Au courrier des lecteurs: la relance du stagiaire live…

12

Ce soir c’était l’anniversaire de votre futur stagiaire live. C’est donc lui qui régale. Prenez-en pour votre grade, vous tous qui m’obligez à regarder TF1.

Pour mon anniv, je suis pas sorti, j’ai plutôt regardé France-Espagne. Je me souviendrai pas de ce match le jour de mes 46 ans, mais sur le moment je me suis dit :

Dans le couloir des vestiaires, on se fait des bisous côté Espagne, de franches poignées de mains côté français. Pourtant à ce moment là ceux qui vont passer pour des baltringues sont pas ceux qu’on croit.

L’Espagne est entraînée par Noël Mamère et les Bleus par Alain Afflelou, en pleine promo avec ses branches de lunettes amovibles. Fou.

Le nouveau maillot des Bleus est sympa. Il manque plus qu’une équipe à mettre dedans.

Dès le début du match, l’Espagne joue à 14 mais le trio arbitral composé de trois pochtrons écossais n’y voit que du feu. Résultat : baballe confisquée.

19e min : Busquets rate une tête et envoie un puissant « Putamaaaadre ». Personne ne vient lui donner de coup de boule. C’est donc qu’il avait raison de dire ça.

Ciani ressemble furieusement à Desailly avec ses grands plats du pied vers l’avant. Au début on se fait des films, malheureusement il commence à se voir trop beau et il prend Villa pour un jambon serrano. Résultat : ballon perdu.

D’ailleurs, j’ai remarqué la présence en Equipe de France d’Adil Rami et de Mikaël Ciani… Vous voyez où je veux en venir ? Si on sélectionne tous les mecs qui ont des diamants aux oreilles, on risque de vite revoir Stéphane Dalmat en sélection. Tu es sur une pente savonneuse avec ta politique bling-bling, Raymond.

Et puis j’ai eu un peu le cafard. Je me suis dit : Aaah l’Espagne, Morientes-Raul en attaque, le meilleur duo et surtout le plus classe de ces 15 dernières années… Mais ils sont plus là. Et les Espagnols gagnent enfin. Mais pour la classe, ils repasseront. Finis les fiers danseurs de flamenco. Aujourd’hui, le ballon rebondit aux quatre coins du terrain et finit derrière. C’est une équipe de baby-foot. Ou un flipper. Bref un truc de bistro. 47 passes pour 5m de perdus, ils brûlent du gazoil les petits mecs.

Mais on dirait surtout des ados coiffés chez Tony & Guy. Et du mulet par ci, et de la frange oblique par là, et que je te serre-tête, et que je te pattes asymétriques… La téloche espagnole, ils ont probablement un consultant cheveux, genre Michal de la Star Ac’.

En parlant de ça, vous avez vu Villa ? On dirait Jean-Pascal. Il l’a bien mérité son surnom, l’agitateur, avec ce qu’il a mis dans la tronche des défenseurs français.

C’est quand même la honte pour nous : Villa, il a une gueule à arriver au match en Seat Ibiza tunée avec des néons violets.

D’ailleurs cette sélection espagnole, c’est pas une équipe, c’est un club de tuning. Avant chaque match c’est « José, fais chauffer le caisson de basses » sur le parking du stade, ambiance makina, le tout éclairé aux anti-brouillards. Et ça leur sert de causerie. Pays de beaufs.

Mais c’est pas tout : les espingouins c’est aussi des gros racistes. Allaités par mémé Aragones, tu m’étonnes. Ils étaient pas rassurés en arrivant à Saint-Denis, les pauvres. Mais face à la France, c’est la première fois qu’ils se sont sentis en sécurité devant une bande de 11 blacks. Si ça c’est pas la preuve que l’Equipe de France ne fait plus peur…

Côté terrain, on voit quand même un gros duel entre Evra le bouledogue et Sergio Ramausse (copyright Jeanpierre), toujours hyper vicieux dans les duels.

A part ça,

-David Silva, on dirait un chinois. C’est l’évolution Pokémon de Matsui ?

-Et Güiza, c’est l’évolution Pokémon de Pierre-Alain Frau ?

-Fabregas j’ai beau le regarder sous tous les angles, je pige pas comment sa tête est foutue.

-Mata c’est un peu Nacho Vidal, sauf qu’il a pas eu l’occasion de nous la mettre profond.

-Piqué, c’est la classe. S’appeler Gérald et avoir un renard mort sur la tête, ça l’est moins.

-L’équation sosies du soir : Sergio Ramos = Mikael Vendetta + Legolas.

-Xabi Alonso est un remarquable joueur, mais avoir une barbe rousse ça décrédibilise n’importe qui. Normal qu’on parle plus des autres. Et c’est pas en faisant des UV que ça va changer, Xabi.

Côté français,

-Anelka ressemble à Booba. Si-si.

-Lassana Diarra a un crane de cachalot.

-Escudé a une gueule de mousquetaire avec ses cheveux gras.

Bref, on nous bassine avec le jeu de passes de l’Espagne, et en fin de compte Villa marque sur une passe qui ne lui était pas destinée. Mais bon, selon un pléonasme signé Arsène Wenger, l’Espagne dégage une « assurance tranquille ».(sic)

37e min : Escudé perd sa godasse. D’Artagnan sans sa botte, c’est que dalle.

Conséquence ou non, il fait encore un beau cadeau à Lloris en déviant une frappe de Ramos dans son but. Encore combien pour qu’on comprenne qu’il n’a pas le niveau ?

44e min : Raymond Domenech est sifflé. On lance des « olé ». On est aux arènes. On réclame les oreilles et la queue du sélectionneur.

Seconde mi-temps, et découverte scientifique : Fernando Torres est la preuve que ça existe, les espagnols albinos.

« Le Mioche » comme ils le surnomment là-bas a été aussi énervant que d’habitude. Plus maniérée que Marie Pierce avec ses mèches blondes, la Sylvie Vartan des terrains a encore fait sa diva. Elle a chanté « Sous les ponts de Paris » à Evra et Ciani. Et grand pont, et re-grand pont, et petit pont, et ron et ron…

Sinon RAS à part que Ramos continue son show en entaillant méchamment le genou de Yoann « Têtu » Gourcuff. Têtu parce qu’il arrête pas de balancer des parpaings devant, bien sûr.

Après, on a vu Jesus Navas. Selon TF1, il fait des crises d’angoisse quand il est loin de sa famille. Mais les gars vous moquez pas, c’est compréhensible pour le fils de Dove Attia.

Vient le moment des changements : le public du Stade de France siffle Henry et Anelka, acclame Cissé. Autant dire qu’on râle surtout pour râler.

En tout cas, voir Cissé et Xavi sur un même terrain, ça me fait marrer. C’est un peu l’alpha et l’oméga du foot européen qui se rencontrent. Comment ces deux-là pouvaient se douter il y a quelques années qu’ils se retrouveraient au plus haut niveau face à un adversaire doté d’une telle technique ?

63e min : Evra réussit un original « contrôle du bouc », un peu long toutefois.

Ribéry aura tenu 73 minutes sans se blesser. C’est bien Bilal.

Busquets est hyper énervant, parce qu’il est fort.

Toulalan est hyper énervant, parce qu’il est nul.

Raymond fait tous les changements qu’on ne voulait pas voir, parce qu’on les a déjà vus mille fois. On attendait Ben Arfa et Cheyrou, ce furent Govou et Malouda, ce dernier joliment coiffé à la Steven Pienaar.

D’ailleurs Govou, on se moque de lui : t’es un Tanguy, t’es alcoolique, tout ça… mais, mine de rien, il poursuit son irrésistible ascension.

Le mec a le numéro 10, le brassard de capitaine… mais il veut pas être président de la Fédé aussi ? Ca ressemble drôlement au gouvernement Sarkozy ces faveurs accordées aux copains. Peut-être qu’ils ont raison les Espagnols. Peut-être qu’on est bien une république bananière.

I.P.

12 thoughts on “Au courrier des lecteurs: la relance du stagiaire live…

  1. Moi aussi. Tu devrais la Blues Académie!

    Sinon quel match de merde. C’était d’un ennui incroyable. Et même si ça a râlé pour râler, je trouve que le match est devenu un (tout petit petit peu) plus intéressant après la rentrée de Cissé qui a entraîné la seule occasion intéressant du match, le poteau sur la tête de Malouda.

    En tout cas, le Comité du jour risque d’être bien drôle d’après les premiers échos que j’ai pu avoir, avec la France qui se fait clasher et rabaisser par rapport à l’équipe d’Espagne alors qu’elle a aussi mal joué mais juste en controllant un peu plus le ballon et en ayant de la chatte sur ses deux buts (bravo tout de même à Villa pour son face à face et pauvre Escudé, l’équipe de France ne lui réussi en tout cas vraiment pas…) ><

    Ca me fait rire JML qui s'extasie devant chaque passe espagnole comme si c'était un truc jamais vu (genre sur une d'Iniesta qui a attendu pour que l'espace se libère). Y'aurait une thèse de Footballologie© (DR) à faire sur cette surestimation constante des adversaires des français (ça me rappelle Diawara après la défaite de Marseille contre le Milan, alors que celui enchaînait les défaites en Série A, qui disait que c'était la différence entre un club français et un grand d'Europe…).

  2. Petites rectification :

    1)Pique; son prénom c est pas Gérald mais Gerard
    2)Torres; son surnom « El niño » ne signifie absolument pas le mioche mais « l enfant »

    Fais gaffe tu vas finir dans le comité de vigilance.
    Et c est moyen les trucs du style « Pays de beauf » (meme au 2eme degré). Toujours ce vieu sentiment de supériorité des français par rapport aux espagnols. Pas grave en football on vous rosse.

  3. Je pense que ça tient plus au fait que Larqué choisisse toujours un joueur à dévaloriser (hier Casillas) et un joueur à mettre en avant à outrance (hier Silva, Torrès et Iniesta, au choix).

    Le Milan a été considéré, et pour cause, comme supérieur au moins du point de vue du talent. Une fois n’est pas coutume Diawara n’a pas tort.
    Le Milan est quasi-éternel et le niveau auquel on l’a vu à cette époque-là, c’est au plus bas qu’ils descendront.

  4. Giogio,
    Mes excuses pour Piquenbauer.
    Et merci, la vanne marche encore mieux avec Gérard.
    Pour mioche c’est de l’argot pour enfant, mais comme pour les vannes racistes sur l’Espagne je vois que t’as bien saisi l’ironie.
    Et n’oublie pas que la France possède un palmarès après lequel l’Espagne pourrait courir encore quelques décennies.

  5. Si si j ai saisie l ironie qui ne me fait pas rire c est tout.Chacun ses gouts .Je sais ce que veut dire « mioche », merci. Niveau palmares qu est ce qui sépare l Espagne de la France? une coupe du monde , ok c est pas négligeable mais c est tout. Sur le terrain de la « culture foot » et des 2 championnats domestiques on va pas comparer 2 pays tout simplement IN-COM-PA-RA-BLE. La France a inventé Footix!

  6. Pour causes, je maintiens que Diawara et toi avez tort. Le Milan avait joué comme des quiches et c’est surtout Marseille qui a réussi à être encore plus mauvais en ratant un nombre incalculable d’occasions.

    Sur JMA, c’est en effet son M.O. mais il ne faut pas trop l’enfoncer non plus car il peut avoir raison de temps en temps (question de probabilités sans doute). En tout cas je trouve que c’est le cas sur Casillas qui est loin d’être intraitable ces derniers temps.

    Sinon je l’aime également bien le petit d’autant que je suis moi aussi fan de Gérard Piqué. A la relecture…

  7. Giogio, la France a gagné 2 championnats d’Europe ;)
    Article sympa avec des touches de vrai : Villa vient bien à l’entrainement en Seat Ibiza, et Zubizareta, commentateur des matches de la Selección, balance ausi des conseils coifure.

  8. J’aurais envie de dire que si le footix est né en France, c’est aussi grâce aux VRP du Real et d’Arsenal. Ah l’UE… Airbus, les sondes Pitot et maintenant le footix… Si c’est pas beau ça.
    Et l’Espagne aussi a deux Euros: le premier en 64. Sinon, sérieusement, c’est quand la dernière fois que l’Espagne a battu la France en compétition? Non parce que pour un peu, l’ambiance autour de l’Espagne me rappelle celle autour de la France championne du monde des matchs amicaux…

    Se planter sur un match préparatoire, en alignant Ciani et Escudé en charnière centrale (et point de vue expérimentation foireuse, ce fut suffisant…), c’est différent de se planter en compétition. Un peu comme une certaine équipe qui l’a fait en 2006, après avoir eu une campagne de presse qui annonçait que c’était le « jubilé » de l’un des Galactiques en huitièmes de finale… Bref, les cadors, on les verra vraiment au mondial.
    Et puis, réussir à faire briller l’ailier droit du Pana, c’est quand même pas génial…

    Sinon, plus que blues académie, Blouses Académie ca irait fort bien.

  9. Franchement j’adore!
    Hate de lire tes prochain billet.
    Continue comme sa tu est parfaitement dans l’esprit du site

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.