Le comité de vigilance médiatique du 11 avril

Le comité mélange les genres et les images, comme un symbole de gros membre numéro deux.

Le comité a une pensée pour papy.

 

Les théories du complot du week-end

«  Il semblerait qu’il soit considéré comme le bouc-émissaire pour ce qui est arrivé (à la Coupe du Monde, ndcvm) et ce n’est pas juste, alors qu’il y a 22 autres joueurs dans l’équipe d’Angleterre »
Paul Scholes
à propos de la suspension de Wayne Rooney.

« Tout le monde est content et va sortir faire la fête ! Le foot est ainsi. Je ne pense pas qu’on soit mal aimé. Personne n’est jaloux de nous. Mais il y a des envieux. C’est logique. On est premier, on produit du beau jeu, on a de bons joueurs. On a tendance à beaucoup faire parler de nous, à nous mettre la pression, à nous attaquer. »
Adil Rami

« Que doit faire Ryan Giggs pour avoir le Ballon d’Or ? En 1/4 aller de la C1, il a donné une passe décisive à Rooney. Ryan Giggs a le plus important palmarès de l’Histoire du football, en club. Son seul tort pour les médias ? Il est Gallois. J’y vois un ostracisme inacceptable. »
On ne voulait plus trop causer de Bernard Morlino, mais il est bien trop fort.

« A longueur d’année, les médias institutionnels cirent les pompes des joueurs d’Arsenal, criant sur les toits: “O le beau football. C’est le Barcelone anglais.” C’est bizarre, jamais personne ne parle du classement fair-play du football anglais… On nous décrit Arsenal comme une bande de poètes au jeu bien lisse. Des poètes au pratique de garçons bouchers. »
François Hadji-Lazaro pourrait porter plainte contre Bernard Morlino. Ca pète plus que Pierre Perret.


Les déclarations du week-end

«J’ai lancé des injures en italien, mais contre moi-même, après j’ai parlé en slave, j’étais énervé parce que j’avais perdu ce ballon. Je m’excuse »
Zlatan
et le droit à l’auto-insulte. Quel slave ?

«Va te faire e…! P… de m…!»
Zlatan
se parlant à lui-même avant d’avoir gagné le droit de se répondre dans les vestiaires : « viens avec ta soeur, et tu verras si je suis p… ». Merci à la retranscription de lequipe.fr

« La prochaine fois, je ferme ma bouche.»
Zlatan Ibrahimovic
ne tiendra pas son pari.

«On n’a peut-être pas eu la meilleure inspiration quand on a signé ce contrat de quatre ans. (…) Je n’ai jamais dit que cela signifiait que Claude Puel n’allait pas être encore à la tête de l’équipe la saison prochaine. Il peut aussi choisir de partir de son propre fait, tout est toujours possible».
Jean Michel Aulas.

«Je n’ai jamais pensé à partir et je vais continuer encore 20 ans si je peux»
Arsène Wenger
, 61 ans.

« J’ai été très triste de sa blessure. J’ai reçu un petit électrochoc. Avec le recul, je me dis qu’il n’a que 29 ans. Cette blessure, c’est la douane d’un football. On dirait qu’on est obligé d’en passer par là pour être meilleur. Ce sera son cas. Il va revenir, il fait partir des meilleurs défenseurs du monde. Je ne m’inquiète pas pour lui. »
Adil Rami et son love partenaire, Philippe.

« Ça fait vraiment chier. Aujourd’hui mise à part mon erreur individuelle qui amène un but, on n’a pas joué avec le cœur. Il y a des choses qui n’ont pas été très réglos de la part de quelques joueurs. Et ça commence à me casser les couilles. On va crever l’abcès entre nous dans le vestiaire. Il y a deux ou trois trucs qui ne vont pas. »
Adil Rami
et ses futurs ex.

« J’ai dit ces mots parce que j’étais énervé . Et l’énervement n’est jamais le meilleur conseiller. Même si on perd, il y a toujours une bonne ambiance dans le groupe. Je le dis. Mais on reste des compétiteurs, on est un peu énervé et, parfois, on dit un peu de la merde. C’est comme ça… Je n’accepte pas la défaite, même si l’erreur vient de mon côté. Je m’en veux à mort».
Adil
Rami à tort, à travers et même en quinconce.

« Je ne sais pas moi, je dis qu’il y a un vrai problème psychologique chez des joueurs comme ça. Je vois qu’ils n’arrivent pas à faire un contrôle, ils ratent des passes, ils marchent sur le ballon. C’est presque une comédie. »
Jean Louis Triaud
commence à se faire à l’adage bien connu : « Mieux vaut en rire que s’en foutre ».

«La belle histoire selon laquelle les joueurs soutenaient l’entraîneur, c’était du pipeau. Il avait perdu le contact avec son équipe. Il n’y avait plus de joie depuis longtemps dans le vestiaire et au siège du club».
Uli Hoeness
vire Van Gaal et mérite un sans déconner.

«C’est à partir de là (le remplacement de Butt par Kraft, ndcvm) que la m…de a commencé, cela a complètement déstabilisé la défense»
Uli Hoeness
is friend with Oliver Kahn.

« Quand on est poli et qu’on sait faire une phrase avec un verbe, un sujet et un complément, on passe pour un gentil. C’est une erreur. Hugo n’est pas un gentil  dans son environnement professionnel ! C’est un compétiteur. »
Luc Lloris, père de, pousse la ressemblance entre Hugo et Yoann au point d’intervenir publiquement pour prendre la défense de son fiston.

« Toute la semaine avec juste raison, tout le monde avait mis l’accent sur Mandanda. Il a fallu que tout le monde en parle pour qu’il passe à côté, en particulier sur le deuxième but. »
Pape Diouf pourrait faire les commentaires sur France Télévisions.


Les grandes nouvelles du week-end

« Olivier Thual aime la biscotte. »
Le meilleur site de sport de l’hexagone vous fait partager cette belle nouvelle culinaire qui nous en dit long sur l’ambiance des vestiaires d’après-match.

« Il faut donner une autre image, ce n’est pas normal. Même si on perd, il faut se battre au moins ! Quand on encaisse un but, c’est la fin du monde. On regarde nos pompes, on ne relève pas la tête. Un match ne s’arrête pas à la 60e minute »
Sébastien Roudet et ses copains lensois nous en apprennent tous les jours.

« Je remarque maintenant que je suis un peu meilleur quand je suis à gauche. Même si je suis remplaçant, j’arrive à faire une bonne rentrée et c’est bien. Maintenant, c’est au coach de faire ses choix. Je ne suis pas venu pour être un joker, et pour rentrer à la 60e minute »
Ni pour coller des lobes en huitième de LDC, comme quoi, ça tient à peu de choses, André-Pierre Gignac.

« Nous sommes prêts pour que les enquêtes publiques nécessaires à la révision du plan local d’urbanisme débutent. S’il le faut, nous irons devant les tribunaux pour que la déclaration d’intérêt général soit publiée et que les enquêtes publiques débutent. »
Jean-Michel Aulas ne sait plus où donner de la tête.

 

Les questions que personne ne se pose…

… sauf Daniel-San:

« Reste la question de cet effectif toujours décimé. Est-ce normal qu’un club pro fasse une saison avec autant de blessés ? N’est ce pas le signe d’une préparation physique défaillante ? »
Ca faisait longtemps. Les problèmes restent mais changent de club. Daniel est toujours plein d’amour pour les Rennais.


Les analyses du week-end

« Vous auriez inventé une théorie selon laquelle les destinées de Manchester City et d’Oasis sont intimement liées ?

Ouais, c’est une théorie scientifique. Je t’explique: à chaque fois qu’Oasis a connu un gros succès, City était au plus mal. L’idée qui est derrière ça, c’est qu’on ne peut pas tout avoir. Si un jour tu te dis « Ouah, ma vie est géniale », tu peux être certain que ton équipe favorite est en train de perdre 8-0 contre Stockport. »
Liam Gallagher dans l’Equipe Mag. La question du journaleux est tout de même exceptionnelle.

« On avait fait ce qu’il fallait en ouvrant le score et sur leur seule incursion en deuxième mi-temps ils nous mettent « marron ». »
René Girard,
une semaine après la colère de Lloris. Qui se chie dessus contre Nice ? Apparemment tout le monde.

« Ce qui est bien dans le Championnat français, c’est que, chaque saison, de nouveaux talents se révèlent. C’est son principal attrait »
Lucho Gonzalez fait ce qu’il peut pour essayer de vendre la Ligue 1, avec le même succès que sur le terrain en ce moment.

« On n’a pas été capable de résister alors que malheureusement c’est notre fond de commerce. On n’était pas là. »
Frédéric Antonetti, un peu à l’ouest, vient juste de comprendre qu’ici, c’est Brest.

« Aujourd’hui, Lille se rend compte à 1% de ce qu’on a subi pendant des années : la pression d’une équipe en tête et que tout le monde voit championne. Ils vont avoir un match contre Bordeaux difficile »
Jean-Michel Aulas. Le recrutement de l’an prochain s’annonce pauvre.

« La déception est là surtout après le faux pas de Lille. Par rapport au contenu, nous n’avons pas fait ce qu’il fallait pour gagner. On s’en sort presque bien. C’était un jour sans. En jouant comme ça, c’est difficile de gagner. Nous ne devons pas tomber dans la déprime, ni dans le négatif, il reste huit matchs. »
Steve Mandanda, deuxième à trois points, en effet, y a moyen d’y croire.

« Je tire deux enseignements de ce match. Déjà, le championnat est loin d’être joué. Dans une rencontre compliquée, j’ai vu Lille perdre ses nerfs et c’est nouveau. S’énerver comme cela, ce n’est pas leur style. La tension est palpable. Lille découvre ce que cela fait d’être l’équipe à battre, les joueurs ont du mal à supporter cette pression. Nous, on l’a sur les épaules pendant 38 journées, on est habitué »
José Anigo. Veut-il aider Aulas à Lyon dès la saison prochaine ?

« J’ai envie de conseiller à Jean Tigana de ne pas rempiler avec cette équipe de bras cassés, de pieds carrés, de tête enflées. Il n’y a rien à espérer de Bordeaux avec un joueur nommé Wendel, un attaquant vraiment très Modeste et un défenseur dont le nom commence par une supposition (Ciani). C’est à se demander si les pauvres supporters n’avaient pas mieux à faire sur le bassin d’Arcachon »
Jean-Michel Larqué avait préparé son petit effet, bravo.

« C’est une contre-performance. Le 1er but toulousain nous a fait mal, mais on est revenu et on aurait pu l’emporter. On savait ce qu’on voulait : les trois points pour rattraper Lille. On pensait qu’après avoir marqué le 1er but, Toulouse baisserait de rythme »
Edouard Cissé, en fin stratège.

« C’est une réaction humaine plus qu’autre chose, il y avait beaucoup de frustration, c’était quand même intolérable de mener 2-0 et de finir à 2-2 à Nice. Ca m’a permis de m’exprimer, de dire des chose, si ça a permis de remettre de l’ordre, tant mieux».
Hugo Lloris, patron.

 

La grande découverte du jour

Les représentations du terrain par le meilleur site du continent sont de plus en plus précises et de plus en plus réactives. Preuve en est de cette capture prise lors de l’expulsion de Gervinho.


Les comparaisons foireuses du week-end

« Il a suffi de voir Koscielny exploser en plein vol lors de la finale de la Carling Cup pour s’en apercevoir. Confier la défense centrale à un joueur aussi peu expérimenté cela revient à virer une société de gardiennage pour mettre à la place une barrière en canisse. »
Morlino

« Consultant sur les terrains pour Canal +, Laurent Paganelli est bien décidé à aider Arles-Avignon. Selon L’Equipe, l’ancien joueur des Verts va devenir le conseiller du président du club provençal, Marcel Salerno. Le but ? Apporter son expérience sportive, ainsi que son carnet d’adresses, et avoir un rôle similaire à celui de Bernard Lacombe auprès de Jean-Michel Aulas à Lyon, selon Paganelli. »
Maxifoot.fr nous en apprend une bien bonne. Pas pour Lacombe par contre.

« Enorme volume de jeu. Le Brésilien est plus près de Bouygues que de Pelé. Ce bulldozer a besoin d’être guidé car il a tendance à parfois aller dans le mur au lieu de s’arrêter juste avant. »
Morlino

« Adriano, qui lui a martyrisé les chevilles pendant tout le match, s’en sorte à bon compte. Celui-là, c’est vraiment l’un de nos plus grands voyous de la L1. Le Spahic du Rocher. Mais en plus discret »
Fierrot, langage de droite pour football émotif.


La blagounette du week-end

« A la recherche de l’entraîneur qui pourrait, en cas de départ de Claude Puel, prendre les commandes de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas étudie la piste qui mène à Pablo Correa, le futur ex-Nancéien. »
francefootball.fr. Jean Michel Aulas, toujours aussi expert en provoc’.

 

Les photos du week-end

Encore un remake pourri de Body Snatchers.

Message pour Puel, un doigt dans l’oeil et le poing serré, c’est assez clair.

Michel Estevanziatao sans maquillage.

Pas pardon les familles, tout ça.

Le dernier moulin à vent s’est fait dégager.

 

La publicité du week-end

Le comité vous offrait un premier Replay qui n’était en fait qu’une blague, mais qui est bien quand même et un second qui aurait pu être une blague mais qui n’en est pas une.


Les proses du week-end

« La victoire de Nice contre Lyon au cours de la prolongation (1-0), en 16e de la Coupe de France, a fait conscience aux Aiglons qui ne devaient jamais renoncer tant que l’horloge tourne. »
Morlino

« Tout le monde nous avait un peu enterré après Nice, maintenant c’est différent. On été très motivés, on voulait marquer assez rapidement pour emballer le stade. »
Jimmy Briand,
mais apparemment pas en conjugaison, retranscrit par foot01.com

« Dans une Ligue 1 plus serrée que jamais, où une dizaine d’équipes est encore concernée par le maintient et où les écarts sont minimes, il est possible qu’il faille cavaler jusqu’à 43 ou 44 points pour sauver sa tête. »
Sofoot.com.

« On prend un peu d’air au class, mais c’est encore serré »
François Clerc
, mais apparemment pas trop non plus, retranscrit aussi par foot01.com

« Lille est toujours maillot jaune »
Sofoot.com annonce la sortie de « Pédale », magazine des dopés à roulettes.

« Après une semaine tendue, les Lyonnais estiment avoir eu une bonne attitude en dominant Lens (3-0)et demandent que ce succès ne soit pas minimisée.»
Léquipée.fr

« Adil Rami est remis de son entorse aux vertèbres cérébrales, comme Guillaume Hoarau de ses soucis au genou. »
L’Equipe a quelques os dans le cerveau. Courage les gars.


Les prix d’originalité

« Valence coule le sous-marin jaune »
francefootball.fr

« Valence coule Villarreal »
eurosport.fr

« Valence torpille le sous-marin jaune »
Football.fr

« Lille perd le nord »
eurosport.fr

« Lille chute du Rocher »
football.fr

Sofoot.com tente de doubler PDL et son baromètre du lundi avec son résumé de la L1 du week end, attention, sous-titres de folie :

« Chantôme-as »

« Lille perd le Nord »


Les Titres du week-end

« Le poussif Arsenal gagne enfin un match depuis le 23 février »
Morlino

« Forlan et sur le marché »
Sofoot.com

« Quelque chose de pourri au Royaume du Danemark »
Fierrot
sort les grosses références pour parler de la Ligue 1

« Van Gaal se fait déjà découper en rondelles »
foot01.com
pour le titre anal de la semaine.

« Milan se faiblit pas »
Maxifoot.fr.

« Le meilleur de Brest au meilleur des moments »
foot01.com
. Le best of Brest quoi.

« Oh, vous aviez oublies les coucougnettes a la maison ?????? »
René Malleville, lephoceen.fr.

«Ariël Jacobs: stop ou encore ? »
7sur7.be
aime RTL.

« Rennes à l’ouest» et « un but du tonnerre » les  titres du Canal football club pour le résumé de BrestRennes

« OM : Gignac fait la gueule »
le10sport.com


Bonus work not safe

Mais safe for work.

 

Bonus not safe for work

C’est trop mignon, c’est trop chou, c’est avec des enfants.

 

Bonus useless

A 6.30, gros membre numéro un hurle rock’n’roll et en est très fier.

 

Bonus not safe for no work

Comme par hasard.

 

Bonus safe for anal world tour

Michel Cymes n’est plus seul sur le créneau.

 

Le comité revient demain vers 13h. La bise anale.

Merci à Barnabé la Plume, la Fanette du Foot, Chantivlad, Jango, Radek Bejbl, BBL29, Mike Patton, Edixon Miranda, Moon t’as ri, Fussoir, saoulemandiarrhea, bobrazowski, Choa d’Arelate et JCR qui sont passés par le forum pour leurs excellentes délations.

Merci à Martin D., Ali Burton, Nicolas N., Matt la poucave,  Martin D., et Jordiaz pour leurs délations mailesques.

Si vous voyez ou entendez quelque chose qui devrait figurer dans cette colonne, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante: lecomite@horsjeu.net si vous n’avez pas encore eu la présence d’esprit de vous inscrire sur le forum…

15 thoughts on “Le comité de vigilance médiatique du 11 avril

  1. Championnat de merde, équipes de merde, déclarations de merde, lapsus de merde, bonus de merde, titres de merde, comité de merde, journée de merde, vivement demain…de merde! (et aussi Morlino de merde mais je souhaite vous éviter le procès!)

  2. Les bagnards du nucléaire ca te rappelle qu’un taf de merde dans un bureau c’est quand même plus supportable que de laver une piscine de réacteur nucléaire.

  3. @ Chantivlad: oui mais un taf de merde dans un bureau de merde ça reste un boulot de merde, crois en mon expérience (de merde)…
    ps: j’aime pas le lundi.

  4. @Spado: J’avais cru comprendre que c’était pas ton jour ouais. Un conseil, stupeflip vite (d’Ailleurs GM n°1 a le même masque que King Ju, c’est chelou).
    Et puis mon bureau n’est pas de merde, j’ai de a chance.

  5. Une corde pour Spado s’il vous plait!

    Sinon, Bordeaux continue de mourrir dans l’indifférence générale, et Lille se prend pour un septuple champion de France.

  6. @ Gaha: pas de corde mais, bordel, où c’est que j’ai mis mon flingue?! et puis laissons les Bordelais et leur équipe de merde crever en silence, et je conseille à Adil Rami de faire de même…chaque fois qu’il l’ouvre, ce sont mes oreilles qui pleurent!

  7. je crois qu’il est impossible pour le comité d’échapper à Morlino!
    PS: le comité est « beaucoup meilleur » quand brest est victorieux, et avec la manière s’il vous plaît!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.