Bordeaux-Poyet (1-0): La Scapulaire Académie a besoin de vaseline

Qu’est-ce qui peut être pire qu’une coloscopie sans anesthésie? Que les gens que tu aimes te fassent un deuxième trou de balle sans t’y préparer.

Bien que l’on nous rebat les oreilles avec le couac Videoton, difficile aujourd’hui de nous réjouir d’avoir franchi deux tours consécutifs. La faute à l’environnement nauséabond qui entoure l’équipe. Puisqu’une qualification face à Mariupol peut sembler être la norme, attardons-nous sur ce que nous pouvons désormais appeler « l’affaire Poyet ». Le coach a littéralement explosé en conférence de presse. Un tel coup de gueule est rare. Surtout lorsqu’il n’est pas dirigé contre le corps arbitral.

Reprochant à la Direction de ne pas l’avoir tenu informé du transfert de Laborde, Poyet s’est emporté, a clamé un manque de respect et de professionnalisme et a été clair sur un point : il a le sentiment de s’être fait entuber par ses dirigeants. A sec. A la menace d’une démission, Martin s’est rendu au Haillan dès le lendemain et a répondu par une mise à pied d’une semaine. Il a soufflé un vent de révolte au sein de l’effectif mais les joueurs ont fini par rejoindre le terrain d’entraînement.

Mais d’où vient cette tendance masochiste à tendre le bâton pour se faire mettre ? Entre le rachat du club qui a traîné, un recrutement qui a tardé à démarrer et maintenant cela, ce n’est pas un grain de sable qui est venu enrayer la machine, c’est toute la Dune du Pyla !

Si Poyet a commis une faute grave aux yeux de ses supérieurs, il est, et restera, comme étant celui qui aura réussi à redresser l’équipe la saison passée. Il est arrivé à un moment où la morosité ambiante aurait fait passer une unité d’accueil d’hôpital psychiatrique pour un camp de vacances. En plus de bons résultats il aura également redonné de la vie.

Ce que vit le club en ce moment, c’est de la folie!

Poyet se plaint de l’attentisme sur le marché des transferts dans un contexte de changement de propriétaire? Deux quotidiens le chargent alors d’être responsable du manque de recrues : ses demandes ne seraient pas assez claires… Deux journaux pour un même article, parus le même jour… Le hasard ferait-il bien les choses?

Le coach a aligné Sankharé en pointe laissant Laborde et Préville sur le banc ? Cela peut être un choix surprenant mais cela reste un choix d’entraîneur, que s’empressera de critiquer Martin.

Et puis est arrivé ce qui est arrivé en ce milieu de semaine…

Il y a un côté pervers chez les membres du club, un plaisir à faire mal à l’autre en se déchargeant de ses responsabilités. Et au milieu de tout cela? Les supporteurs incrédules, en colère ou dégoûtés, subissant les querelles intestines de tous ces énergumènes. Ils veulent savoir qui de GACP ou de M6 a les plus grosses cojones ? Déballez le paquet et foutez-nous la paix ! Les Girondins ne méritent pas cela!

L’été ne nous aura pas permis d’être rassuré quant à l’avenir du club et l’attendait la fin du mercato pour en savoir plus sur ce qu’on pouvait espérer de cette saison.

Avec ce qu’il se passe en coulisses, quid du mercato?

Si le départ de Poyet est confirmé, allons-nous attendre la nomination d’un nouveau coach pour travailler sur des arrivées ou quelqu’un d’autre va-t-il prendre le relais, au risque que le profil des recrues ne colle pas avec le projet de jeu du futur technicien? Et, objectivement, qui aurait envie de s’engager dans un tel merdier, un club où il y a plus de personnalités instables dans les bureaux que d’euros sur les comptes?

Quel successeur pour Poyet?

Comme d’habitude, Éric Bédouet va assurer l’intérim pendant une semaine. Le mec, il va pouvoir reprendre les rennes de Vedior Bis, à force. Si un jour, il intègre la cellule de recrutement, on peut s’attendre à avoir un tourneur-fraiseur en attaque ou un vigile avec son Dobermann en sentinelle.

Ensuite, tout dépendra du sort réservé au Gus. Mais il semble improbable qu’il puisse retrouver son poste. A moins que d’ici là, on voit Da Grosa intervenir pour le confirmer. Nous ne sommes plus à un retournement de situation près et après tout, nous ne savons rien de ce qui a motivé l’Uruguayen a exploser à ce moment précis.

En cas de changement d’entraîneur, la presse a dévoilé des noms plus ou moins loufoques. Thierry Henry, qui poursuivrait la tradition des Bleus bleus et qui a un lien avec les USA. Jürgen Klinsmann (les USA, tout ça…), Laurent Blanc, qui engrangerait bien quelques dollars supplémentaires, Ranieri (pardon???!!!), Rémi Garde, qui ne peut vivre sans Briand, et enfin… Gourvennec ! Oui, bon, nous ne sommes pas obligés de croire toutes leurs âneries. Ou alors, c’est encore une histoire de cojones

Des joutes de porc en perspective

On prêtait l’intention à GACP de vouloir profiter de l’image de Bordeaux. C’est peut dire qu’ils sont arrivés au bon moment ! L’image renvoyée par le club est horrible.

Entre un accord avec l’AS Rome rendu caduc par une surenchère du Barça qui a mis en boule de pâte à pizza les Italiens, la bombe qui vient d’éclater et un conflit avec Guingamp au sujet du transfert de Briand, notre image de club où il fait bon vivre vient de voler en éclats.

Tiens, à ce propos Monsieur le Président breton, la vengeance est-elle Desplats qui se mange froid ? Je demande cela, car vous avez semblé sauter sur l’occasion pour nous en foutre plein la gueule. Est-ce notre faute si, vous aussi, vous ne savez pas gérer certains dossiers ? Calmez-vous où je vous envoie un certain Gwen vous dire bonjour.

Finissons-en

J’avais entendu parler de la fatigue engendrée par l’enchaînement des matches. Il paraît qu’il vaut mieux avoir une bonne hygiène de vie pour tenir la cadence. Mais cela, c’est sans compter sur les litres de pinard nécessaires pour supporter tout ce qui nous tombe dessus. On touche le fond. On nous agresse, on martyrise notre club. Personnellement, cela me fait mal. Et ne pas connaître les raisons du mobile, car il y a bien quelqu’un, quelque part, qui doit tirer bénéfice de tout cela, rend la situation encore plus insupportable.

Ce petit papier se termine. Je n’ai pu exprimer tout ce que je ressentais, j’aurais eu la ligue des Droits de l’Homme, tous les ESAT de France et la SPA sur le dos. Mais j’ai acheté de la vaseline, cela me soulagera au moins un bout. Pas le leur, car, la prochaine fois, je ne prendrai aucune précaution.

Il n’y a aucune image, aucun lien mais c’est assumé. Je sais, c’est imbuvable mais c’est à l’image de la situation.

A bientôt.

Nausée Savajicl

Nausée Savajicl

Nausée Savajicl (50% Vosgien, 50% Arcachonnais, 100% Bordelais) Vosgien issu de l’immigration girondine, j’aime surfer à la Moselle et faire du patin à glace sur la jetée Thiers. Mais surtout j’aime les Girondins car parfois, leurs matchs me paraissent beaucoup plus longs que l’hiver de par chez nous.

One Comment

  1. Quelle académie…. Ça me fait penser à la purge pré-colloscopie tiens, justement ! Un bon vidage de sac à la hauteur de la déception des supporters aujourd’hui ! Un nom à été annoncé cet aprem: Titi l’américain… Mieux ou pire, l’avenir nous le dira ! :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.