Manchester United – Reading (1-0), la Raide et Vile Academy livre ses notes.

Est-ce qu’il y a quelqu’un dans le rétro ?

Yo.

L’AVANT MÂCHE DU MÂCHE DU JOUR (Manchester United – Reading FC, Premier League)

Lorsque Luke Seafer m’a proposé d’académiser cette rencontre, j’étais plutôt jouasse. Je me vois encore lui répondre que j’étais tout heureux de pouvoir enfin m’occuper de ce qui s’annonçait comme une vraie belle victoire toute nette et sans bavure. Ben oui, on avait forcément retenu la leçon du 4-3 en début de Championnat chez eux, et du huitième de finale de Cup qui s’était soldé par une courte victoire 2-1. Forcément…

Trentième journée de Premier League, donc, mais qui ne correspond qu’à notre vingt-neuvième match en raison du report de la rencontre face à West Ham, lui-même dû au match face à Chelsea en Cup.

Bien que notre adversaire du soir se présente en victime expiatoire, du haut de sa superbe dix-neuvième place au classement, il ne faudra pas tomber dans la facilité et la suffisance, d’autant que nos voisins honnis (©Francefootball.fr) se sont pris les pieds dans le tapis (©lequipe.fr) en se vautrant lamentablement face à Everton sur le score de 2-0.
Et ça, Ferguson l’a bien compris, comme le montre…

La composition diabolique :

PAN ! Caramba ! Encore raté. Sir Alex avait déclaré qu’il y aurait des changements par rapport au match face à Chelsea, mais tout de même… On sent tout de suite que ça va être un peu le foutoir, cette compo. En effet, on se demande si Giggs et Anderson vont se montrer capables d’animer le milieu sur toute la rencontre.  Vidic et Ferdinand sont de nouveau associés en défense centrale, ce doit être la première fois de la saison que ces messieurs disputent deux matches consécutifs ensemble. On note également la présence de Büttner, Patrice ayant besoin de souffler, de Smalling, pour la déconne, et de Welbeck, au poste d’ailier droit. Point de Chicharito, pourtant en bonne forme, van Persie essaiera donc de se remettre à marquer. Ce serait sympa d’ailleurs. Tout ceci s’articule donc comme cela :

Compo United

Subs : Evans, Powell, Kagawa, Carrick, Lindegaard, Hernandez, Valencia.

En face, on va jouer dans un 4-5-1 bien fermé et bien resserré pour ne tenter de gicler que sur d’éventuelles possibilités de contres, l’équipe passant alors en un magnifique… 4-2-3-1. (Cette phrase pleine de sous-entendus salaces vous est offerte par la maison) :

Compo Reading

Subs : Akpan, Blackmann, Le Fondre, Harte, McCarthy, Morrison, Gunter.

 

 

Le live, où tu… En fait, non :

En effet, pas de live aujourd’hui et ce, pour plusieurs raisons. La première étant que je n’ai pas pu tomber sur un seul streaming d’à-peu-près bonne qualité, ce qui m’a empêché de prendre des notes. Ceci m’a donc fait télécharger ce match,  mais la rediff’ ne commence qu’à partir de onze minutes de jeu, ce qui n’a semble-t-il rien occulté au chef-d’œuvre auquel tant de privilégiés ont pu assister en tribunes.
Vous l’aurez donc compris, on a eu affaire à une rencontre très pauvre. Il y a bien eu ce centre fort devant le but de Young à la 15ème, que personne ne pu reprendre, le but de cocu de Rooney à la 21 ème, ce dernier profitant d’une interception et d’une excellente remontée de balle de Ferdiand pour tenter sa chance à l’entrée de la surface, sa frappe contrée par Pearce prenant Taylor de court, et c’est un peu tout. De longues phases de domination stériles mancuniennes. Beaucoup de frappes, peu dangereuses pour nous (coucou van Persie et Welbeck ) et un peu plus pour eux (Robson-Kanu, 33ème). Ah, SI ! Vidic aurait dû se voir sanctionné d’un penalty pour avoir poussé Mariappa comme un débile sur un corner au début de la deuxième période. Et honnêtement, ça aurait été bien fait pour notre gueule. Young et van Persie se sont occupés de déloger les pigeons qui rodaient autour du stade et le Néerlandais aurait pu marquer sur coup-franc, si le gardien adverse avait été manchot. (64ème)
Les deux dernières occases seront pour Giggs, à la 82ème, suite d’un bon mouvement avec Carrick et RvP, et pour Rooney à la 85ème, d’une frappe passant de peu au-dessus.
Je fus finalement soulagé d’entendre l’arbitre siffler la fin de rencontre. Une victoire est une victoire, certes, et en plus, nos bleus voisins sont à quinze points maintenant. Mais cela n’empêche pas le spectateur d’espérer voir un peu de spectacle plutôt qu’une purge comme ce soir.

 

Les Diables :

Les joueurs ayant produit le strict minimum ce soir, je ne vois pas de raison de ne pas en faire de même sur leur notation :

De Gea (RTT/5) : A eu le temps de terminer Uncharted sur sa Vita. Avec les gants. Si.

Smalling (3/5) : Pas de cagades. Mais c’est plus compliqué d’en faire quand on ne voit pas le ballon.

Ferdinand (5/5) : L’homme du match. Lui ne s’est pas économisé, il a intercepté, ratissé, relancé, et le tout proprement. Le but vient d’une percée très inspirée de sa part.

Vidic (4-1/5) : Une excellente prestation, à l’image de son compère de l’axe, ternie par ce geste débile dans la surface, qui aurait pu coûter cher.

Büttner (2/5) : D’habitude, je suis plutôt enclin à laisser une saison entière aux recrues pour s’acclimater et je réserve mon jugement. Mais il faut quand même que les recrues en question montrent au moins par intermittences qu’il y a du potentiel. J’ai bien peur que celui du Néerlandais ne soit pas suffisant pour prendre, à terme, la succession de Patrice.

Welbeck (2/5) : Même lui et son tonus habituel ont semblé en berne sur cette rencontre. A tout de même assassiné son quota de spectateurs en tribunes.

Anderson (3/5) : Face à cette opposition, même Kleberson sortirait un bon match. Remplacé par Kagawa.

Giggs (4/5) : Décidément, seuls les vieux avaient envie de jouer aujourd’hui ! Très présent au milieu, le Gallois s’est démené pour créer des espaces et servir ses coéquipiers. Si chacun avait eu autant de volonté, on en mettait cinq.

Young (2/5) : C’est agaçant de voir des joueurs hyper talentueux ne jouer que quelques minutes par-ci, par-là. Non ?  Remplacé par Carrick

Rooney (2+1/5) : Un peu moins d’activité qu’à l’accoutumée. Un peu plus de déchet dans les transmissions aussi. Faut dire que c’est pas super simple de lancer en profondeur des types qui ne veulent pas sprinter. +1 pour son but plein de classe et de technique.

 van Persie (1/5) : On sent la crise de confiance pointer le bout de son nez. Il s’est souvent enfermé dans des mauvais choix de dribbles de passes ou de tirs. Peut-être gagnerait-il à rentrer à la soixantième, profiter d’une défense fatiguée pour enquiller le premier pion d’une nouvelle série ?

Les suppôts de Satan :

Carrick (3/5) : Son entrée à fait passer l’équipe en 4-3-3. S’est attaché à jouer propre. Sans plus.

Kagawa (non noté) : N’a pas eu assez de temps pour se montrer.

La Hot Fan :

J’ai déjà suffisamment galéré la dernière fois, pour vous trouver une fan de Reading que certains trouvent sexy, donc aujourd’hui, vous aurez droit à une supportrice de United, Emily O’Hara, compagne de Tom Cleverley.

fc331347-ed2a-4edc-a98d-eeed0a4e8942

 

A la prochaine pour d’autres aventures, je l’espère plus mouvementées que cette rencontre.
L’Infernal Wayne Boulet. 

Si tu veux que Horsjeu.net survive, que tes académiciens préférés puissent être fournis régulièrement en jeunes vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien.Clique ici

Sinon, Luke Seafer est aussi sur Facebook  et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir. Et si tu veux faire encore plus, tu peux aussi devenir fan de la Raide et Vile Academy. Quant à Wayne Boulet, il craque carrément son slip et te file son identité secrète. Comme ça. Tu peux aussi lui faire coucou. 

Et tiens, Luke est aussi sur Twitter (Wayne y viendra si vous le réclamez) et il trouve que c’est une invention de Satan un truc aussi addictif, donc n’hésite pas à lui faire coucou.

10 thoughts on “Manchester United – Reading (1-0), la Raide et Vile Academy livre ses notes.

  1. Je n’ai absolument pas vu le match, ce qui n’était pas une mauvaise idée semble-t-il. Je dois avoir une sorte de sixième sens.

    Désolé Wayne.

  2. Ah ah ah, effectivement, tes sens sont plus aiguisés qu’un chevalier d’Athéna.

    Ce n’est pas grave, mon heure viendra. MUHAHAHAHA (T’as vu, je m’entraîne aux rires démoniaques pour faire comme chez vous.)

  3. 1er avec 15 points d’avance en jouant comme ça.
    Je suppose que quand on vit en enfer on prend plutôt bien le fait d’être la mort du football. :p

  4. @Petit-Louis : J’ai choisi une photo bien trompeuse en plus. Elle est beaucoup moins jolie sur les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.