Manchester United – Tottenham (2-3) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

Avant-match :

Yo.

Trois jours après une qualification obtenue sans trop forcer face à Newcastle en Capital One Cup, les Red Devils retrouvent la pelouse d’Old Trafford et la Premier League avec la réception de Tottenham.

Des éperons chauds qui arrivent à Manchester en plein doute. Oui, la polémique a enflé, ravage l’Europe et désespère les plus grands analystes : « Comment ? Quoi ? Qu’est-ce qu’on apprend ? Hugo Lloris n’est toujours pas titulaire ? Mais quel scandale ? Mais enfin de qui se moque-t-on ? Ah ça non, c’est incroyab’, c’est une honte! ».
Ah pardon, on me souffle dans notre oreillette qu’il n’y a qu’en France que cette non affaire passionne le 10 sport et Footmercato. Et l’Equipe. Et Canal +. Bref, pas vous, chers lecteurs.

De toute façon, à Manchester on s’en fout. Que ce soit papy Friedel ou Hugo Lloris dans les bois, l’objectif est le même, en coller le maximum, chopper les trois points etc. Vous connaissez le refrain… Surtout que les Londoniens n’ont plus battu United à Old Trafford depuis 1989. Et même depuis 2001 tous terrains confondus. On espère bien évidemment que la série va se poursuivre.

Méfiance toutefois, Man Utd croise à nouveau la route de Moussa Dembélé, un milieu belge, une espèce de joueur qui nous pose beaucoup de problème, remember Fellaini lors de la première journée à Everton et… Moussa Dembélé déjà, la journée suivante lorsqu’il portait encore la tenue de Fulham.

 

La Composition Infernale

Sir Alex a largement fait tourner en milieu de semaine face à Newcastle histoire de garder les titulaires habituels bien au frais. Du coup pas de véritable surprise. Enfin si, bon, on va penser que je m’acharne, mais Nani, en dépit de sa prestation dégueulasse face à Liverpool est à nouveau titularisé Valencia étant blessé apparemment. Cleverley de son côté continue de chauffer le banc au profit de Scholes. Young toujours blessé, Ferguson a choisi de démarrer avec Giggs plutôt que Welbeck.

Le banc : De Gea / Wootton / Anderson / Cleverley / Hernandez / Welbeck / Rooney,

 

Le match live en différé que j’ai essayé en vain de contrôler avec ma manette. Putain de Fifa 13 :

2′ : Percée en solitaire de Vertonghen qui dépose Nani et fonce droit au but, personne ne le gêne, il tire, sa frappe est déviée par Evans et finit au fond. 0-1 voilà voilà voilà… Sinon suivre ton joueur Luis, jamais ?

8′ : Dempsey, laissé tout seul plein axe à l’entrée des 16 mètres tente sa chance en enroulant sa frappe, mais c’est juste à côté.

11′ : Mauvais renvoi dans la défense de Tottenham et la balle parvient à van Persie dans le coin supérieur gauche de la surface. Le temps d’armer sa frappe, le Néerlandais voit Gallas surgir et le tacler de tout son poids. Le défenseur arrache tout, le ballon comme la jambe de Robin. C’est sale. Et l’attaquant reste à terre un bon moment.

14′ : Après un suspense insoutenable, van Persie reprend sa place sur le terrain.

18′ : En fait, il suffit qu’un joueur soit belge pour qu’il nous les brise. Vertonghen se promène sur son aile depuis le début de la partie, c’est scandaleux.

32′ : Encore une offensive léthargique de United qui aboutit à un contre éclair de Tottenham. Bale arrache tout et profite d’un appel de Defoe qui embarque Evans pour s’ouvrir un boulevard, entrer dans la surface et enchaîner une frappe croisée. 0-2.

38′ : Pour la première fois du match, Manchester propose du football avec une jolie remontée de la balle côté gauche et un centre d’Evra directement dans les mains de Friedel. Ouais, c’est vraiment pas grand chose, mais bon.

43′ : Nani, mauvais comédien n’obtient pas de penalty malgré un tirage de maillot évident de Vertonghen. C’est con, le penalty était « sifflable », largement. Mais apparemment, c’est un jour sans côté Rouge Diables.

Mi-temps : Je vais pleurer en mangeant un paquet de bretzels. Bon, pour l’espoir, on se rappellera qu’il y a 11 ans, Man Utd, mené 0-3 à Old Trafford par Tottenham avait tout arraché pour gagner 5-3. En 2009, on avait remonté un retard de deux buts aussi, pour l’emporter 5-2. Alors…

Giggs est sorti. Rooney est rentré. Riche idée.

51′ : Le début de seconde période n’était pas franchement meilleur, mais voilà. Robin van Persie décale Rooney à droite qui centre au premier poteau. Nani surgit et coupe la trajectoire de la balle. Friedel est battu. 1-2. C’est parti pour l’incroyable remontée.

52′ : Allo ui cer déconcentration. 1-3. Tottenham reprend le large grâce à Dempsey qui a bien suivi une frappe de Bale repoussée par Lindegaard. A noter une belle perte de balle de Ferdinand au début de l’action qui a permis à Defoe de lancer Bale. Putain c’est pas possible.

53′ : Et c’est n’importe quoi. Kagawa réduit la marque! Il est servi dans la surface par van Persie, se retourne au milieu de deux défenseurs et bat Friedel. 2-3. Ça y est c’est la folie.

58′ : Rooney à 25 mètres, c’est enroulé, mais sans soucis pour Friedel. Shit.

59′ : Et un autre penalty oublié (ce qui va faire rire les haters). Superbe contrôle orienté de la poitrine de Kagawa servi par van Persie dans la surface. Le Japonais élimine Walker qui le reprend en lui crochetant la jambe. L’arbitre ne bronche pas. You, motherfucker.

61′ : Coup franc à 20 mètres pour United suite à une faute sur Kagawa. Rooney éclate le poteau et la balle ressort. Fuck it.

63′ : Lancé par Scholes dans la surface, van Persie plante. Mais est signalé hors-jeu. Bordeldebordeldebordeldebordel.

65′ : Tiens, une main de Sandro dans la surface qui n’est pas sifflée. Bon. Elle est monstrueusement involontaire, mais ça commence à faire beaucoup.

66′ : Jolie montée de Rafael qui sert Rooney dans la surface. Wazza se retourne et frappe en pivot au niveau du point de penalty mais c’est à côté. What the hell ?

69′ : Robin van Persie est idéalement servi dans le coin supérieur gauche de la surface mais foire totalement son tir croisé qui part largement à côté. Seriously ?

74′ : Et van Persie qui saute plus haut que tout le monde pour claquer une tête à côté. Taz mère suce des §*£#$ en Enfer.

75′ : Bon sinon, c’est une putain d’attaque-défense. Même Defoe ne dépasse plus la ligne médiane côté Tottenham.

78′ : Et un nouvel arrêt de Friedel sur une frappe lointaine de Nani. Ok un doublé de Nani ce serait ridicule, mais je me contenterai de n’importe quel sauveur aujourd’hui.

79′ : Welbeck remplace Kagawa.

82′ : Scholes allume, c’est renvoyé par un défenseur. Il suit et allume à nouveau mais Friedel s’interpose. Insupportable.

83′: Rooney satellise un ballon. Désolant.

85′ : Corner tiré par van Persie. Carrick surgit, pose sa tête et tape la barre. J’ai commencé à manger mon bureau.

86′ : Nouveau centre de Rafael. Evra est passé devant Walker et claque sa tête, bien arrêtée par Friedel. Impossible. Hallucinant. Je n’en peux plus.

90+2′ : Nani gâche une possession en tirant largement au-dessus. Ferdinand sort pour Hernandez.

90+5 : La montée de Lindegaard sur l’ultime corner ne changera rien. Défaite.

Fin du match : Bon. Tu veux dire quoi après un match pareil ? Comme d’habitude on a fait une entame de match absolument dégueulasse. Manchester confirme son statut d’équipe à réaction en ce début de saison. Sauf qu’on joue pas toujours Fulham et contre une équipe qui a un tant soit peu de qualité défensives, c’est un peu plus difficile de remonter.
Il y a des regrets. Un paquet de regrets, parce que « l’exploit » était à portée de bras, mais on avait déjà eu notre ratio miracle la semaine dernière.
On peut se consoler en se disant qu’au moins la seconde période aura montré le potentiel de cette équipe. Il va falloir rebondir là dessus avant de se déplacer coup sur coup à Cluj et à Newcastle. Mais par pitié Sir Alex, il faut savoir se résigner, Giggs et Scholes commencent à être trop vieux pour ses conneries. Place aux jeunes, il faut savoir tourner la page.

Les Diables :

Lindegaard (2/5) : A touché trois ballons… Pour aller les chercher dans ses filets. Nous fait un superbe plongeon sur place sur le second but d’ailleurs. Allez, c’est à David de reprendre sa place là non ?

Evra (1 puis 3/5) : A la ramasse face à la vitesse de Walker et Lennon en première. En seconde, on ne l’a pas reconnu. Un placement juste, des interventions précises et même le titre de héros à portée de front ce qui aurait fait hurler un peu partout. Dommage.

Evans (3/5) : Le voir engueuler Ferdinand sur le troisième but… Comme un symbole de passation de pouvoir. Aujourd’hui il n’a pas grand chose à se reprocher.

Ferdinand (1/5) : Ben ouais, le troisième but il est pour toi. Alors tu t’es rattrapé derrière, mais le mal était fait. Se faire engueuler par Evans > Se faire engueuler par Lloris.

Rafael (2/5) : Ravagé en première période. Dans le tempo en seconde. Quoiqu’il tarde souvent trop à balancer ses centres, réduisant les opportunités pour les attaquants.

Scholes (2/5) : L’arrosage automatique en transversales diverses et variées c’était chouette. Mais inefficace. Mais chouette.

Carrick (1 puis 3/5) : Casper le gentil fantôme en première avant de devenir un Carrick tranchant, allant en avant en seconde période. Bref, un mec branché sur courant alternatif comme un symbole de l’équipe.

Giggs (Censuré/5) : Par respect pour les supporters, par respect pour la légende, on ne dira rien sur Ryan ce soir. De toute façon, on ne voyait pas trop quoi dire.

Kagawa (1 puis 4/5) : Bouffé complètement par Dembélé et Sandro sur les 45 premières minutes, les deux milieux l’ayant collé au slip avec acharnement (cela dit personne à United n’a su profiter des espaces que cela pouvait créer ailleurs). En seconde période Shinji a pris les choses en main et a largement contribué à la remise en route de l’équipe. Vision du jeu, décrochages, passes habiles, il a laissé entrevoir son génie. Ça va aller en s’améliorant, normalement, c’est au prochain épisode qu’il commence à apprendre le retournée acrobatique tir en feuille morte avec une ancienne star de la Seleçao. Celui qui nous servira à battre Chelsea dans la lutte finale pour le titre.

Nani (1 puis 3/5) : Le voir revenir sur le terrain après la pause était un choc. Certes c’était moins pire que Giggs, mais bon, le premier but est pour sa gueule. La seconde période aura été largement moins Naniesque (adj : faire n’importe quoi, n’importe où et surtout n’importe comment, j’ai bon espoir de rentrer dans le prochain Larousse) avec enfin une activité intéressante sur son côté et un but qui nous a fait croire au retournement… Sa fin de match a quand même renoué avec le pire, à grand renforts de tentatives vaines et impatientes.

van Persie (2/5) : Oui, il y a cet amour de passe pour Shinji sur le second but. Mais il y a aussi des ratés. Trop de ratés. Surtout LE raté de la 69′ (comme un symbole oui). We want moaaaar.

Les suppôts de Satan :

Rooney pour Giggs, 46′ (4/5) : Encore une fois pas de but, mais encore une fois il fait la diff’ dans le jeu. Putain de poteau ronds. Wayne est de retour et il a l’air plus méchant que jamais.

Welbeck pour Kagawa, 79′ (non noté) : Je me disais que le scénario était idéal pour qu’enfin il devienne un héros. Et puis non en fait. Pas du tout. La sortie de Shinji nous a d’ailleurs un peu handicapé même si le scénario du match et le besoin d’un attaquant supplémentaire ne la rendait pas illogique.

Hernandez pour Ferdinand, 90′ (non noté) : Oui ben là forcément, on a pas vu grand chose.

Allez, on se revoit en Roumanie, histoire de passer nos nerfs.

 

Bonus : 

Nos régions ont du talent : Saint-Etienne.

 

Tiens au passage avant les bisous, la Raide et Vile Academy est maintenant sur Facebook et tu peux flatter mon égo en devenant « fan ». Alors exécute toi, insolent.

Inferanal Kisses,

Luke Seafer

Luke Seafer peut désormais te faire la morale, puisqu’il est passé de l’autre côté : Si tu veux que Horsjeu.net survive, que ton académicien préféré puisse être fourni régulièrement en jeunes vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien. Clique ici.

Sinon, Luke Seafer est aussi sur Facebook et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir.

Et tiens, il est aussi sur Twitter et il trouve que c’est une invention de Satan un truc aussi addictif, donc n’hésite pas à lui faire coucou.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

3 commentaires

  1. bé oui,on devait perdre contre liverpool et on a gangné,et la c est l inverse….a linverse de toi luke,je trouve que rio fait enormement de bien derriere,et que ca serait plutot jonnhy bigoude qui fait pas mal de boulette…quand a carrick…a part une balle qui lui rebonbdit sur le crane et qu il a presque marqué…le mieu quand il fait des tetes c est qu il ne saute pas au final…moi je trouve qu il n apporte pas gd chose….voila c est dit…heureusement que le monde c est faire des superbes tacles..ca c est vrai…mais trop lent,et trop de dechets…royyyyy reviens!!lol!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.