Reims/Marseille (0-1), la Canebière académie note l’OM

Reims-OM (0-1). Le Mad Professor a oublié ses vacances l’espace d’un instant pour regarder la reprise de l’OM en ligue 1 contre le promu Rémois. Au terme d’un match équilibré pour ne pas dire dominé par les locaux, c’est finalement une autre reprise, de volée celle-ci, de Benoit Cheyrou qui allait apporter les 3 premiers points de la saison. Quand en plus, la passe décisive est donnée par Charles Kaboré, c’est un monde entier de certitudes qui s’effondre.

Les remarques rapides :

  • Alou Diarra qui part jouer en Angleterre quelques jours avant l’épreuve de la marche olympique, c’est selon la rumeur, ce qui a fait chuter Yohann Diniz.
  • 4′ : premier corner pour Reims. Margotton a tellement envie de le voir tirer à la rémoise qu’il se mord la langue pour ne pas le dire.
  • Bob Loulou a regardé sa télé depuis le ciel, René Malleville semble encore en vacances.
  • Deschamps parti, Baup qui arrive, c’est véritablement un rêve éveillé. Pour les Assedic.
On dira ce qu’on veut, mais ils ont quand même pris cher les Zebda.
Celui de droite ne tombe même plus la chemise.
Les notes :

Mandanda (4/5) : du talent et de la chance, Steve s’est inspiré de l’expert Omeyer pour préparer son match. Impérial sur sa ligne, agile dans ses sorties, Reims a vu le retour du gros matou. Ses dégagements au pied restent les comédons sur une peau saine : Systématiquement rendus à l’adversaire, ils confirment que son subconscient pense que les attaquants de l’OM ne savent de toute façon pas gérer une relance rapide. Pas faux.

Azpi (2/5) : le corps et sa condition physique encore aux JO, la tête plus précisement à Chelsea, l’espagnol était à Londres et certainement pas à son poste. Actif devant, il a sûrement pensé que la meilleure défense est l’attaque. Oui mais non.

Fanni (3/5) : solide dans les duels (face à des attaquants de Ligue 2 selon l’assistant), il mériterait presque que l’on ne fasse pas de commentaire sur son prénom de hardeur. A réparé la photocopieuse de la défense centrale en panne avec son gros tonner. Un porno classique mais efficace.

Nkoulou (3/5) : Coiffé d’une coupe de cheveux sortie d’un épisode du Prince de Bel Air, le Laurent Blanc africain s’est contenté d’observer ses « semblables » de loin, peut-être de haut, visiblement peu impressionné par l’armada offensive champenoise. N’as pas oublié durant la trêve qu’il jouait aussi à gauche par intermittence, jurisprudence Morel oblige.

Morel (2/5) : Peu rassuré par les 17 rumeurs annonçant l’arrivée d’un concurrent polonais, autrichien ou néo-zélandais à sa place, Jérémy traine encore et toujours sa dégaine de pompier dépressif. Joue plus à l’arrêt qu’un chien de chasse, centre aux niveaux des côtes des défenseurs rémois et semble vouloir stopper sa carrière après chaque ballon touché. Gros mental.

Cheyrou (2 +1/5) : a mieux réussi sa reprise de volée que toutes ses précédentes passes. Va comprendre Charles. Mais au final, c’est 3 points au bout du pied.

Kaboré (2+1/5) : après avoir lui aussi participé au record du plus grand nombre de passes ratées, il a changé ses chaussures pour déposer un caviar sur celle de Cheyrou. Une belle frappe en début de rencontre a aussi choqué tous les supporters marseillais. Une vérification d’identité à d’ailleurs été demandée à la sortie du stade.

Valbuena (3/5) : offre ses centres et ses frappes dans les gants d’Agassa comme une sage femme dépose un nouveau né dans les bras de sa mère, c’est dire la notion de danger qui s’en dégage. Néanmoins, « le petit vélo » a proposé ce qu’il sait faire : conserver le ballon pour donner le temps à ses coéquipiers de lui donner des solutions et se déplacer à peu près intelligemment entre le milieu et les attaquants. Le maillon d’une chaine qui n’a pas trop déraillé sur cette rencontre.

 

Et sinon José, le départ de Didier Deschamps, ça vous chagrine ?

J.Ayew (1/5) : une grosse tête qui ressemble chaque fois un peu plus à une mauvaise blague que même (« ce soir on vous met le) » feu-Philippe Castelli ne voudrait pas raconter. Un temps future pépite, il apparait aujourd’hui tel un gamin surclassé en moins de 13, capricieux et insupportable. Devrait vite retrouver les benjamins, lucide, amour et rock and roll.

A.Ayew (2/5) : l’assistant l’aime à s’en frotter le sexe sur sa photo Panini et pourtant André laisse souvent un goût d’inachevé. Plus solitaire qu’une régate, ses actions ne font pas frétiller grand chose. Porter un slip rouge ne fait pas de vous un « Super Man ».

Gignac (3/5) : Dédé a l’air de tirer profit d’une préparation normale, lui à qui l’on peut reprocher beaucoup de choses si ce n’est de mouiller le maillot. Dommage qu’il ait l’intelligence tactique d’un calamar cuit car ses gestes sont presque de nouveau inspirés. Le retour de Rémy  pourrait lui faire beaucoup de bien. (Remplacé par Abdullah dans les dernières minutes).

Les remplaçants :

Abdullah (non noté) : L’assistant a fait de Abdullah sa mascotte pour la saison à venir. Ne demandez pas pourquoi.

Les autres apparitions :

Elie Baup : José Anigo est fièrement representé sur le banc. Ils ont le même tailleur de costume sportif. Elégance et charisme.

L’arbitrage : plutôt correct ; la balade d’Ennjimi.

En face :

Mickael Tacalfred : Sean Pôle Emploi.

 

BONUS « LA CHANSON DU MATCH »

Avec une action « supernova » dans une nuit sombre, face à du champagne, le Mad ne pouvait que rendre hommage au romantisme de son assistant (vierge).

Reims OM (0-1)

 

Malgré un effectif de qualité, la rédaction d’horsjeu.net joue plus le maintien que la Champion’s League. L’appel du Che Fredac est probant. Si vous souhaitez que l’aventure continue, n’hésitez pas à soutenir le site par une passe décisive ici ou là. Merci.

 

Vous pouvez également retrouver le Mad Professor sur Facebook et Twitter.

Barème des notes :
– 1 = Catastrophique au point d’être remplacé avant l’heure de jeu par l’entraîneur.
– 2 = La faible performance du joueur a handicapé son équipe, obligée de compenser.
– 3 = Match « verre d’eau »…incolore, inodore, mais indispensable au bon fonctionnement de l’ensemble. Le joueur a tenu son poste en professionnel.
– 4 = Passe décisive, but marqué, intervention défensive décisive, omniprésence du joueur dans sa zone d’expression. Il s’agit de signaler ce que le joueur a fait de plus que tenir son poste.
– 5 = Un 4 serait insuffisant tant le joueur fut déterminant.

 

L'ancien

10 commentaires

  1. labrune pourait donner un peu de ses cheveux a ses copains….. mais non c’est un gros crevard !!

    cette saison s’annonce pas si mal, de toute façon meme avec un effectif plus maigre sa poura pas etre moins bien que l’année derniere

  2. Un Mad beaucoup plus inspiré que la plupart des joueurs présents sur la pelouse hier soir…une belle saison de merde en perspective, ces 3 points pris hier chez un concurrent direct pour le maintien auront sûrement leur importance en fin de saison! L’effectif marseillais devient famélique semaine après semaine, même le banc rémois était plus fourni hier soir que celui de l’OM…et si tout les joueurs qui espèrent quitter rapidement le club partent, on va se retrouver avec une équipe de CFA. Bref, c’est la MERDE.

  3. Plus Gignac perd du poids, plus il touche de ballons, plus il essaye de frapper ds n’importe quelle situation, plus il m’énerve à vouloir se faire remarquer.

    Le Sean Pôle Emploi restera gravé ds ma tête à jamais même quand Reims sera en national

  4. « Dommage qu’il ait l’intelligence tactique d’un calamar cuit car ses gestes sont presque de nouveau inspirés » LOOOOOOOL !
    son face a face plat du pied « je te montre où je vais tirer pour que tu l’arrêtes » m’a fait pitié par contre

  5. Si on commence à gagner les matches qu’on devait perdre et qu’en plus Cheyrou cadre et Patriot Charles passe, on peut aller loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.