Saint-Etienne – Rennes (1-0, CDL, Finale) : la Forez Académie livre son bonheur

Roland voit des hommes verts partout.

L’avis de Notre Président :

Y’en a pas, il était trop occupé cette semaine. Mais on lui en veut pas, merci Roro pour nous avoir fait vivre ça.

Bonus track :

Tapis Vert c’est tous les jeudis, de 20h à 22h sur www.escapestation.fr, et c’est bieng. Emission dantesque jeudi soir (elle a terminé à 23h30 environ), j’espère qu’on aura le podcast parce que ça valait vraiment le coup d’écouter. Beaucoup d’invités, de la bonne humeur et des chants : une des meilleurs émissions de l’année.

Le match résumé en 1 phrase : « Merci les Verts »

podium

Voilà. On a enfin gagné un titre national et c’est juste énorme. J’étais au Stade de France avec 80 000 fous furieux, dont 2/3 du stade aux couleurs vertes. Pendant 2h, on a gueulé comme jamais, on a sauté, on a flippé. Jusqu’à cette délivrance du coup de sifflet final, jusqu’à voir Perrin, Galtier et Clément lever la Coupe tous ensemble. Putain, j’ai la voix de Jeanne Moreau et la gueule de Monty au réveil, mais je n’échangerai pour rien au monde l’état dans lequel je me trouve : je pense qu’un paquet de gens vont arborer un sourire béat toute la semaine.

Sinon, sur le match, les Verts ont fait ce qu’il fallait. S’ils ont raté quelques occasions (notamment celle énorme de Cohade en tout début de 2nde période), ils n’ont jamais baissé les bras à l’image de Brandão (comme d’hab), Aubame (qui nous a fait un retour surpersonique sur un contre Rennais) ou Mollo qu’on a vu beaucoup défendre sur son côté gauche. En fait, c’est l’ensemble de l’équipe qui n’a rien lâché et qui s’est mis le plus vite dans le bain. Si Erding a bien failli nous calmer d’entrée de jeu, Clerc lui a répondu dans la foulée avant que ma Brandade nous fasse bondir de 3m en avant (pas plus à cause de ces saloperies de sièges qui sont assez casse-gueule). La suite du match sera assez stressante, même si on ne sent pas vraiment que Rennes est dangereux. Et quand la défense est prise en défaut, Ruffier fait le taf derrière et se charge de rassurer tout le monde. C’est pas le match le plus abouti qu’on ait vu cette saison, mais c’était le match qu’il fallait faire. En marquant les premiers et assez rapidement, les Verts se sont mis en position de force et ont forcé les Rennais à courir après le score, chose qu’ils n’aiment pas particulièrement. Et au final, ils ne sont jamais revenus.

Sinon, de mon côté, j’ai vécu un vrai week-end de finale, avec une ambiance complètement folle dans mon repaire de la Divette de Montmartre. Au moins 150 personnes dehors (sans compter celles qui étaient à l’intérieur) au plus fort de l’après-midi, des chants, des drapeaux, des fumigènes, des voitures qui klaxonnent et qui se font arrêter : un grand moment de n’importe quoi. Les voisins ont pris très cher, et samedi soir vers 1h30 du matin, il y avait encore du monde à squatter les trottoirs de la rue Marcadet. De l’aveu même du patron, il n’avait encore jamais vu ça dans son bar : tout Sainté s’était donné rendez-vous chez lui, et c’est pas ses tireuses qui diront le contraire.

divette

Jour de finale à la Divette.

Dans le stade, ben rien à dire. On sentait qu’on allait le retourner, c’est ce qui s’est passé. Même si c’est difficile de rendre compte de l’ambiance sur un résumé, le site Furania-photos a posté quelques photos assez sympa des tribunes. J’ai pas encore trouvé beaucoup de vidéos sur le stade, mais ça ne devrait pas tarder à arriver. A l’heure où j’écris, certains ne sont pas rentrés à Sainté depuis très longtemps.

 

 mur écharpes

Qui arrivera à me trouver ?

 

La compo :

compo

 

Pas question de déconner, on met l’équipe type. Seule petite surprise : Zouma a été préféré à Bayal en défense centrale. Sans doute Galtier pensait qu’il y aurait un coup à jouer sur corner, domaine dans lequel Kurt est meilleur que notre colosse sénégalais. Sinon, c’est du classique : la Brandade va tenter de rester invaincue dans cette compétition (12 matches sans défaite avant la finale).

 

Avant-match :

–          En lever de rideau, on a eu droit à 2 oppositions ASSE-SRFC en U9 et U10. Si les U9 se sont balladés 6-1, les U10 ont eu plus de mal : menés 4-1, ils ont réussi à égaliser à 4-4 dans une ambiance de feu. Les gamins ont dû passer un grand moment sur cette pelouse,

–          On a eu droit à un « battle » entre Philippe Risotto des Airnadettes (Stéphanois) et DJ Zebra (Rennais). Bon, c’était naze. Ensuite, on a eu droit à un bagad côté breton et l’inusable Monty qu’on a encore ressorti du grenier. Après, on peut dire ce qu’on veut sur cette chanson, quand elle a résonné dans le stade reprise par 60 000 Stéphanois, ça fout la chair de poule,

–          La pression commence à monter. Du côté rennais, les supps ont déployé un tifo. Côté steph, un seul tifo des indépendants stéphanois, nos cordes vocales et nos jambes feront le reste. De l’intérieur, ça envoie grave. La grecque ou le chant inauguré contre Montpellier font énormément de bruit. On est chez nous, pas de soucis,

–          Le coup d’envoi va bientôt être donné. Putain, j’ai les jambes qui flagellent et la gorge sèche. Mais j’attends ça depuis trop longtemps pour flancher. Pendant 90min au minimum, je vais tout donner pour pousser à la victoire.

 

Les faits de jeu :

Rennes  1ère : ça commence très mal pour les Verts. Féret lance Erding en profondeur sur la gauche. Le Turc tire, mais sa frappe est contrée par Brison. La balle s’élève et se dirige vers la lucarne gauche de Ruffier. Oui, mais Stéphane est déjà dans son match et sort la balle d’une belle claquette.

Saint-Etienne   2ème : pas le temps de douter. Sur un corner tiré de la droite, Clerc reçoit la balle au point de penalty. Il envoie une reprise de volée du plat du pied qui laisse Costil les pieds dans le béton, mais malheureusement ça file juste à côté des buts. C’est bon ça, faut rendre coup pour coup !!

Saint-Etienne   18ème : but de Brandão, 1-0. MAIS OUIIIIIIIIII !!! MA BRANDAAAAAAAAAADE !! Sur un magnifique mouvement à 3, Mollo récupère une balle perdue par Danzé, et lance parfaitement Aubame dans la profondeur côté gauche. Le Gabonais lève la tête et voit Brandão au 2nd poteau. Sans contrôle, il envoie un centre parfait de l’extérieur du droit. Costil tente d’intercepter mais loupe la balle. Brandão n’a plus qu’à pousser la balle au fond de l’intérieur du pied. PUTAAAAAAAAAAAAIN C’EST BOOOOOOOON !!! ALLEEEEEEEEEZ !!!

Saint-Etienne  23ème : Lemoine à 25m environ tente une frappe. C’est puissant, légèrement enroulé mais au-dessus. Les Verts poussent.

Rennes   24ème : Erding sort sur blessure. 2ème coup dur pour les Bretons, moi je vois ça comme un signe d’une victoire annoncée (Erding avait été plutôt en vue jusque là).

Rennes   45ème : peu d’actions. Les Verts gèrent tranquillement, mais Rennes commence à reprendre un peu le dessus. Après un joli dribble enroulé, Diallo tente une frappe à 25m mais c’est à côté.

Rennes   45ème + 2 : faute aux abords de la surface. Féret pour tirer le coup-franc. Les Rennais tente la technique du double mur devant celui des Verts, mais ça ne change pas grand chose. La frappe de Féret est trop molle et pas assez bien placée pour tromper Ruffier.

=====================MI-TEMPS=====================

Saint-Etienne   46ème : popopopoppop… On vient à peine de reprendre que Mollo casse les reins de Danzé et s’échappe côté gauche. Son centre en retrait vers Cohade est parfait, la frappe du milieu beaucoup moins puisqu’elle file largement au-dessus. Derrière ce raté, on voit Brandão encourager Renaud. Un putain de guerrier.

Saint-Etienne   53ème : ohlalalala. Sur un corner de Mollo venu de la droite, Clerc reprend le ballon mi-épaule, mi-tête et ça file vers le but. Costil est battu mais pas Pitroipa qui traînait au poteau et qui peut dégager la balle sur sa ligne.

Saint-Etienne   63ème : Aubame s’échappe côté droit, tout en vitesse. Brandão est au 2nd poteau, mais 3 défenseurs sont entre lui et le Gabonais. Alors l’attaquant décide de frapper en force, au 1er poteau. Au-dessus.

Rennes   65ème : sur une longue balle en profondeur, Boye tente une tête retournée. A côté, mais Ruffier était dessus.

Rennes   67ème : corner côté droit. Boye encore s’élève au milieu de la surface. Sa tête est puissante mais trop sur Ruffier qui capte sur sa ligne.

Rennes   87ème : sur un coup-franc mal repoussé par la défense stéphanoise, Diallo tente une reprise depuis l’angle gauche de la surface sur laquelle Ruffier s’envole et claque la balle « main opposée Richard ». Rennes jette ses dernières forces, mais on tient.

Rennes   90ème + 3 : dernier corner pour Rennes avec Pitroipa. C’est au 1er poteau, dégagé par Cohade et l’arbitre siffle la fin du match !! CA Y EST PUTAIN !! ILS L’ONT FAIT !!!

=================FIN DU MATCH=================

 

Sinon, gros moment avec le chant de la victoire en live fait par Zouma au pied du virage stéphanois, et repris par toute la tribune  !

 

Aujourd’hui !

Aujourd’hui !

On a joué !

On a joué !

La finale !

La finale !

On a gagné !

On a gagné !

Brandão !

Brandão !

Il a tiré !

Il a tiré !

Il a marqué !

Il a marqué !

Ssssssssshhhhhhhhhhhh

….

Popolopopopoooopoooooooo ! Popolopopopoooopoooooooo !

 

A partir de 45s sur la vidéo

 

Les notes :

Ruffier (chaud d’entrée, 4/5) : sollicité dès la 20ème seconde, il a répondu présent tout de suite. Ensuite, il n’a jamais commis d’erreur, se montrant rassurant dans les airs et sur sa ligne. On parle beaucoup du départ éventuel d’Aubame, mais celui de Ruffier serait une catastrophe quand on voit ce qu’on lui doit cette saison. Bravo mec.

Clerc (caramba, encore raté, 3/5) : comme dans le derby, il rate le cadre pour quelques centimètres. Il a encore bien failli marquer sur sa tête épaulée en 2ème mi-temps, mais cette fois c’est un Rennais qui se met sur son chemin. Solide derrière, il a parfois eu du mal face à un Diallo assez mobile. Mais il est plutôt à créditer d’un bon match.

Zouma (I believe I can fly, 3/5) : il saute toujours aussi haut, mais ne sait apparemment toujours pas comment placer sa tête pour tirer au but. Derrière, il fait son match. Titularisé pour contrer Boye dans les airs, il a dans l’ensemble bien fait son boulot même si le défenseur rennais a pris le dessus à 2 reprises. Bon match du jeune.

Perrin (parrain, 4/5) : tu peux test, Saint Ch’mond représente. La caution stéphanoise de l’équipe est quand même avant tout un putain de joueur. Serein derrière, il est toujours arrivé à contenir les grandes courses en avant des attaquants rennais. Tellement représentatif des années lose des Verts avec ses blessures à répétition, l’année où son physique le laisse tranquille on gagne un titre. C’est pas une coïncidence, même si son replacement en défense centrale est un coup de génie.

Brison (sous-coté, 3/5) : faut que tout le monde l’admette, le rouquin est bon. C’est pas un foudre de guerre, pas le plus talentueux, mais sur ce match, rien à dire. Il est souvent intervenu avec autorité sur son côté pour écarter le danger et n’a pas hésité à prendre son couloir pour apporter le surnombre. Finalement, le voir à ce niveau après les matches pourris qu’il nous faisait en début de saison est une bonne surprise. Bravo à lui.

Guilavogui (la pieuvre, 4/5) : Féret lui avait posé pas mal de problèmes il y a quelques semaines. Samedi soir, il l’a bouffé. Un match de mamouth au milieu de terrain, présent à la retombée de presque tous les dégagements de Costil, dans les pieds des Rennais dès que les mecs passaient trop près de ses grandes guiboles. Samedi soir, il nous a enjaillé. Respect.

Cohade (fait le nombre, 3/5) : heureusement qu’on ne prend pas de but, parce que son occasion ratée en début de 2ème mi-temps nous aurait laissé des regrets. Il est dans le coup sur le 1er but, et s’est montré très actif sur son côté, effectuant plus de boulot défensif quand les Verts ont commencé à subir. Correct mais sans plus.

Lemoine (tuer le père, 3/5) : Fabien a réussi ce qu’il n’a pas pu faire avec son club formateur, gagner un titre. Très motivé sur le terrain, il a comme à son habitude beaucoup couru et n’a jamais laissé les Rennais jouer tranquillement dans sa zone. Pajot a connu un match difficile face à son prédécesseur qui a sans doute tenu à lui prouver qu’il était loin d’être cramé.

Mollo (ADSL, 3/5) : il a été très, très rapide sur son côté gauche. Il l’a prouvé en 2 occasions : sur le but, en récupérant le ballon plus vite que la défense rennaise et en glissant dans le même mouvement la balle à Aubame. La 2ème fois sur le centre en retrait vers Cohade, où il fait perdre son short à Danzé sur son accélération. Et en plus, on l’a vu défendre. Bien joué mec. Remplacé à la 74ème par Hamouma (non noté) qui a croqué une belle contre-attaque en tergiversant trop devant la surface. Rien de particulier sinon.

Brandão (homme du match, 5/5) : voilà, la Brandade est encore invaincue en Coupe Moustache. 13 matches sans défaite, une 4ème Coupe dans l’escarcelle, 1 but en finale, tout est dit. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé la réaction de Jérôme Alonzo qui l’a défendu en disant que contrairement à ce qu’un mangeur de salades peut raconter, Brandão est un joueur de foot sacrément efficace, du genre à te faire gagner des titres. Et c’est exactement ce qu’on lui demande.

Aubameyang (reste Aubame, 4/5) : mais oui mec, reste. Tu te gaves dans cette équipe, on va jouer l’Europe (peut-être même la grande coupe) dans un stade tout neuf avec 2 kops immenses, on a un titre à défendre. On va avoir besoin de toi l’année prochaine, plus que jamais même. Alors finis la saison en boulet de canon, et on reparle en juin. Sinon, tu t’es régalé sur ta passe hier : un bijou.

 

Le coach (le porte-bonheur, 4/5) : et si c’était la doudoune qui nous portait chance ? En tout cas, on peut être sûr que la personne qui la porte est en train de devenir un entraîneur tout à fait respectable en Ligain. Bravo à Galtier pour avoir su insufler un état d’esprit de gagnants à cette équipe talentueuse. En tout cas, on ne le dit pas assez, mais Galtier est l’entraîneur qui est resté le plus longtemps en place de Herbin de la grande époque. Et on espère qu’il le restera encore quelques temps.

Le peuple vert (partout, toujours, 5/5) : à Paris, à Sainté, dans la Creuse ou à Montpellier, les supporters stéphanois ont tous hurlé d’une même voix sur le but de Brandão et au coup de sifflet final. Si ceux qu’on a le plus vu étaient au Stade de France, les images du bus à impériale au moment de remonter la Grand Rue à Sainté étaient impressionnantes elles aussi. On a beaucoup parlé du peuple vert, samedi je pense qu’on a vu que cette expression n’était pas galvaudée. Un seul amour éternel.

peuple vert

 

Les adversaires : on parle de Costil pour remplacer Ruffier en cas de départ. Non, je préfère qu’on garde la Ruff’. Sinon, Erding avait bien démarré, mais s’est blessé très vite. Féret a été assez transparent au final et Pitroipa n’a jamais réussi à être dangereux.

 

La question minitel : la question plane encore un peu, laissez la voler.

question

C’est sûr que revoir ce qu’on a vu à partir de vendredi soir à Paris, c’est pas pour tout de suite. Le débarquement des forces vives stéphanoises a été un grand moment de ce week-end de finale, et je pense que les gens qui ont vécu ça sur place en auront un souvenir impérissable.  Pfff, je sais plus quoi dire d’autre, alors je vais me taire. Mais à match essepcionnel, je vous ai dégotté quelques bonus qui ne le sont pas moins pour marquer le coup.

 

Bonus « Les masques tombent » et autres miracles :

Menes

Pierre Ménès est un supporter comme les autres (merci à JM Hole Ass).

 Lourdes

Les Verts en finale > Lourdes.

 Loulou

Autre miracle : Loulou arrive à voir sa bite quand il pisse (merci à Julien V.).

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du match, pour l’histoire.

L’avis d’en face, je sais pas si Roazh aura le courage de le faire. A l’heure actuelle, il doit être en train de maudire Brandão.

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaye l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Roland te conseille vivement d’écouter l’excellente émission Tapis Vert, pour faire le tour de l’actualité de ton club préféré. C’est tous les jeudis sur Escape Station, de 20h à 22h.

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

38 thoughts on “Saint-Etienne – Rennes (1-0, CDL, Finale) : la Forez Académie livre son bonheur

  1. Académie publiée à 15h31. 15h58, 1er aigri. On en reparlera si jamais un jour tu fêtes un titre de Ligue d’Eux (pas cette année en tout cas).

  2. mais vous avez gagné la coupe de la ligue ou la coupe du monde? parce que là je commence à douter…

  3. J’en ai rien à foutre de Saint Etienne et je sais pas le placer sur une carte. Mais j’aime toujours tes académies, alors moi je suis content que tu sois content. Puis je peux pas blairer les Lyonnais, ça joue aussi en fait.

  4. Felicitations aux verts … Je suis bien curieux de savoir comment Paris va feter son titre …

  5. @CLP: y’aura une allocution du cheick Al-Thani retransmise en direct sur TF1 et BFM TV + une descente en carrosse sur les Champs-Elysées, et une en limo sur Broadway à NYC. En toute simplicité.

  6. On en reparlera surtout quand une autre ville se formera un peuple de supporters aussi extraordinaire! C’est pas pour demain. Merci pour cette belle acad’, qui m’a fait revivre ces 90 minutes fantastiques au stade de france qui sont passees beaucoup trop vite! J’ai passe la journee a rencontrer des stephs passionnes partout dans Paris (on est venu d’angleterre pour l’occasion) et je suis tombe par hasard sur Greg Coupet en boite le soir qui fetait ca aussi, comme quoi les verts etaient vraiment partout ! ALV

  7. J’ai toujours considéré Sainté comme le Pas de Calais du milieu, mais là j’ai trouvé ça cool. C’est avec ce genre d’ambiance et de matchs que la Coupe Moustache peut commencer à vouloir dire quelque chose. Et puis ça fait chier les Lyonnais. Alors bravo, c’est bieng.

  8. @PLF : ça va, c’est bon, on a pas descendu les Champs non plus. Putain, on a fait la fête à Sainté, les joueurs ne sont même pas resté sur Paris. C’est normal qu’on en parle, je vais pas vous ressortir les chiffres que vous avez déjà dû entendre 10-15 fois. On va quand même pas faire la gueule alors qu’on vient de soulever une coupe (en plastique certes, mais une coupe quand même) juste pour vous faire plaisir ?

    Et puis, je tiens à signaler que les 2 équipes en finale n’ont pas bénéficié du système de têtes de série. Comme quoi, elles étaient peut-être plus méritantes que certaines. Après si on regarde le parcours jusqu’en finale, les Verts ont sorti Lorient, Sochaux, Paris et Lille : plutôt pas mal comme tableau de chasse.

    Bref, y’a Ligain dès mercredi et derby dimanche : pas le temps de traîner en chemin si on veut jouer encore une place plus prestigieuse en championnat.

  9. @PLF: Y aura des chameaux ? Et des danseuses ? Et Llacer ?

    Franchement quand tu vois les celebrations au rugby pour les finales … Je sais plus qui avais ramene un ane ou une vache (ou Viveros je sais plus)… Je trouve ca frais …

  10. Toujours aussi bonnes tes académies..
    par contre dans ton résumé de matchs tu as oublié  » Aubame qui casse les reins du latéral gauche rennais centre au 2eme poteau pour notre brandade..  »
    m’enfin, ca fait une coupe au final .. et ca personne nous l’enlèvera.. surtout qu’on n’a pas sorti de « petites » équipes les tours précédents.

    Perrin un symbole !

  11. c’est chouette pour vous. Si il n’y avait pas eut Roazh j’aurais été à 100% derrière vous, mais j’ai quand même de la peine pour lui du coup.

  12. @Maestro27 : tout à fait Maestro, j’ai zappé ce moment alors que c’est une des meilleures occasions des Verts, comme un symbole du rematage du match pas tout à fait réveillé. Bon, la Brandade a quand même son 5 dans l’histoire, et elle le mérite.

  13. Merci pour l’académie format XL. Ça fait un peu bizarre les chants stéphanois dans une autre enceinte.
    Lyon l’a fêté en 2002 avant ses titres, Marseille aussi quand ça fesait 17 ans qu’ils n’avaient rien gagner. Alors on va pas la bouder pour faire plaisir au rageux.

  14. Acad de victoire très chouette avec des vrais morceaux de supporters dedans. Et la photo du miracle ça m’a tué.

  15. Oh pinaise, Roland, tu as fait fort pour cette chronique « historique » tantôt je me suis franchement marré (ah la photo de Loulou!!) et d’autres fois j’ai eu les poils !! Mais quelle belle victoire !! Et si les Verts en voulaient encore plus ? ALV ! ;) Chr

  16. beau plaidoyer pour le foot vrai!
    mon plus beau souvenir de supporter de l’OM c’est le match de coupe à toto contre la Corogne.
    le plastique c’est fantastique…

  17. Roland : Beau tableau de chasse … en ayant gagné combien de fois ? Sinon ce match était un symbole de la CDL. Ca n’intéresse que 2 clubs, le but est marqué par la référence du joga mochito en France et ça truque en 2e MT en se disant que ça va passer.

    Les méchancetés dites, sache que je suis content que ça soit les verts qui aient gagné et que c’est une super acad’ … (et que j’espère que cette coupe disparaitra en 2016)

  18. Vas quand même falloir qu’on m’explique cette volonté de supprimer la moustache cup, qui envoi 2 clubs chaque année au sdf (et leurs supporters), rend des dizaines de milliers de gens heureux chaque année, permet de se qualifier pour l’europe, permet de voire des match à enjeu qui finissent au péno….

    Et tous ca devrai etre supprimer pour favoriser des match de L1 pourrie ou le score moyen est 0-0.

    j’ai du mal à saisir mais bon.

  19. Tu marques un point sur le fait de rendre les gens heureux effectivement.

    Mais d’une part le débat a une mise en abime puisqu’avec les dérives financières actuelles, ce sera soit la L1 à 18 clubs et la CDL, soit la L1 à 20 clubs sans CDL. Et effectivement plus on renforcera le haut de la pyramide, plus on affaiblira la base … niveau architecture c’est moyen.

    D’autres parts, heureusement c’est Sainté qui fait un beau parcours en L1 mais en Coupe ils ont du gagner 1 ou 2 matchs (ils sont souvent passés aux TAB), parfois il suffit de 4 matchs pour être européen alors que le 5e a fait une belle saison mais n’est pas récompensé. C’est très injuste.

    Elle surcharge le calendrier et rend la belle Coupe de France désuète.

    J’espère t’avoir aidé à saisir.

  20. @Rom1 je vois pas trop où est le déshonneur à battre Lille et le PSG aux TAB… M’enfin bon, il faut bien trouvé des choses à redire à tout…

    Roland je t’aime, les verts je vous aime et même vous, les rageux, je vous aime.

  21. Non mais toi ça compte pas tu vois de la jalousie contre l’ASSE partout et tu serais capable de dire de quelque chose de bleu qu’il est vert si un joueur de l’ASSE avait affirmé qu’il est vert.

    Je répète que je suis heureux d’avoir vu l’ASSE gagner samedi. Ça change rien à ma position sur la CDL, que ce soit vous, Rennes ou mon équipe qui ait gagné.

    Au passage, tu n’as répondu qu’à une toute petite partie de mon propos.

  22. Merci à vous pour les petits compliments.

    Juste pour parler de l’utilité de cette Coupe :

    – Oui, elle m’a permis de vivre un week-end assez fort en termes de rigolade, d’émotions et de plaisir tout simplement. Rien que pour ça, je suis content qu’elle ait existé cette année (de façon assez égoïste). Une finale (victorieuse en plus) reste un grand moment dans une vie de supporter, surtout quand on avait jamais connu ça avant. Et tant pis si c’est la Coupe Moustache qui permet de vivre ça,

    – Comme l’ont dit seb et Sanavah, il n’y a pas de honte à battre le PSG et Lille aux TAB quand on voit les décharges d’adrénaline que ces matches nous ont provoqué sur le moment. C’est vraiment stressant, mais tellement plus bandant qu’un match de Ligain qui te permet de prendre une 3ème place par exemple. Et puis, ça a quand même plus de gueule que de passer aux TAB face à Meaux par exemple,

    – Ensuite, point négatif : ça surcharge le calendrier. L’année prochaine, Sainté jouera une Coupe d’Europe, et les matches vont s’enchaîner à un rythme encore plus soutenu. Maintenant, la perspective du titre à défendre et du nombre de matches plus réduit qu’en CDF fait que les Verts voudront peut-être la jouer encore une fois à fond,

    – Le gros point noir de cette Coupe pour moi, c’est ce système de têtes de série. Normalement, Sainté devrait en bénéficier l’année prochaine pour justement alléger le calendrier, mais c’est tellement injuste pour les autres équipes. Si on joue l’Europe, c’est avant tout un plaisir plus qu’une contrainte, et si les équipes ont maintenant trop de matches à jouer, c’est surtout à cause de la réforme de ces CE avec leur phases de poules à la con. On en revient à l’éternel débat : faut-il revenir aux matches aller-retour au moins en C3 ? Pour moi, c’est une évidence. Les clubs qui jouent cette compétition dès le départ n’ont pas forcément les effectifs taillés pour être sur tous les tableaux. Mais même sans cette réforme, le système de tête de série devrait être aboli pour ce que j’ai dit plus haut.

    – Enfin, le fait que ça dénature la CDF. Vrai. Dans le dernier carré de la CDL, on avait Rennes, Montpellier (champion 2012), Lille (champion 2011) et Sainté. En CDF, on a Evian, Troyes, Lorient et Bordeaux. Sans vouloir faire le faramelan, les confrontations étaient plus relevées en CDL. Avec la suppression de la Coupe Moustache, est-ce qu’on aurait quand même eu ce genre de matches ? Difficile à dire, mais on remarque que les finales de CDF opposaient plus de « gros » clubs en finale avant l’avènement de la CDL dans sa forme moderne.

    Au final, cette coupe est la mal aimée du foot français et le restera toujours tant qu’elle existera. La CDL existe aussi en Angleterre et en Allemagne (même si le système allemand de cette Coupe tient plus du tournoi d’avant-saison que d’une réelle compétition), et pourtant ça n’enlève rien au prestige de la doyenne. Le problème vient surtout de son image je pense. En supprimant le système de têtes de série, elle pourrait devenir plus égalitaire pour tout le monde, et regagner un peu de considération.

  23. @Rom1 : oui, la banderole on la connaît. On sait que c’est très contradictoire. Perso, je pense que c’était plus destiné à dénoncer le fait que cette Coupe avantageait les riches avec (encore une fois, désolé d’y revenir) son système de têtes de série. Maintenant, on sait aussi que les relations sont tendues entre la Ligue et les groupes de supporters, donc le fait que ce soit « la coupe de la Ligue » cristallise aussi un peu la haine envers elle.

  24. Supporter de l’OM depuis très longtemps, je dis un grand bravo aux verts (et à Roland) : le football français a besoin de ses grands clubs.
    Et seul 2 clubs sont capables de déclencher une telle ferveur en France.

  25. Roland : Mais après pour moi pas de problème profitez en jusqu’en fin de saison, (je suis pas de ceux qui disent « ils nous saoulent ». C’est l’avantage du net : si ça te saoule tu regarde pas) … mais n’oubliez pas les premiers combats de vos ultras l’an prochain. Cette victoire ne doit pas vous corrompre.

  26. @Rom1 : D’une le bleu n’existe pas, c’est une invention de l’esprit.
    De deux, je n’ai répondu qu’à une partie de tes propos car c’était la seule avec laquelle j’étais franchement en désaccord.
    Comme quoi, tout est possible!

  27. @Rom

    je suis lyonnais, abonné à Gerland pour répondre à ta question.

    La coupe de France est aps rendu désuète par la coupe de la ligue, elle est rendu désuète par les clubs pro qui aligne des équipes B au mois de Janvier et qui se font sortir par epinal ou carrequefou.

    La surcharge du calendrier…. 4 match pour le finaliste…. mais comment font donc les munichois, barcelonais ou mancunien….

    Je préfère 10000000 fois un match de coupe qu’un pauvre match de championnat…. Ca n’a aps la même saveur.

    Ok pour un retour de la L1 à 18 clubs aussi, mais c’est plus facile àç dire quand on supporte l’OL et qu’on joue le haut de tableau tous els ans depuis 15 ans (bing dans tes dents roro), pas sur que les corses ou reims soit du meme avis que nous.

    Quand à la bache des green angel… ils sont à la rue comme tous les ultras. Une coupe qui passe sur France Tv gratos, avec des places à 5€ et qui peut permettre à tout le monde de faire la fete, et qui favorise pas le plus gros….. c’est l’inverse du foot business.

  28. Seb : pourtant c’est ton président Aulas qui explique que le calendrier est trop lourd et qui, par conséquent, est la figure de proue du mouvement de réduction de la L1 à 18 clubs.

    Moi honnêtement je le trouve pas trop chargé le calendrier mais moi on s’en fout, c’est les dirigeants qui ont de l’influence. Et je préfère qu’ils suppriment la CDL plutôt qu’il passe à 18 clubs (je supporte pourtant un club qui n’a pas de souci à se faire à propos du maintien)

  29. @seb : d’accord en partie sauf sur 2 points :

    * pour le finaliste non tête de série c’est 5 matches. Et puis à part Paris, personne en France n’a l’effectif des équipes que tu cites,

    * une coupe qui ne favorise pas le plus gros : faux. Encore une fois, système des têtes de série. Et les places à 5€, faut pas y compter sur les matches de gala (PSG, Lyon, Marseille pour Sainté par exemple) ou dès qu’on approche un peu trop près de la finale.

  30. @roro

    ok pour dire que ce système de tete de série est débile.

    Effectif ou pas, si RVP ou Xavi sont capables de jouer 50 matchs par saison, au plus haut niveau, tous les 3 jours…..

    Lemoine, Danze ou Brandao qui sont pas européen, pas internationaux devraient pas avoir non plus trop de problème.

    Pour les prix des places ok je caricature, mais de mémoire l’an passé à Gerland les places pour les coupes étaient quasiment 2 fois moins chère qu’en champ…. pour des gosses en populaire ca faisait 5€…. (attention comme je piccole avant les matchs ma mémoire est sujète à caution)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.