Caen – Saint-Etienne (2-3, Coupe de France) : la Forez Académie livre ses notes

On y va Mollo à la reprise.

L’avis de Notre Président :

Dans le feu de l’action et de la préparation du déplacement à Caen, j’ai oublié d’appeler Notre Président. Néanmoins, si vous avez suivi un peu la Forez Académie la semaine dernière, vous aurez remarqué qu’il y a eu double dose de parler gaga sur l’actualité des Verts, avec d’abord un petit bilan de mi-saison, mais aussi les 1ers jours de mercato vus de l’intérieur. Normalement, il sera de retour pour le match contre Toulouse.

Bonus track :

Tapis Vert comme d’hab c’est tous les jeudis et c’est bieng. Au programme de la 1ère émission de l’année : le tour de l’actualité des Verts de la semaine écoulée avec notamment le mercato d’hiver, et l’arrivée de Yohan Mollo, ainsi que les autres rumeurs. La communication du club depuis le derby face à Lyon a aussi été évoquée. Pour écouter le podcast, c’est par ici les b’lets.

Le match résumé en 1 phrase : « A vaincre sans péril… »

… ben on gagne quand même. Non, je déconne, ce ne fût pas sans péril, loin de là. Les matches de Coupe de France sont toujours piégeux, mais en général le 1er c’est le pire : les joueurs reprennent tout juste, il fait froid, on peut jouer des équipes improbables, qui nous attendent le couteau entre les dents sur des bourbiers à la limite du praticable (coucou Rémi Garde la pleureuse),… Bref, ces matches là ont tout du piège, et les Verts se sont souvent pris les pieds dedans.

Là, on jouait Caen, équipe tout juste reléguée de Ligain, et en course pour remonter directement. Pas forcément un cadeau, surtout qu’on était chez eux. Enfin chez eux… Ayant fait le déplacement, la colonie verte aux abords du stade était assez importante, et on s’est fait entendre tout le match. Au final, 3 bus avaient fait le déplacement depuis Sainté, et de nombreux exilés qui se trouvaient dans le coin (ou pas trop loin comme moi) ont garni le parcage. En tout cas, très bonne ambiance chez les supporters Verts, les chants ont continué à accompagner les joueurs même dans les moments de flottement après les 2 penalties, et les descentes des tribunes vers les grilles sur les 3 buts furent des moments épiques.

Sinon, j’ai vu un bon match de Coupe. 2 équipes bien en place, qui ne refusaient pas le jeu, et qui jouaient avant tout pour gagner, sans aller jusqu’aux tirs aux buts. La jeunesse qu’à insufflé Galtier à son 11 titulaire avec Mayi et Polomat, ainsi que les 1ers pas de la nouvelle recrue Yohan Mollo, ont dynamisé le jeu et leur envie sur le terrain faisait plaisir à voir. Même si tout ne fût pas parfait, les gars ont joué avec les tripes et se sont dépouillés pour aller chercher une victoire très importante pour la confiance, après une fin d’année 2012 catastrophique. Au final, les Verts repartent avec la qualification, le plein de confiance après un match difficile, et des jeunes loups prêts à en découdre qui ont prouvé qu’ils pouvaient tenir la distance même en pro. L’année 2013 commence plutôt bien.

parcage

Un parcage, ma foi, d’un assez beau gabarit.

La compo :

Compo

Putain enfin ! Galtier se décide à jouer la carte « jeunes » dans un match parfait pour eux. On joue une Ligue D’Eux ambitieuse certes, mais c’est pas Lyon ou l’OM. Donc titularisation de Mayi et de Polomat, les 2 meilleurs jeunes (avec Diomandé, toujours blessé malheureusement), j’applaudis des 2 mains. Pour le reste c’est du classique, sauf Zouma qui est aligné au poste d’arrière droit. Petite interrogation de ma part car Kurt ne m’a jamais complètement convaincu à ce poste : trop massif et pas assez rapide pour apporter réellement quelque chose devant. Derrière par contre, c’est solide en général. Après, les performances de Clerc dernièrement ayant été catastrophiques, je me dis que c’est peut-être pas plus mal. Et comme Kurt a besoin de jouer vu qu’il revient de blessure, je valide ce choix.

Les faits de jeu :

Caen   11ème : 1ère occasion pour les Caennais. Centre de la droite vers un joueur qui place une 1ère tête à l’entrée de la surface, prolongeant ainsi le ballon au 2ème poteau vers Montaroup. Sa tête lobée passe largement au-dessus.

Saint-Etienne   15ème : but de Guilavogui, 0-1. Mollo, très présent en ce début de match, est décalé par Guilavogui côté gauche. Son centre à ras de terre est renvoyé par la défense caennaise, mais dans l’axe et directement sur Guilavogui qui ne se fait pas prier pour placer un plat du pied parfait au ras du poteau gauche du gardien caennais. 1ère descente du parcage vers les grilles !!

Caen   20ème : but de Fajr sur penalty, 1-1. Bayal nous fait sa boulette hebdomadaire et relance dans l’axe directement sur Fajr qui décale Kebano sur la droite. L’attaquant crochète Clément qui revenait sur lui, mais dans son élan, il fauche aussi le joueur dans la surface. Penalty indiscutable que transforme Fajr sur la gauche en prenant Ruffier à contre-pied.

Saint-Etienne   24ème : but de Mayi, 1-2. Match complètement fou ! Sur un corner tiré de la droite par Mollo, Zouma s’élève plus haut que tout le monde et dévie la balle vers Mayi absolument seul au 2nd poteau. Le jeune attaquant stéphanois ne se fait pas prier et, bien que la balle lui reste dans les pieds après un contrôle difficile, expédie une mine qui transperce le gardien et Sainté reprend l’avantage. 2ème descente du parcage vers les grilles !!

Caen   35ème : Fajr, encore lui, hérite d’une bonne balle à l’entrée de la surface. Il enroule sa frappe qui se dirige vers la lucarne de Ruffier, statique sur ses appuis. Le parcage retient son souffle avant de voir que la balle file au-dessus. Ouuuuffffff !

Caen   44ème : contre caennais avec Duhamel qui déborde et centre en retrait vers Fajr toujours. Il ouvre bien son pied pour chercher encore la lucarne de Ruffier, mais ça passe une nouvelle fois à côté. Putain c’est chaud…

=====================MI-TEMPS=====================

Caen   49ème : putain mais pourquoi c’est toujours la même chose ?? Un match de Coupe sur deux, un mec décide de sortir le match de sa vie. Cette fois c’est Fajr qui, sur un coup-franc généreusement accordé par Jaffredo décide de déposer la balle sur Sorbon au milieu de la défense stéphanoise. Bien sûr, le mec prend le dessus et envoie un bon coup de tête sur lequel Ruffier se détend parfaitement et claque la balle en corner.

Saint-Etienne   65ème : but de Guilavogui, 1-3. Les Verts ont laissé passer l’orage et reprennent le dessus. Sur un corner dégagé en deux temps, Mollo envoie une chandelle vers Mayi parti pleine balle à droite. Il a vu Guilavogui en profondeur et lui envoie la balle instantanément malgré la cisaille qu’il subit. Josuha contrôle de la poitrine en pleine course, et file à grandes enjambées vers le but. Sa frappe puissante au 1er poteau ne laisse aucune chance au gardien et libère le parcage !! On y est presque putain !

Saint-Etienne   73ème : jusqu’à présent, les Verts c’étaient 3 occasions, 3 buts. Cette fois-ci, non. Lancé parfaitement dans la profondeur par Guilavogui, Aubame s’envole côté droit pour aller défier le gardien tout seul. Excentré, il tente la frappe croisée au 2ème poteau, mais ça file à côté de quelques centimètres. Fais chier, le but du KO était là.

Caen   75ème : but de Fajr sur penalty, 2-3. Et voilà, la fin de match stressante que le raté d’Aubame annonçait. Livio « sourisse » Nabab est trouvé à l’angle droit de la surface, et centre face à Polomat qui contre la balle avec ses mimines qui trainaient par là. Penalty là encore indiscutable. Ce qui l’est moins vu du stade, c’est que Jaffredo ait mis 3s à prendre sa décision et ait donné l’impression de se laisser influencer par les joueurs caennais. Pas de bon augure pour la suite. Fajr est déconcentré par Bayal juste avant de tirer, mais il choisit de tirer sur le même côté que pour le 1er. Ruffier est à 2 doigts de détourner sa frappe, mais ça finit au fond quand même.

Caen   77ème : les Caennais profitent de leur euphorie pour emballer le match et Poyet, tout juste entré en jeu, se signale par une frappe du gauche dans la surface. Ruffier avait bien bouché son 1er poteau et détourne en corner.

Saint-Etienne   84ème : Aubame n’est pas encore dans son assiette, et sur un bon service d’Hamouma côté gauche, il tergiverse trop avant d’envoyer une frappe complètement dévissée à côté des buts. Fais chier…

Caen   89ème : Fajr, encore lui, a décidé de nous faire des misères jusqu’au bout. Sa demi-volée à l’entrée de la surface est vicieuse car déviée, mais Ruffier veille et peut claquer la balle.

=================FIN DU MATCH=================

Les notes :

Ruffier (déjà dans le bain, 4/5) : sollicité sur coup-franc ou dans le jeu, Ruffier a répondu présent et n’encaisse ses 2 buts que sur penalty (il est même à la limite de sortir le 2ème). Il nous a rassurés par ses parades décisives, et si les Verts repartent avec la qualif, ils le doivent aussi en grande partie à leur gardien. Bravo mec.

Zouma (aérien, 3/5) : défensivement, il a très bien fait son boulot, notamment en soulageant sa défense sur corner par son jeu de tête. Il a bien su contenir son vis-à-vis Guerreiro qui n’a pas eu beaucoup le ballon. Par contre, son apport offensif sur les ailes est quasi-inexistant, même s’il essaie parfois de déborder.

Perrin (dragster, 2/5) : non, ce n’est pas par rapport à sa pointe de vitesse qui, on le sait, est plus proche de celle d’un unijambiste asthmatique. Non, mais plutôt sur le fait qu’on l’a vu plein pot au début, et puis il s’est éteint progressivement et a subi les assauts de Fajr notamment, qui lui a posé beaucoup de problèmes. Pas trop dans son assiette, il devait sans doute encore digérer les repas de fin d’année.

Bayal (diesel, 3/5) : il met du temps à chauffer notre Mouss, mais après ça va mieux. Flippant dans les 1ères minutes, il a progressivement pris ses marques et le meilleur sur Duhamel, qui n’a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. En fait, la solution serait peut-être de le faire jouer un match avec des U15 juste avant le coup d’envoi pour qu’il soit opérationnel tout de suite.

Polomat (jeune qui n’en veut, 3/5) : et ben ça fait plaisir de voir un jeune se mettre minable sur le terrain comme lui. Défensivement, il a été propre même s’il a eu tendance à se faire prendre par de longues balles dans son dos (qu’il compensait par sa vitesse). Il est à l’origine du 2ème penalty avec mais perso, je lui en veux même pas pour ça tant il a prouvé qu’il pouvait être une alternative crédible à gauche. Belle entrée en matière.

Clément (à la rue, 1/5) : on ne reconnaît plus Jérémy. Le mec qui était la base du milieu est maintenant son maillon faible depuis quelques matches. Peu précis dans ses interventions, il a pris l’eau de toute part, comme sur ce penalty en 1ère mi-temps. Et comme à ses débuts à Sainté, il a plus essayé de jouer derrière que devant. Un match à oublier.

Cohade (same-same, 2/5) : il se bat beaucoup et essaie énormément de combiner avec tout le monde (latéral, ailier ou attaquant de pointe). Malheureusement, s’il récupère quelques ballons (il est le joueur qui a dû le plus tacler du match), il en perd aussi énormément par des choix de passes pas toujours très judicieux. Meilleur en 1ère mi-temps avec une tête lobée et une belle frappe à son actif.

Guilavogui (la vie en double, 4/5) : il a du déchet, certes. Mais quelle activité au milieu quand même ! Et puis il signe un doublé, ce qui n’est pas rien. Il aurait même pu ajouter une passe décisive s’il s’était un peu plus appliqué sur sa passe vers Aubame en 2ème mi-temps. Gros match de Josuha qui doit définitivement prendre confiance en ses moyens, et s’affirmer comme LE milieu relayeur par excellence. Il en a le potentiel.

Hamouma (le retour du Roi, 3/5) : l’ex-Caennais ne voulait pas manquer ses retrouvailles avec le peuple de Malherbe. Et même s’il n’a pas marqué, il a su se montrer à son avantage que ce soit aux avant-postes (avec notamment une passe vers Aubame qui aurait mérité meilleur si le Gabonais n’avait pas tergiversé) ou derrière, avec des retours supersoniques dans les pieds de ses ex-coéquipiers. Ovationné à sa sortie, il est revenu dire quelques mots au micro après la fin du match, pour remercier un public qui, visiblement, le regrette un peu. Remplacé à la 84ème par Clerc (non noté) qui avait pour mission de blinder le couloir droit pour ne pas prendre de but. Check.

Mayi (la reconnaissance, 4/5) : il n’avait joué que des bribes de matches, dans des situations casse-croûtes (à chaque fois contre l’OM, une entrée dans le dernier ¼ d’heure), et pourtant, on sentait le potentiel. Cette fois, Galette le titularise et il marque son 1er but en pro, agrémenté d’une passe décisive. Un match plein d’envie et d’abnégation avec un jeu en profondeur très intéressant. Il marque un but de renard, sur une belle déviation de la tête de son pote Zouma. Prometteur pour la suite. Remplacé à la 68ème par Brison (non noté, non vraiment pas) qui a découpé encore une fois un joueur (Jean Calva, le bien nommé) 20 minutes après son entrée en jeu. Classique.

Mollo (grande première, 3/5) : c’était son 1er match sous les couleurs vertes et blanches, et qui plus est face à une des anciennes équipes. Et clairement, il a voulu montrer qu’il pouvait apporter quelque chose cette année. Virevoltant sur son côté gauche, il a souvent cherché la profondeur par des appels le long de la ligne de touche. On l’attendait sur les coups de pieds arrêtés : il n’a pas déçu avec ce ballon déposé sur corner sur la tête de Zouma pour le amener le 2ème but. Perclus de crampe, il est remplacé à la 66ème par Aubameyang (non noté), qui croque 2 belles opportunités d’aggraver la marque et nous laisse une fin de match stressante. On espère que son instinct de buteur va revenir dès vendredi contre Toulouse.

 

Le coach (carte Kiwi, 4/5) : il fallait faire jouer les jeunes, et il l’a fait. Il fallait marquer et gagner pour reprendre confiance, et les Verts l’ont fait. Galtier n’était pas sur le terrain, mais il a visiblement trouvé les mots qu’il fallait pour faire passer ces messages. Aubame et Clerc sur le banc sont des messages forts : attention à ne pas vous endormir sur vos lauriers, les jeunes ont faim et sont capables de bousculer la hiérarchie.

 

Les adversaires : Fajr a été un poison devant, mais c’est toute l’équipe de Caen qui a bien joué dans l’ensemble. Une grosse solidarité derrière et au milieu, même si quelques grosses failles sont apparues en 2nde période. Les Verts auraient pu (dû) tuer le match bien avant pour éviter le stress du dernier ¼ h. En maintenant un niveau de jeu équivalent, cette équipe ne devrait pas être loin de la montée en Ligain l’année prochaine. Bonne chance pour la suite.

 

La question minitel : la question on tour, seuls les présents savent.

question

Mais oui ! Les Verts ont concédé 2 penalties dans le même match, et ce n’est pas Brison qui en est à l’origine. Bon, en même temps, il est rentré et 7 minutes plus tard penalty. 7, tiens donc. Si on additionne le nombre de lettres de « Jonathan » et de « Brison », on tombe sur 8 + 6 =  14. 14 c’est aussi 1+4 = 5. Notre ami Brison porte d’habitude le 20. 2+0 = 2, et 5+2 = 7. Coïncidence ? Hum, non, avec les roux, rien n’est jamais dû au hasard. Sinon, belle entrée de Fajr dans le classement des « Joueurs qui ont un nom à la con et qui sortent le match de leur vie contre nous, mais juste contre nous ». Mais el numero uno reste quand même Thierry Doubaï. Sinon, à quand Gouffran à Padirac ou encore Reale à Madrid ?

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du match, ça fait toujours plaisir.

Pas d’avis d’en face je pense. Michel Dahleb n’est plus venu nous rendre visite depuis longtemps.

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaye l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Roland te conseille vivement d’écouter l’excellente émission Tapis Vert, pour faire le tour de l’actualité de ton club préféré. C’est tous les jeudis sur Escape Station, de 20h à 22h.

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

2 thoughts on “Caen – Saint-Etienne (2-3, Coupe de France) : la Forez Académie livre ses notes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.