 1-1, c’est mérité car le FCSM pousse, se rue à l’attaque, tel un attroupement de somaliens affamés devant un bol de riz.

75ème minute : dernier changement pour le FCSM. Boumal sort, remplacé par le jeune Diallo qui effectue ses premiers pas en J&B.

83ème minute : frappe de Nogueira qui glisse, mais cette fois ci ça ne rentre pas.

90ème + 4 : Coup-franc direct pour le FCSM, c’est la dernière action du match. Corchia s’en charge, adresse une belle frappe, mais Landreau l’a capte.

C’est terminé, le FCSM prend un point mais peut nouer des regrets. Si l’arbitrage a été dans son ensemble mauvais, ce qui n’est pas très surprenant car nous sommes en L1, les J&B n’ont pas été réalistes. Le jeu de coach Renard se met en place, mais nous n’arrivons pas à concrétiser nos actions. On nous signale que PAF signe jusqu’à la fin de la saison, ce qui peut être intéressant. En effet, je pense qu’il peut apporter son expérience, qu’il peut être un plus dans un match. Je ne dis pas qu’il sera titulaire (encore que), mais le faire rentrer 30 minutes avant la fin me semble une bonne idée.

La notation des joueurs, Trust in we, we are so show

Pouplin 4/5: Mal placé au moment de l’ouverture du score en faveur des visiteurs, il a par la suite fait un bon match. Décisif à la 85ème minute en réalisant une belle parade, mais aussi à la 72ème minute, il a montré qu’il était le dernier rempart, et c’est bien.

Corchia 4/5 : Bonne prestation, son entente avec Contout est excellente. Présent tant en défense qu’en attaque, il nous propose (enfin) des prestations dignes de son talent.

Peybernes et Carlao Déménageurs bretons/5 : RAS pour notre charnière centrale car elle n’a pas été inquiétée par les visiteurs. Carlao s’est bien distingué par ses tacles, mais il n’a pas pris de jaune et ne s’est pas blessé. Quant à Peybernes, il a fait un bon match, pas de relances à la magic Zubar.

Boumal 4/5 : milieu de terrain de formation, il est arrière gauche en l’absence de Roussillon blessé. Malgré la différence de poste, il est plus rassurant que Faussurier. Un très bon match pour le joueur formé au club, qui donne une passe décisive à la 73ème minute (merde à la LFP). Remplacé par Diallo à la 75ème minute par le jeune Diallo, dépassé par les événements, mais nous sommes cléments.

Nogueira 2/5 : Un tir à la 83ème minute, où comme face au LOSC il glisse. Mais, il ne marque pas. Globalement il fut pour ma part décevant. Pas grand-chose à dire de plus sur ce joueur.

Prcic 3/5 : moins en vue que face à l’OM, le franco-bosniaque a globalement été bon, sans plus ni moins. Votre serviteur n’est pas très inspiré, remplacer Jean-Claude à la notation n’est pas une tâche facile. Vivement qu’il revienne ce feignant. Remplacé à la 60ème minute par Roudet.

Dias 2/5 : On l’attendait sur coup de pied arrêté. Nous l’avons attendu, trop attendu. Remplacé lui aussi à la 60ème minute par Doubaï qui apporté un plus par sa présence physique.

Contout 5/5 : on ne le rappellera pas assez, c’est le meilleur joueur de champs du FCSM depuis le début de la saison. Débarrasser des blessures, notre joueur aux dreadlocks est époustouflant. Son entente avec Corchia est excellente, ces deux-là sont complémentaires. Dommage qu’il n’y en a pas 3 comme lui lors des phases offensives, nous serions en train de jouer le titre au lieu de survivre.

Bakambu 5/5 : oui il n’a pas marqué. Oui, je suis sévère avec lui. Mais il faut remarquer qu’il n’a pas été aidé non plus par l’arbitrage qui lui refuse deux buts. Si le premier est contestable, le deuxième aurait dû être validé. Tant pis pour le fair-play, on joue notre survie. Je lui mets la note maximale car il s’est défoncé.

Mayuka 5/5 : deuxième but en deux matchs pour l’international zambien. Il reçoit la note maxi pour hargne. De mieux en mieux dans cette équipe, l’effet Renard sans doute, il s’affirme comme étant l’arme numéro 1 du FCSM. Je m’enflamme, mais nous sommes tellement désespérés à la Lionceaux, qu’on s’accroche à quelque chose (laissez-nous rêver…).

 

Les Corses du Nord : Prout.

Coach Renard 5/5 : le BG de la L1, bien habillé comme toujours, a proposé une équipe alléchante sur le papier. Certes on ne gagne pas, on prend un point. Vivement que les blessés reviennent pour que notre entraîneur puisse disposer d’une équipe.

 

La photo de Jean Claude en costume comme promis

 

Wonder_Woman_klar-312x272

 

 

FIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.