Wigan – Manchester United (0-4) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

Mais non, cette académie n’arrive pas en retard

Cataclysme, fin du monde, réveillon du nouvel an, voitures brûlées à Strasbourg… Tout cela n’est rien comparé à l’emploi du temps surchargé de l’Infernal Wayne Boulet à cette époque de l’année. Quand en plus, je dois voyager, sans pouvoir emporter mon ordi et m’adonner aux traditionnelles visites familiales et amicanales, forcément, ben… Je suis à la bourre totale. Mais on s’en tamponne, paraît-il, c’est Satan, c’est permis.  J’envierais presque Luke Seafer qui devait être en train de s’envoyer une cuite monumentale avec son père  réguler le flot des nouveaux arrivants ayant but un petit coup de trop. Donc, ne m’en voulez pas, mais on va faire ça fissa !

L’avant-mâche du mâche du jour : WIGAN ATHLETIC – MANCHESTER  UNITED :

Voilà un match des plus tranquilles en perspective. On joue Wigan, qui perd chaque année son meilleur joueur, qui fait une bien mauvaise saison (18ème) et, plus important encore, est une équipe à laquelle on met régulièrement des tannées. Et puis bon, si l’on prend un but par Arouna Koné, c’est clairement la honte.

 

La composition diabolique :

C’est qu’on se dirigerait presque vers une forme de continuité chez Sir Alex ! (Pas une équipe type, faut pas déconner)
On retrouve donc un 4-4-2 à plat avec le retour de Rafael, Ferdinand qui prend la place de Vidic, Young et Giggs sur les ailes et Chicharito aligné aux côtés de van Persie.
Tout compte fait, oubliez ce que je viens de dire quant à la forme de continuité…

united

 

Subs : Lindegaard, Smalling, Vidic, Valencia, Scholes, Kagawa, Welbeck.

Chez Wigan, à force de ne plus avoir de vrai bon joueur talentueux, on essaie de faire avec ce que l’on a et on tente même de jouer en 3-4-3. Non, sans déconner.

Wigan

 

Subs : Pollitt, Golobart, Stam (non, pas celui-là), Jones (non, pas celui-là non plus), Gomez, McManaman (Mais non, pas celui-là non plus), Boselli.

 

Le Live en différé du 1er janvier. 

4’ : Bien lancé dans la profondeur par van Persie, Hernandez tente la première frappe du match dans un angle fermé. Dans les bras du gardien.

9’ : C’est un joli petit festival de passes imprécises, déchet technique et dribles ratés, jusqu’à présent.

11’ : Young déborde côté droit, pénètre dans la surface à la faveur d’un contre…favorable, oui, centre fort devant le but et… Ben c’est con que ses partenaires soient tous restés en retrait.

12’ : Superbe ballon aérien de Giggs en profondeur pour Hernandez qui enchaîne contrôle et frappe hyper rapidement et buuuuuuuuuuuuuut ! Je commence à faire l’hélicoptère mais je m’aperçois que le Petit Pois était en fait hors-jeu(.net)

17’ : Bon, ben, puisqu’il n’y a rien de mieux à raconter… Rafael accélère depuis la ligne médiane, côté droit et centre fort aux abords de la surface, vers Hernandez au deuxième poteau. Il nous gratifie d’un superbe hommage à Taïwo et je doute qu’on retrouve le ballon.

20’ : Di Santo tente la balle piquée vers Koné dans la surface, c’est détourné par l’arrière du crâne de Ferdinand mais revient sur Beauséjour qui arme la frappe. On a cette fois le droit à un hommage à Bakayoko et on déplore la mort d’un stadier qui se croyait pourtant à l’abri bien haut dans la tribune.

28’ : Splendide jeu à trois entre Giggs, van Persie et Cleverley qui voit le Gallois lancer l’Anglais dans la surface. Ce dernier élimine ses défenseurs et revient sur Giggs qui centre fort à ras de terre. Figueroa sent le souffle chaud de Chicharito dans son dos et préfère dévier en corner. Corner qui ne donnera rien si ce n’est une contre-attaque très mal jouée par Koné.

31’ : Coup franc pour United et RvP. Celui-ci centre pour la tête de Carrick mais personne ne touche le ballon et il faut un superbe réflexe d’Al-Habsi pour que le ballon ne rentre pas. Giggs a bien l’occasion de reprendre la balle, mais il trébuche.

36’ : Sur un corner mancunien mal dégagé par la défense des Latics, le ballon revient sur Cleverley sur la gauche près de la surface. Celui-ci fait mine de centrer et sert Evans, sur sa gauche et resté aux avant-postes. Le Nord-Irlandais donne la gonfle à Evra dans la surface qui contrôle, rate sa frappe, se reprend, tire directement sur Al Habsi, qui, dégouté qu’on ne fasse que parler des bourdes de De Gea, dégage le ballon sur Hernandez, qui n’a plus qu’à mettre la balle au fond.

43’ : Récupération de balle de Carrick dans le camp mancunien qui transmet à Hernandez en une touche. Le Mexicain bénéficie d’un contre favorable et peut donc transmettre à van Persie dans la surface. Frapper tout de suite étant trop simple, ce dernier effectue donc un crochet qui met toute la défense dans le vent, se met sur son pied droit et envoie une sublime frappe enveloppée au fond des filets. Magnifique.

Mi-temps : Après un début de match quelque peu longuet et qui voyait les deux équipes multiplier les approximations techniques, le match s’est clairement animé peu avant l’heure de jeu, moment qu’a choisi United pour imprimer une domination écrasante devant au fil du temps.

50’ : van Persie récupère la gonfle dans la défense de Wigan décidément peu inspirée et lance Hernandez dans la surface. Mais la frappe du Petit Pois en angle fermée est totalement dévissée.

56’ : On se ferait presque un poil chier en regardant la balle circuler partout sur le terrain sans véritable intention offensive. Si ça continue, on va se faire surnommer les gentils Mancuniens.

59’ : On a failli y croire. Après une passe qui transperce la défense des rouges diables, Beauséjour centre de la gauche fort et à ras de terre pour Koné qui pousse la balle dans le but. Mais l’Ivoirien était hors-jeu. Si en plus d’être mauvais, il ne sait pas se placer.

63’ : Coup franc rouge obtenu par Rafael suite à un double une-deux avec Chicharito. Van Persie s’en charge et demande à Young de lui stopper le ballon avant de tenter sa chance. La gonfle est détournée par le mur et revient sur…Hernandez qui reprend et marque. Quelque chose se rigidifie dans mes sous-vêtements.

67’ : Nouveaux errements défensifs côté Wigan avec cette fois une très mauvaise relance de la défense centrale qui profite à Young. L’Anglais transmet directement à van Persie qui slalome entre trois défenseurs avec une facilité déconcertante, avant de se mettre sur son pied gauche et d’armer une frappe qui passe de peu au-dessus…

69’ : Même Ferguson trouve ça trop facile. La preuve, il décide de sortir Carrick pour faire rentrer Kagawa et remplace Ferdinand par Smalling qui est, comme chacun sait, dans une forme étincelante.

78’ : Le rythme a nettement diminué. Et ce n’est pas cette frappe complètement écrasée de Jordi Gomez qui part à côté qui va relancer l’intérêt du match.

79’ : Le score va probablement en rester là. Welbeck entre à la place de Young.

83’ : Coup franc bêtement concédée par la défense rouge, situé à environ vingt-cinq mètres dans l’axe du but de De Gea. Jordi Gomez s’en charge, et ça passe de peu à côté, sur la gauche du gardien Espagnol.

88’ : Relais entre Hernandez et Rafael sur le côté droit, terminé par une passe du Brésilien sur van Persie. Ou plutôt sur la défense centrale de Wigan, qui cafouille (oui, encore). Ca profite à Welbeck qui a tout le temps et l’espace pour centrer à ras de terre pour van Persie qui peut ajuster Al-Habsi en toute sérénité. 0-4, merci, au revoir.

Fin du match : Une branlée, une tannée, une correction, une fessée, choisissez le terme qui conviendra pour cette défaite violente infligée à une apathique équipe de Wigan par nos chers Rouges Diables. Quatre buts, donc, deux doublés, une équipe qui a très bien géré, sans trop se fatiguer. Que demande le peuple ?

 

Les Diables :

De Gea (RTT/5) : Quand on n’a rien à glander, forcément, ça devient tout de suite plus simple. Bon, je sais, ça fait court comme appréciation, mais sincèrement, il a passé un match très tranquille.

Rafael et Evra (4/5) : Et ouais ! Même pour Patrice, 4.  Tous les deux ont été très bons défensivement, et ce n’est pas pour rien qu’on n’a pas vu les ailiers adverses. Quant au travail offensif, il a, pour tous les deux été propre et bien senti.

Ferdinand et Evans (3/5) : Une note moins bonne que les latéraux, qui se justifie par le fait que les rares incursions des joueurs offensifs de Wigan ont eu lieu plein axe. Je trouve aussi que nos deux défenseurs centraux ont eu trop tendance à laisser ces mêmes joueurs s’avancer et frapper, mais je suis tatillon. Ferdinand remplacé par Smalling.

Young (3/5) : Il n’a certes pas été déterminant. Mais on a vu un Young impliqué défensivement, et plutôt concentré, ce qui est assez rare. Rafael a ainsi pu profiter de son travail. Et il n’a même pas plongé ! Remplacé par Welbeck.

Carrick (4/5) : Sa forme de bel homme continue. Jouant bien plus bas que d’habitude, il n’a pas cessé de subtiliser les ballons dans les pieds des milieux adverses pour les bonifier en orientant le jeu de manière toujours aussi judicieuse. Remplacé par Kagawa.

Cleverley (4/5) : Je pensais lui mettre moins, mais je me suis dit qu’à la réflexion, si Carrick fournissait d’aussi bonnes prestations, Tom n’y était peut-être pas pour rien. Et si le binôme du milieu est tant complémentaire, c’est sûrement parce qu’il ne rechigne pas à défendre. Il comprend de mieux en mieux les mouvements de ses coéquipiers.

Giggs (3/5) : Est toujours classe, est toujours beau, est toujours lent. Ça me fait du mal de ne pas donner un 5 à chaque fois à Giggs, mais il faut reconnaître que son match n’a pas été sensationnel et que sa qualité de centre lui a, inhabituellement, fait faux bond.

Hernandez (5/5) : Deux buts, une passe décisive pour van Persie, un très bon match pour mon Petit Pois préféré. On a définitivement besoin de lui et il prouve qu’il peut marquer même sans sortir du banc.

van Persie (5/5) : Un but de bel homme, un autre tout fait, et une activité une nouvelle fois très intéressante. A l’image de l’équipe, le Néerlandais a géré ses efforts et a su planter l’estocade au bon moment. Il monopolise l’attention de la défense adverse et crée des espaces pour Hernandez ou d’autres. Lui aussi est dans une forme exceptionnelle, y a plus qu’à espérer que ça continue.

Les remplaçants : Kagawa s’est montré très sérieux défensivement alors que je pensais que son entrée allait désorganiser l’équipe et s’est attaché à proprement ressortir les ballons, Welbeck a eu le temps de faire une passe décisive en profitant de son opportunisme, tandis que si Smalling n’a quasiment rien eu à faire, son manque de communication avec De Gea aurait pu nous coûter un but.

En face : Rien. Le vide, le néant, la vacuité. Boyce a bien tenté quelques petites choses, mais c’est un peu tout. Martinez doit, selon moi, impérativement revoir son système défensif parce que c’était quand même un festival du n’importe quoi et des relances foireuses.

Amicanalement,

L’Infernal Wayne Boulet

Si tu veux que Horsjeu.net survive, que tes académiciens préférés puissent être fournis régulièrement en jeunes vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien. Clique ici.

Sinon, Luke Seafer est aussi sur Facebook (mais pas Wayne) et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir. Et si tu veux faire encore plus, tu peux aussi devenir fan de la Raide et Vile Academy. 

Et tiens, il est aussi sur Twitter (mais toujours pas Wayne) et il trouve que c’est une invention de Satan un truc aussi addictif, donc n’hésite pas à lui faire coucou.

2 thoughts on “Wigan – Manchester United (0-4) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

  1. Où est-ce que tu l’as trouvée cette photo de Chirstophe Jallet? Je savais pas qu’il était roux.

  2. Il faut demander à Luke, c’est lui qui me l’a fournie.
    Il était roux, en effet, et c’est d’ailleurs pour ça qu’il ne laisse plus paraître aucune pilosité, les Qatariens ne goûtant que très peu les rebuts de la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.